« Série-All c'est pas la moitié d'un trou de balle. » Perceval  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Critique : How I Met Your Mother 9.24 - Last Forever, Part 2



How How I Met Your Mother Ends


How I Met Your Mother
Genre :
Comédie
Série américaine
Année : 2005
Format : 22 min
CBS Canal+



C'était en quelle année, ça ? Tu as beau fouiller dans tes souvenirs, tu ne t'en rappelles plus. Il y avait le blond là. Ils les faisaient rire. Ça, tu t'en souviens. C'était n'importe quoi, mais c'était la grande époque de la fiction télévisuelle.

Maintenant, lorsque tu expliques ça à tes petits enfants, forcément, ils se marrent. Être contraint par une entreprise privée de regarder une suite de programmes choisis au préalable et entrecoupés de pubs, même à toi, ça te semble absurde. Aujourd’hui, la fragmentation des programmes a atteint son apogée et tout le monde décide de ce qu'il veut regarder. C'est le règne de l'utra-niche comme ils disent.

C'est marrant que tu ne t'en souviennes plus. Tu l'aimais bien ce show. Après, ils en ont fait beaucoup moins des comme ça. Il te semble qu'il y a eu une série dérivée après, mais tu n'en gardes aucun souvenir. Ou plutôt, tu as fait le choix de n'en garder aucun souvenir. C'est ça qui est pratique dans le monde d'aujourd'hui : le stockage virtuel. Fini les longues conversations pour savoir si Sarah Jessica Parker apparaît ou non dans Footloose. Fini les débats interminables sur qui fut le premier ministre entre 2012 et 2014. Maintenant, chaque question a sa réponse : elle se trouve dans la puce qui est implantée dans ton avant-bras. Voilà, il suffit juste de l'effleurer. Comme ça. Transhumanisme qu'ils disent... Toi, tu trouves ça quand même bien pratique. Et soudain, tout te revint.

 

 

The PlayBook 2

 

SUIT UP/LEGENDARY/THE BRO CODE/THE PLAYBOOK/HAVE YOU MET TED/

 

Le choc est à chaque fois le même. Tu es sûr de ne jamais t'y habituer. L'effet Matrix qu'ils disent, du nom de ce vieux film. Tu fouilles dans tes données encodées et l'épisode se reconstruit peu à peu dans ta mémoire réel. Ah ah, les rires enregistrés. Ça aussi, tu l'avais oublié.

La saison 9 avait été pénible. Surtout vers la fin. C'était marrant cette habitude des producteurs de tirer sur la corde une série / un film qui avait eu un succès. Enfin à l'époque, tu trouvais ça marrant. Depuis, ça c'est empiré... Tu repenses en frissonnant à ce reboot de « Retour Vers le Futur ». La série avait quand même eu de beaux moments. Il y avait dans ce show une propension unique à brouiller les pistes en jouant sur l'échelle du temps. Aujourd'hui, ça ferait rire tout le monde, mais sur ce point la série avait su préserver son charme et...

 

CARTER BAY/CRAIG THOMAS/

 

Ils étaient sympa eux. Toujours en interview à rire. A sourire. Assez proches de leurs fans. Les premières saisons étaient directement inspirées de leurs propres vies. Bizarrement, lorsque la série était sortie de cette ornière, la chute avait lentement commencé. Sans doute en saison 4.

 

STELLA/THE FRONT PORCH/THE LEAP/

 

Oui, c'était bien en saison 4. Ce qui est marrant, c'est que tu avais toujours cru au rebond. Tu te revois l'expliquant à tes amis dans un bar de l'ancienne Place de la Bastille. La saison 7 avait failli te donner raison et puis c'était parti en sucette. Jusqu'à ces deux derniers épisodes.

 

 

Ted and Robin

 

 

YOUR AUNT ROBIN/YOUR MOTHER/

 

Robin. Effectivement, tu l'avais oublié. Pendant neuf ans, les deux showrunners n'avaient cessé de pointer l'évidence : Robin est la femme parfaite. Et rien de ça n'avait changé. Même après le « And that's how i met you're aunt Robin » à la fin du pilot. Même après la rupture avec Ted. Même après le mariage avec Barney et cette scène dit « du ballon ». C'était comme un running-gag. En pas drôle. Robin. En fait, elle était au centre de tout. C'est elle qui démarrait le pilot. C'est elle qui avait eu les meilleures scènes avec Ted. C'est elle que les fans aimaient. Toi, tu avais toujours préféré Victoria. Pas celle des dernières saisons, coup de poignard ultime dans ton cœur de fan. Non. Celle de la saison 2 et de cet épisode parfait.

