« Série-All, It's gonna be legen... wait for it... dary ! Legendary ! » Barney Stinson  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  
Partager

Critique : Homeland 2.02 - Beirut is Back



Homeland nous confirme avec cet épisode son très bon retour avec deux héros déboussolés, de la tension et surtout un cliff un peu inattendu !


Homeland
Genre :
Drame
Série américaine
Année : 2011
Format : 42 min
Showtime Canal +



Carrie, entre stabilité et prise de risque

 

Carrie ayant été remise en selle de façon crédible et efficace, c’est avec une certaine impatience que j’attendais de voir ce qui allait se passer de son côté. Il paraissait évident qu’elle n’allait pas suivre les démarches habituelles et qu'elle allait faire du « Carry style ». Mais pour être honnête je ne pensais pas que ça allait être à ce point là, à la limite de l’inconscience.

On réalise dans cet épisode que la jeune femme n’est absolument pas guérie ou du moins qu’elle a repris le travail bien trop rapidement. On retrouve ici la Carrie un peu sauvage et anticonformiste, qui fait sa petite tambouille dans son coin sans trop se soucier des autres et des conséquences que cela peut engendrer. Elle est clairement dans son petit monde.

Que cela fait mal à voir qu’elle ait perdu toute crédibilité envers ses anciens patrons, dont Saul. Ce dernier, peut-être un peu moins charismatique que d’habitude, a le cul entre deux chaises et ne peut plus prendre autant de risques pour sa protégée. La descente aux enfers continue pour Carrie et la scène sur le toit entre elle et Saul est exceptionnelle. Claire Danes parvient une fois de plus à nous surprendre et son « So wrong » était à la fois déchirant et émouvant. On a qu’une envie à ce moment-là : que Brody se fasse démasquer pour qu’elle puisse être en paix avec elle-même car cet échec n’est pas près d’être accepté par la jeune femme.

Du coup, après cette crise magistrale, il n’est guère étonnant de voir partir Carrie en roue libre. Outre l’aspect action qui donne du rythme à l’épisode juste après un passage plein de tension, cette scène pleine de folie nous montre que Carrie est toujours un agent au dessus du lot mais en même temps bien trop imprévisible. Maintenant reste à savoir ce qu’il va advenir d’elle, son retour chez elle marquant en principe la fin de son intérim…

 

Bof bof en brune

Entre nous Carrie, t'es 500 fois mieux en blonde !

 

Alors Brody t’es dans la merde ?

 

Plus les épisodes avancent, plus on a la sensation que Brody se retrouve dans l’impasse. On en viendrait même à regretter pour lui de ne pas avoir appuyé sur le bouton à la fin de la saison 1, tout aurait été plus simple pour le rouquin. Car actuellement il est bel et bien coincé entre son rôle de père de famille, de politicien et bien évidemment de terroriste.

On sent qu’il a envie de se retirer de ce combat qui finalement le dépasse sur beaucoup d’aspects. Mais il n’y arrive pas, en témoigne le fait qu’il prévienne Abu Nazir de l’attaque prévue par les Américains. Car, en y réfléchissant, si Brody ne dit rien, il est en quelque sorte libéré de son « contrat » avec Nazir. Plus de Nazir, plus besoin d’être terroriste (bon j’avoue je simplifie excessivement les choses). En tout cas Brody n’a pas encore réellement choisi son camp, ce qui laisse une bonne dose de mystère pour la suite (un peu comme dans la première saison sur le vrai rôle du soldat).

Cette scène d’attaque américaine est très réussie, la tension est palpable chaque seconde, en particulier dans cette petite pièce où est enfermé Brody. On a une sensation de claustrophobie, on se sent comme étouffé et mal à l’aise, bref on est comme Brody durant ces quelques minutes. Malgré sa bonne volonté de prévenir Nazir, cet épisode résonne comme une défaite pour le clan des terroristes, qui perdent ainsi un précieux allié et un homme haut gradé.

