Image illustrative de Rick and Morty
Image illustrative de Rick and Morty

Rick and Morty

Rick et Morty

Rick, un vieil alcoolique déséquilibré et scientifique de génie, et Morty, son petit-fils qu'il entraîne dans des aventures extraordinaires, dangereuses, à travers l'espace et dans des univers parallèles. Rick a récemment renoué avec sa famille et vit désormais dans le garage de sa fille Beth, mettant jour ...

Lire le résumé complet >

En cours Américaine 22 minutes
Animation, Adventure, Comedy, Science-Fiction Adult Swim, Youtube 2006
12.61

1 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 5.08 - Rickternal Friendshine of the Spotless Mort

Rickternal Friendshine of the Spotless Mort

Rick attempts to save a beloved friend.

Diffusion originale : 08 août 2021

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 08 août 2021
Réalisat.eur.rice.s : Erica Hayes
Scénariste.s : Albro Lundy IV
Guest.s :

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis neutre Déposé le 30 août 2021 à 14:09

Objectivement c'est cool d'avoir de la continuité, mais Bird Person m'ennuie terriblement... je n'ai aucun souvenir de son histoire ou de Tammy, et je m'en fous en fait, donc l'épisode m'a paru très long.

Le côté exploration de la mémoire de quelqu'un m'a semblé sous-exploité. J'aurais aimé qu'on explicite plus ce que font les gadgets basés sur les souvenirs. Fut un temps où R&M poussait à fond ses concepts...

Rick cite même au début de l'épisode Pickle Rick, en disant qu'un centric sur Rick sans la famille va enfin permettre d'avoir une bonne aventure (en gros). C'est assez étrange de se dire qu'Harmon & co écrivent tout ça en connaissance de cause. L'envie de troller leur fanbase semble irrésistible.

Je n'ai pas pris au sérieux la remarque sur Beth/je ne l'estime pas importante du tout.

Le rythme était plus réussi dans cet épisode par rapport aux mauvais standalones qui précédaient, car l'histoire tenait bien les 20 minutes. Mais l'humour n'était pas au rendez-vous.

Bref, il ne reste plus que le (double) final pour qu'on retienne de cette saison 5 autre chose que les trois premiers épisodes.

2 réponses
Voir les réponses

Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 25 août 2021 à 23:52

L'histoire de Bird Person est vraiment le seul truc qui reste encore debout. L'univers est vaste, les possibilités sont infinies, mais au final, il ne reste d'intéressant dans cette série que la relation de Rick avec son pote. C'est totalement dommage, mais finalement assez caractéristique des productions Harmon : tout est possible, mais on revient toujours vers l'être humain.

C'est un bel épisode, qui parvient à la fois à créer une origine story à Rick, mais aussi à raccrocher tout un tas d'éléments, avant de nous filer la solution au détour d'une ruelle : Beth est morte. J'ai dû passer deux fois la scène pour être bien sûr d'avoir entendu. Nick a malheureusement parfaitement raison de souligner que dans un flôt continue d'épisodes filers médiocres, ça tombe un peu à l'eau. Encore une fois, une saison 4 finale avec cette révélation (et une autre que j'espère aussi) aurait eu de la gueule. Parce que effectivement et c'est la conclusion logique de l'épisode : "None of it matters" comme l'a répété le show plusieurs fois. Seul Rick au final est tangible et les autres n'existent pas. Et tout le paradoxe est là en fait : Rick, moins humain qu'humain, est parvenu à créer des liens avec les trois membres de sa famille avec laquelle il n'avait pourtant aucune affiliation, ce qui est, sans doute, l'attitude la plus humaine qui soit. Et ça, il est parvenu à le faire comment ? En vivant des aventures avec eux, des épisodes de Rick... et Morty. C'est donc le spectateur qui en continuant à regarder la série qui tire Rick vers plus d'humanité. La télévision comme vecteur de sociabilisation et d'humisation. Il est très difficile en effet de faire plus harmonien que cet épisode.


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 10 août 2021 à 14:56

Un épisode qui vole l’idée de Eternal Sunshine of The Spotless Mind tout en taclant au passage Charlie Kaufman, le scénariste du film, ce qui est bien paradoxal. Sinon le rythme est hyper intense, c’est mega auto référencié (ce qui ne fait pas de mal après cet océan de stand alone) et il faudrait regarder l’épisode plusieurs fois pour y saisir tous les clins d’œil ou comprendre les gags (cette salle avec les enfants dans le berceau, quelqu’un ?). Personnellement plutôt que l’histoire de l’amitié toxique avec Conderman (perso que je n’ai jamais aimé), c’est plus la relation de Rick avec son souvenir plus jeune qui m’a amusé. Bref un épisode sympa mais qui fait un peu mal à la tête.

Spoiler

Concernant la grande révélation sur Beth, je pense que c’est un peu trop tard. Cela aurait été un tremblement de terre en saison 3, maintenant qu’on est parti pour 6 saisons encore, c’est un caillou qui ricoche sur une immense entendue d'eau.

2 réponses
Voir les réponses

13

4 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 14
06 sept. 2021
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 10
30 août 2021
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 15
25 août 2021
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 13
10 août 2021

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.