« Je suis quasiment sûr que nous avons affaire à un Série-All killer TIN ! » La cité de la peur  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

The Wire - 5.10 - -30-



« Episode précédent



The Wire
Genre :
Drame
Série américaine
Année : 2002
Format : 55 min
HBO Jimmy


Résumé


Il n'y a pas encore de résumé. Peut-être voudriez vous proposer votre propre résumé ? Oui ? Alors cliquez ici.

Dates diffusion


Diffusion VO : 09 mars 2008
Diffusion FR : Pas de date

Tous les avis sur cet épisode (15)



Galax
Galax - favorable le 17/09/2015 à 01h55
L'auteur de cet avis a indiqué qu'il contenait des spoilers.

Afficher l'avis


Koss Koss le 17/09/2015 à 11h35
<3
Koss Koss le 17/09/2015 à 11h36
Au final, c'est mieux ou moins bien que DW ? :D
Galax Galax le 17/09/2015 à 18h57
J'ai eu un cœur de Koss concernant the Wire.

Je peux mourir tranquille.

"Au final, c'est mieux ou moins bien que DW ? :D"

Ahah la question !
Evidemment si tu me demandais ma série préférée entre les deux tu connaîtrais déjà la réponse.

Les deux séries représentent l'ultime série dans deux domaines différents. Elles sont comparables sur seulement très très peu de points, font passer des valeurs très différentes, etc. The Wire est de manière générale une vraie "oeuvre" et est mieux écrite. Doctor Who est intemporelle, a eu/a des hauts et des bas et possède peut-être plus de "passion". Les deux séries, quand elles se termineront, auront évidemment (ont déjà) bouleversé le paysage des séries TV. Donc c'est pas mieux ou moins bien, c'est différent !

zouky86
zouky86 - favorable le 18/02/2015 à 00h29
Un grand épisode, final très réussi d'une magistrale série qui nous enchaîne, claque sur claque, dans un monde teinté de trajets individuels chaotiques dans une société qui impose des carcans.
Une grande réussite parce que tout y est, on s'attache à tous ces personnages, leurs codes, leurs histoires, les cycles de vie. Épopée dans la vie d'individus bouleversés par une société d'une dureté sans concession possible, sans vertu, où les joueurs changent et le jeu reste le même.
Quelques épisodes auparavant, là où on avait droit à un "it's a good day for the good guys", on se retrouve avec un retournement de situation complet, pour tout le monde, il n'y a pas de gentils, pas de méchants, seulement un jeu, des règles, des individus qui composent avec ces règles et par dessus tout un réseau que l'on appelle "maison".
Merci the wire, merci pour ces grands moments de...  » Lire la suite

jojo76
jojo76 - favorable le 02/06/2014 à 13h26
Tout a déja été dit, c'est un final réussi qui boucle la boucle...

Cette saison 5 au final est ma 2ème préférée derrière la fantastique 3ème saison, l'affaire truqué des sdf a apporté ce grain de folie qu'il manquait a la saison 4 par exemple, et le point de vue des journalistes, certe moins travaillé que dans les saisons précédentes m'a quand meme bien plu.

PressPlay
PressPlay - favorable le 07/11/2013 à 01h16
Une fin tout bonnement exceptionnelle à l'image de la serie ! magnifique ! splendide. La série s'est terminée (60 épisodes pour 60 pièces), et nous permet de mettre la dernière pièce au puzzle de Baltimore. On admire enfin l’œuvre dans son ensemble... et de cela une phrase résonne avec insistance dans ma tête: "Game remains the same, only players change", Le jeu reste le même, seul les joueurs changent...

benjimagne
benjimagne - favorable le 11/10/2013 à 16h25
The Wire fait partie des séries qui méritent de revenir sur certains épisodes pour mettre des notes après le visionnage complet.

uzitek
uzitek - favorable le 11/10/2013 à 15h07
The Wire ! Cette série est ma préférée ! Un très bon finale, ! Je l'ai regardé y a longtemps, mais je tenais a mettre une note !

Koss
Koss - favorable le 25/08/2013 à 01h33
Bien sur que le dernier plan de "The Wire" ne pouvait être que la ville de Baltimore. Comment cela aurait-il pu en être autrement ?

Ce n'est d'ailleurs pas la ville l’héroïne du show, mais l'Amérique, la société toute entière. L'image telle qu'on la perçoit quand on passe à toute vitesse sur ces autoroutes qui longent les grandes villes.

Tout ce qu'on a vu, toutes ses images, tout ces moments passés dans les rues, dans les voitures et dans les bureaux de cette ville, des moments qui font de Baltimore ce qu'elle est, les gens de cette ville n'en sauront rien. C'est Omar qui n'apparait pas dans le journal. C'est Carcetti trichant sur les stat'. Tout ce qu'on a vu, au fond, n'existe pas. C'est du vent, des pages intérieures du "Baltimore Sun".

Alors oui, on est heureux d'avoir été les témoins privilégiés de tout ceci. Heureux de voir un show de tel qualité tenir par m...  » Lire la suite

Ehrmantraut
Ehrmantraut - favorable le 16/05/2013 à 00h15
Quelle série...
Tout ces personnages me manquent, mais j'ai déjà revu les 5 saisons pas mal de fois, je m'en lasse jamais.

nicknackpadiwak
nicknackpadiwak - favorable le 02/05/2013 à 17h13
Forcement, on s'en doutait, The Wire ne se finit pas dans un happy end. Ici l'immoralité a gagné. Seuls restent debout les corrompus et les carriéristes ( Rawls, Valchek) ou ceux qui ont abandonné leurs illusions (Carcetti). Les vertueux sont tombés par idéal (Daniels, Colvin) ou par reniement de leurs valeurs (McNulty, Freamon). Du coté des malfrats, le constat est aussi amer, l'histoire continue (Marlo incapable d'échapper à la violence de la rue) ou se répète (Mickael, le nouvel Omar). Le seul personage partie de tout en bas qui à la fin accède à la lueur est Bubbles. Mais même là, la noirceur vient gâcher car la relève est déjà au rendez vous (Dunquan).
Voilà, fini the wire, cette serie que j'ai mis du temps à commencer et qui a restera dans mon panthéon.

MoolFreet
MoolFreet - favorable le 05/02/2013 à 21h30
Mettre 20 impliquerait que c'est le meilleur épisode de la série. Or, contrairement à SFU, ce n'est pas le cas.

Ce final me laisse un goût amer, mais ni sur la forme, ni sur le fond : non, si j'ai un goût amer, c'est bien parce que l'on se rend compte qu'on aura beau mettre des gens avec les meilleures intentions, ils se feront toujours aspirer par le système. Les héros des saisons précédentes sont haïs ou au placard aujourd'hui. Carcetti, Daniels, McNulty, Lester, Colvin, finalement peu s'en sortent bien.

Et cet éternel recommencement comme le dit si bien sin, il fait mal. Parce qu'on aimerait voir ce qu'il peut se passer ensuite, tout en sachant très bien que seul le destin d'individus peut évoluer et s'inverser (Bubs, Duquan) et pas celui d'une communauté, pourrie par des menteurs, tricheurs, manipulateurs (Templeton, Rawls, Davis, Nerese...)

Mais cet épisode n'est p...  » Lire la suite



Moyenne


18.75

16 notes

Dernières notes :


Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cet épisode.

Avis spectateurs

favorables
15 avis
neutres
0 avis
défavorables
0 avis

Donner votre avisTous les avis