 

DUM ROLL PLEASE/

 

C'est toujours ce qui t'avais plu avec ce show. Son côté romantique. Tu avais même inventé un mot pour ça : rom-sitcom. Tu conspuais en silence ceux qui regardaient le show pour les blagues. A vrai dire même dans ses meilleurs moments, la série n'avait jamais été hilarante. C'est la finesse de l'écriture des personnages et des situations qui avaient emporté ton adhésion. Ce groupe d'amis assis en demi cercle autour du MacLaren's t'accueillait tous les mardis au sein de leur groupe. Tout pile à l'endroit du quatrième mur.

 

LAST FOREVER PART 1/

 

Sur ce point, les deux épisodes avait été une réussite. Quoi de mieux, en effet, pour célébrer la fin de la série que de faire exploser le groupe d'amis ? L'espoir était monté en toi lors de l'avant dernier épisode. Cela promettait une fin doux-amer comme la série avait tellement bien su le faire. Et si, au fond, cette série était celle de la fin d'une amitié ? La relation Ted-Barney-Robin t'avait toujours semblé toxique. Les showrunners l'avait même admis par la bouche de Victoria. Robin partie, cela permettait au groupe de grandir : Ted rencontrait l'amour et Barney devenait père. «  How i met your mother » devenait « How i knew Robin » et c'était très bien comme ça.

 

LAST FOREVER PART 2/

 

Impossible de remettre la main sur tes sentiments à l'issue de cet épisode. La technologie ne permettait pas ça. Pour 2080 disaient-ils. Il fallait donc que tu le revois. Alors, tu t'es assis et a enclenché la visionneuse interne.

22 minutes après, tu avais compris.

L'épisode était bon. Logique suite du premier, ce final enchaînait les bons moments : Barney devenant père, la scène excellente de la rencontre entre Ted et la mère, la découverte du prénom de la mère, celle-ci en robe de mariée, … Tout très bien géré jusqu’au : « And that kids, how i met your mother » de Ted.

C'est marrant comme la série avait toujours su bien gérer ces fins d'épisodes. Même un épisode très moyen était souvent rattrapé par le col par 4-5 dernières minutes de feu qui sauvaient l'ensemble. Ce final faisait exactement l'inverse. Trois minutes montre en main qui détruisaient neuf ans d'histoire. Peu importe au fond que Ted finissait avec Robin, ce qui était désastreux, c'est que ce choix réduisait au silence le rôle de la mère. Le seul but de son mariage est d'ailleurs de faire revenir Robin au sein du groupe. Comme si tout le voyage n'avait servi à rien et que seul importait Robin. Carter Bays et Craig Thomas nous expliquaient calmement que c'était ça le seul rôle de Tracy : faire grandir Ted et Robin pour qu'ils se remettent ensemble.

Le pire c'est que aussi raté que fut cette fin, elle aurait pu au moins être traité en douceur. Traiter la maladie, puis la mort de la mère aurait pu être une excellente idée. Ici, on la voit 30 secondes à l’hôpital et elle sort du champ. Pas de deuil. Pas d'attachement. Pas d'émotions.

 

 

Ted and Tracy

 

Et c'était ça qui en 2014 t'avait mis hors de toi. La série se trahissait elle-même : elle refusait l'émotion pour aller vers la facilité et faire plaisir aux fans. En proposant une vision flippante de l'amour (Ted et Tracy aiment les mêmes choses et ont un caractère très similaire), le 200ème épisode avait déjà pas mal entamé le crédit de la série. Cette fois-ci, c'était la dernière peltée de terre sur son cadavre.

Craig Thomas et Carter Bays ont tenu le plan jusqu'au bout : la mère n'était qu'une passade et Ted et Robin finissaient ensemble. Ce plan avait dû être décidé vers la fin de la saison deux lorsqu'ils ont tourné la scène supplémentaire des enfants qui se trouve dans cet épisode. Ce que les deux showrunners n'avaient pas prévu par contre, c'est que la série dure aussi longtemps et que CBS leur donne une neuvième saison. Avec du recul, il était pratiquement sûr que le personnage de la mère n'était pas prévu pour apparaître aussi longtemps. La saison 8 et l'apparition du visage de la mère auraient dû clore la série. Le problème pour Bays et Thomas, c'est que Miloti s'est avérée être excellente et que les fans ont commencé à regretter à ne pas l'avoir vu assez.

