« C'est toi le Série-All ! » Freem  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Top 5 Saisons d'American Horror Story


Quelles sont les meilleures saisons d'American Horror Story ? Les pires ?


American Horror Story
Genre :
Drame
Série américaine
Année : 2011
Format : 42 min
FX Ciné+ Frisson

On n’en pouvait plus d’attendre ! Après avoir joué avec nos nerfs quant au thème de la dernière saison d’American Horror Story, notre série anthologique d’horreur préférée vient tout juste de reprendre. Elle aura à succéder à cinq précédentes saisons qui ont offert au show cinq histoires d’horreur americaines toutes plus différentes les unes que les autres. Mais lesquelles ont réussi à se détacher ? De quelle saison la sixième devra le moins s’inspirer ? Quelle saison sera la plus difficile à surpasser ?

Nos rédacteurs ont compilé leurs classements respectifs pour former le top ci-dessous. Et si vous voulez nous dire quelle est votre saison favorite, le sondage en fin d’article ou les commentaires sont également présents. Commençons sans plus attendre le top 5 des meilleures saisons d’American Horror Story.

 

~~~

 

 

Rassurez-vous, nous n'allons pas classer les génériques*, mais bien le show en lui-même. C'est bon, vous vous êtes remis dans l'ambiance de chacune des cinq saisons ? Alors c'est parti !

Cliquez ici pour accéder à un numéro en particulier (du genre, si vous voulez directement voir le numéro 1... oui je vous ai vu venir de loin) : 5, 4, 3, 2, 1.

Cet article n'est pas complètement spoiler-free mais aucun gros rebondissement ne vous sera dévoilé.

 

* même si le classement des génériques est incontestablement le suivant : 1 > 4 > 5 > 3 > 2. Merci.

 

 

Numéro 5 : Coven, saison 3

 

C’est la troisième version du show qui ferme la marche du classement et qui ouvre cet article. Coven aura malheureusement été une saison en deçà de nombreuses attentes.

Pourtant, tous les ingrédients étaient réunis. Forte d’une ambiance potentiellement flippante, d’un pitch historique intéressant aux grandes possibilités (les procès de Salem en background, en voilà une bonne idée !) et d’un casting renouvelé (le retour de Taissa Farmiga, les entrées remarquables d’Angela Bassets et de Kathy Bates…), la saison avait tout pour plaire.

Seulement, le résultat final n’a pas réussi à véritablement être à la hauteur du pitch. Ce qui aurait pu (aurait dû ?) être un show flippant autour de la magie noire et d’un couvent mystérieux, ne s’est tout simplement jamais vu. Au lieu de ça, la saison a plutôt des airs de soap-opera avec des histoires de rivalités familiales ou entre adolescentes. Tous les rôles masculins sont relégués au second plan – mention spéciale à l’utilisation assez honteuse d’Evan Peters. Le scénario posséde quelques grosses ficelles (des complots, des résurrections…) et manque d’enjeux : il partait dans tous les sens d’un épisode à l’autre, avec une continuité minime. Enfin, il n’y avait quasiment pas d’horreur. Les rares jumpscares font plus tâche qu’autre chose, la magie noire n’a pas été très bien exploitée, la sorcellerie n’avait rien de bien effrayant… La chose la plus effrayante de la saison, et ce n’est pas une blague, c’est le générique. Dans lequel beaucoup d’éléments à vous glacer le sang apparaissent sans jamais jouer un rôle dans les épisodes en eux-mêmes. Comme si la saison avait d’abord été conçue selon un certain pitch horrifique, puis avait été réécrite à la dernière minute afin de rendre cela plus “tout public”, second degré et léger.

Au fond, Coven reste tout à fait appréciable en tant que tel, et sa gamme de personnages hauts en couleur pourra certainement suffire à beaucoup pour justifier une place beaucoup plus haute dans un classement personnel. Elle aura aussi eu le mérite de s’écarter de la trajectoire similaire des deux premières saisons pour offrir un divertissement plus décomplexé à prendre au second degré, chose dont les saisons suivantes se serviront plus.

 

Coven

 

Les + :

 

  • Les personnages
  • L'humour
  • Kathy Bates et Angela Bassets

 

Les - :


  • Le manque d'horreur
  • Le manque d'enjeux

 

Coven a récolté seulement 6,25% du score potentiel de 100% dans notre classement – quasiment tout le monde la plaçait en dernière place.

 

 

Numéro 4 : Freak Show, saison 4

 

Numéro 4 dans la série, numéro 4 sur notre podium. Freak Show nous introduisait à l’univers de monstres répugnants, d’un cirque inquiétant et de personnages malsains. Fort d’une esthétique excellente, d’une ambiance et d’une bande-son donnant une identité singulière à ce cyle par rapport aux trois précédents, et d’acteurs toujours aussi bien choisis, le show d’Elsa Mars a démarré très fort avec des épisodes sombres et tordus comme on aime, et comme on était en droit de s’attendre dans une saison basée sur les foires aux monstres.

