Doctor Who (2005)

Extraterrestre de 900 ans, le Docteur est un aventurier qui voyage à travers le temps et l'espace à l'aide de son vaisseau, le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space), qui, pour mieux s'adapter à l'environnement, a l'apparence d'une cabine téléphonique. Le Docteur voyage en compagnie d'une jeune fille. ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise 42 minutes
Fantastique, Science-Fiction BBC One, France 4
13.33

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

7.08 - Les Anneaux d'Akhaten

The Rings of Akhaten

Pas de résumé pour l'instant ...

Diffusion originale Diffusion française
06 April 2013 01 January 2000
Réalisateur(s) Scénariste(s) Guest(s)

Tous les avis

OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 26 July 2018 à 01:14
Spoiler
J'ai eu un gros coup-de-coeur pour cet épisode. L'univers que l'on nous montre est beau, poétique et plein de richesses incroyables. La petite fille attachante. Et on a un gros speech du Docteur comme les aime. Ce côté "conte de fée" sied donc à merveille à une série comme Doctor Who.

nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 04 December 2015 à 19:27
Un drôle épisode en 3 temps. Primo, une intro bien foutue qui donne du background à Clara, puis l'arrivée sur une nouvelle planète qui fait du bien (j'ai l'impression que ça fait longtemps qu'on n'a plus quitté la terre). C'est un peu kitsch mais sympa. Deuxio : Des chants, un monstre dans une vitrine, du kitsch à mort, j'ai vraiment décroché pendant 20 minutes. Tertio : Je me suis réveillé avec le discours du Docteur devant un soleil géant à tête méchante, puis Clara m'a soufflé en sacrifiant sa feuille. En résumé, un épisode inégal, mais au final très sympa.

arnoglas
Membre
Avis favorable Déposé le 15 August 2015 à 23:43
Avis modéré par la rédaction de Série-All.

ClaraOswald
Membre
Avis favorable Déposé le 09 November 2014 à 23:45
Episode sous estimé ! Le speech du Docteur et de Clara sont magnifiques, l'un dans l'épique l'autre dans l''émotion. L'épisode à une ambiance très rétro sci-fi que j'apprécie beaucoup, me rappellant l'ancienne trilogie de Star Wars. Et que dire de Emilia Jones ! J'ai rarement vu une enfant aussi bien joué (Qu'on retrouvera aussi dans le rôle d'Alice de la merveilleuse série "Utopia")

MrZ
Membre
Avis favorable Déposé le 25 September 2014 à 17:37
Dans Doctor Who, parfois il y a des épisodes dont l'ambiance et les propos sont tels qu'ils nous font oublier toutes les petites erreurs et incohérences dans le scénario, des épisodes qui restent dans les mémoires à cause d'un passage en particulier qui restera dans les mémoires. The Rings of Akhaten en fait partie. Avec l'ambiance très Star Wars lors de la scène du marché et l'univers très plaisant, les monstres décevants sont rapidement oubliés au profit de la fin de l'épisode, qui est plus ou moins une ode au Docteur, où il nous raconte tout simplement son histoire, ses erreurs, ses peurs, sa vie, tout ça sous couvert d'une chanson infinie le représentant lui.

MarieJeanne
Membre
Avis favorable Déposé le 26 August 2014 à 14:45
Bon épisode, l'intrigue n'était pas extraordinaire mais les personnages étaient chouette, ils me faisaient un peu penser à Star Wars... Clara est top!

