Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube 1963
12.73

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 19.15 - The Visitation (3)

The Visitation (3)

As plague sweeps 17th century England, the Doctor discovers a more exotic threat at work - shipwrecked Terileptil convicts, intent on making the planet their own.

Diffusion originale : 22 février 1982

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 22 février 1982
Réalisat.eur.rice.s : Peter Moffatt
Scénariste.s : Eric Saward
Guest.s : Anthony Calf (Charles) , Eric Dodson (Headman) , James Charlton (Miller) , John Baker (Ralph) , John Savident (The Squire) , Michael Melia (Terileptil) , Michael Robbins (Richard Mace) , Neil West (Poacher) , Peter van Dissell (Android) , Richard , Valerie Fyfer (Elizabeth)

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis neutre Déposé le 17 juin 2020 à 23:35

LEADER: War is honourable, Doctor. Even on this planet it is considered so.
DOCTOR: Oh, I know, but by your admission these people are still primitive. What's your excuse?

Il y a de meilleures choses parce que les Térilpetiles et le Docteur ont quelques échanges modérément intéressants.

Nyssa est super stylée même si elle ne bouge pas d’un pouce de l’épisode. J’ai quand même vachement ri quand l’épisode montre qu’elle prend le temps de faire du RANGEMENT dans le TARDIS. Plus remplissage, tu meurs.

Tegan est hypnotisée et fait des trucs. Le perso Richard très théâtral se fait aussi possédé. Ca n’avance pas beaucoup comme histoires, et il y a eu des allers-retours et captures vraiment totalement superflues (tout le passage où le Doc était avec les paysans).

Le contexte historique est utilisé au minimum syndical, avec les rats porteurs de la Peste qui vont permettre d’éradiquer les humains. Pourquoi le chef Terileptile laisse Tegan faire le truc alors qu’elle va de toute évidence réussir à s’échapper de leur emprise, ça me dépasse. Encore un cliffhanger très peu intrigant. Et puis, quasiment la seule idée autour de l’invasion des Terilpetiles c’est des bracelets en plastique qui permettent de contrôler les gens. Non seulement ce n’est pas original (City of Death, Keeper of Traken me viennent en tête), mais en plus cela est en décalage avec le ton du sérial je trouve.

J’ai bien aimé cela dit l’idée de déguiser les androïdes en faucheuse pour faire peur avec le côté superstitieux des villageois. Il reste toutefois plus que dommage de ne pas s’être plus servi des androïdes visuellement très réussis, au profit du chef Terileptile en carton… Son apparence monstrueuse est un peu excusée par l’histoire visiblement, puisque le chef se dit défiguré, mais bon, toujours est-il.

A noter la destruction du tournevis sonique. Est-ce le début du tournevis invincible toujours reconstitué ? Ou la période sans tournevis de la série classique ? Ce tournevis date d’avant même le Quatrième Docteur en plus, qui n’en a jamais changé il me semble. Honnêtement, je déteste cette décision. Je n’ai jamais compris la critique du “gnagna la nouvelle série utilise tellement le tournevis sonique pour se sortir des situations, les scénaristes sont si peu imaginatifs, la série classique était tellement plus inventive”. Ah ouais, genre c’est vrai que ya genre 1000 façons de s’échapper d’une pièce ou ouvrir une porte. Scoop : si ça existe, c'est qu'il y a une raison. Personne ne veut voir 1h d'enfermements dans des pièces. A la place dans cet épisode, on a juste des méchants qui laissent leurs vaisseaux ouverts et un Docteur qui passe la moitié de son temps enfermé. Quelle débilité franchement.

Un rythme et des péripéties très peu engageantes, des ennemis classiques qui font le taff sans plus. Pour l’instant, un épisode historique peu charmant qui fait juste le minimum syndical.


13

2 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 11
17 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 15
30 avril 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.