« Le site des Série-All killers »  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Critique : Sherlock 3.01 -#SherlockLives - The Empty Hearse



La Maison Vide, ce n'est pas qu'une chanson de Polnareff. C'est aussi une nouvelle de Conan Doyle qui a servi de base à cet épisode. Enfin, de loin.


Sherlock
Genre :
Policier
Série anglaise
Année : 2010
Format : 90 min
BBC One France 4



- Alors, t’as vu l’épisode ? T’en as pensé quoi ?

Le serveur venait juste d’apporter nos consommations. Thé pour moi, chocolat chaud pour elle. Elle en but une gorgée.

- Yep, l’autre soir. Et… ouais… voilà voilà quoi, j’ai encore un peu de mal à poser un avis complètement tranché dessus pour le moment. Je suis même en train de me demander ce que je vais bien pouvoir raconter dans ma critique pour serieall.

- Ah, toi aussi tu es un peu déçu du retour ?

- Un peu oui. C’est pas que c’est mauvais, bien au contraire – j’ai revu quelques épisodes d’Elementary l’autre soir, c’est vraiment naze à côté de Sherlock - c’est juste que, je ne sais pas trop, j’ai comme une impression d’inachevé, comme s’il manquait quelque chose. Peut-être que j’en attendais trop aussi.

- Ça faisait combien de temps que t’avais vu la saison 2 ?

- Deux ans. C’était en 2012 que ça avait été diffusé, pour le nouvel an aussi.

- Deux ans… Elle souffla. Dire que je n’ai vu la série qu’en avril et que j’attendais ce retour avec impatience, j’ose même pas imaginer attendre deux ans. C’est toujours adapté des bouquins ?

- Ouais, là c’était adapté de La Maison Vide. En fait, Conan Doyle en a eu assez de son personnage et a décidé de le tuer dans Le Dernier Problème. Holmes affrontait Moriarty aux chutes de Reichenbach et tous deux finissaient morts dans les chutes d’eau. Mais finalement, comme les fans ont fait pression, Doyle l’a fait revenir dans La Maison Vide. Et comme le dernier épisode de la saison 2 était inspiré du Dernier Problème, c’était logique que la troisième saison débute avec La Maison Vide.

- Et il survivait comment Sherlock ?

- Il avait réussit à s’accrocher aux rochers et à grimper un peu la montagne pendant que Moriarty tombait. Après, il s’est fait passé pour mort pour démanteler son gang et quand c’était bon, il est revenu.

Il est vrai que dit comme ça, l’explication semble un peu tordue mais elle est vraie. Doyle avait vraiment l’intention de faire mourir son personnage et du coup, ce retour imprévu l’a forcé à bricoler quelque chose pour justifier son retour. L’épisode s’est d’ailleurs inspiré de cette partie puisqu’il est dit au début que Sherlock avait passé son temps à démanteler l’organisation de Moriarty. De même, dans les deux cas, Mycroft était au courant (il fallait bien des vivres pour Sherlock) et Watson était mis de côté, pour rendre crédible la mort. Pour le reste, l’épisode ne s’inspire que très largement de la nouvelle, reprenant juste un nom par ci (Moran comme méchant de l’épisode) ou une situation par là.

- Un peu comme ici en fait. Elle reprit une gorgée de chocolat

- Plus ou moins. Dans la nouvelle, Holmes revenait pour coincer le numéro 2 de l’organisation de Moriarty, le colonel Moran. Ici, il revient pour déjouer une attaque terroriste montée par Moran, qui n’a plus rien à voir avec Moriarty d’ailleurs.

- Ouais, c’était un peu nul cette partie en plus. On dirait que ça sort un peu de nulle part, on ne sait même pas trop pourquoi il voulait faire exploser l’assemblée au final.

- C’était en rapport avec une loi anti-terroriste je crois. Mais je dois dire que je n’ai pas tout suivi non plus.

- Ah oui, c’est ça oui, le parlement devait voter une loi contre les terroristes qui autorisait l’espionnage massif et lui ne voulait pas je crois ou il voulait et pas les autres, je ne sais plus trop. En tout cas, ça m’a fait penser à tout le scandale autour de la NSA, c’était marrant comme coïncidence.