Malheureusement, après les spéciaux Halloween, Edward Mordrake et le Clown triste, la série a eu du mal à se renouveler. Cela ne s’était pas ressenti immédiatement mais l’essoufflement a bien fini par arriver. Même si l’évolution des personnages restait intéressante, que Jessica Lange livrait une dernière prestation décoiffante et que l’ambiance restait toujours exquise, le scénario commençait à en pâtir un peu. Le surplus de sang et de morts a sans doute désservi la saison, supprimant certains des meilleurs personnages (Ma Petite et Ethel).

Au fond, Freak Show est peut-être victime de la série elle-même. American Horror Story nous a proposé ce qui pourrait être son meilleur pitch possible, mais en suivant la même recette à l’identique pour la quatrième année consécutive : cast, personnages, construction de la saison... le show s’était laissé embarquer dans une sorte de routine. Inutile de chercher plus loin pour trouver l’origine de l’essoufflement général de la saison, et le fait qu’elle termine si basse derrière les autres cycles alors qu’elle avait le potentiel d’être la meilleure.

Pour autant, ce qui sera retenu comme la dernière saison de Jessica Lange reste plutôt pas mal dans son intégralité, cela malgré la pointe de déception qu’elle laisse en bouche. Si ça ne tiendrait qu’à moi, elle serait un peu plus haute dans ce top. On ne pourra pas lui retirer plusieurs qualités : que l’ambiance est fantastique du début à la fin, qu’Elsa Mars est sans doute l’un des meilleurs personnages de la série toutes saisons confondues, et que Freak Show possède selon moi le plus beau message de toutes : les monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit en se jugeant sur les apparences...

 

Freak Show

 

Les + :

 

  • Des monstres
  • De l’horreur
  • Dernier coup d'éclat pour Jessica Lange

 

Les - :


  • Problèmes de rythme
  • La série s’essouffle

 

Freak Show a obtenu 39,5% du score maximum théorique dans nos classements, une forte progression indiquant que même une saison classée seulement quatrième sur cinq reste plutôt appréciée.

 

 

Numéro 3 : Hotel, saison 5

 

Si Freak Show représente un certain point dans la série, la fin d’une ère, la machine qui commence à rouiller... Hotel en est son complet opposé. À la fois plus claustro et restreint, plus léché sur le plan visuel, bien plus innovant que la recette trop utilisée des dernières saisons, mais aussi plus classique dans son pitch, la saison 5 marque un renouveau dans la série. Finie Jessica Lange en lead, place à Lady Gaga. Finis le thème à peu de choses près "unique" des saisons 1 à 4 (respectivement fantômes, fous, sorcières, monstres) et le genre horrifique uni-dimensionnel (épouvante, surnaturel, comique, slasher), Hotel mélange toutes sortes de choses : des fantômes, des vampires, des démons, un thriller policier psychologique, des inspirations gothiques, du gore, du surnaturel… L’hôtel se révèle être un pot pourri de beaucoup d'idées. Les âmes perdues en tout genre se retrouvent dans ce lieu hanté, qui attire tous les phénomènes étranges comme une balise. La cinquième saison est également assez semblable à la deuxième pour son aspect mélange de genres – oui, j'ai un peu menti à ce sujet dans ma phrase précédente, les quatre premières saisons ne sont pas aussi unidimensionnelles que ça concernant l'horreur, mais Hotel est définitivement un cran au-dessus des autres en terme de mixture d'intrigues et de genres.

La saison se distingue également par son image, ambiance et scénario, tous plutôt modernes et soignés : l’image est clean, l’ambiance extrêmement peauffinée, les décors et la bande-son très bien choisis, la réalisation excellente. Pour couronner le tout, le scénario est plus complexe et feuilletonnant que d’habitude, avec un nombre réduit d’épisodes et de personnages principaux (aucun lead ne se détache vraiment comme une star de la saison, pas même Lady Gaga), et aux multiples facettes : l’histoire se compose de plusieurs intrigues indépendantes mais toutes connectées, à l’image des chambres de cet hôtel maudit…

Ce n’est pas surprenant qu’avec tout ça, cette saison amorce également de réelles connexions entre tous les univers de la série, auparavant indépendants. Certes, "Pepper" avait aussi fait le saut de la saison 2 à la saison 4, lors du génial épisode 10 de cette dernière, Orphans. Mais à l’époque, cela pouvait être seulement le coup d’une fois. Dans Hotel, les liens sont nombreux et ne peuvent être anodins.

À l’heure où est écrit cet article, la saison 6 n’est pas encore sortie, et il y a de fortes chances qu’elle bouleverse encore plus les codes établis dans la série que ne l’avait fait la saison 5, ou qu’elle poursuive davantage la démarche. Mais que Hotel soit retenue comme une nouvelle ère ou une transition rafraîchissante vers un American Horror Story différent, cela sera in fine une bonne chose.

 

Hotel

 

Les + :

 

  • La réalisation
  • Gros coup de frais
  • Mix de genres et d’intrigues

 

Les - :


  • De la gratuité dans les scènes

 

Hotel a récolté 41,67% des points de notre classement, un score extrêmement proche de celui de la quatrième saison.

 

 

Numéro 2 : Muder House, saison 1

 

Apparaît enfin la première saison, sans laquelle rien n’aurait existé. C’est tout naturel que Murder House se retrouve vers le haut du classement.

