Image illustrative de The Mandalorian
Image illustrative de The Mandalorian

The Mandalorian

Après les histoires de Jango et Boba Fett, un autre guerrier émerge dans l'univers de Star Wars. Le Mandalorien se situe après la chute de l'Empire et avant l'émergence du Premier Ordre. Nous suivons les aventures du chasseur de primes isolé dans la bordure extérieure de la galaxie, loin de l'autorité de la ...

Lire le résumé complet >

En cours Américaine 37 minutes
Action, Drama, Science-Fiction, Adventure Disney+ 2019
10.92

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 2.08 - Chapitre 16 : Le sauvetage

Chapter 16: The Rescue

Le Mandalorien et ses alliés entreprennent une mission de sauvetage audacieux.

Diffusion originale : 18 décembre 2020

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 18 décembre 2020
Réalisat.eur.rice.s : Peyton Reed
Scénariste.s : Jon Favreau
Guest.s : Gabriel Ebert , Katee Sackhoff , Katy M. O'Brian , Luke Baines , Mark Hamill , Matthew Wood , Max Lloyd-Jones , Mercedes Kaestner-Varnado , Ming-Na Wen , Omid Abtahi , Temuera Morrison , Thomas E. Sullivan

Tous les avis

Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 21 décembre 2020 à 11:11

Selon moi, la série repose sur trois piliers. Ils sont tous réussis dans cet épisode. Dans l'ordre :

1) La thémathique de la paternité (soit le sujet d'absolument tous les Star Wars). La scène était attendue, mais effectivement quand Mando enlève son masque, c'est assez réussi. C'est vraiment la seule thématique qu'a abordé le show et elle ne l'a jamais vraiment creusé, mais la relation Mando-Grogu est réussie.

2) Le fan service. Luke était quasiment la dernière cartouche qu'il restait à tirer (il reste encore Ezra). Difficile de le croire, mais Peyton Reed (!) parvient à bien mettre en scène ce caméo. La mise est scène est efficace et on a même un léger renvoi à la scène avec Vador dans Rogue One. Beaucoup moins fan du de-agging en revanche. Je crois que j'aurais préféré qu'il prenne Sébastien Stan. Après bon... Ca reste ultra facile et ça tape toujours sur le même terreau. Il y a même une seconde lecture (involontaire) avec Baby Yoda qui carresse avec admiration un écran de contrôle veillot où l'on voit Luke. Une belle métaphore de ce que Disney pense des fans de SW. Amusant quand même que Lucas et Disney a des périodes différentes se sont evertués à effacer le plus possible les deux seuls créations qui poussait l'univers dans une nouvelle direction.

3) La musique. Cela a toujours été le plus réussi. Ludwig Göransson est probablement la personne qui a le mieux réussi à composer ( ;) ) avec l'héritage de Lucas. Encore une fois un travail impeccable, à la fois dans l'émotion que dans l'épique, qui porte très bien les deux premiers points précités.

Un plutôt bon épisode (je passe gentiment sur les deux incohérences en ouverture) dans une mauvaise saison, sans thème, sans but et qui n'a véritablement servi que de rampe de lancement aux autres séries. Il est vraiment plus que de temps de commencer à raconter quelque chose, notamment sur le héros principal de cette histoire.

3 réponses
Voir les réponses

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 18 décembre 2020 à 23:50

Un final très cool qui porte totalement la saison avec le fameux épisode 5 (qui lui reste supérieur).

La première scène de bataille spatiale express était inquiétante car assez moche, malgré un bon passage où un pilote impérial parle de son point de vue du massacre de l'étoile de la mort. Ensuite, l'infiltration sur le vaisseau de Gideon regorge de trucs à la fois stupides (aucun "code d'accès impérial" pour l'aterrissage d'urgence alors que c'est un peu la base quand ça arrange le scénario), mais aussi de trouvailles super cools : l'arrivée par la projection des tie fighters, les droïdes noirs qui doivent être les premiers droïdes imposants de toute l'histoire de la saga, et le dilemme assez intéressant pour Bo-Katan, clairement piégée par ses idéaux traditionnels mandaloriens. Une intrigue d'ailleurs remise à plus tard qui annonce sûrement une partie des enjeux de saison 3. C'est d'autant plus sympa ce contraste entre Bo-Katan qui a toujours été inflexible, et Djin qui a ici dépassé son lavage de cerveau mandalorien et enlève son casque sans raison plus en tant que père qu'en tant que Mandalorian.

Il était de plus en plus assez évident qu'un deus-ex-machina allait intervenir, et moi qui attendai un Bobba Fett ou truc du genre, quelle ne fut pas ma joie de voir en fait un X-Wing qui nous offre une séquence assez jouissive et une fin assez émouvante pour Grogu et Djin, ce qui est rare dans la série qui verse très rarement (jamais même) dans l'émotion. 

La scène post-générique, totalement balek pour ma part, annonce au moins que deux personnages que je n'aime pas ne seront plus là en principaux ensuite, et a aussi le mérite d'être à l'image et la présence de Bobba Fett cette saison : importante, mais pas omniprésente (la preuve vu qu'elle est reléguée en post-credits). Mando saison 2 a finalement été plus que du fanservice mandalorien qui me parle moyen, et a clairement surtout été un tremplin pour le spinoffverse Star Warsien post-épisode 6 à venir : Ahsoka, les Mando, Bobba... Et je dois dire que je ne suis pas contre. La série risque de changer de dynamique en saison 3, mais finalement ce côté "gang de l'espace" qu'on a eu pendant tout cet épisode était un bon changement de ton par rapport au simple duo Mando/Baby Yoda (même s'il est inévitable qu'on reverra ce dernier) et pourra re-fonctionner à l'avenir.

Of course je maintiens quand même que les gens qui disent que le personnage de Luke est "redemeed" des séquels ont rien compris à la vie. D'ailleurs son apparition ici est à l'image de son rôle assez plat de l'OT, ce qui est logique vu la timeline (et les contraintes techniques : c'était pas trop mal mais clairement filmé de loin et pas ultra pratique pour faire une démonstration d'émotions). Mais c'est surtout son aura dans une série peu "Star Warsienne" en termes de fantastique, qui fonctionne ici.

J'avoue cependant qu'à choisir j'aurais aimé qu'on amène quelqu'un de possiblement plus impliqué et au potentiel d'intrigue plus vaste, notamment Ezra. Mais j'imagine qu'en une scène de 3 minutes cela aurait été un trop grand engagement. Je ne vois pas CGI-Luke revenir à chaque épisode ou parler plus de trois minutes par saison, donc j'espère que cette occasion restera exceptionnelle et qu'on abordera d'autres Jedi (que ce soit Ezra ou autre) dans les autres séries (ou dans Mando même).

Je suis quand même curieux de voir ce qu'ils vont explorer par la suite, ce serait bien qu'on quitte cet esprit un peu "pub pour les spin-off à venir" - qui a certes permis de up les enjeux dans plein d'épisodes - et qu'on se refocuse sur les trucs vraiment liés à la série : le mandaLore et le séqueLore - il y a notamment une réf ici quasi explicite à l'utilisation des midi-chloriens de Grogu pour Snokaltine.

Je serai bien sûr au rendez-vous. Grogu me manque déjà. 

4 réponses
Voir les réponses

14.5

2 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 14
21 déc. 2020
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 15
18 déc. 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.