Le pire dans tout ça, c'est que ce temps, ils l'avaient eu. Ce dernier épisode accélérait à toute vitesse la relation entre Ted et Tracy, comme pour pousser le spectateur à se détacher d'elle, alors que tant de choses restaient à faire. Mais, peut-être après tout que les scénaristes avaient pensé que consacrer plus de temps au covoiturage de Marshall était plus important que de donner du temps d'antenne à la mère ?

 

Tu éteignis la visionneuse. Tu savais maintenant pourquoi tu ne t'en rappelais plus : tu l'avais volontairement oublié. Rarement un attachement à un objet culturel ne t'avait autant déçu. Même Star Wars 7 ne t'avait pas fait pareil effet.

Tu soupiras. Tes petits enfants jouaient dans la pièce d'à côté et la nuit allait tomber.

 

Il n'était pas encore trop tard. Pour tout oublier.

Il suffisait juste d'un clic.

 

 

C'était en quelle année déjà, ça ?




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

Koss Koss
2338 avis
2646 notes
Moyenne : 12.81

 Visioneur raffiné

https://twitter.com/HeyKoss

27 commentaires sur cet article


gravatar
#1
lilimaniac a écrit le 01/04/2014 à 19h05
Excellente critique. Tu as clairement exprimé ma façon de penser. Bon, une page se tourne... Bizarre !!
gravatar
#2
ndanan2212 a écrit le 01/04/2014 à 19h42
là ou je ne suis pas d'accord, c'est que les créateurs ont bien fait de ne pas montrer la mère mourir et ted en souffrir, parce que ce final montrait pour une fois ted heureux dans l'intégralité de cet épisode car il l'avait enfin son happy ending, c'est pourquoi les créateurs avait bien souligné que la fin serait hereuse et non triste.

Et pour moi hormis la scène avec les enfants(que c'est vrai est assez nul), la fin de l'épisode était plutôt réussie et même très cohérente.

gravatar
#3
Koss a écrit le 01/04/2014 à 19h48
"Là ou je ne suis pas d'accord, c'est que les créateurs ont bien fait de ne pas montrer la mère mourir et ted en souffrir, parce que ce final montrait pour une fois ted heureux dans l'intégralité de cet épisode car il l'avait enfin son happy ending, c'est pourquoi les créateurs avait bien souligné que la fin serait hereuse et non triste."

=> Tu peux très bien avoir un happy end si tu amènes la mort de la mère bien plus tôt dans la série (Genre Saison 7-8). Tu as ensuite largement le temps de reconstruire Ted derrière et de faire un Happy End.
gravatar
#4
ndanan2212 a écrit le 01/04/2014 à 20h27
"Tu peux très bien avoir un happy end si tu amènes la mort de la mère bien plus tôt dans la série (Genre Saison 7-8). Tu as ensuite largement le temps de reconstruire Ted derrière et de faire un Happy End."

c'est vrai que les créateurs se sont plantés dans cet aspect là mais pour moi ça n'a pas détruit mon expérience en regardant ce finale.
gravatar
#5
ndanan2212 a écrit le 01/04/2014 à 20h42
et généralement un finale ne peut pas détruire une série toute entière.
gravatar
#6
ndanan2212 a écrit le 01/04/2014 à 20h42
et généralement un finale ne peut pas détruire une série toute entière.
gravatar
#7
dewey a écrit le 01/04/2014 à 21h01
Sauf pour St. Elsewhere ...
gravatar
#8
Koss a écrit le 01/04/2014 à 21h06
Sauf pour Smallville.
gravatar
#9
MBbk101 a écrit le 01/04/2014 à 22h36
Le final de Smallville n'a pas tout détruit ...

PS : Bonne critique !
gravatar
#10
ndanan2212 a écrit le 01/04/2014 à 23h10
comme le MBbk101, le final de smallville n'a pas du tout détruit la série, sauf que certains se sont sentis tellement trahit qu'il le vois de cette façon mais la fin de l'histoire ne donne pas tout son sens à la série, le plus important c'est ce qui se passe dans le déroulement de la série.
Moi je ne regardais pas how i met your mother pour connaître la fin de l'histoire mais pour passer un bon moment, le même peut être dit de smallville.