 

Sebastian Moran

Ils ont même réussi à avoir BHL comme méchant


- Probablement le seul truc intéressant de cette intrigue parce que le reste… Non mais franchement, un mec tout seul qui te détourne une rame de métro et fout autant d’explosif dedans, tu y crois toi ? Au moins, Moriarty, il avait une équipe pour l’aider, là ça paraît ridicule.

- Oui. Ou le fait que personne ne passe jamais par la station de métro abandonnée alors que les rails sont électrifiés ou quand Sherlock surveille tout de suite le bon coupable.

- Ouais, là-dessus, Mark Gatiss s’est bien craqué. J’ai l’impression qu’il a voulu faire comme dans les bouquins : t’as Holmes qui fait surveiller certaines catégories de personnes pour voir si t’as des trucs à apprendre, pour voir si les rats quittent le navire. Du genre il surveille un vendeur russe et si le mec ferme boutique, il va chercher à savoir pourquoi : il y a peut-être un tueur russe psychopathe en liberté, truc du genre. Mais là ça fait trop sorti du chapeau pour être crédible, beaucoup trop gros. Comme beaucoup de choses d’ailleurs.

La pluie s’était arrêtée de tomber.

- Comme l’interrupteur marche-arrêt sur la bombe. Enfin, dit-elle en riant, ça c’était trop drôle. J’ai repensé à tous les films où tu vois le mec ou la nana avec une pince en train de couper le fil bleu ou le fil rouge.

- Ha ha, oui, c’est vrai que ça, le fil rouge sur le bouton rouge, le fil vert sur le bouton vert, on le voit souvent mais personne ne pense à utiliser l’interrupteur. C’est vraiment tout con en plus l’explication que Sherlock donne - et logique - mais on est tellement formaté…

- Je me suis bien marrée là-dessus. Ou quand Sherlock joue au Docteur Maboul avec son frère, c’était drôle aussi ça.

- Oui. Mais tu vois, j’ai trouvé qu’ils en faisaient limite de trop. C’était vraiment le festival des blagues, un peu trop tagada tsointsoin pouet pouet pour la série (1)… Ha merde, je me brule.

J’ai reposé rapidement la tasse sur la table. Saloperie d’eau chaude aromatisée.

- Nigaud ! T’as peut-être raison. Mais ça m’a bien plu en tout cas… Ah si, t’avais aussi l’explication sur la mort de Sherlock où il embrassait Moriarty, du grand n’importe quoi. Mais drôle.

- J’avoue que la gestion des explications était réussie. Là-dessus, ils se sont bien éclatés, ils se sont bien servis dans les théories des fans pour jouer avec. Tout ça pour au final donner une explication aussi abracabrantesque et te laisser le doute quant à sa véracité.

- Oui, parce qu’au final, on ne sait pas comment il a fait.

- Magic Trick !

- Frustrant quand même, je voulais savoir moi !

- Magic Trick ! En tout cas, c’était frustrant mais malin : au moins ils donnent une explication plausible tout en laissant ouverte la porte à toutes les autres théories. Je ne pense pas que c’était leur intention au départ mais vu le nombre de théories fumeuses qui sont sorties sur le net, je trouve ça aussi bien comme ça. Au moins, si t’es pas satisfait, t’es pas forcément déçu parce qu’il y a surement une autre explication.

- Un peu facile quand même.

- Mouais, question de point de vue. J’aime bien quand il reste un peu de mystère et pas que des explications fumeuses à base de lumière blanche dans une église.

- N’empêche, ils m’auront bien faite tourner chèvre tout au long de l’épisode. J’y ai cru moi à la première explication. Et quand Sherlock commence son explication et que Watson lui dit qu’il ne veut pas savoir, j’étais sur mon canapé « aaahhh, putain, on veut tous savoir, pourquoi pas toi ? »

- C’est le jeu ma pauvre Lucette !

- Tout ça pour lui coller un coup de boule juste après. Non mais franchement.

- Moi j’ai trouvé ça bien au contraire. Parce que, dans la nouvelle, c’est genre Sherlock revient, Watson était toujours là et l’attendait avec le thé et les petits gâteaux.

