Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube, BBC 1963
12.68

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 19.02 - Castrovalva (2)

Castrovalva (2)

The TARDIS is plunging toward destruction. But even if the Doctor can escape, is yet another trap waiting?

Diffusion originale : 05 janvier 1982

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 05 janvier 1982
Réalisat.eur.rice.s : Fiona Cumming
Scénariste.s : Christopher Bidmead
Guest.s : Anthony Ainley , Dallas Cavell , Derek Waring , Frank Wylie , Michael Sheard , Souska John

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 02 juin 2020 à 15:55

Les deux premiers actes de l’épisode sont ma foi plutôt bien fichus. Les scènes avec Adric et le Maître qui regardent le Doc essayer de réparer son TARDIS, ça apporte un côté méta assez cool qui permet d’aller au-delà du simple “résolvons la situation du cliffhanger”. C’est de plus assez bien réalisé dans l’ensemble : l’effet fumée du TARDIS est réussi, et dans le TARDIS du Maître, la lumière est belle (une qualité qu’on ne peut que trop recommander).

C’est de plus le premier épisode réalisé par une femme depuis très longtemps, ce qui est louable.

Il y a aussi toute cette bonne idée de devoir supprimer des pièces du TARDIS pour obtenir une poussée nécessaire et s’échapper de leur trajectoire temporelle. Une idée qui a énormément inspiré Neil Gaiman et Steven Moffat dans leur “The Doctor’s Wife” en saison 6 (c’est littéralement un copié-collé, et d’ailleurs cet épisode aussi se concentre sur l’exploration interne du TARDIS, et devait même faire apparaître la Zero Room initialement !).

Le Doc n’apparaît pas beaucoup mais il continue son imitation avec cette fois le Troisième (qu’il fait plutôt bien) et globalement Davison est assez fun. Il ne s’agit pas du premier épisode qu’ils ont tourné, et ça se sent, car tous les persos semblent plutôt à l’aise dans leurs rôles. Et Adric ne joue pas trop mal, pour une fois.

Mon reproche dans la partie précédente sur Tegan qui ne parle pas de régénération s’envole en plus ici, puisqu’elle lit enfin des trucs cool dans la manpage du TARDIS. Tegan globalement est toujours cool, Nyssa aussi même si je trouve l’actrice trop monolithique dans toutes ses émotions. Le fait qu’elles réparent un peu tout le TARDIS, avec l’aide du Docteur certes, c’est un peu gros, mais ça reste fait avec humour, notamment la façon dont Tegan fait atterrir le TARDIS. Inutile de faire mon vieux puriste “mais ce n’est pas possible de piloter le TARDIS si facilement”, en vrai c’est plutôt fun (et la suite du sérial l'expliquera d'ailleurs !)

TEGAN: All Time Lords regenerate according to this databank. You'd think there'd be something in here about what to do when it goes wrong.

Et puis…

Et puis catastrophe dans le dernier tiers de l’épisode, où Nyssa et Tegan débarquent dans une forêt, doivent porter le Docteur dans son mini-caisson Zero Room (une idée marrante), et passent littéralement 7 minutes à gambader. C’est typiquement du remplissage classique méga relou. Rien ne se passe, elles perdent la chaise roulante qui tombe dans une rivière, Nyssa est un peu gourde pour les besoins du scénar’, le cliffhanger se sent venir de loin (je n’arrêtais pas de me dire “mais restez à côté du Docteur bon sang”), on n’a aucune vraie exposition sur Castrovalva ou le peuple qui semble l’habiter, juste un aperçu du château.

Et peu importe qui a forcé Janet Fielding et Sarah Sutton de continuer à porter leurs talons aiguilles pendant toute l’escapade dans la forêt (je pense que ça ne peut pas être la réalisatrice), c’est juste douloureux quoi.

Sans le dernier tiers j’aurais clairement préféré cette seconde partie à la première, mais là ça tire trop en longueur. Je suppose cela dit que les deux dernières parties sur Castrovalva vont enfin faire décoller le rythme du sérial.


13

2 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 12
02 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 14
30 avril 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.