Image illustrative de Westworld
Image illustrative de Westworld

Westworld

Westworld, un parc d'attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l'Ouest. Dolores, Teddy et bien d'autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l'illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l'occasion ...

Lire le résumé complet >

En cours Américaine 58 minutes
Science-Fiction, Thriller, Western, Adventure, Drama HBO, OCS City 2016
13.58

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 3.01 - Parce Domine

Parce Domine

Dolores compte bien se venger de la société qui l'a créée. Le conseil d'administration de Delos est hostile à Charlotte.

Diffusion originale : 15 mars 2020

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 15 mars 2020
Réalisat.eur.rice.s : Jonathan Nolan
Scénariste.s : Jonathan Nolan , Lisa Joy
Guest.s : Charmin Lee , John Gallagher, Jr. , Kid Cudi , Lena Waithe , Marshawn Lynch , Michael Filipowich , Payman Maadi , Phoebe Tonkin , Pom Klementieff , Rafi Gavron , Russell Wong , Thomas Kretschmann , Tommy Flanagan , Wayne Pére

Tous les avis

Avatar ClaraOswald ClaraOswald
Membre
Avis favorable Déposé le 06 avril 2020 à 06:26

J'aime beaucoup le nouveau monde et la diréction que prend le show. La série a eu le cran de changer complètement de décor et c'est quand même osé. 

Dolores et Hale déchirent comme d'habitude, Benard c'est ennuyant - comme d'habitude - et j'aime beaucoup Caleb. Sa backstory est un peu cliché mais ça reste très facile d'avoir de l'empathie pour lui (l'acteur y joue beaucoup, difficile de pas ressentir de la sympathie pour un type qui s'est retrouvé esclave de nazis)


Avatar Jo_ Jo_
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 21 mars 2020 à 23:30

Youhou ! Jour à marquer d'une pierre blanche : j'ai plutôt bien aimé l'épisode.

J'ai trouvé qu'il jouait très bien son rôle introductif. Il est clair, plus limpide dans sa narration. Je n'ai pas eu ce sentiment d'assister à une masturbation intellectuelle collective comme c'était le cas avant. Tant mieux, car c'était un des plus gros reproches que je faisais à la série.

Entre Caleb et l'irlandais de Sons of Anarchy, les nouveaux persos me motivent bien. Même Dolores m'a semblé moins exaspérante. Quant à Bernard... je retiens ses conseils pour être incognito : on se rase les cheveux mais pas la barbe. Classique. 

Bref, un épisode fort sympathique. Je suis même curieuse de voir la suite !

4 réponses
Voir les réponses

Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 20 mars 2020 à 09:31

Moi qui avais peur de m’ennuyer (comme les autres saisons), j’ai pris une jolie claque. Ce premiere en met plein la vue et m’a capté. Il plante bien les intrigues, les nouveaux personnages (Aaron Paul, en mode droopy, comme d’hab, non ?) et les anciens personnages dans leurs nouvelles fonctions, sans trop jouer la maligne et ceci dans un univers futuriste fascinant qui m’a fait penser à Blade Runner, assez bizarrement car les deux mondes ont peu en commun. On peut rajouter aussi des scènes d’actions sèches et nerveuses qui donnent un très bon rythme à l’épisode.

Et surtout, incroyable, j’ai bien aimé le nouveau Bernard.  


Avatar bedsouin bedsouin
Membre
Avis neutre Déposé le 19 mars 2020 à 18:45

J'ai beaucoup de mal à me faire un avis sur ce premier épisode. Peut-être parce que la saison 2 est maintenant loin et m'avait tout juste convaincu, ou alors parce qu'on se prend plein d'infos d'affilée sans avoir le temps de les digérer, ou enfin parce que j'avais un peu la tête ailleurs? Peut-être qu'il me faudra un nouveau visionnage. Donc je ne mets aucune note pour l'instant.

Dans le positif (parce que je pars du principe que je regarde une fiction pour me faire plaisir donc je mets toujours l'accent sur ce que je peux trouver de positif) : c'est très beau, en matière de SF futuriste on a même rarement vu de si belles images; les nouveaux arrivés s'intégrent naturellement et rapidement. Tout s'enchaîne de manière fluide, et même si on a du mal à comprendre, on tient jusqu'au bout. Dommage que ce soit contrebalancé avec l'omniprésence de cette musique balourde et à la limite du supportable. On a voulu accentuer l'ambiance SF avec une saturation de cuivres, peut-être pour évoquer les chefs d'oeuvre du genre (Blade runner?) mais pour moi çe ne fonctionne clairement pas.


Avatar Manoune398 Manoune398
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 19 mars 2020 à 15:16

Bernard chauve et fugitif, Dolores telle Charlize Theron, Charlotte aussi mystérieuse qu'en 2018, Maeve toujours prisonnière et un épisode d'1h05 : Westworld est de retour ! Je crois que cette pause de deux ans m'a fait du bien, mon quota de patience est revenu, les batteries sont rechargées, je suis prête à être de bonne foi !

Plus sérieusement, je suis plutôt enthousiaste après cette reprise qui annonce de vrais changements et une variété dans les intrigues. Même si le déroulement de l'intrigue de Dolores laisse présager une confrontation un peu redondante, j'ai apprécié le personnage et la force qu'elle dégage.