Je suis sérieux. Dans la nouvelle La Maison Vide, Watson reçoit la visite d’un vieillard qu’il avait bousculé plus tôt dans la rue, il se retourne et hop, le vieillard retire sa barbe et c’est Holmes. Watson s’évanouit, Sherlock le réveille, lui explique comment il a survécu ils sont de nouveaux copains comme cochon et repartent en guerre comme en 40 (enfin, techniquement, les aventures de Sherlock Holmes ont lieu avant la première guerre mondiale donc ils ne peuvent pas repartir comme en 40 mais vous aurez compris le principe). Il n’y a même pas de reproches de fait, mais pas une grande discussion. La Maison Vide, c’est vraiment une histoire à part.

 

Sherlock, John et Mary

Surprise !

 

- Non, je trouve que la réaction de Watson était, pour le coup, tout à fait appropriée et ça a permis de reconstruire la relation entre les deux personnages. On passe de la haine à l’amour, c’était plutôt bien vu. Là-dessus, ils sont vraiment tip-top moumoutte, que ce soit au niveau de la relation Holmes-Watson qu’au niveau du jeu d’acteur de Cumberbatch et Freeman. Et puis ils ont bien introduit la femme de Watson, le trio fonctionne plutôt bien je trouve.

- Je la trouve moins bien qu’Irene Adler.

- Ouais, mais Adler, c’était pour Sherlock. C’était un amour interdit, tout juste un coup d’un soir. Là, on parle de Watson, beaucoup plus pépère et normal. Tu aurais préféré quoi comme introduction du personnage ? Que Watson la croise dans la rue, l’arrête, lui demande comment elle s’appelle et l’invite à prendre un verre ? Et qu’elle accepte ? Tu en connais beaucoup des nanas qui accepteraient ?

- Oui, c’est sûr.

- C’est normal qu’elle soit moins exubérante, elle va plus s’installer sur une relation pour le long terme. Et puis ça marque bien l’évolution de Watson sur les deux années écoulées.

- Ouais, à voir dans le prochain épisode quoi. En tout cas, j’ai apprécié que Molly se soit trouvée un copain aussi, j’aime bien le personnage.

- Ah oui, le clone de Sherlock. Un peu un moyen de se moquer de la version US de la série j’ai l’impression.

- Pas vu.

- Tu ne rates rien. Mais ouais, l’épisode était pas mal pour les personnages secondaires. Mycroft aussi a pris un peu d’épaisseur, vraiment dépendant de son frangin. Des deux, c’est vraiment lui le plus solitaire et associable. C’était intéressant.

- Oui. Moins drôle par contre le coup des parents

- C’était les vrais parents de Cumberbatch !

- Ha oui ? Sympa le clin d’œil. Mais pour le coup, ça ne servait pas à grand-chose.

- Gatiss a joué avec le personnage, c’était le but. Tant qu’ils ne font pas que ça toute la saison…

Elle reprit sa tasse et finit sa boisson.

- Et sinon, c’était qui le mec à la fin ?

- Sûrement le grand méchant. J’en sais pas plus.

- Un peu raté quand même. Enfin, on aurait dit la même chose qu’avec Moriarty : il joue avec Sherlock et John sans se montrer, en utilisant des mecs en dehors. Et la scène avec la moto…

- Sûrement une idée de Moffat, il en mode moto en ce moment. Il a fait la même chose sur Doctor Who il y a pas longtemps.

- Ouais, c’était pas top. C’était juste pour avoir une scène d’action quoi.

- Oui, ça donne un peu l’impression d’avoir du remplissage. Ce qui est dommage, c’est que la saison ne fait que trois épisodes et que le premier vient de passer sans qu’il y ait quelque chose qui ait avancé. On a rapidos le lancement d’un nouveau vilain mais j’ai quand même eu l’impression que l’épisode s’étirait sur la longueur parfois et ne voulait pas pleinement lancer la saison. Limite toutes les scènes avec les théories auraient pu ne pas être là non plus.

 

Sherlock et Moriarty qui vont s'embrasser

Destinée, on était tout les deux destinés...

 

- Ouais mais c’était marrant.

- Oui. Mais ils ont sortis un épisode à Noël, ils auraient pu les mettre dedans, en une demi-heure c’était plié et l’épisode ici aurait pu avoir une intrigue policière un peu plus conséquente. Là, c'était vraiment pour jouer avec les fans : louable en soi mais bon pour un épisode bonus. C’est comme tous les effets de style du genre palais mental et compagnie, il y a une ou deux fois, il y en avait un peu trop à mon goût.