Rétrospectivement, cette saison est de façon logique la plus basique de toute. Un lieu mystérieux, des voisins flippants, une famille qui a du mal à trouver ses marques et se fait effrayer par ceux qui hantent la maison, quelques storylines typiquement inspirées de classiques d’horreur… Déjà, le show concentre un bon paquet des histoires d'horreur classiques. Aujourd’hui, la série a bien grandi. Elle a diversifié son registre (plus d’humour, plus de sous-genre de l’horreur et de mythes adaptés, cf. les trois paragraphes précédents). Chaque saison a surpassé la précédente en terme d’envergure, de cast ou de budget. Parfois pour le pire bien sûr, et parfois pour le meilleur – certains aspects de la saison 1 étaient en effet encore au stade de brouillon, des hésitations existaient, notamment au niveau de la gestion du fil rouge et du format, ou du genre "pastiche pas pastiche" d'horreur.

Pourtant, cette "petite" mini-série à la base, basée sur six personnages à tout casser interagissant autour de ce manoir hanté durant treize épisodes, possède aujourd’hui un certain charme, symbole de quelque "humble début" qui a permis toute la suite. Certains considèrent toujours Murder House comme la meilleure heure d’American Horror Story, et à raison, puisqu’en étant son origine, elle en est aussi la quintessence. Aujourd’hui, tous les liens connectant les saisons semblent toujours tourner autour de la fameuse maison où tout a commencé. Il ne serait pas surprenant que le scénario de Murder House soit revisité d’ici à ce que la série conclue son histoire pour de bon. En attendant, c’est sans difficulté que la saison 1 se hisse aussi haut dans ce classement.

 

Murder House

 

Les + :

 

  • "L’origine du mal"
  • L’ambiance
  • Le côté minimaliste de l’histoire

 

Les - :


  • Bordélique

 

Murder House a récolté 68,75% du score, la plaçant avec aisance en seconde position. Avez-vous deviné notre choix numéro 1 ?

 

 

Numéro 1 : American Horror Story - Emma Roberts

 

Emma Roberts

 

Brrr...

C'est à vous glacer le sang...

 

 

(Vrai) Numéro 1 : Asylum, saison 2

 

Sans trop vraiment de surprise, c’est le formidable deuxième cycle de la série, Asylum, qui est notre chouchoute, à la quasi-unanimité (elle récolte 91,5%, c'est-à-dire que quasiment tout le monde l'a élue en première place).

Par où commencer ? Cette saison reprend tout ce qui faisait la force de la première en amplifiant tous ses meilleurs aspects. L’asile est un lieu encore plus fermé, inquiétant et propice à l’horreur. La réalisation est plus sombre et plus visuelle, la bande-son utilisée comme véritable apport à l’ambiance horrifique (Dominiiiique nique nique, Lana ! Lana Lana Bo Bana Banana...). Les acteurs ont complète confiance en leur rôle : Jessica Lange brille complètement, Evan Peters et Zachary Quinto se révèlent, Sarah Paulson et Lily Rabe obtiennent un rôle à la hauteur de leur talent… L’écriture est également plus sûre d’elle, malgré quelques problèmes que la série a toujours eus (c’est quoi cette intrigue avec Adam Levine ?), et profite de son cast agrandi et de son run d’épisodes plus long pour multiplier les intrigues et mélanger habilement plusieurs genres de l’horreur à travers elles. Aliens, meurtriers psychopathes, nazis psychopathes, nonnes psychopathes, femmes reporters dans les années 60 psychopathes… beaucoup de fous furieux en fait, ainsi qu'un père Noël tueur, Ann Frank et le diable en personne, rien que ça !

Au fond, Asylum est comme la première saison d’American Horror Story, juste puissance 10. "Bigger and better". Forte de son premier succès, la série a acquis une fanbase et suffisamment d’expérience en une seule saison pour envoyer la bombe, affiner son propos, offrir un scénario plus sombre, sérieux et effrayant.

Un autre facteur sans doute très important dans le placement de cette saison, c’est la conclusion d'Asylum. Les fins de saison ne sont pas et ne seront probablement jamais le point fort de la série. Conclure une anthologie n’est en effet pas facile. C'est justement là où Asylum a particulièrement brillé : sur son scénario, et spécialement sur la fin. Les trois derniers épisodes accélèrent le rythme et nous projettent dans le futur pour offrir une excellente conclusion, complète, surprenante, et nous réservant un twist final absolument ébouriffant, qui résume peut-être la série mieux qu’elle ne pourra jamais le faire.

 

American Horror Story fin d'Asylum

 

De ce fait, Asylum est la vraie "american horror story", et il devient de plus en plus difficile d’envisager une saison qui pourra la surpasser. Peut-être que la saison 6 cette année pourra enfin détrôner la numéro 2 d’un piédestal qu’elle n’a jamais vraiment quitté depuis sa sortie. En attendant elle reste, pour nous, la meilleure histoire du show à ce jour.

 

Asylum

 

Les + :

 

  • De l'horreur à la pelle
  • Une ambiance malsaine
  • Le casting et les personnages
  • Le scénario riche
  • Final et twist énormes
  • "Idéal" de l'American Horror Story

 

