Bilan : Dark Saison 3

Le 01 août 2020 à 16:16  |  ~ 11 minutes de lecture
Dark revient pour sa troisième et dernière saison. Préparez-vous à voyager à travers le temps et l'espace pour cette touchante conclusion !

Bilan : Dark Saison 3

~ 11 minutes de lecture
Dark revient pour sa troisième et dernière saison. Préparez-vous à voyager à travers le temps et l'espace pour cette touchante conclusion !
Par Mmaginère

 

Dark est l’une des meilleures séries que j’ai vues ces dernières années. La saison 3 était la dernière et c’était prévu ainsi depuis le début. Avant de me lancer, j’ai revu les saisons 1 et 2 pour bien me remettre les intrigues et les personnages en tête, parce que c’est complexe.

 

Trombinoscope des personnages de Dark

Interro surprise : qui est qui ?

 

La fin de la saison 2 nous avait laissés avec un nouvel enjeu : des mondes parallèles. Cette idée m’avait laissée perplexe, mais au final comme il n’y en a qu’un, j’ai été vite rassurée. Et cette intrigue est clairement maîtrisée. Pour faciliter la lecture de cet article, je nommerai les personnages du monde connu avec un 1 derrière, et ceux du nouveau monde avec un 2 derrière.

 

Un monde miroir... déformé

 

Dans ce nouveau monde, Martha 2 est le pendant de Jonas 1. C’est-à-dire qu’elle porte la connaissance des voyages dans le temps, des univers parallèles, et que sa version âgée dirige les opérations. Elle est Eve, et Jonas 1 est Adam. Ce qui explique le changement de nom de notre héros en vieillissant (bien que ça ait surtout apporté du suspense dans les saisons précédentes). L’intrigue scientifique du voyage dans le temps reste liée à la notion divine.

Le premier épisode nous montre ce nouveau monde. Les lieux qui nous sont familiers comme la maison de Jonas 1 ou le bunker y sont inversés, ce qui permet de facilement savoir dans quel monde nous nous trouvons. De plus, les personnages ont des looks différents d’un monde à l’autre. Ici, il n’y a pas de Jonas 2.

 

Effet miroir entre les deux mondes

La chambre de Martha 2 est la chambre de Jonas 1 inversée

 

Cet épisode me donne l’impression de recommencer toute l’histoire dans le nouveau monde. Un peu un épisode 1 de la saison 1 version "et si Jonas n’existait pas". Cela ne dure pas, heureusement. Car j’ai trouvé cet épisode un peu répétitif, et certaines différences du nouveau monde prévisibles et/ou ennuyeuses (par exemple, Ulrich 2 qui a quitté Katharina 2 pour Hannah 2, qu’il trompe déjà).

 

La toile du temps et de l'espace

 

La suite de la première partie de la saison (composée de huit épisodes) va nous laisser suivre les aventures des différents groupes dans chaque monde et chaque époque où on les avait laissés en fin de saison 2. Certains vont y faire leur vie (comme Bartosz 1 en 1888), d’autres vont y mourir (RIP Katharina 1), et les derniers vont jouer au jeu du voyage dans le temps et/ou les mondes (en particulier Jonas 1 et Martha 2).

De nouveaux personnages font par ailleurs leur apparition, en particulier un trio qui représente le même inconnu enfant, adulte et vieux.

 

Le trio du même homme à 3 stades de sa vie

Spoiler alert : même si c’est l’adulte qui tue, c’est l’enfant le plus flippant


La première partie de la saison repose essentiellement sur le périple de Jonas 1 dans le monde 2. Les autres intrigues sont plus courtes et sont là pour accompagner l’intrigue principale et nous conduire au final. Elles restent assez inégales dans leur intérêt. J’en comprends l’utilité, mais on aurait pu passer moins de temps sur certaines actions. Par exemple, le côté arrivée petit à petit du trio avec la synchronisation de certains gestes était sympa la première fois, mais ça devient déjà lassant au bout de la troisième. J’attendais un peu plus de rythme dans cette dernière saison.

