Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube, BBC, Global, ABC (AU) 1963
12.77

1 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 15.25 - The Invasion of Time (5)

The Invasion of Time (5)

The Sontarans have invaded Gallifrey, seeking to seize the incredible power of the Time Lords. The Doctor's first step is to cut them off from their fleet. But Kelner is helping the enemy…

Diffusion originale : 04 mars 1978

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 04 mars 1978
Réalisat.eur.rice.s : Gerald Blake
Scénariste.s : Anthony Read, Graham Williams , Anthony Read , Graham Williams
Guest.s : Derek Deadman , Gai Smith , Michael Mundell , Ray Callaghan

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 27 octobre 2014 à 19:25

STOR: I am Commander Stor, of the Sontaran Special Space Service.
DOCTOR: The SSSS. Isn't that carrying alliteration a little far?

Bon, je n'aime pas les sontariens. Ils sont assez génériques. Après, ils font le taff, surtout dans une histoire plus comique et décalée qu'autre chose. Et le fait de leur laisser le casque, afin de nous éviter leur tête de patate en prothèse horrible, est un bon choix. Je leur citerais comme qualité le fait qu'ils ont une voix assez stylée, ce qui n'est pas toujours le cas dans les classiques.

Comme prévu, le récit est redynamisé par cette cinquième partie.

Toujours rien d'incroyable à mes yeux, quelques ficelles sont en effet présentes et l'épisode comporte trop d'allers-retours (il y a une séquence "marche dans l'escalier" interminable). Cela dit dans l'ensemble c'est bien rythmé, dynamique, et les dialogues sont globalement très funs, à limage de celui cité plus haut.

STOR: Are you Doctor?
DOCTOR: No, I'm just Lord President of the Supreme Council of Time Lords on Gallifrey.

Côté mythologie, on est quand même sur quelque chose de plus léger, la "Grande Clé" étant quelque chose d'assez bateau et un peu "objectif de quête dans une série pour enfant". Malgré tout, Borusa est toujours aussi fun. L'acteur est juste fabuleux, et j'aime son alchimie ambigue avec le Docteur. Il y a un côté maître/apprenti très évident et on sent qu'ils s'apportent beaucoup mutuellement. C'est un très bon compagnon d'infortune.

Idem pour Rodan. Il apparait évident qu'il s'agissait d'un crash test pour Romana. Elle a à peu près le même style (à part qu'elle est beaucoup plus aristocrate que ne le sera Romana) et elle bricole le TARDIS - un concept assez cool, ça fait plaisir d'avoir un rôle féminin un peu intéressant ! La scène offre d'ailleurs un parallèle intéressant avec la fin de The Hand of Fear, quand c'était le Doc qui bricolait la console et Sarah Jane qui devait passer des pièces, énervée. Les choses ont bien changé !

DOCTOR: Could you forget everything you ever learned?
RODAN: What?! (...) Have you got a screwdriver?

Leela est un poil en retrait pour une dernière histoire mais elle démontre tout de même toujours son leadership et ses talents de guerrière. Et je trouve ça toujours superbe que le Docteur lui fasse maintenant pleinement confiance pour diriger sa troupe et lui remette la Grande Clé. Et puis il y a un passage où le Docteur dit qu'il a confiance en elle et elle le remercie en lui touchant gentiment le bras. C'est con hein mais dans l'ère classique, le contact physique et les calins c'est tout bonnement inexistant, ce serait sans doute mal vu à l'époque surtout avec les vieux Docteurs. Sarah Jane n'a eu droit qu'à un au revoir de loin. Donc voir ce moment de complicité entre Leela et Four, et par conséquent entre Louise Jameson et Tom Baker, c'est tendre et cela me fait chaud au coeur de voir où ils en sont arrivés.

Côté scénario, j'apprécie le fait qu'on ait bien lié les Vardans aux Sontariens. Cela fait un élément de continuité appréciable entre les quatre premières parties et celle-ci. Il est un peu dommage qu'on ait troqué les aliens télépathes très menaçants pour des patates armées, mais bon, les Sontariens étaient devenus des fan-favourites avec la saison 11, on n'y peut rien. Il est cela dit un peu dommage que le côté "invasion of time" ne soit absolument pas un plan des Sontariens. Ils veulent juste conquérir Gallifrey... because ! C'est carrément le Docteur qui leur dit "vous faites une invasion ? Une invasion.... du TEMPS ?" ce à quoi le Sontarien répond "What?", ce qui m'a fait rire, et rire jaune... Petite opportunité gâchée ici.

Maintenant, j'aime globalement assez bien le ton général humoristique, comme tout le monde je crois je regrette un peu l'ère H&H qui était la meilleure à ce stade, mais comme toujours la série se doit d'avancer, et de changer. Il y a beaucoup à aimer dans cette ère également : Leela qui est bien plus originale et intéressante que Sarah Jane, les personnages secondaires notamment féminins plus intéressants, un retour à des racines moins historiques/urbaines et plus SF, une envie de prolonger la mythologie de la série au-delà de ce que teasaient Robert Holmes... L'épisode a tout de même pas mal de drôles de passages : quand le Docteur passe juste devant les Sontariens sans broncher, quand il force Borusa à courir, quand le Time Lord Kelner, traître et rallié aux Sontariens, tente de prévenir ces derniers par trois fois que le Président est le Docteur recherché, etc.

BORUSA: So undignified. I haven't run like this for centuries.

Je trouve que quitte à prendre une approche humoristique, je préfère la vision que Douglas Adams aura notamment en partant dans un délire à fond parodique en saison 17. Mais ce qu'on a ici n'est pas mal non plus dans son genre !

C'est un final qui manque peut-être de l'épique attendu, mais dont le scope est tout de même vaste, c'est plein d'idées même si tout ne va pas très loin et c'est fun. Je suis bien fan !

DOCTOR: Maybe I am getting too young for this sort of thing. Come on.


13

1 note

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 13
27 oct. 2014

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.