Critique : Camping (US) 1.01

Le 27 October 2018 à 18:01  |  ~ 3 minutes de lecture
Doit-on planter sa tente ?
Par helper9

Critique : Camping (US) 1.01

~ 3 minutes de lecture
Doit-on planter sa tente ?
Par helper9

Dimanche dernier, HBO diffusait le premier épisode de sa nouvelle série Camping (version américaine). Comme la série britannique d'origine (2016), on s'apprête à suivre les aventures de campeurs réunis pour fêter l'anniversaire de l'un d'entre eux. Mais ce qui s'annonçait comme un séjour tranquille va vite tourner aux règlements de comptes. Le mot d'ordre au camping : parfois ce n'est pas des ours dont il faut avoir peur ah, ah.


Casting Camping (US) 2018

 

La série, réalisée entre autres par la créatrice de Girls, Lena Dunham, s’offre un beau casting. En tête d’affiche on trouve Jennifer Garner et David Tennant, dans le rôle du couple principal. Viennent s’ajouter des visages un peu moins connus mais tout aussi talentueux.

 

 

Chiante, vous avez dit chiante ?

 

Kathryn et son classeur (Camping US 2018)

 

Dès les premières minutes de ce pilote, on découvre une  Kathryn McSorley-Jodell (Jennifer Garner) minutieuse, organisée… Bon d’accord, elle est carrément "control freak". On voit clairement qu’elle porte la culotte et que son mari Walt (David Tennant) est une petite chose effacée, obéissante et patiente qui ne veut pas froisser sa tendre épouse.

Alors, organiser ces vacances, c’est très bien. Tout le monde n’aime pas partir à l’aventure sans "informations, réservations, préparations". Sauf que Kathryn, on comprend direct que c’est la personne agaçante qui soûle tout le monde en vacances. Si les autres personnages voient le camping comme un endroit de détente, Kathryn s’imagine plutôt dans un camp, une colonie où tout doit être organisé au détail près. Que dis-je ? À la minute près.

« On a sept minutes pour finir le petit-déj’, vaisselle incluse. »

 

Kathryn et son classeur 2 (Camping US 2018)

 

Bien évidemment, il ne faut pas longtemps pour que tout son monde soit chamboulé (imprévus, accident…). Mais jusqu’au bout de l’épisode, elle tient bon (au sens propre comme au sens figuré. Jamais elle ne lâche ce foutu classeur. La Bible de l’organisation) et cela malgré le manque d’attention et d’obéissance des autres. Même Walt, son mari, a envie de s’amuser.

Comme une pièce de théâtre, ce premier épisode met en place tous les éléments. On a le lieu (le camping), les personnages (qui montrent tous quelques facettes de leur personnalité) et quelques péripéties. Mais il reste encore de nombreux actes et scènes à venir (avec les prochains épisodes).

 

Ce premier épisode est réussi. Il nous présente les personnalités de chacun et on devine d’avance que ce séjour va déraper. Je m’attendais à rire un peu plus, mais ce n’est pas une sitcom avec des rires enregistrés. Le but n’est pas de faire rire avec des blagues ou gags toutes les trente secondes. Les différentes personnalités et péripéties suffisent à rendre vivante cette série. À voir si la suite est toujours aussi prenante ou si comme le feu de camp, elle va vite s’essouffler. Mais j’en doute. C’est décidé, je plante ma tente pour la saison (seuls les gens avec un humour nul auront compris mon magnifique jeu de mots). Si vous n’êtes toujours pas convaincus, n’hésitez pas à regarder la bande annonce, disponible ici sur la fiche série.

 

J'ai aimé :

 

  • Retrouver Jennifer Garner dans une série, douze ans après la fin d'Alias.
  • Le jeu des actrices (peut-être un poil supérieur à celui des acteurs).

 

Je n'ai pas aimé :

 

  • Le nom du personnage principal m’irrite : Kathryn McSorley-Jodell (avoue, tu as essayé de le prononcer, toi aussi).
  • Le classeur de Kathryn. « Pose ce classeur, Kathryn ! Pose-le et tout ira bien ! »


Kathryn et son classeur 3 (Camping US 2018)

 

Ma note : 15/20

N'hésitez pas à écrire votre avis sur ce pilote. Si vous partagez mon enthousiasme pour cette série ou pas.

L'auteur

Commentaires

helper9
J'aurais au moins laissé une trace sur ce site. :)

Image Camping (US)
13.38
13.38
13.5

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.