Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube, BBC, Global 1963
12.75

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 24.03 - Time and the Rani (3)

Time and the Rani (3)

The alien world of Lakertya. With the aid of the savage Tetraps, the Rani has conquered this planet to allow her to continue her depraved biochemical experiments. But she finds herself needing the Doctor's assistance...

Diffusion originale : 21 septembre 1987

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 21 septembre 1987
Réalisat.eur.rice.s : Andrew Morgan
Scénariste.s : Pip Baker, Jane Baker
Guest.s : Jacki Webb , John Segal , Mark Greenstreet , Peter Tuddenham , Richard Gauntlett

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis défavorable Déposé le 19 juillet 2021 à 12:57

Jour 3. Ca devient ultra compliqué de trouver des qualités.

On a bien encore une ou deux idées : un centre de loisirs où un peuple attend patiemment la mort, un hologramme de Mel pour tromper le Docteur, ou encore Mel qui fait enfin quelque chose “d’informatique”. Tout cela est cruellement sous-exploité.

C’est toujours aussi moche (les lumières vertes en guise “d’insecte” ? même des vraies mouches auraient mieux fait l’affaire…). Le fait que les créatures poilues n’aient aucune backstory rend tous les enjeux avec eux aussi agaçants que les cris de Mel.

Et je retire ce que j’ai dit sur le fait que l’histoire tenait en trois parties : elle tenait en deux. Tout n’est que de la temporisation pour éviter que le Doc n’aille dans le labo trop vite et résolve toute l’affaire.

J’ai juste souri à ça :

IKONA: You must be the Doctor. I've met your companion, Mel.
DOCTOR: Don't hold that against me.

Enfin; on ne sait toujours pas les motivations finales de la Rani, à part que cela a un rapport avec le temps lui-même. C’est bien la dernière grâce possible du sérial, surtout si ça permet à Kate O’Mara de s’imposer.


Avatar Gizmo Gizmo
Rédacteur
Avis défavorable Déposé le 02 novembre 2020 à 16:35

J'aime bien les costumes des monstres chauve-souris géantes.

C'est à peu près tout, les quelques bonnes idées des premiers épisodes tombant ici totalement à plat. De ma faible expérience des Classics, le découpage assez fréquent en 4 épisodes me semble le principal problème. La structure 3 épisodes/3 actes éviterait légèrement ces insupportables allers-retours qui ne servent qu'à relancer laborieusement l'intrigue.


Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis défavorable Déposé le 10 juin 2020 à 10:54

Mel, c'est quand même très compliqué. Elle n'est pas écrite. C'est vraiment une compagne super générique, qui crie, qui pose des questions un peu bête et qui se fait capturer. Intéressant de voir cette forme de régression arrivée au début des années 80, les années du fun, du fric et de la fête.

Un assez mauvais épisode, avec encore une fois des bonnes idées. Le peuple de Beyus donne à voir une version de l'humanité assez proche de celle du film Wall-E. Cela aurait pû être vraiment constitué la structure de l'épisode, si l'ensemble avait été correctement écrit.


Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis défavorable Déposé le 01 novembre 2018 à 01:00

Là j'crois que y'a plus que les mots d'Andrew Cartmell pour dire quoi que ce soit sur cette histoire. « it was formulaic, people get sent from one place to another and get split up and they're running around. » 


Avatar dewey dewey
Membre
Avis défavorable Déposé le 22 octobre 2016 à 01:02

Je me suis endormi devant. 4 fois. Et pas de sommeil. Ni de fatigue (si ce n'est de celle que procure l'épisode à son visionnage). Cette troisième partie ne dure pourtant que 20 minutes ...

Rien de plus à dire que ce que j'ai déjà dit précédemment. C'est du pareil au même et peut être même pire encore. Le plan de la Rani se révèle sans surprise être totalement con et incohérent, et si jusqu'alors la surenchère de WTF, incohérences et médiocrité foutues là pour essayer de mieux camoufler le néant et le creux total de cette histoire vide de thématiques maintenait éveillée, à force d'y être habitué ça n'est même plus efficace et on en est arrivé au stade où ça gave plus qu'autre chose. Mel est juste à claquer de chiantise et même McCoy n'est pas très en forme cette fois. Et cerise sur le gâteau, le décor du village des aliens bullied du jour, ou ils ne cherchent même plus à faire d'effort, ainsi qu les SFX des insectes tueurs ... Je veux bien que le budget étaient à la ramasse et que l'épisode date de 1987 mais là, sérieux les mecs, c'est du foutage de gueule (c'est dommage car même si c'est moche maintenant, les SFX des bulles de savon étaient pas mal pour l'époque)

Indubitablement le pire Classic que j'ai vu et sans doute le pire épisode de tout Doctor Who tout court.

Allez, vivement qu'on en finisse ...


5.2

5 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Gizmo
Gizmo a noté cet épisode - 6
02 nov. 2020
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 7
19 juil. 2021
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 6
10 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 5
28 avril 2020
Avatar de dewey
dewey a noté cet épisode - 2
22 oct. 2016

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.