Une fin de série ne peut pas sauver une série ni la détruire car le plus important c'est son contenu.
gravatar
#11
ndanan2212 a écrit le 01/04/2014 à 23h12
sinon critique très bonne et très originale, je comprend ton désarroi devant cette fin, je ne comprend juste pas ta nôte.
gravatar
#12
Koss a écrit le 01/04/2014 à 23h22
Pas d'accord avec cette vision de ce qu'est une série. Pour moi, la série, c'est comme un livre : si la fin est naze, tu vas pas aller le lire. Et beaucoup de séries fonctionnent comme ça. L'avant dernier épisode de The Shield par exemple donne une nouvelle lecture à la série. Pareil pour Six Feet Under.

J'aime bien How I Met sur 4 saisons. Après, non (sauf une vingtaine d'épisodes). Là, n on seulement la fin est raté, mais ce sont 3 minutes qui remettent tout en cause. La première moitié du contenu est bonne. Pas sa seconde partie.

Cela dit, ce thème ferait un très bon sujet de podcast. Je le note.

gravatar
#13
raphyju a écrit le 02/04/2014 à 00h40
On n'a jamais regardé cette série, mais on a lu ta critique...
On a bien fait, belle critique et apparemment on n'a rien loupé du tout :)
gravatar
#14
Altair a écrit le 02/04/2014 à 15h50
*débarque* il se passe quoi à la fin de Smallville ?

@Raphyju : les 4 premières saisons sont quand même franchement drôles et cultes... et on peut très bien arrêter la série à ce moment là :)
gravatar
#15
Koss a écrit le 02/04/2014 à 15h53
Il ne s'y passe rien. C'est bien ça le problème.
gravatar
#16
bibousiq a écrit le 02/04/2014 à 15h55
Article intéressant ! N'empêche que je ne suis pas du tout satisfait de ce dernier épisode (surtout les 5 dernières minutes).

Voici deux autres points de vue:

http://upvot.es/1pKNn7L

http://upvot.es/1i22rrH
gravatar
#17
Koss a écrit le 02/04/2014 à 16h04
"Article intéressant ! N'empêche que je ne suis pas du tout satisfait de ce dernier épisode (surtout les 5 dernières minutes)."

=> C'est exactement ce que j'ai dit dans ma critique.
gravatar
#18
raphyju a écrit le 02/04/2014 à 17h25
@Altair:
nous sommes allergiques aux sitcoms & aux boîtes à rires, on ne risque pas de se lancer, même si nous sommes certains que cette série est culte pour de bonnes raisons :)
gravatar
#19
Koss a écrit le 02/04/2014 à 18h20
Il existe des sitcom sans boite à rire. Si si.
gravatar
#20
Dimitriev a écrit le 03/04/2014 à 15h01
"Pas d'accord avec cette vision de ce qu'est une série. Pour moi, la série, c'est comme un livre : si la fin est naze, tu vas pas aller le lire. Et beaucoup de séries fonctionnent comme ça. L'avant dernier épisode de The Shield par exemple donne une nouvelle lecture à la série. Pareil pour Six Feet Under. "
@Koss : comment peux-tu savoir que la fin d'une série/livre est "naze" si tu ne la voies/lies pas?
gravatar
#21
Koss a écrit le 05/04/2014 à 11h06
" comment peux-tu savoir que la fin d'une série/livre est "naze" si tu ne la voies/lies pas? "

=> Tu as bien compris ce que je voulais dire : si tu entends parler de la série et qu'on te dit que la fin est nulle, tu ne risques pas d'y aller jeter un coup d'oeil.
gravatar
#22
ndanan2212 a écrit le 05/04/2014 à 12h26
"si tu entends parler de la série et qu'on te dit que la fin est nulle, tu ne risques pas d'y aller jeter un coup d'oeil."


=>moi, je l'ai fait pour lost, on m'a dit que la fin de la série était naze et que tout le monde se sentait trahit et ça ne m'a pas empéché de regarder la série et même de plutôt bien aimé le finale!
gravatar
#23
Dimitriev a écrit le 07/04/2014 à 13h55
"" comment peux-tu savoir que la fin d'une série/livre est "naze" si tu ne la voies/lies pas? "

=> Tu as bien compris ce que je voulais dire : si tu entends parler de la série et qu'on te dit que la fin est nulle, tu ne risques pas d'y aller jeter un coup d'oeil."

