Image illustrative de The Morning Show
Image illustrative de The Morning Show

The Morning Show

Les coulisses des "morning shows" télévisés – qui accompagnent chaque matin le réveil de millions d'Américains – du point de vue de ceux qui les font.

En cours Américaine 53 minutes
Drama Apple TV+ 2019
14.06

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 1.08 - La solitude du pouvoir

Lonely at the Top

The Morning Show fête l'anniversaire de l'un des siens alors que le pays affronte un événement tragique.

Diffusion originale : 06 décembre 2019

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 06 décembre 2019
Réalisat.eur.rice.s : Michelle MacLaren
Scénariste.s : J.C. Lee
Guest.s : Shari Belafonte , Sean Alexander James

Tous les avis

Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 07 janvier 2021 à 20:24

Un épisode flashback-origin story à deux épisodes de la fin, c'est malin et ça fait coup double, car cela permet de "gagner" un épisode où il aurait fallu faire un peu avancer les intrigues, mais pas trop pour en garder sous la pédale pour le sprint final, tout en évitant le surplace non plus et cela donne l'occasion d'éclairer différemment certaines pièces du puzzle.

En plus, l'épisode est vraiment excellent !

C'est méga-intéressant de découvrir un Mitch Tout Puissant, adulé de tous et Maître de son Royaume. C'est intéressant, car connaissant comment ça fini, on voit ses dérives, son côté séducteur, ses blagues graveleuses et ses gestes déplacés envers ses collègues féminines, mais le tout sous le regard amusé (et donc complice) de ses collègues et sa direction. On constate aussi son impact sur la carrière des autres lorsqu'il demande à se débarrasser d'une Mia avec qui il n'est plus avec. Puis vint Las Vegas, avec en premier lieu l'acte terroriste de 2017 qui jette un froid glacial, mais aussi ce qui s'y passe entre Mitch et Hannah. Le masque tombe et le prédateur montre définitivement les dents. La dernière scène où Mitch et Alex se scandalise de l'affaire Weinstein est tout aussi excellente, car elle est la preuve ultime que tous vivent dans le déni et ne voient pas qu'il faut balayer devant sa porte. Pour compléter le tableau, le subplot Yanko & Claire est un excellent, car discret, contrepoids et montre que rien n'est simple, ni figée dans les relations dominant-es/dominé-es dans le monde de la télé (entre autres) et que chaque affaire est unique. 

Un épisode énorme pour une très très chouette série. 

3 réponses
Voir les réponses

Avatar Manoune398 Manoune398
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 23 juin 2020 à 12:47

Les mots ont tellement d'importance.

Épisode flashback vraiment bon, avec une réalisation pertinente, un montage carré et une écriture fine et intelligente. Rarement une série n'avait aussi bien capté les rapports de force, l'abus de pouvoir et le réflexe d'enterrer les problèmes sans les résoudre.

Ils auraient pu faire de Mitch quelqu'un d'horrible, d'agressif, de vicieux, d'ennuyant, de cliché. Ce qu'il est, au fond, mais faire une caricature aurait été trop simple et l'histoire qui nous est racontée là apparait dans tout son relief et sa complexité. Mitch n'est pas attachant, mais il est sympathique. Il est intelligent, profond, lucide sur sa situation financière. Il est drôle, avenant, mélancolique et seul. Il profite de son statut sans chercher à voir plus loin que le bout de son nez. Il est juste là, vivant sa vie. Personne ne lui résiste et il ne se doute pas une seconde que c'est parce qu'il est puissant, intimidant, célèbre. Une figure de mentor et un modèle. Le pouvoir d'être un homme riche lui a été donné et il l'use à tout va sans se poser de questions.

Tout l'épisode nous permet de faire suite au précédent, avec le mystère Hannah, et d'expliquer pourquoi Mitch veut faire tomber Fred (à part pour se venger et ne pas sombrer tout seul). Totalement légitime, l'épisode nous montre des détails sur les personnages, sur le climat qui régnait au temps de Mitch. L'actrice qui interprète Hannah est parfaite, tout passe dans son regard. Au moment où Mitch s'approche et commence à la toucher, on la voit réfléchir, paniquer, on voit son corps qui ne veut plus bouger. On sent qu'elle perd son propre pouvoir. Et là se trouve l'exploit de réussir, sans jamais juger, à montrer le pouvoir de dire "oui" ou "non" dans cette société patriarcale. Le silence est une arme que les victimes donnent malgré elles. 

Il y a plein d'autres éléments : la blague de Mitch au début et le regard des techniciens, la tête de Claire quand l'ami de Mitch chante sa chanson sexiste mais aussi le rapport entre Mitch et Alex, entre amitié et flirt. Alex a participé à instaurer ce climat, elle a même été d'une grande importance. Mais si elle n'a jamais eu à subir le comportement de Mitch, c'est qu'elle a elle-même du pouvoir et qu'elle est aussi en haut de l'affiche. Elle peut lui dire non. Elle peut rire avec lui. Elle pouvait changer les choses mais elle n'a rien fait, car comme Mitch, elle est riche et puissante. Ce n'est donc pas que le fait d'être un homme ou une femme, mais c'est aussi le poids du statut, le fait de s'enfermer dans sa bulle, inconscient de l'impact de leur comportement.

Le sexisme est malgré tout présent, avec ce moment où Reid dit qu'Alex n'est plus dans le coup parce qu'elle est trop riche et trop puissante... juste après avoir dit que Mitch se bonnifiait avec le temps car le pouvoir et la richesse lui allaient bien. Alex est donc victime elle-même car elle n'est pas sur le trône de la chaîne non plus.

Bien sûr, il y a cette fin très forte où Hannah prend la bonne décision d'aller se plaindre au grand patron. Et là, pareil : on voit bien que Fred est gêné. Il est peut-être mal pour elle, il doit être énervé contre Mitch. Il ne trouve pas ça normal, qu'en sait-on. Mais il décide de s'en foutre, parce que son émission et l'argent sont plus importants. Le parallèle avec Weinstein est très pertinent bien sûr, car on en revient à cette notion de pouvoir et de dominance qui écrase les femmes.

C'est finalement très facile de condamner un seul homme alors que tout le monde le laissait faire. Le patriarcat et la société sont eux-mêmes visés dans la série, et c'est pour ça que je trouve que c'est très juste. Ce n'est pas manichéen, et ce n'est pas parce que c'est nuancé ou complexe que ça justifie et excuse les actions de chacun. Mais à son niveau, chaque personnage a subi, participé ou créé un climat propice au comportement de Mitch. 

2 réponses
Voir les réponses

16.5

2 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 18
07 janv. 2021
Avatar de Manoune398
Manoune398 a noté cet épisode - 15
23 juin 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.