Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube 1963
12.73

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 19.13 - The Visitation (1)

The Visitation (1)

As plague sweeps 17th century England, the Doctor discovers a more exotic threat at work - shipwrecked Terileptil convicts, intent on making the planet their own.

Diffusion originale : 15 février 1982

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 15 février 1982
Réalisat.eur.rice.s : Peter Moffatt
Scénariste.s : Eric Saward
Guest.s : Anthony Calf (Charles) , Eric Dodson (Headman) , James Charlton (Miller) , John Baker (Ralph) , John Savident (The Squire) , Michael Melia (Terileptil) , Michael Robbins (Richard Mace) , Neil West (Poacher) , Peter van Dissell (Android) , Richard , Valerie Fyfer (Elizabeth)

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 17 juin 2020 à 23:27

DOCTOR: And, as you know, the Tardis isn't always, er, reliable.
TEGAN: Call yourself a Time Lord? A broken clock keeps better time than you do. At least it's accurate twice a day, which is more than you ever are.

Ça fait tellement plaisir de retrouver un épisode historique. Même si le concept n’est pas particulièrement intéressant, il y a quand même une idée : le Docteur doit déjouer une menace extra-terrestre au même temps où la Peste Noire anglaise fait des ravages.

Cela faisait depuis… pff, la saison 14, qu’on avait pas eu du tout un épisode qu’on peut qualifier de près ou de loin d’historique ?

Cela ne se ressent pas vraiment car en vrai, cette saison aura eu plutôt de beaux décors, que ce soit le vaisseau spatial ou la jungle studio plutôt convaincantes, ou l’extérieur de Castrovalva, ça ne sentait plus le “renfermé” comme la série a pu l’être en saison 17 ou 18 qui manquait sérieusement de diversité parfois. Il y a une vraie bonne ambiance.

La scène d’introduction, centrée sur des figurants jour et qui ne font donc pas figurer le Docteur mais que j’ai malgré tout aimée, est vraiment bien. C’est plutôt joli, le contexte est charmant et le pitch est certes très classique, mais du classique historique, c’est toujours mieux que du classique futuriste. Parce que le postulat de départ d’un historical ne peut souvent être qu’assez classique, et qu’on a toute la suite du sérial pour nous surprendre. Bref, même si on se retrouve dans la campagne anglaise, avec des robots, une grange et un château, je préfère 1000 fois cela à une énième jungle de studio, planète alienne à base de carrière de cailloux ou bien vaisseau spatial tout gris avec un commandant qui gueule à bord.

DOCTOR: Next time you want to escape from somewhere, walk.

En plus de ce charme presque naturel, l’épisode permet de vraiment faire figurer la team des 4 de cette année ensemble, ce que le précédent ne faisait pas, et là encore c’est une bouffée d’air frais : Nyssa est toujours assez top, Tegan aussi. Le moment où elle s’excuse de ne pas avoir été une super compagnon jusque là est très bien écrit et assez méta, et sa relation avec Nyssa est touchante avec peu de choses. Le côté feuilleton donné à la série depuis Logopolis fonctionne vachement bien pour lancer cette ère.

TEGAN: Nyssa, I know I haven't always been the best of companions. I'll miss you. All of you.

Les robots de l’épisode, potentiels aliens (ou émissaires/armes des aliens) sont extrêmement bien foutus. C’est vraiment un sérial presque mieux produit que Robot of Sherwood en 2014 (dont les robots sont similaires, et plus moches). Même après la scène d’intro, cela reste assez bien filmé. Le rythme n’est pas vraiment au beau fixe, mais le personnage de l’excentrique voleur vagabond, Richard Mace, est plutôt pas mal et le pitch reste assez attrayant.

NYSSA: I think we should go, Doctor.
DOCTOR: You're beginning to sound like Tegan.
NYSSA: I begin to understand how she feels.

Pas fan du cliffhanger de l’enfermement dans la cave, trop classique, l’épisode aurait sans doute dû plus rapidement se faire rencontrer la team TARDIS avec les nobles attaqués au début. Mais dans l’ensemble, c’est une bonne intro intrigante. Malheureusement, la meilleure partie du sérial.


14

2 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 13
17 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 15
30 avril 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.