Avis favorable Déposé le 28 May 2014 à 06:34
Excellent épisode ! Mais épisode étrange... L'intro des parents de Clara est cool et permet de lui donner du background. D'ailleurs, tout ce qui tourne autour d'elle fait cela, et ça c'est cool après une Amy-intrigue-et-c'est-tout ! La scène du marché fait évidemment pensé à Star Wars et était donc bien sympa. 2 choses à y noter: - "J'y suis déjà allé avec ma petite-fille" et ça me fait penser qu'on ne sait absolument rien sur ça et la famille du Docteur ! Dans les épisodes de 1963, on a juste un grand-père avec sa fille voyageant dans un vaisseau spatial (je dis peut-être des bêtises mais je ne crois même pas qu'il est été considéré comme un alien à ses tous débuts) et c'est tout. On la quitte alors 50 épisodes plus tard sur Terre en 2154 et basta, on n'entend plus jamais parler ni de ses enfants ni de rien d'autre lié à sa famille... Vu comme Moffatt aime bouleverser les codes de la série (sans pour autant en dénaturer l'essence, c'est là tout son talent), ça serait cool qu'ils nous parlent un peu de tout ça dans un épisode futur... En plus, ça serait l'occasion avec un Docteur plus vieux, en la personne de Peter Capaldi puisqu'il a quasiment le même âge (et même 2-3 ans de plus) que William Hartnell, le premier Docteur, quand celui-ci était dans la série ! Enfin bref, je m'éparpille... - 2ème point qui, celui-ci, m'a beaucoup chagriné et j'espère que quelqu'un me rassurera sur cette possible incohérence: Comment se fait-il que Clara ne comprenne pas ce que le vendeur de moto lui disait ? Le TARDIS n'est-il pas censé traduire ? Remarque, en y réfléchissant tout en écrivant cette question, j'y est peut-être répondu: cela serait-il lié au fait que le TARDIS ne semble pas l'apprécier ? Mais en même temps, je me dis que ça, ça n'ait qu'une supposition de Clara... Après tout, le TARDIS est censé s'ouvrir avec une clé pour les compagnons et comme elle n'en a pas encore... Du coup, étrange cette affaire... On passera alors ces 2 points, le fait que le son n'est pas censé se propager dans l'espace, qu'il n'y a pas d'atmosphère sur un astéroïde (mais bon, je pense qu'il va falloir admettre qu'il y ait un atmosphère englobant toute la ceinture d'astéroïdes (même si je crois que c'est impossible) parce que y'a pas non plus besoin de combinaison spatiale pour passer d'un astéroïde à un autre tout en pouvant respirer). On va aussi oublier que quand le Soleil implose, on arrive à voir la ceinture d'astéroïdes en bas de l'écran qui continue de tourner autour de l'espace précédemment occupé par ce Soleil comme si de rien n'était... J'arrive à omettre tous ces points (et j'ai dû en oublier, cette histoire de vampire lié au Soleil n'était pas clair... Et puis je croyais que la chanson était censé durer infiniment ? Pourquoi s'est-elle arrêtée au final ?) car pour le reste, c'est épisode était un concentré de pure émotion ! Le décor, les chansons et l'ambiance, les magnifiques monologues du Docteur et de Clara... C'était juste magnifique ! Un très bel épisode (qui m'a fait penser au tout premier de Rose dans le TARDIS (donc le 1x02)) surtout, bien sûr grâce à la performance de Matt Smith et de la belle Jenna-Louise Coleman ! J'aurais bien mis 16 mais c'est vrai qu'il y a quand même pas mal d'incohérences... Je m'arrêterai donc à 15 !
17 réponses
Voir les réponses

Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 23 July 2013 à 07:56
Akhaten, le vilain petit canard de l'ère Moffat, si décrié et pourtant tellement magique... Si l’épisode divise autant c’est sûrement car il est très singulier : il n’a quasiment rien d’un épisode de science-fiction mis à part le marché des aliens tout droit tiré de Star Wars. Il possède moult détails un peu bâclés ou inexpliqués comme les ennemis en surnombre. L’épisode unique et parfait qui offre pourtant milles excuses pour se faire détester. Paradoxal non ? Personnellement, c’est mon énorme coup de cœur de cette saison. Ce qui fait le charme de l’épisode c’est l’univers fantastique. Il est magique, totalement représentatif de Doctor Who. C’est un premier voyage qui nous émerveille pour Clara et qui est la concrétisation de toutes les promesses que fait le Docteur a ses compagnes. Un nouveau monde, une nouvelle planète… cela lui donne, couplé à une ambiance esthétique, des décors et des couleurs léchées, un véritable caractère authentique et peu vu dans la série à ce moment-là. Pas de timey-wimey ni de spacey-wacey. Le scénario est simple voire carrément secondaire. Le début de l’épisode donne beaucoup de profondeur à Clara ce qui se poursuivra : interaction avec Merry qui révèle comment le personnage se comporte avec les enfants, flashback sur sa famille expliquant ses valeurs, des péripéties qui plonge la compagne dans un milieu hostile pour la tester sur ses compétences et son "utilité" en tant que compagnon... elle passe par tous les niveaux. Le début vend ainsi du rêve. Il est rempli de plein de merveilleuses idées et sous-texte notamment sur la religion, l'origine de l'Univers... Il y a cependant 10 minutes de flottement vers le troisième quart de l'épisode, celui qui se déroule dans la pyramide. En effet le déroulement du scénario semble un peu bordélique, les monstres sont peu développés et si les scènes d'actions et la dynamique entre les personnages permet de nous divertir l'ensemble dénote par rapport au reste. C'est cependant un défaut mineur et le passage contenant le magnifique monologue du Docteur sur la création d'un être à Merry ne peut pas être complètement foiré. "Soul is made of stories, not atoms." <3 C'est de plus vite oublié face à un discours du Docteur face à l’ancien dieu qui était… épique, magique. Ce qu'il y a d'excellent c'est que tout l'épisode semble converger vers ce point. Les offrandes des peuples qui donnent des objets à valeur sentimentales. Le Docteur rappelant que le Dieu se nourrit d'âmes et que l'âme est faite d'histoire. Le Docteur racontant alors une histoire. Son histoire, mais aussi la même histoire que le Dieu. Car les deux sont mis en parallèle : le fait que le Dieu s'appelle Grandfather et que cet épisode nous rappelle que le Docteur a une petite fille n'est pas du tout un hasard. En effet le Docteur offre le bilan de sa vie sous un air nostalgique et épuisé, non sans omettre encore une fois quelques mentions du fil rouge sur son passé, son nom et ses secrets. Et ça ne suffit pas. Car le Docteur agit comme le miroir du Dieu et que ce dernier n'est pas rassasié par la vie d'un homme. Clara revient et porté par l'autre thématique de l'épisode la concernant : le fait de ne pas s'enfuir, le fait de se détacher de son passé, elle revient alors et offre le dernier souvenir qu'elle avait de sa mère en offrande tout en expliquant que cette feuille représente une infinité d'histoires. L'Histoire de Clara représente trop à assimiler pour l'ancien Dieu, qui se meurt. C'est une fin à l'image de l'épisode et dénue de toute science ni de propos rationnel, elle se veut avant tout symbolique, mystique. Peut-être que l'épisode aurait dû s'arrêter au speech du Docteur ? De toute façon il est de coutume que ce soit la compagne qui sauve tout le monde dans son premier voyage. Une mention d'honneur aux musiques absolument magnifiques. La bande-son est limite digne d'un long-métrage. En résumé un épisode poétique et charmant qui développe des concepts géniaux et a une valeur symbolique forte. The Rings of Akhaten est magique, voilà tout.
3 réponses
Voir les réponses

Avis favorable Déposé le 26 June 2013 à 15:31
Bon, continuons la saison 7 avec l'épisode de voyage dans l'espace qui suit toujours l'arrivée d'un nouveau compagnon. Un épisode avec un peu plus d'action que le précédent et un peu plus d'aliens ! L'épisode commence avec une petite mise au point, en nous montrant quelques petits éléments de l'enfance de Clara et nous fait rencontrer ses parents. Ce passage agréable nous montre que l'intrigue sur Clara est toujours d'actualité et nous montre que des questions se posent toujours sur elle. Les personnages sont, ici encore très bons. Jenna-Louise Coleman nous montre une autre excellente interprétation et Matt Smith reste magnifique. Une mention spéciale à l'actrice jouant Mary Ghellal, dont l'interprétation et le jeu ont été très intéressants et agréables. Les extraterrestres sont originaux, comme Moffat en a l'habitude. Ensuite, félicitations au niveau sonore ! C'était magistral ! Nos oreilles ne s'ennuient jamais dans cet épisode, notamment grâce à de magnifiques musiques et à de magnifiques chansons ! L'intrigue est, quant à elle, très intéressante : on nous parle d'un Dieu qu'il faut maintenir endormi grâce à d'infinies chansons et qui semble.... se réveiller. La résolution est assez sympa et ne se limite pas à un coup de sonic screwdriver ou à quelque chose d'injustifié ou d'inexpliqué. Autre mention spéciale au grand discours du Docteur, que j'ai adoré et qui restera dans les mémoires comme celui de la Pandorica ! Pour ce qu'il s'agit des références, il y en a plusieurs, telles que le "grand daughter" qui réfère à Susan Foreman, la petite-fille du Docteur dans la série Classique. Il y a aussi une bonne référence au bar de Star Wars. Bref, un épisode qui nous en met plein les yeux et plein les oreilles. J'attribuerais donc la note de 16 à cet épisode, que j'ai particulièrement apprécié ! A très bientôt pour Cold War !