~~~

 

TL;DR (shame on you) : 2 > 1 >> 5 > 4 >> 3.

Êtes-vous d’accord avec notre top ? Vous pouvez vous aussi choisir votre histoire préférée en votant dans notre sondage, et pourquoi pas, nous expliquer pourquoi en commentaire :

 

 

Merci à Cail1, MarieLouise et Maxou140 pour leurs classements qui m’ont permis d’établir ce top. Petite précision en revanche : les paragraphes relèvent entièrement de mon interprétation personnelle.

On se retrouve très vite avec la critique du premier épisode de la saison 6 !




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

Galax Galax
2667 avis
3236 notes
Moyenne : 13.18

 Visioneur raffiné

Listen !

11 commentairessur cet article


gravatar
#1
Jo a écrit le 18/09/2016 à 17h13
Complètement en accord avec votre classement ! J'ai naturellement voté pour la saison 2, à la fois malsaine, flippante et anxiogène.
Je ne sais pas ce que nous réserve cette prochaine saison, car je n'ai pas encore regardé le premier épisode (j'ignore même encore le thème), mais j'ai la sensation qu'une certaine routine s'est installée dans la série, et je pense être déçue, voire m'ennuyer.
Cela dit, je ne demande qu'à me tromper !
gravatar
#2
Maxou140 a écrit le 18/09/2016 à 18h51
Vraiment énorme, ces montages avec la police de AHS !

