« Quel nom compliqué. Série-All. » OSS  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Critique - Podcast : Westworld 1.05 - Contrapasso



Où Dolorès brise la règle des 180 degrés.


Westworld
Genres :
Science-Fiction, Thriller, Western
Série américaine
Année : 2016
Format : 60 min
HBO OCS City



Bienvenue dans cette critique audio du 5ème épisode de Westworld.

 

serieall podcast

 

Chaque semaine, nous reviendrons en audio et pendant 20 à 30 minutes sur l'épisode qui vient d'être diffusé, pour donner notre avis et spéculer allègrement sur la suite. Ceci est notre troisième épisode. Bonne écoute donc, et n'hésitez surtout pas à nous faire part de votre ressenti en commentaire.

Enjoy ! (cliquez ici pour télécharger le podcast - format mp3)

 

La musique du générique de fin (et de début) est de Maati Paalenen, en écoute libre sur Jamendo.

 

 

Bonus :

 

tweet westworld

Le Tweet de Westworld :

"À Westworld, même les logos méritent une attention plus approfondie.

Ouvrez la porte sur : discoverwestworld.com"

 

Delos in westworld

L'entreprise Delos vue de Pariah

 

La règle des 180 degrés expliquée en 1'28

 

À la semaine prochaine !




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

Koss Koss
2183 avis
2480 notes
Moyenne : 12.79

 Visioneur raffiné

https://twitter.com/HeyKoss

6 commentaires sur cet article


gravatar
#1
MarieLouise a écrit le 08/11/2016 à 10h09
Merci les mecs, grâce à vous je me rends compte que je passe à côté de plein de trucs quand je visionne un épisode, et vos conversations aident la feignasse que je suis à mieux comprendre la série. <3

Ah et prévoyez un petit aparté "vie privée" dans chaque podcast please, l'anecdote de 5ème de Galax m'a ravie. :p
gravatar
#2
Koss a écrit le 08/11/2016 à 17h55
"Ah et prévoyez un petit aparté "vie privée" dans chaque podcast please, l'anecdote de 5ème de Galax m'a ravie. :p"

C'était attendu de ta part :)
gravatar
#3
MaxVander a écrit le 08/11/2016 à 18h52
J'ai lu les podcasts 4 et 5 en fait pour moi Ford est le maître de tout, Arnold et Ford sont les pères originels créateur des Robots. Ford à mon sens cherche un monde ordonné ou tout à sa place, il contrôle tout au doigt et à l'oeil et contrairement à vous, ça ne me glace pas le sang, d'ailleurs il est même légitime que les enfants robots première génération du moins écoutent leurs parents. C'est une belle métaphore pour désigner l'obéissance d'un créateur à sa création. Au fond pour le moment les robots ne semblent pas mécontent de leurs sorts car Ford maintiens sa création dans un perpétuel état de logique. Tandis qu'Arnold lui souhaite une création émancipé, des êtres dotés de conscience, possédant leurs libres arbitres et à terme les libérés du soit-disant joug de Ford. Mais je ne suis pas manichéen alors je pense que se sont des points de vue qui s'opposent mais en rien une guerre pour le bien et le mal. Parce que je ne sais pas si vous observez bien Ford mais pour moi j'ai une impression qu'au fond de lui-même Ford cherche à accomplir un plan " divin " pour sa création, alors n'est-ce pas une preuve d'amour? Et pourquoi alors avoir des émotions pour de simple robot qui par plusieurs fois les as juste traité comme de simple machine. Non y'a quelque chose chez Ford, il est de plus en plus en recherche de contact sociaux avec ses créations. Souhaite-il leurs donnés un Dieu? Une foi? Une Religion, ou cherche-ils aussi à éveillé quelque chose en eux? Ou un autre plan que sais-je. Alors oui en faisant des raccourcis on peut imaginer que L'ordonnateur le planificateur est le méchant et que le libérateur celui venu apporter la connaissance à la création qui s'infantilise d'un père autoritaire. Mais pour moi comme expliquer Ford fait partie du bien, comme Arnold fait partie du bien. Ils sont juste opposés au niveau de leurs idéaux. Franchement Quand à Dolorès, c'est pour moi l'héroine de l'histoire du parc déjà de par son scénario et pourquoi lui donner un tel scénario elle, l'une des firsts? Je pense qu'elle aura quelque chose à jouer et puis elle n'a pas été effacer depuis un bout de temps maintenant, alors me pondre qu'elle se souvient juste de flash-back et qu'elle est trop dans son scénario, c'est complétement faux vu qu'elle à conscience d'elle-même dans l'épisode 5 quand même on sait quoi, elle s'émancipent de plus en plus de son scénario. Maeve à mon sens n'a pas le rôle de l'héroine mais davantage de celle qui pourras avertir les autres de leurs conditions on verra bien ce qu'il se passera dans le 6 que je vais regarder ce soir.
gravatar
#4
Koss a écrit le 12/11/2016 à 12h40
"ais je ne suis pas manichéen alors je pense que se sont des points de vue qui s'opposent mais en rien une guerre pour le bien et le mal. "

