Critique : Battlestar Galactica - The Plan

Le 22 October 2009 à 00:00  |  ~ 5 minutes de lecture
Ca faisait six mois que je l'attendais, et maintenant je suis triste: Battelstar Galactica, c'est fini, et ce dernier épisode n'apporte rien de plus que du plaisir de retrouver toute l'équipe et quelque clarifications. Une sorte de Post Scriptum de l'auteur en somme.
Par Scarch

Critique : Battlestar Galactica - The Plan

~ 5 minutes de lecture
Ca faisait six mois que je l'attendais, et maintenant je suis triste: Battelstar Galactica, c'est fini, et ce dernier épisode n'apporte rien de plus que du plaisir de retrouver toute l'équipe et quelque clarifications. Une sorte de Post Scriptum de l'auteur en somme.
Par Scarch

De la chute de Caprica jusqu'à New-Caprica en 1h50

Si vous avez regardé ou comptez regarder The plan, c'est forcément que vous connaissez déjà la série et avez vu la totalité au moins une fois. Sinon, ne lisez pas cette critique, et attendez la fin de la diffusion Française pour regarder the plan.

Maintenant que nous nous sommes débarrassé des incultes, on va pouvoir entrer dans le vif du sujet. The plan reprend les deux premières saisons de Battlestar Galactica en se plaçant du point de vue des Cylons. Seul Cavil connait l'identité des Final Five et l'histoire commence avant le début du pilote de la série, soit deux semaines avant l'attaque des Cylons. On est ensuite amené à revoir plusieurs scènes marquante de la série, comme les attentat à bord du vaisseau, ce qu'il s'est passé pour Samuel T. Anders et son équipe de pyramide sur Caprica occupé, et sur la discussion entre les deux Cavil qui mènera finalement à l'armistice entre humain et Cylon.

Regarder the plan, c'est comme lire la postface d'un livre. Si on a aimé l'auteur on lit volontiers les précisions qu'elle contient, sinon, on ferme le lire. Ici, c'est la même chose. Vous n'apprendrez rien de particulier avec The plan, mais ce sera l'occasion de marquer un point final à la saga et d'éclaircir certains points obscurs. A ce propos, je tiens à dire tout de suite que l'épisode n'apportera aucune réponse sur Kara Thrace. Maintenant que cela est compris, je vais pouvoir commencer à dire ce que j'en ai pensé, et si vous n'avez pas encore vu l'épisode, il est encore temps d'arrêter de lire et de le regarder.

 

 

Pourquoi il faut regarder The plan

J'ai décidé de faire ma critique en fonction des points positifs et négatifs de cet épisode. Avant tout, les effets spéciaux et de mise en scène sont légèrement plus soigné que dans les épisodes lambda de la série. On a droit aux explosons nucléaires sur Caprica, et les images de synthèse des scènes dans l'espaces sont légèrement plus soignés. Il faut aussi reconnaître que pour qui a aimé BSG, retrouver la quasi totalité des protagonistes, à l'exception de l'inexistant Cally et du sympathique docteur Cottle (peut-être en ai-je oublié d'autres, et ce en cas désolé, honte a moi) ça fait quand même plaisir.

Il faut aussi regarder The plan pour avoir un autre point de vue sur l'histoire. Il m'a semblé que sans être indispensable, ce télé-film permettait de consolider certains éléments de l'histoire peut-être obscur, notamment ce que faisait réellement Boomer quand elle ne savait plus qui elle était réellement. Certes, c'est un peu une solution de facilité que d'utiliser la schyzophrnéie, mais au moins, on peut la voir dans ses moments d'absence, comme celui qui l'a poussé à faire sauter les réservoirs d'eau du vaisseau.

The plan est aussi et enfin, à l'instar de Battlestar Galactica, une parabole sur la tolérance et l'acceptation de la différence. Cette fois, l'accent est mis sur le point de vue des Cylons dans la guerre, et certains d'entre eux, qui étaient un peu passé l'inaperçu dans la série, se révèle finalement attachants. On a enfin l'occasion d'approfondir réellement le personnage de Cavil, et il s'avère qu'il le méritait complètement. Au final, regarder The Plan, c'est avoir le doit de se balader dans l'histoire en regardant là ou on n'avait pas le droit de voir dans la série. Moi j'adhère.

 

 

Pourquoi on peut se passer de The plan

Si vous n'avez pas vraiment aimé Battlestar Galactica pour x raison, et si vous n'êtes jamais réellement rentrer dans l'histoire et la mythologie de la série, vous pouvez allègrement vous passer de cet épisode. D'abord parce que Burt et sa mauvaise foi vont faire baisser du même coup la moyenne de la série, et ensuite parce que ce téléfilm ne réponds pas aux questions que tous les détracteurs se posaient. Il va de soi pour certain que certaines parties de l'histoire ont le droit légitime de demeurer mystérieuse, mais pour d'autre, il faut des réponses et ce n'est pas the plan qui les apporte.

Également, si vous voulez voir un épisode pour voir Saul, Bill, lee, Kara, enfin, tous les « gentils » en action, passez votre chemin. Ici, l'accent est avant tout mis sur les Cylons. Ne vous attendez enfin pas à avoir des explications sur « all allong the watchtower », ni à voir apparaître Daniel, vous seriez déçu.

Au final, moi, j'ai aimé The plan, c'est un bon double épisode de la série, à l'instar de Razor. Il rappel d'autant plus que la licence BSG est loin d'être épuisé, et que l'on peut encore raconter beaucoup de choses. Vivement Caprica.

 

 

Ce que j'ai aimé

 

  • Un effort sur la mise en scène et les effets spéciaux
  • Cavil
  • Quelques eclaircissements
  • C'est Battlestar Galactica!

 

 

Ce que je n'ai pas aimé

 

  • Ca n'apporte rien d'indispensable à la série.

 

Note: 14/20

L'auteur

Commentaires

funradiz
Juste pour le plaisir de retrouver Battlestar... il y a certes quelques éclaircissements, et le téléfilm reste plaisant... mais on peut lui reprocher de nous montrer certaines choses qu'on aurait pu deviner...le choix de la période est bon ! La musique n'est pas en reste, elle est magnifique et le jeu des acteurs toujours aussi convaincant. A voir et à revoir ! ( surtout pour la scène de la destruction des colonies ! )

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.