Dommage pour les quelques petites fautes ("manquue d'enjeux", "oigine du mal" et les accents)... :p
gravatar
#3
Galax a écrit le 18/09/2016 à 21h52
Merci, et du coup les fautes sont corrigées :) (sauf les accents, la police est faite comme ça malheureusement)
gravatar
#4
Maxou140 a écrit le 19/09/2016 à 03h24
Super ! :)
gravatar
#5
Maxou140 a écrit le 19/09/2016 à 12h43
Ah et puis tout à fait d'accord avec le classement des génériques ! :)

(saison 1 > 2 >> 4 >> 3 pour la série en elle-même, sans la saison 5 que je n'ai pas vue)
gravatar
#6
CaptainFreeFrag a écrit le 19/09/2016 à 16h40
Bien joué pour avoir trouvé des points positifs à cette immonde purge qu'est la saison 3 (qui m'aura fait stopper la série quand même...).

Sinon c'est quoi le problème avec Emma Roberts ?
gravatar
#7
Galax a écrit le 19/09/2016 à 21h19
"Ah et puis tout à fait d'accord avec le classement des génériques ! :)"

Ahah cool car je l'ai fait un peu à l'instinct/vite fait ^^ J'ai vu pas mal de gens style en commentaire sur YT dire que celui de la 2 était leur préféré mais je pense que il y a un fort biais de la saison en elle-même.

@CFF > Oh dommage essaye de reprendre à la saison 4 non ? Perso j'avais bien compris à quoi j'avais affaire avec Coven et j'ai préféré la sauter complètement et la laisser en dernière, j'ai bien fait je pense x)

Emma Roberts c'est juste que je la trouvais personnellement insupportable dans la série, et je sais que même si elle a une certaine fanbase je ne suis pas le seul dans ce cas. J'aimais juste vraiment vraiment pas son jeu (mais je parle au passé car la voir dans le film "Nerve" m'a un peu fait apprécier plus son jeu, même si elle reste mon souffre-douleur dans AHS :p)
gravatar
#8
Maxou140 a écrit le 19/09/2016 à 21h36
Après, tous les génériques sont bons et leur qualité est beaucoup plus proche que celle entre les saisons elle-même...
gravatar
#9
Jo a écrit le 19/09/2016 à 21h38
Personnellement, j'ai trouvé Emma Roberts moins insupportable dans la saison 4 que dans la 3 (où là, je l'aurais volontiers envoyée chez la Lady Vaudou de la série).
gravatar
#10
Galax a écrit le 19/09/2016 à 22h00
@Maxou > Yep tout à fait juste. C'est juste un classement pour le fun toute façon ^^...
Après celui de la saison 6 est clairement pas au level :)

@Jo > Oui c'est vrai, même si en même temps à part faire la gueule elle n'aura pas fait grand-chose. Mais au moins [spoiler] sa scène de découpage gore aura permis une scène de pure satisfaction en ce qui me concerne :p
gravatar
#11
JPhMaxx a écrit le 23/09/2016 à 09h36
Exactement ! Ce classement est tout simplement... Parfait !
La saison 2 est sans conteste la meilleure de tous les temps... Et la plus terrifiante !!!
Quand à la BO... Ah ! Ce Dominique-nique-nique... Qu'est-ce qu'il a pu me rester dans la tête !!! :D



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


13

1534 notes

Dernières notes :



  • 15 par NoeGLC - 6.10
  • 13 par MarieLouise - 6.10
  • 11 par jujuramp - 6.10
  • 13 par Maxou140 - 5.12
  • 2 par JPhMaxx - 6.10
favorables
5 avis
neutres
1 avis
défavorables
0 avis

Derniers avis sur cette série



Eurasianicious - favorable
Une série dans une ambiance de film d'horreur qui commence très bien. Pour le moment j'aime beaucoup et j'attend ...

Marino - neutre
Murphy a un don pour créer pléthor de personnages sombres et cruels. Hélas, il n'arrive pas à leur écrire ...

» Donner votre avis      » Tous les avis


  • Diffusion US : 05 octobre 2011 (FX)
  • Diffusion FR : 05 mai 2012 (Ciné+ Frisson)

Créateurs : Ryan Murphy, Brad Falchuk

Réalisateurs :

Scénaristes :

Générique : voir