Ouais complètement d'accord avec ça (et avec le reste de ton argumentation aussi). Je pense qu'on se dirige peut-être aussi vers quelque chose de plus "gris". Merci pour ton commentaire.
gravatar
#5
MembreSupprime2 a écrit le 25/11/2016 à 19h39
Le coup de Pariah qui serait à la périphérie du parc, j'espère que ce n'est pas vrai parce que cela voudrait dire qu'on ne pourrait pas voir de choses encore plus hardcore que cette ville (vu que plus on s'élogne du point de départ, plus cela devient dangereux). Avant d'entendre votre conversation, je pensais que Pariah était juste une ville assez éloignée mais quand même encore bien dans le parc. Ça m'inquiète un peu, du coup...

Pour le coup des doppleganger, ça, j'y crois vraiment pas du tout. L'autre Dolores, c'est "juste" une vision de son passé, je pense..

Par contre, votre histoire de nitro qui n'aurait pas explosé car William (faudrait peut-être que j'arrête de l'appeler Billy... ^^) l'en aurait empêché me laisse dubitatif. On a vu dans l'épisode précédent que même les déflagrations étaient contrôlées par les techniciens (le cigare dans la porte de prison). Donc à mon avis, la nitro n'exploserait que si les mecs de la technique l'autoriserait à exploser...

En tout cas, pour Maeve et Dolores, vos remarques me confortent dans l'idée qu'elles sont complètement contrôlées, qu'elles ne buguent pas.

D'accord avec un peu tout, sinon...

(et excellent le coup du gosse !)
gravatar
#6
MembreSupprime2 a écrit le 27/11/2016 à 14h20
Ah putain et ouais, je suis con ! J'avais même pas fait gaffe au fait que El Lazo = Lawrence ! Du coup, c'est sûr que Ed Harris = William et qu'il y a 2 timelines ! Et ça explique pourquoi ce latino emmené par Ed Harris qui a l'air tout faible dans son petit patelin est en fait l'homme le plus recherché de la région (cf. épisode 3 ou 4) !

Heureusement que vous êtes là, n'empêche... ^^



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


14.46

26 notes

Dernières notes :

  • 12 par Jo_
  • 14 par JojoStark
  • 14 par jujuramp

Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cette série.
favorables
12 avis
neutres
1 avis
défavorables
0 avis

Derniers avis sur cet épisode



Ash - favorable
Westworld c'est un peu le Romanée-Conti de la petite lucarne, et en plus avec le temps il s'améliore. Dès les ...

ClaraOswald - favorable
Ah bah voilà ! J'attendais l'épisode qui me ferait commenter la série, qui me donnerait réellement envie de voir la ...

Donner votre avisTous les avis