Image illustrative de It's a Sin
Image illustrative de It's a Sin

It's a Sin

Ritchie, Roscoe, Colin et leurs amis s'installent à Londres en 1981. Ils sont homosexuels et vont être frappés de plein fouet par le sida, qui se propage dans la communauté gay.

Terminée Pas de nationalité 46 minutes
Drama, Mini-Series Channel 4, Youtube 2021
16

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 1.04 - Épisode 4

Episode 4

Mars 1988. Ritchie décide de retourner passer du temps en famille sur l'île de Wight. Lorsque des manifestations protestant contre les laboratoires pharmaceutiques qui profitent honteusement de la crise du sida commencent, Jill se trouve en danger. De son côté, Roscoe est prêt à se mesurer à Margaret Thatcher.

Diffusion originale : 12 février 2021

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 12 février 2021
Réalisat.eur.rice.s : Peter Hoar
Scénariste.s : Russell T. Davies
Guest.s :

Tous les avis

Avatar Gizmo Gizmo
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 07 avril 2021 à 11:54


Un épisode d'une incroyable beauté, j'en regrette presque qu'on ne reste pas intégralement avec Ritchie tout du long pour profiter de cette "tournée d'adieux" déchirante. Tout y est, et à la fois rien n'y est, et c'est là l'intelligence de l'écriture. Car on a tous déjà imaginés nos derniers instants, les derniers mots, la symbolique des derniers gestes. Et c'est ici ce que Ritchie tente de mettre en scène, en se rendant compte que malheureusement la vie n'est pas une oeuvre de fiction, et qu'elle ne cesse de nous échapper et de poursuivre irrémédiablement sa route, avec ou sans nous. Ritchie ne sera jamais le grand comédien qu'il rêvait d'être, et il ne parviendra même pas à mettre en scène convenablement sa sortie de scène, si ce n'est dans l'élégance de quelques pas de danse qui apporteront une poésie maladroite mais salvatrice à la violence sourde de ce retour à la maison.

Je regrette donc que l'épisode s'éparpille un peu, mais l'intrigue de Roscoe est délicieuse, et les derniers instants de l'épisode sont très forts émotionnellement. Et il y a bien évidemment the elephant in the room, la référence à Dr Who qui dépasse le simple clin d'oeil. RTD l'a dit en interview, cette référence est déjà un hommage à un second rôle des Classics décédé du SIDA. Mais au-delà, RTD ressuscite la symbolique originelle des Daleks, figures du mal ultimes, déviances fascisantes d'un pouvoir ayant renié l'humanité, pile au moment où Ritchie comprend que son corps se retourne contre lui, et tandis que le pouvoir en place décide de répondre à une crise sanitaire jamais vue par la violence et la répression. Qui d'autre que RTD pouvait réinsuffler autant de force dans un aussi simple cameo ?

1 réponse
Voir les réponses

Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 05 avril 2021 à 11:03
Spoiler

1988, toujours pas d’alternative. Toujours la mort et l’enfer. Mais on résiste, on se bat. On emmerde Thatcher et on pisse dans son café.


17

2 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Gizmo
Gizmo a noté cet épisode - 17
07 avril 2021
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 17
05 avril 2021

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.