Au fur et à mesure des épisodes, il y a des révélations qui amènent à d’autres questions. C’est frustrant, mais surtout ça tient en haleine. Les personnages ont encore des secrets qu’ils espèrent garder et qu’on a envie de savoir. Les liens entre eux font l’objet de nouvelles révélations, pas aussi fracassantes que lors des saisons précédentes.

On nous raconte aussi le déroulement de chaque époque qui fait le lien avec la suivante dans le monde 1 (comment Tronte 1 et Jana 1 se sont rapprochés par exemple). Ainsi que la version de certains évènements des saisons 1 et 2 dans le monde 2. Cela se poursuivra dans la deuxième partie de la saison. J’ai apprécié la façon dont ça a été raconté, car cela reste des petites scènes qui coupent habilement l’intrigue principale, sans alourdir les épisodes.

Sur le papier, ça paraît très confus, mais en fait c’est fluide et bien écrit. Donc nous sommes vraiment happés dans l’intrigue. C’est la dernière ligne droite, la réponse à nos questions et la fin de toute cette course contre le temps. Avec la grande question : est-ce que les personnages vont sortir de cette boucle temporelle ou sont-ils condamnés à la répéter indéfiniment ?

 

Comment déboucler la boucle ?

 

Chaque personnage cherche l’origine de la boucle et comment l’empêcher pour que leur monde ne soit pas détruit. Ce sont les pions d’un échiquier dont les deux joueurs sont Adam et Eve. Quel est leur but ? À ce stade, il est difficile de répondre à cette question et de déterminer quel camp agit pour le bien de tous et quel camp pour le mal. Même si l’histoire nous oriente vers Eve = bien (en perpétuant la boucle pour sauver tout le monde) et Adam = mal (en voulant détruire la boucle et tuer tout le monde), la réponse n’est pas aussi simple.

 

Jonas 1 et Martha 2 devant les photos des personnages de leur monde

Le lien entre les deux mondes : Adam et Eve, Jonas 1 et Martha 2

 

La première partie de saison se termine sur une "réponse" : le début est la fin, le fils de Jonas 1 et Martha 2.

L’histoire tendait vers cette révélation. Est-ce que les deux mondes peuvent être sauvés ? Est-ce que le trio est le fils de Martha 2 et Jonas 1 ? Si oui, sa mort impliquerait celle de presque tout le monde (ou les empêcherait de naître), puisqu’il est le père de Tronte 1 et 2. Le but d’Eve serait alors surtout de sauver son fils, quand Adam reste plus pragmatique en voulant arrêter la boucle.

Si je ne vous ai pas encore perdus, attendez la suite…

 

Tu crois avoir tout compris ? Eh ben non !

 

La deuxième partie de la saison montre un Jonas 1 de plus en plus en colère contre les gens qui le manipulent et lui mentent. Le Jonas 1 mi-âgé semblait déjà assez désabusé quand il a dit à sa mère qu’il pensait qu’elle était la seule en qui il pouvait encore avoir confiance et qu’il s’était trompé. Il partage avec Martha 2 cette tendance à croire tout le monde et à le suivre, puis à se faire trahir.

C’est un sentiment que je partage : qui ment ? Qui dit la vérité ? En qui pouvons-nous avoir confiance ? Plus je me rapprochais de la fin, plus je doutais de chaque personnage, et plus je me sentais trahie par leurs décisions et comportements. D’autant plus en voyant la métamorphose de Jonas 1 en Adam ou de Martha 2 en Eve. Je savais que l’histoire allait dans cette direction, mais une partie de moi voulait croire que les jeunes Jonas 1 et Martha 2 ne pouvaient pas devenir Adam et Eve.

