Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube 1963
12.73

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 19.22 - Earthshock (4)

Earthshock (4)

The TARDIS crew arrives on Earth in the 26th Century in a cave system where a military force is investigating the disappearance of a palaentological expedition.

Diffusion originale : 16 mars 1982

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 16 mars 1982
Réalisat.eur.rice.s : Peter Grimwade
Scénariste.s : Eric Saward
Guest.s : Alec Sabin (Ringway) , Ann Holloway (Mitchell) , Anne Clements (First Trooper) , Beryl Reid (Briggs) , Clare Clifford (Kyle) , David Banks (Cyber Leader) , James Warwick (Scott) , June Bland (Berger) , Mark Fletcher (First Crew Member) , Mark Hardy (Cyber Lieutenant)

Tous les avis

Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 26 juin 2020 à 10:00

Le choc.

Je savais que Adric mourrait dans cet épisode, mais je ne savais pas comment. Hé ben... C'est d'une violence. Le nerd des maths qui meurt parce que... il a voulu résoudre un problème de math. Il meurt pile ce sur quoi les fans le critiquaient : son côté agaçant et je sais tout.

Et l'utilisation de son étoile en or pour tuer le méchant est décidement un bel hommage, qui se poursuit jusque dans le générique sans parole, ni musique.

Très bel épisode.


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 24 juin 2020 à 23:58

Purée… 

Qui aurait cru qu’on atteindrait un tel climax émotionnel dans cette saison ? Avec un épisode Cybermen ? CONCERNANT ADRIC ?

L’épisode est vraiment solide tout du long. Le plan des Cybermen tient en fait carrément la route vis-à-vis de leur bombe de la première partie, ce qui est assez inouï. Tout n’est pas parfait (pourquoi ne pas avoir mis plusieurs bombes, etc.), mais c’est acceptable. 

L’originalité ici et le bon emploi des ennemis, consiste dans le fait que les Cybermen gagnent juste sur presque tous les plans. La démonstration de force des Cybermen sur l’inutilité des émotions face au Docteur le plus ramolli qu’on ait jamais eu n’a jamais été aussi pertinente.

DOCTOR: Emotions have their uses.
LEADER: They restrict and curtail the intellect and logic of the mind.
DOCTOR: They also enhance life! When did you last have the pleasure of smelling a flower, watching a sunset, eating a well-prepared meal?
LEADER: These things are irrelevant.
DOCTOR: For some people, small, beautiful events is what life is all about!

L’épisode est super énergique, la tension dramatique très bien géré et c’est même plutôt bien réalisé pour un classique. Je suis notamment assez fan de ces plans sur les Cybermen qui marchent en ligne, qui rendent clairement hommage aux Cybermen de Two, et surtout de ces plans sur les Cybermen se réveillant d’une sorte de housse de cadavre plastique transparente, comme des jouets fabriqués à la chaîne qui sortiraient d’une usine. 

Globalement les Cybermen sont juste méga efficaces de façon assez inattendue, ils contrôlent toute la situation et même sans savoir à l’avance ce qui arrive, je pense que l’intention de l’épisode est claire… 

Et puis même s’ils ne sont pas non plus complètement robotiques, je trouve au contraire que les Cybermen-ci réussissent à être plutôt convenablement sans émotions, froids, calculateurs et somme toute plutôt efficaces malgré leur humanité apparante. Tout n’est pas parfait, même niveau action il y a quelques trébuchages et autres éléments débiles. Mais il faudrait vraiment bouder son plaisir pour que cela tâche le fond de l’épisode.

BRIGGS: Why don't you kill us now?
LEADER: I want my guards to observe your reactions.
TEGAN: That's sadistic.
LEADER: No, scientific. 

TEGAN: You won't like Earth.
LEADER: Like or dislike does not come into my consideration.
TEGAN: It will when you start going rusty.

Ce qui est fort, c’est qu’avec un tel scénario, ça intègre naturellement la passivité de Five et les rôles réduits de Nyssa (qui est en gros la majordome du TARDIS, ouvrant et fermant les portes) et Tegan (qui a quand même de bonnes répliques, cf. ci-dessus). Ici les méchants sont juste plus ou moins en train de gagner, ont toujours eu une longueur d’avance, et même les scènes en apparence un peu de remplissage où les humains combattent quelques Cybermen dans le vaisseau peuvent être vues finalement comme une preuve que cela n’a servi à rien, justement car il n’y avait rien à faire. Les Cybermen ont été battus par un véritable coup de pouce de l’histoire, comme si l’univers s’était rangé du côté du Docteur au meilleur moment.

A part qu’Adric a une idée. Qu’il parvient à renvoyer le vaisseau dans une trajectoire temporelle différente, même si l’impact est inévitable… et que le cargo devient ce qui a causé l’extinction des dinosaures. Idée absolument fantastique qui élève tout l’épisode et lui donne une aura de tragédie inévitable saisissante.

ADRIC: Now I'll never know if I was right.

Ironie vraiment complètement tragique qui élève également le personnage, mourant avec un mix de bonnes intentions (sauver le cargo, ne sachant pas qu’il est prédestiné à échouer et à entrer dans l’histoire) et de mauvaises (juste prouver qu’il a les capacités intellectuelles pour y arriver).

Le symbole de son étoile d’or utilisée pour défaire le dernier Cyberman est aussi vachement fort, une superbe façon de réutiliser vraiment la seule nouveauté intéressante de la précédente histoire Cyberman de Four. La fin est d’une violence inouïe, avec ce plan se resserrant sur un Adric à la gorge nouée, le crash assez visuel du vaisseau, le silence horrible qui suit dans le TARDIS et le générique de fin brutal.

Pour un personnage qui était aussi vivement critiqué par les fans et le Docteur de ne jamais se soucier de quoi que ce soit, d’être un je-sais-tout, de ne pas assez aller dans le sens du Docteur ou encore de ne pas avoir de vraie cause pour laquelle se battre et gagner de l’empathie avec les humains… cette histoire lui fait faire un bon bout de chemin.

Une excellente conclusion et l’une des meilleures sorties de compagnon de l’histoire. N’en déplaise à Matthew Waterhouse, il aura au moins la satisfaction de terminer par ce qui reste de loin son meilleur moment. Le meilleur de la saison, sans aucun problème, et un des meilleurs Doctor Who classique, notamment pour cette quatrième partie.

Ma note : 15/20

2 réponses
Voir les réponses

Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 13 janvier 2019 à 13:16
Spoiler

J'aime pas du tout les Cybermen sauce 80's. Ils sont en effet trop émotifs, trop bavards. J'ai toujours trouvé les Cybermen plus effrayants quand ils sont silencieux et qu'on ne connaît pas leurs intentions que quand ils passent leur temps dans leur QG à expliquer leur plan de grand méchant avec des « Yes, leader » à la pelle.

Mais malgré mon désamour pour cette version des Cybermen, ici Earthshock marche plutôt très bien. L'épisode est bien rythmé, bien écrit, et la réal sert ici très bien les Cybermen (les jeux avec l'ombre dans les scènes d'invasion du vaisseau). Puis ce film d'action sombre et épique fait du coup très bien ressortir tout le fond tragique qu'il y a dans le Cinquième Docteur.

Et en fait même si il aura des conséquences négatives sur la direction de la série Earthshock est vraiment le script d'Eric Saward le plus abouti et intéressant qu'il a écrit : on est presque sur un final de fin de saison ce qui est assez rare dans la série classique. 

14/20

8 réponses
Voir les réponses

15.67

3 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 16
26 juin 2020
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 17
24 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 14
30 avril 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.