Peu de scènes avec Charlotte, mais c'est le seul lien que l'on a avec le parc que l'on a connu durant les deux premières saisons. Le personnage est aussi intéressant et mystérieux.

Le nouveau personnage, Caleb, est très bon. Aaron Paul ne déçoit pas et nous immerge dans ce monde futuriste que l'on n'avait pas vu jusqu'ici — monde par ailleurs bien présenté, crédible, impeccable visuellement.

L'intrigue est effectivement plus simple et plus linéaire, mais c'est ce qui rend l'épisode meilleur car il sait poser les bases de son intrigue sans chercher à en faire trop — le défaut de la série par le passé. Et il y a plein de nouvelles choses, mais les personnages historiques sont là, nous emmenant avec eux.

J'en suis revenue au pourquoi du comment avec cette ouverture de saison. À la base, j'avais le pressentiment que Westword allait être une série absolument géniale parce que son sujet lui permettait d'explorer la condition humaine, l'humanité, la technologie, notre époque actuelle. Et elle s'est perdue, malgré quelques épisodes profonds et puissants. En se montrant plus simple, peut-être arrivera-t-elle à développer son potentiel et nous surprendre. Je ne me fais pas de faux espoirs, mais je suis vraiment optimiste !

PS : J'ai oublié de parler de Bernard... Si j'en reste là, vous comprenez n'est-ce-pas ? #troll

1 réponse
Voir les réponses

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 17 mars 2020 à 20:36

Une superbe reprise qui a les idées claires, absolument magnifique visuellement. Les deux ans ont passé pour nous comme pour les personnages (ou presque), et la série a bien changé. Exit Westworld, bienvenue Futurworld (IRL). Le personnage du très beau et très grand Aaron Paul représente tout ce changement : Westworld, une série plus humaine, plus simple ?

Ce festival de "what if Black Mirror était cohérent d'un épisode à l'autre, ah au fait il y a des robots" est assez jouissif. L'intrigue entre Dolores et Caleb est super bien écrite, l'univers fascinant, la réalisation assez phénoménale (cette scène d'action avec la caméra arrière de la voiture !)

Bernard... c'est compliqué.

C'est compliqué mais pas la majeure partie de l'épisode, et pas mauvais non plus, c'est même pas mal. D'autant que sa visite dans les anciens parcs s'annonce intéressante, et avec cette scène post-générique où Maeve (<3 sous-côtée) se réveille à Naziland est elle aussi prometteuse que Westworld  n'a pas totalement changé, juste a emprunté une autre approche. Plus linéaire, tout aussi mystérieuse (qui est donc Charlotte Hale ? La formidable Tessa Thompson ne laisse rien transparaître), qui distille mieux ses cartes et ses personnages.

Encore 7 épisodes à s'en prendre plein les mirettes.

Plus de détails dans le podcast à venir ;)


Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 17 mars 2020 à 09:33

Bernard chauve avec un t-shirt en lin et une salopette, dans un champs de blé <3 My kind of p0rn.

C'est dingue comme les Nolan sont cohérents entre eux d'un point de vue thématique, à la fois sur les faux-semblants et sur le sujet de la parternité, sans cesse rabaché dans toute leur filmo et une nouvelle fois mis à l'écran ici avec Rehoboam. Il y a même un personnage à la Elon Musk qui parle de simulation dans la simulation. Coquin va.

Pour le reste, l'épisode est beaucoup plus simple que l'ensemble des deux premières saisons. C'est trés linéaire. On aurait pu, par exemple, avoir une narration inversée en commençant l'épisode par Dolores qui rencontrait Caleb dans le tunnel. Non, le récit comme les personnages a les idées claires. Il ne s'agit plus de se baser sur un personnage qui a effacé sans propre mémoire (Bernard en saison 2) ou un autre qui vit dans une boucle (Dolores en saison 2). Bernard prend même le soin de vérifier que sa propre narration est véridique.

Bon épisode, même si je doute un peu de la poursuite sur le long terme, avec un affrontement Rehoboam VS Dolores qu'on sent poindre à l'horizon. On verra. En attendant, j'ai jamais vu un traitement aussi réaliste du futur dans une oeuvre filmé : les commandes vocales, les voitures automatiques, le scoring, la perte de vie privée, etc.

Pour en savoir + : écouter notre podcast.

PS : Marshawn Lynch m'a vraiment beaucoup amusé, avec sa tête d'empafé ^^

2 réponses
Voir les réponses

14.3

10 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de ClaraOswald
ClaraOswald a noté cet épisode - 17
06 avril 2020
Avatar de Stean
Stean a noté cet épisode - 14
25 mars 2020
Avatar de Manew
Manew a noté cet épisode - 14
24 mars 2020
Avatar de Jo_
Jo_ a noté cet épisode - 14
21 mars 2020
Avatar de bedsouin
bedsouin a noté cet épisode - 11
21 mars 2020
Avatar de Antofisherb
Antofisherb a noté cet épisode - 13
20 mars 2020
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 15
20 mars 2020
Avatar de Manoune398
Manoune398 a noté cet épisode - 14
19 mars 2020
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 16
17 mars 2020
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 15
17 mars 2020

Derniers articles sur la saison

Bilan : Westworld Saison 3

Où nous revenons sur la saison des déceptions... mais avec de l'espoir.

Critique : Westworld 3.8

Où "Damn, that was twisted."

Critique : Westworld 3.7

Où c'est la déprime.