Mais si seulement l’échec s’arrêtait là… Homeland va nous surprendre en fin d’épisode en nous proposant un cliff, certes attendu, mais pas aussi tôt dans la saison. Cette photo de Brody que découvre Saul dans les documents dérobés par Carrie constitue un événement charnière dans la série. J’ose espérer que les scénaristes ne vont pas faire machine arrière et que Saul va commencer à soupçonner Brody, ce qui permettrait de remettre Carrie dans le bon chemin. Mais une fois de plus la série parvient à trouver LE truc qui va faire qu’on a hâte de voir le prochain épisode et qui remet tout en question !

 

Brody malade

On a mal au bide Brody ?

 

Homeland ne se limite pas à deux personnages

 

On loue souvent la série pour ses deux acteurs principaux, à savoir Claires Danes et Damian Lewis. Certes ils sont le moteur essentiel du show mais les personnages secondaires s’affirment de plus et commencent même à avoir leurs propres intrigues !

Ainsi qu’il est plaisant de suivre la femme de Brody dans les coulisses du pouvoir. Brody est la face visible, Jessica le support de l’ombre qui va aider son mari à escalader les marches du pouvoir. Elle aura sûrement un rôle important à jouer tôt ou tard, que ce soit pour ou contre son mari (sentiment renforcé par le fait qu’elle sache qu’il est musulman). Là où je trouvais qu’elle faisait un peu trop décor dans la première saison, ce personnage commence à avoir de l’importance mais il y a encore un peu de chemin à faire…

En revanche, un personnage qui me surprend d’épisode en épisode c’est la petite Dana. Présentée comme une sacrée peste au début de la série, elle est devenue l’alliée numéro un de son père et est peut-être ce qui permet à Brody de ne pas sombrer. Même si elle ne sait pas tout, on perçoit assez clairement une relation de confiance entre les deux personnages. Sa relation avec le fils du vice-président est plutôt logique bien qu’une boulette ne soit pas exclue de sa part, en partie à cause de sa jeunesse. Enfin petite pensée au petit frère qui a littéralement disparu cette saison. Ah en fait non on s’en fout, il servait à rien effectivement !

Depuis le début de la série, Carrie est présentée comme une personne solitaire et Brody comme quelqu’un de très entouré. Finalement ce dernier est un peu dans le même cas que la blonde, personne ne peut comprendre ce qui se passe de son côté, il est tout seul. Même avec ses amis il n’est plus sur la même longueur d'onde, le retour au pays est plus délicat que prévu.

En tout cas c’est une très bonne chose que des questions apparaissent sur Walker, j’avais peur que tout cela parte aux oubliettes. Si Brody est pour le moment dans une bonne situation, tout peut basculer d’un moment à l’autre à cause d’un petit rien. C’est ce qui rend la série si excitante en même temps…

 

Ce soir tu vas prendre

"Toi ce soir tu vas prendre cher dans les douches"

 

Pour conclure, Homeland nous livre ici une copie de très bonne qualité et confirme son très bon début de saison. L’étau se resserre pour Brody dont le personnage ne cesse de fasciner, l’équilibre psychologique de Carrie n’a jamais été aussi vacillant. Bref c’est le bazar et on adore ça !

 

J’ai aimé :

  •  Claire Danes et Damian Lewis
  •  les interrogations sur Walker
  •  des personnages secondaires qui commencent à s’imposer

 

Je n’ai pas aimé :

  •  pour pinailler un peu, la mise en retrait de Saul

 

Note : 14/20




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

alanparish alanparish
1594 avis
1694 notes
Moyenne : 12.2

 Visioneur raffiné

Mixology <3

0 commentaire sur cet article




Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


14.47

45 notes

Dernières notes :

  • 15 par cedric2506
  • 12 par PinkCoffee
  • 14 par toomso4

Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cette série.
favorables
11 avis
neutres
0 avis
défavorables
2 avis

Derniers avis sur cet épisode



ndanan2212 - favorable
Cet épisode est très bon, un des meilleurs de la série pour l'instant surtout pour sa tension avec les scènes de ...

Scarecrow - favorable
Énorme épisode. Très belle intensité. On reste accroché du début à la fin. A mon goût le meilleur épisode de la ...

Donner votre avisTous les avis