louna69
Membre
Avis favorable Déposé le 19 May 2013 à 13:44
Ca fait plaisir de revoir enfin des extraterrestres dans Doctor Who, histoire que les costumiers s'amusent enfin, j'en ai marre de Londres moi! On creuse un peu le personnage de Clara (suis-je la seule à trouver les acteurs interprétant ses parents horribles?), et je la trouve assez sympathique, surtout dans sa relation avec la petite fille, et dès le départ, elle a une alchimie de fou avec le Docteur. Matt Smith, comme d'habitude est grandiose dans son discours face au "dieu" mangeur de souvenirs. Et il maîtrise la technique du "je me retourne pour dire quelque chose de super dramatique" comme personne. Par contre l'intrigue, il m'a fallu du temps pour la comprendre: beaucoup de bonnes idées + temps limité = on fout tout dans le coffre et on espère qu'il va pas s'ouvrir quand on sera sur l'autoroute. Heureusement que Koss a expliqué dans son commentaire l'histoire de la feuille parce que j'ai compris que dalle à son histoire. La photographie sauve le tout, parce que l'épisode est juste magnifique, mais il m'a fallu m'y reprendre à deux fois avant de tout comprendre. Malgré ce souci mineur (je suis lente à la détente et alors?!), c'est une jolie histoire, sur Remarques diverses - ils ont de sacrés micros là bas si on les entend chanter d'un astéroïde à l'autre - Clara se souvient du cimetière et pas de la fois où elle a balancé un ballon dans sa gueule? Je suppose que le premier est un peu plus important mais bon. (Et pas cool Docteur, carrément creepy même) - Les gardiens font vachement traquer - j'ai un vrai problème avec les monstres qui chuchotent ou parlent à voix basse en général - Sympa la petite référence à Susan, qu'on a tendance à ignorer plus que raison, même si elle était ultra chiante et redondante (si vous voulez un petit aperçu, regardez n'importe quelle aventure du premier Docteur dans sa première saison, elle crie beaucoup. Mais alors, beaucoup TROP, et pas d'une manière mignonne, elle y va à fond dans l'irritant celle-là) Le Docteur est grand-père quand même! Je me demande si elle est toujours vivante d'ailleurs

14.58

26 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
OmarKhayyam a noté cet épisode - 17
21 Jan 2019
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 14
04 Dec 2015
arnoglas a noté cet épisode - 16
15 Aug 2015
ClaraOswald a noté cet épisode - 20
24 Jun 2015
Revan115 a noté cet épisode - 15
25 Nov 2014
4evaheroesf a noté cet épisode - 13
07 Oct 2014
MrZ a noté cet épisode - 17
25 Sep 2014
MarieJeanne a noté cet épisode - 13
26 Aug 2014
Gizmo a noté cet épisode - 17
20 Jul 2014
MembreSupprime2 a noté cet épisode - 15
28 May 2014
bigben1294 a noté cet épisode - 12
06 May 2014
oberown a noté cet épisode - 14
28 Dec 2013
Dreamsteam a noté cet épisode - 12
22 Nov 2013
Jasper a noté cet épisode - 13
10 Nov 2013
Galax a noté cet épisode - 17
23 Jul 2013
Vercingétorix a noté cet épisode - 16
26 Jun 2013
louna69 a noté cet épisode - 14
19 May 2013
theChouma a noté cet épisode - 14
22 Apr 2013
ndanan2212 a noté cet épisode - 15
21 Apr 2013
Liam a noté cet épisode - 15
15 Apr 2013
Herisson a noté cet épisode - 15
12 Apr 2013
dewey a noté cet épisode - 16
11 Apr 2013
Koss a noté cet épisode - 14
09 Apr 2013
tortor a noté cet épisode - 14
07 Apr 2013
Tan a noté cet épisode - 15
07 Apr 2013
Aureylien a noté cet épisode - 6
07 Apr 2013

Derniers articles sur la saison

Critique : Doctor Who (2005) 7.17 - Le temps des adieux pour Matt Smith

La onzième heure est passée. L’horloge sonne minuit. Joyeux Noël, Docteur.

Critique Doctor Who : The Day of The Doctor

Joyeux Anniversaire, Docteur.

Bilan : Doctor Who (2005) saison 7

Alors que le nouveau Docteur a été annoncé la semaine dernière, retour cette semaine sur la dernière saison de Matt Smith !