Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube, BBC 1963
12.68

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 19.08 - Four to Doomsday (4)

Four to Doomsday (4)

The Doctor has little time left to stop the evil Monarch. But he is losing allies — and the TARDIS is gone.

Diffusion originale : 26 janvier 1982

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 26 janvier 1982
Réalisat.eur.rice.s : John Black
Scénariste.s : Terence Dudley
Guest.s : Annie Lambert , Bisi Pedro , Burt Kwouk , Nadia Hammam , Paul Shelley , Philip Locke , Stratford Johns

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 04 juin 2020 à 23:52

Tout n’est pas parfait dans cette conclusion qui souffre du syndrome du “l’épisode avait grillé tout son scénario avant d’en arriver ici”, ce qui est compréhensible… Enlightment et Persuasion notamment n’ont plus trop de répliques cinglantes ou de nouvelles idées. Ils ont tout de même un bon charisme et une fin plutôt cool, figés à jamais.

Idem, les spectacles ont certes un peu moins de punch quand on les voit pour la deuxième ou troisième fois, et ça vire un peu au bordel à la fin. Néanmoins tout le concept du divertissement utilisé pour berner le Monarque est bien mis en scène à deux reprises (le bruit pour masquer la discussion Adric/Docteur, le dragon chinois pour récupérer le grec sous le costume).

Il y a tout de même ce très bon twist final du Monarque en fait pas tout à fait cybernétique, comme le prouvait l’oxygène du vaisseau ainsi que ses rêves beaucoup trop “humains” (et narcissiques) pour être issus d’une machine. Une jolie idée qui montre de plus que le Doc avait des longueurs d’avance sur l’audience et un plan bien en tête. Pour un Docteur réputé “faible”, “passif” ou que sais-je, il est extrêmement actif, malin et parfois violent (n’hésite pas à vouloir tuer les trois commandants) dans ce sérial. Ce qui n’est pas pour me déplaire au contraire. Peter Davison est toujours très très bon.

Tegan passe un peu trop de temps à ne rien faire dans le TARDIS, le scénario l’a donc un peu évincée, ce qui est dommageable, d’autant qu’elle en devient presque agaçante… Mais je suppose que les différentes histoires de la saison mettront plus en avant certains personnages que d’autres. Ici, Adric l’était pas mal. Dans tous les cas, les trois compagnons auront tous brillé à tour de rôle dans l'histoire, pas à chaque partie mais c'est l'ensemble qui compte.

Et puis pour une conclusion à base de plan “foireux” du Doc et d’échappée des méchants, avec des raccourcis parfois (le Doc qui convainc sacrément rapidement le chinois à sa cause), et bien malgré tout ça, il y a de sacrément bonnes scènes. Notamment le passage où le Docteur entre en freestyle dans l’espace pour rejoindre son TARDIS, se retrouve à la dérive sans aucun filin de survie et s’en sort en propulsant sa balle de cricket contre la paroi afin de se donner un rebond suffisant. C’est super ingénieux, et pour les 80’s, tout le passage est plutôt très bien réalisé. C’est en tout cas ambitieux comme climax, et j’aime beaucoup. C’est, de plus, bien anticipé par l’intrigue, avec Adric qui a rappelé que le Docteur a quelques capacités surhumaines dans une partie précédente.

Le parti-pris de retrouver l’esprit de l’ère William Hartnell avec la team TARDIS de 4 et des fins d’épisodes qui lancent toujours l’épisode suivant, c’est aussi assez cool. Ce qu’ils feront du vertige de Nyssa en fin d’épisode n’est pas jojo, mais sans connaître la suite, c’est prometteur.

Four to Doomsday est l'un des sérials les plus sous-estimés qu'il m'ait été donné de voir. Je ne serai pas surpris qu'il reste au top de cette saison. Les idées, le visuel, les personnages, tout y est pour lancer véritablement cette saison.

Je remarque quand même que c'est assez dingue qu'à chaque fois, les histoires "deux" sont mieux réussis que les premiers épisodes de chaque Docteur. A croire que s'entêter à faire une transition "soft" où on reprend l'ère précédente, ça n'est pas la meilleure option. De The Daleks à the Ark in Space en passant ici par Four to Doomsday, c'est toujours les pieds directement dans l'aventure qu'on apprend le mieux à connaître les persos. Vivement la suite (sans Nyssa, snif, clairement la meilleure découverte de l'épisode).

Note moyenne : 15.75/20


Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis neutre Déposé le 13 janvier 2019 à 00:26
Spoiler

Eh bien, ici c'est un peu plus décevant ... En fait après son début plutôt prometteur et intriguant, je trouve que l'épisode va ensuite sur une direction plus routinière et plus clichée. Et j'ai vraiment pas réussi à accrocher.

Et pourtant c'est pas comme si il y avait des mauvais éléments. Je trouve même le cœur de l'épisode en soi plutôt intéressant. Mais je sais pas. Quelque chose me gêne dans l'exécution on va dire.

11/20

2 réponses
Voir les réponses

12.5

2 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 14
04 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 11
30 avril 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.