Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube 1963
12.73

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 19.21 - Earthshock (3)

Earthshock (3)

The TARDIS crew arrives on Earth in the 26th Century in a cave system where a military force is investigating the disappearance of a palaentological expedition.

Diffusion originale : 15 mars 1982

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 15 mars 1982
Réalisat.eur.rice.s : Peter Grimwade
Scénariste.s : Eric Saward
Guest.s : Alec Sabin (Ringway) , Ann Holloway (Mitchell) , Anne Clements (First Trooper) , Beryl Reid (Briggs) , Clare Clifford (Kyle) , David Banks (Cyber Leader) , James Warwick (Scott) , June Bland (Berger) , Mark Fletcher (First Crew Member) , Mark Hardy (Cyber Lieutenant)

Tous les avis

Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 26 juin 2020 à 09:57

Le traditionnel "effet épisode 3", avec du couloir à gogo, des traitres et des compagnonnes laissées pour compte.

En revanche, la commandate du vaisseau est formidable. Toute ces punchlines font mouches. On sent, en sous main, la critique de la corporation qui veut aller jusqu'au bout de sa mission. Il y a définitivement dans cet épisode des relants très Alien, surtout avec Tegan, qui semble jouer le clone de Ripley.

BRIGGS: You've caused me a great deal of trouble.
DOCTOR: I assure you, you have the wrong people.
RINGWAY: Don't answer the captain back.
BRIGGS: It's quite all right, Ringway. I can fight my own battles, thank you.


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 24 juin 2020 à 23:56

J'ai cru instant que la malédiction des troisièmes parties frapperait encore. L’épisode joue en effet au début un peu trop la montre. L’ensemble reste porté par la bonne ambiance et les Cybermen qui sont franchement méga efficaces. Globalement même si c’est peut-être la partie la plus faible du sérial, elle est tout à fait honorable, et c’est celle où les Cybermen commencent enfin à être bien actifs et à ne pas simplement rester derrière un moniteur.

Malgré leur design qui est probablement un des plus atypiques (leurs bouches visibles notamment, le fait qu’ils soient un peu trop humanisés à mon goût), et les voix anglaises qui roulent les “r” à l’ancienne qui les rendent méga cheaps, leur présence est vachement réussie, ils dégagent une certaine aura et l’avancée de leur mini-armée implacable dans les couloirs a quand même assez de gueule.

Le Docteur apprend néanmoins trop tard leur existence dans l’histoire, alors qu’on nous avait fait croire dans le cliff quand il découvre les corps qu’il l’avait capté. Pour autant, la réplique “Who are they?” “Cybermen! *regard effaré du Docteur*” est devenue un classique, car elle est très efficace. Et aussi, il y a toujours un peu de continuité assez cool, notamment ce passage :

BRIGGS: Where do these Cybermen come from?
DOCTOR: Originally Mondas, but that was destroyed. You know, I'm surprised they didn't mention me.
RINGWAY: Perhaps you overestimate your importance.
DOCTOR: Oh, I doubt it. Especially as I confined them to a frozen tomb on Telos. Didn't they mention that either? Oh well, they have been forgetful.

Nyssa et Tegan ont peu de choses à faire, malgré tout, Nyssa est toujours aussi charismatique, calme et médiatrice, et Tegan qui n’hésite pas à aller à l’action c’est aussi super cool, avec une inspiration claire d’Aliens 2 du réalisateur (merci Koss de l’avoir spotted). Libérée de sa râlerie pour rentrer chez elle (légitime mais bon, pas fun à long terme), son côté tête brûlée demeure et ça fonctionne bien. Et puis, Adric continue de pas être con du tout, là où le Docteur est parfois presque trop simplet : dans certains de leurs échanges, ce serait presque si les acteurs avaient échangé leurs lignes !

Le scénario d’envahir à travers le cargo commercial n’est pas déconnant, les liens avec la première partie sont pour le moment assez incohérents et la dernière partie se devra de rendre le tout plus solide, mais ya quand même un bon petit lore de l’époque sous-entendu avec la conférence terrestre internationale, etc. Le personnage de la capitaine est toujours super drôle et réussi, parfois antipathique mais surtout peu cliché :

RINGWAY [on screen]: I've apprehended two stowaways.
BRIGGS: Apprehended. Why can't he say caught? So melodramatic.

(un petit foreshadowing sur l’identité du traître d’ailleurs)

BRIGGS: I will not risk losing my bonus for a few miserable stowaways.

BRIGGS: The enemy's outside, Mister. You're pointing your gun in the wrong direction.

Et ma préférée :

ADRIC: I think Mister Ringway's recovering.
BRIGGS: Pity. I've just composed a particularly nasty epitaph for him.

Il y a un bel effet d’épique à la fin de l’épisode. Quelques beaux plans : le Cyberman figé dans la porte à la Han Solo, c’est pas mal, et la fin avec la marche Cybermen en miroir, je trouve ça plutôt stylé malgré les “ficelles” pour contrer le bas budget. Les Cybermen sont vraiment au contrôle de tout et les issues semblent inévitables, ce qui n’était vraiment pas gagné avec ces ennemis. On reprend l’idée d’un traître humain à bord du vaisseau pour aider les Cybermen, une idée plagiée à Revenge of the Cybermen, pas excellente, mais j’aime le quiproquo qui pousse les Cybermen à le tuer (au lieu du traditionnel “nous n’avons plus besoin de lui, tuons-le”).

Tout le terrain est en place…


13

3 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 11
26 juin 2020
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 14
24 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 14
13 janv. 2019

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.