Image illustrative de Call My Agent!
Image illustrative de Call My Agent!

Call My Agent!

Dix pour cent

Mathias, Andréa, Gabriel et Arlette sont les quatre piliers d’une prestigieuse agence de comédiens. Ils forment une famille professionnelle talentueuse, sous l’autorité paternelle du fondateur de l’ASK, l'Agence Samuel Kerr. La mort soudaine de Samuel fait vaciller ce fragile équilibre. Vont-ils réussir à ...

Lire le résumé complet >

Terminée Française 55 minutes
Comédie, Comedy France 2 2015
13.74

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 4.05 - Sigourney

Sigourney

En arrivant à Paris pour tourner le prochain film de Guillaume Galliene, Sigourney Weaver découvre que ce n’est pas Gaspard Ulliel qui doit jouer son amant mais un acteur octogénaire. Terriblement déçue et vexée, elle veut rentrer aux Etats-Unis mais Andréa la convainc in extremis de rester… sans pour autant la faire renoncer à son histoire d’amour cinématographique avec Gaspard. Elle redouble alors de ruse pour arriver à ses fins et fait tourner l’équipe en bourrique tandis que l’agence est à nouveau victime d’une trahison inattendue : la divulgation d’informations compromettantes qui risquent de faire fuir leurs dernières stars.

Diffusion originale : 04 novembre 2020

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 04 novembre 2020
Réalisat.eur.rice.s : Marc Fitoussi
Scénariste.s :
Guest.s : Sigourney Weaver

Tous les avis

Avatar Gizmo Gizmo
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 22 octobre 2020 à 17:09

L'épisode est vraiment malin.

C'est le grand crépuscule de la série, qui parvient à cerner tous les paradoxes qu'elle cultive depuis la saison 1. Entre idôlatrie de ces guests et vrai regard critique, entre discours social sur le cinéma et pantalonnade bourgeoise un peu facile, entre série carte postale à visée internationale et petite production complexe signée France Télévision...

La série est parvenue à tisser quelque chose d'assez subtil dans son parallèle entre la figure d'Andrea et celle de Fanny Herrero, créatrice et ancienne showrunneuse partie à la fin de la saison 3. Fanny Herrero s'est battue pour incarner la figure d'une showrunneuse pendant 3 ans, avant de capituler face aux assauts trop virulents des producteurs (Besnehard en tête) et des réalisateurs. Comme Andréa, le combat pour préserver ses talents et donner un visage humain à son entreprise prend ici l'eau de tous les côtés. Gabriel le répète depuis le début de saison, "j'en ai marre d'être considéré comme le gentil de ce milieu". La série semble ici faire le bilan  de la douloureuse inhumanité et réalité d'un  milieu dont elle entretientbien trop souvent l'apparat, devant et derrière la caméra.

3 réponses
Voir les réponses

Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 22 octobre 2020 à 10:39

La série est devenue son propre générique. Ce dernier a toujours montré que les stars étaient devenues la nouvelle noblesse, à qui on passait tous leurs caprices. Cela a toujours été le fil plus ou moins directeur du show. C'est explicitement démontré ici quand Sigourney séjourne dans la suite Marie-Antoinette. Et tout ça est fait pile au la série assume son statut international, avec une grosse star et cette scène improbable de comédie musicale, à la fois ridicule et finalement pas tant que ça, tant la série semble vouloir essayer de proposer autre chose pour finir en beauté. C'est probablement l'épisode qui signe la fin du discours "politique" de la série, qui partie de rien (ils avaient du mal à trouver des guests en saison 1), parvient à faire cohabiter l'héroïne d'Alien avec tout ce petit monde.

Un bon épisode, très axé "carte postale de Paris", avec notamment un très bon duo Hervé - Gabriel, qui sont probablement les deux personnages les plus sympathiques de la série.

PS : Je me demande à quel point le changement de personnalité de Mathias est une forme de confession de Dominique Besnehard. Ce dernier ne s'est jamais caché d'avoir mis beaucoup de lui dans le show, et surtout dans ce personnage. Dominique Besnehard est lui-même devenu producteur comme Mathias. Ce tournant vers la gentillesse et cette confession d'avoir peur de se perdre dans le métier de producteur est peut-être une forme d'aveu de la part de Besnehard, ou alors plus cyniquement, une façon de montrer une bonne image de lui. J'ai tendance à croire dans cette seconde théorie. 

3 réponses
Voir les réponses

14.33

3 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Jo_
Jo_ a noté cet épisode - 14
28 oct. 2020
Avatar de Lollie
Lollie a noté cet épisode - 14
25 oct. 2020
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 15
22 oct. 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.