- C’est vrai qu’ils ont bien utilisé ça…

- Oui, et des fois ce n’était pas forcément justifié. En fait, on était limite à de la parodie de la série et…

- T’exagères là, l’épisode était bien divertissant quand même.

- Oui, il était sympa mais je n’ai pas eu l’impression de voir un vrai épisode de la série, plus un épisode bonus.

- T’es exigeant quand même !

- Ouais, il paraît que je suis tout mort à l’intérieur, un gros blasé ! J’espère que le prochain ne suivra pas la malédiction en tout cas.

- Quelle malédiction ?

- La malédiction du deuxième épisode raté. Généralement le premier est bien, le second à chier et le troisième est bien.

- C’est quand le suivant ?

- Dimanche. Font chier, je suis obligé de me dégrouiller à faire ma critique de l’épisode et j’ai vraiment pas d’idées pour.

- Bah, t’as qu’à mettre notre discussion. En gros, on a un peu parlé de tout, non ? Tu dis juste que c’est toi qui t’ai brulé avec ton thé et pas moi avec mon chocolat, c’est tout !

- Ha ha, ouais. Enfin, je justifie comment le fait de poser un gros dialogue au lieu d’un texte construit et structuré avec une note à la fin ?

Elle me regarda et sourit :

- Magic trick ! (2)

 

(1) Non, je ne vous mettrais pas de photos de moi faisant Tagada Tsoin tsoin pouet pouet.

(2) Comme c’était surtout un épisode de Sherlock qui s’amusait à casser les codes, j’ai voulu faire de même. Et oui, il y aura un gros pavé de texte la semaine prochaine pour le second, promis.




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

elpiolito elpiolito
990 avis
1367 notes
Moyenne : 12.48

 Visioneur raffiné

All You Need Is Love !

4 commentaires sur cet article


gravatar
#1
4evaheroesf a écrit le 06/01/2014 à 03h43
Bonne critique et surtout drôle !
L'enquête était juste là pour la forme, le fond c'était Sherlock et Watson.
C'est pas bien de dire ça pour les bombes : quand on voit ce genre de scènes dans un film, on pense forcément qu'il n'y a pas de bouton d'arrêt.
Comment Sherlock a survécu : sympa de jouer avec les attentes et théories du public mais en même temps laisser plus d'un an s'écouler et jouer sur ça sans donner son idée c'est un peu facile...
Bilan : du remplissage enrôbé de fan-service et malheureusement j'ai succombé !
On dirait que Benedict Cumberbatch me fait plus d'effet que Matt Smith !
J'ai cédé au 1er épisode, je serais moins conciliant pour le 2eme alors espérons qu'il soit bon !
Et un conseil : on peut pas raconter des cancans et apprécier un thé en même temps, c'est impossible !
gravatar
#2
Koss a écrit le 06/01/2014 à 16h02
Excellente critique Piopio !

Tu mets combien en fin de compte à cet épisode ?

gravatar
#3
elpiolito a écrit le 07/01/2014 à 10h20
Pas encore tranché. Entre 10 et 15.
gravatar
#4
Puck a écrit le 10/01/2014 à 16h41
Putain, putain, putain... Pas encore vu. Du coup, survolé la critique. Du coup, doublement frustrée, parce qu'elle a l'air drôlement chouette la critique, même si tu sembles dénoncer le vide de l'épisode, Elpio (j'ai pas tout lu pour pas me spoiler). Mais même s'il ne s'agit que de fan service, j'ai hâte.



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


14.58

36 notes

Dernières notes :

  • 16 par nicolus
  • 13 par Gizmo
  • 14 par Reima

Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cette série.
favorables
16 avis
neutres
1 avis
défavorables
0 avis

Derniers avis sur cet épisode



ndanan2212 - favorable
Un très bon retour pour sherlock mais bien sûr pas aussi extraordinaire que son retour en saison 2. L'alchimie ...

Stean - favorable
Très bon épisode, content de retrouver notre cher Sherlock ! J'ai adoré le côté humain du détective et sa relation ...

Donner votre avisTous les avis