Je ne suis pas d'accord avec toi.
Il m'est arriver de voir/lire des séries, films, livres & cie, dont on m'a dit le plus grand mal et pourtant les avoir apprécié et inversement.
Je pars du principe que c'est à chacun de se forger son propre avis mais critiquer quelque chose qu'on ne connait pas, je ne comprends pas...

gravatar
#24
dewey a écrit le 07/04/2014 à 14h20
Encore une fois, je vais aller à l'encontre de Koss (oui, je sais, mais que voulez vous, j'y suis drogué), mais en gros, je rejoins Dimitriev et ndanan2212.

C'est pas parce que les gens te disent que c'est nul / bien que ça va l'être forcément pour toi. Déjà. Que la fin soit réussie ou non.

Alors quand en plus on ne te dis qu'il n'y a que la fin de raté, tu peux avoir, ça dépend des personnes, au moins l'a priori de penser qu'au moins le reste vaut le coup (Bon, ok, c'est un JV, mais si j'avais écouté tous les avis sur Mass Effect 3, je ne sais pas si j'aurais entammé la série. Quelle erreur aurais-je fait [d'autant que la fin est loin d'être aussi honteuse que ça, bien au contraire]. Ou bien le Prisonnier, dont le final à une réputation bien sale (alors que pourtant, c'est pas si mal). Ou bien même le Prisonnier version 2010, qui a la réputation d'être raté, et c'est bel et bien le cas, sauf que pas pour les raisons pour lesquelles on l'a bâché (de ne pas être la copie de son original), et a quand même quelques rares bons éléments. Ou bien X-Files, qui a la réputation [pour moi, incompréhensible] d'avoir deux saisons finale ratées. Sur c'est pas le must de la série [quoi que la 8 est très bien] et que le dernier épisode pue, mais globalement le voyage aura valu le coup, même si la destination n'est pas terrible. Quand à Twin Peaks, la fin de la saison 2 ne valait pas le reste de la série, n'empêche que j'étais [et je reste] bien frustré qu'on n'ai jamais eu de saison 3. Je reste persuadé qu'on aurait pu aboutir à quelque chose de très intéressant ...).

Et de même, dans le cas contraire, ce n'est pas parce qu'on te miroite une fin réussie que tu aura forcément envie de te farcir un début minable (oui, je ne rattraperais probablement jamais The Big Bang Theory, malgré tout ce que vous dites de bien sur les saisons 6 et 7. Parce que j'ai vu quelques épisodes de la saison 1 et je trouve cela juste insupportable. C'est comme ça ...).

Alors oui, à priori, le fait qu'on nous répètes partout que telle partie de la série est bien / nulle, ça peut influer plus ou moins fortement sur notre décision ou pas de la regarder ... Mais c'est pas non plus une vérité universelle.

Et puis le mieux, ça reste quand même de ce faire son propre avis.
gravatar
#25
Koss a écrit le 07/04/2014 à 14h29
"Et puis le mieux, ça reste quand même de ce faire son propre avis. "


Un si long paragraphe pour au final dire une chose qu'on avait compris dès le post de Ndanan.


Cey Bo. . .
gravatar
#26
dewey a écrit le 07/04/2014 à 14h32
Bah manifestement pas toi, triste sire ...
gravatar
#27
Altair a écrit le 07/04/2014 à 15h33
Ouaip, Mass Effect et Twin Peaks, deux très bons exemples de séries au final décevant voire raté, mais qu'il serait criminel d'ignorer malgré tout.

Cela dit, HIMYM ça pue depuis 5 saisons quand même :D



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


12.73

26 notes

Dernières notes :

  • 14 par RasAlGhul
  • 13 par Ash
  • 12 par cedric2506

Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cette série.
favorables
7 avis
neutres
5 avis
défavorables
3 avis

Derniers avis sur cet épisode



ndanan2212 - favorable
gros spoilers: Bon une dernière partie que beaucoup adorerons mais que d'autres detesterons. Ce que je sais c'est ...

Koss - défavorable
How I Met Your Mother, Final Edition : La Chute aka The Giant Fist Fucking. Critique à venir. . . . .

Donner votre avisTous les avis