Jonas 1 et Martha 2 ne sont pas les seuls à se croiser d’un monde à l’autre avec leurs différentes versions. Claudia 1 reprend une place importante dès sa rencontre avec Claudia 2. Elle décide de ne choisir aucun camp et de tracer son propre chemin, en étant le vrai maître du jeu. Elle réussit à être à la fois le personnage que je préfère et celui dont je me méfie le plus. Pourtant, dans le dernier épisode, c’est elle qui apportera la réponse et la solution. Même si je peux reprocher aux scénaristes d’avoir balancé sa découverte comme une illumination, sans élément tangible pour l’accompagner.

Les sacrifices se font aussi de plus en plus nombreux, avec une mort totalement inattendue : celle de Jonas 1 dans le monde 2. Cela remet en question tout ce qu’on croyait avoir compris. Et nous offre une nouvelle notion : 2 chemins différents pris au même moment et qui coexistent. Donc on se retrouve avec deux Jonas 1 : le mort et celui qui deviendra Adam.

 

Deux réalités qui se déroulent en parallèle

Deux réalités superposées = une ligne qui se croise elle-même pour… Bon demandez l’explication à Eve, ce sera mieux

 

À l'origine il y avait... une horlogerie

 

Le suspense monte d’un cran. On sent que la fin approche. Un autre nœud se crée, mais dans mon cerveau, à essayer de comprendre les informations données et les lier entre elles. Jusqu’à l’une des révélations les plus importantes : l’origine n’est pas le lien entre les deux mondes, mais un troisième monde, celui qui les a créés ! Les épisodes précédents le teasaient et plus on se rapprochait de la fin, plus on sentait que tout ce que faisaient les personnages alimentait la boucle. C’était prévisible, mais quand je pense à tout ce qu’ils ont vécu, convaincus de faire ce qu’il fallait, par amour… Tant de souffrance.

Jonas 1 et Martha 2 doivent donc aller dans le monde originel pour empêcher l’évènement qui a créé les boucles temporelles, donc la création de leur deux mondes. J’ai trouvé que c’était à la fois bien trouvé et horrible comme solution. C’est donc dans un final plein d’émotions, à la fois tellement beau et tellement triste, que Jonas 1 et Martha 2 vont détruire leurs deux mondes… C’était magnifique, visuellement, comme émotionnellement. J’attendais ce dénouement et en même temps cela signifiait dire adieu à ces personnages que j’avais suivis et qui m’avaient vraiment touchée.

Tannhaus a toujours été un personnage secondaire et ce revirement de situation était bien joué, parce que je ne l’avais pas vu venir avant la saison 3.

 

Jonas 1 et Martha 2 se tiennent la main

Si vous ne pleurez pas, c’est parce que vous n’êtes pas assez hydratés… ou que vous mentez

 

Enfin, nous avons les réponses à la majorité de nos questions (mais pas toutes : d’où vient la blessure à l’œil de Wöller ? ah quel mystère insoutenable !).

 

En conclusion, cette série est vraiment solide de par sa narration, ses personnages, sa mise en scène et ses intrigues. À chaque nouvel élément, j’avais l’impression que tout allait s’effondrer et que le scénario ne suivrait pas. Mais finalement, chaque pièce du puzzle a trouvé sa place. C’est une vraie pépite que j’ai eu plaisir à suivre ces dernières années. La saison 3 était à la hauteur des précédentes. Je pourrais juste reprocher certaines lenteurs ou intrigues secondaires sans intérêt. En parallèle de l’imaginaire développé par la série, elle nous pousse à nous interroger sur notre place dans le monde et notre influence sur notre univers. Ainsi que sur notre combat contre le temps et la mort.

L'auteur

Commentaires

Avatar cedric2506
cedric2506

Très bel article. Moi y'a la partie où y'a un jonas 1 qui meurt et un autre qui survit que j'ai pas trop capté. Et aussi pourquoi adam tue hannah.

2 réponses
Voir les réponses

Image Dark
13.24
12.67

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.