Image illustrative de Pose
Image illustrative de Pose

Pose

Au coeur des années 1980 à New York, alors que le luxe de l'ère Trump est en pleine émergence et que le sida commence à faire des ravages, Blanca Rodriguez sert de mère adoptive à de jeunes gays et trans qui rêvent de faire carrière dans le monde des arts.

En cours Américaine 43 minutes
Drame, Historique, Drama FX (US), FX 2018
14.21

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 3.01 - On The Run

On The Run

En 1994, le virus du sida fait des ravages. Blanca s'investit dans son travail comme aide-soignante au sein de l'hôpital Roosevelt, où elle travaille aux côtés de Christopher. L'arrivée d'un patient qu'elle a connu par le passé se révèle une épreuve. Par ailleurs, Lemar prend la tête de la Maison de Khan.

Diffusion originale : 02 mai 2021

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 02 mai 2021
Réalisat.eur.rice.s : Janet Mock
Scénariste.s : Janet Mock , Steven Canals
Guest.s :

Tous les avis

Avatar Mmaginère Mmaginère
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 06 mai 2021 à 21:13


Je n'ai pas grand chose à ajouter par rapport à Nick et Manoune.

Je suis juste maintenant mal en regardant le SIDA dans la série car j'ai l'impression de vivre le Covid.


Avatar Manoune398 Manoune398
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 06 mai 2021 à 15:34

Deux ans après, Pose est de retour ! J'ai passé un bon moment devant cette reprise, un sourire collé aux lèvres lors des scènes dans les Balls, touchée par le décès de Cubby et tellement attachée à ces personnages ! Le rythme, les décors, la lumière, l'énergie, les personnages hauts-en-couleur, le scénario entre amertume et espoir : tout y est. J'ai notamment apprécié cette évolution dans la vie de chacun, avec les membres de la famille qui ont pris leur envol, Blanca qui semble avoir confiance en elle et qui va s'occuper de son propre futur, les changements dans l'esprit des Balls qui ne sont pas forcément toujours pour le meilleur, les années 1990 et l'affaire O.J, New York, le Sida et ses ravages auxquels tout le monde s'est plus ou moins habitué... Troisième saison et dernière saison, il est temps de commencer à boucler la boucle alors que tant de choses sont à raconter : j'ai hâte !


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 05 mai 2021 à 22:30

Des premières minutes en forme de zapping, un rythme frénétique, un tourbillon d’images puis une bagarre de nourriture, dont je n'ai pas compris si elle était sérieuse ou amusée. Et s'il y a bien une chose dans l'Univers dont je n'ai jamais compris ce que cela avait de drôle, c'est bien les batailles de bouffe, du gros gaspillage alimentaire pour moi. Sérieusement, qu'est-ce qu'il y a de drôle à voir quelqu'un se prendre une tarte (à la crème) en pleine face ? J'aimerais qu'on m'explique. Et puis, le générique est tombé. Oui, Pose est revenue et elle ne s'est pas calmée. Et elle est toujours parfois à la limite du grotesque tel ce différent dans l'hôpital, suite au décès d'un membre de la communauté qui se résout ... par un nouveau concours de danse. Ah ok, ah bon. Mais voilà, c'est Pose. 

Donc un bon épisode de reprise qui sert à nous faire retrouver les personnages et nous montrer ce qu'ils deviennent, tout en présentant un nouvel antagoniste en la personne de Lamar. Et si cela fait plaisir de retrouver tout le monde, ce n'est pas la grande joie pour la majorité des personnages, en particulier Pray Tell en plein spleen (et dans ces moments-là, il est vite odieux), tandis que le Sida continue de décimer à tour de bras. D'ailleurs, les derniers moments de Cubby ont été vraiment touchant, ce qui est fort, car le personnage, même s'il est présent depuis le début, faisait souvent tapisserie, ne faisait quasiment que parader et il ne me semble pas qu'on avait déjà entendu le son de sa voix. Que sa mort soit si triste est très fort.  

J'ai bien aimé aussi que Pose n'oublie pas son histoire, comme lorsque le remplaçant de Pray Tell énumère toutes les maisons dans lesquels à résider Elektra, ni l'histoire avec l'affaire OJ Simpson où on réalise comment cela a divisé la communauté afro-américaine. 

Bref Pose est revenue, elle est toujours à la limite de tomber dans le trop de trop, mais j'aime tellement ses personnages, son énergie et sa mélancolie de fond que je vais savourer (j’espère) cette ultime saison. 


14.67

3 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Mmaginère
Mmaginère a noté cet épisode - 15
06 mai 2021
Avatar de Manoune398
Manoune398 a noté cet épisode - 14
06 mai 2021
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 15
05 mai 2021

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.