Image illustrative de Hippocrate
Image illustrative de Hippocrate

Hippocrate

Un hôpital public en périphérie d’une grande ville. Suite à des mesures sanitaires, les médecins titulaires du service de médecine interne se retrouvent confinés chez eux pour 48h. Trois internes inexpérimentés et un médecin légiste, qui ne se connaissent pas encore, vont devoir faire bloc pour gérer ...

Lire le résumé complet >

En cours Française 50 minutes
Drame, Médical, Drama Canal+ 2018
14.74

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Avis sur l'épisode 2.01

Avatar Gizmo Gizmo
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 11 mai 2021 à 17:37

Dès la première scène, Hippocrate s'autorise une petite coquetterie romanesque : l'hôpital est sous l'eau, littéralement. Plus q'une métaphore, c'est une note d'intention. Celle de la saison, mais surtout celle de l'époque. La réalité est devenue un véritable piège pour la série : en saison 1, elle nous promettait la découverte d'un monde et agrémentait son récit de drames intimes typiques des séries TV (la relation cachée de Chloé avec un supérieur, les 2 jeunes tourtereaux voués à finir ensemble qui se faisaient les yeux doux, Arben et son secret). Aujourd'hui, il n'est plus possible de jouer la carte de la découverte face à un public qui a été saturé par l'imaginaire médical depuis un an. Hippocrate est un véritable exercice de style à ce stade, celui de la pertinence d'un récit qui a été bousculé par la violence du réel, et qui rend dès lors toutes ses tentatives de romanesque totalement vaines.

Et c'est la grande intelligence de cette reprise, qui évacue les petites histoires de la saison 1 pour plonger dans le grand bain de l'Histoire, celui d'un secteur essentiel négligé, constamment sur le point de craquer. On est quasiment dans du documentaire, avec un très beau travail sur les regards et les silences pour caractériser les personnages. Hugo et Alyson s'échangent quelques regards, mais on ne saura rien de plus sur l'état de leur relation. Chloé panse ses blessures, mais face à l'urgence permanente, le temps n'est pas vraiment aux atermoiements.

Tout est très maîtrisé, jusqu'au retour d'Arben dans les dernières secondes, comme si la fiction, chassée par la porte revenait par la fenêtre. Un choix logique, mais qui va forcément obliger la série à faire un jeu d'équilibriste délicat entre le réel et la fiction.


Avatar Jo_ Jo_
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 21 avril 2021 à 21:58

J'avais oublié à quel point cette série prenait aux tripes. A aucun moment je n'ai pu relâcher ma vigilance ou faire autre chose de mon temps. On est dans une immersion totale, à 300 à l'heure, et on n'a pas le moindre moment de pause. J'ai fini de regarder il y'a quelques minutes, et mon rythme cardiaque semble encore beaucoup plus rapide qu'à l'accoutumée.

Tout va trop vite, et on en vient à rire bêtement lorsque Hugo dit "Va te faire foutre" à un autre mec, parce que nous aussi on a le besoin de décompresser. Et puis, il y'a Chloé. Je n'imagine même pas ce qu'elle peut ressentir : ce mélange de sentiment d'injustice et de gâchis.

Forcément, on fait le lien avec ce qui se passe actuellement. Je suis contente qu'on n'en parle pas de manière frontale, mais que des rappels soient disséminés tout au long de l'épisode. La situation doit être tellement invivable. 

Hippocrate, la série qui fait du bien au moral (non).


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 21 avril 2021 à 14:21

Hippocrate est de retour, youpiii. D’ailleurs, lors du recap de la saison 1, j’ai réalisé que je n’avais rien oublié, ce qui est la preuve que la série m’avait durablement marquée.

Et si je peux reprocher une accumulation un peu lourde de catastrophe pour l’hôpital (l’inondation puis l’intoxication au dioxyde de carbone à la fin, certes nécessaires pour créer de la tension, cela reste un peu chargé) le reste est toujours fascinant, entre faux documentaire et personnages attachants que j’ai plaisir à retrouver ou à découvrir (Bouli Lanners).

Pauvre Chloé tout de même, handicapée par sa main et obligée de jouer les nécessités, ce qui doit être l’Enfer sur Terre pour l’hyperactive maniaque qu’elle est.  


Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 10 avril 2021 à 16:07

Dès le changement de musique dans le générique et la scène d'introduction comme un décalque du film Titanic, le message est clair : on bascule dans (l') Urgence. L'idée de Thomas Litti était probablement celle-ci et ce début : s'inspirer de la série amérique. Déjà fortement présente en saison 1, le choix est ici clairement assumé. Et ça bien sûr, cela comporte des qualités en terme de rythme et d'énergie, mais immédiatement pointe le défaut du tourbillon sans répis. Car pour que la tempête soit forte, il faut que l'accalmie soit salvatrice. Or ici d'accalmie il n'y en a pas vraiment. On démarre à 100 à l'heure et on termine à 200. Il faudra bien un moment que cela s'arrête pour que les personnes puissent respirer (et nous avec) et exister.

Au-delà de ça, il est bien difficile de ne pas penser au Covid en regardant ce premier épisode. Tournée avant et pendant la pandémie, la série ne parle que de ça et des termes qui auraient été complètement anodin en temps normal, prennent ici une toute autre couleur : taux d'occupation des lits, ce plan sur le gel hydroalcoolique, etc. Tout ce qui est repoussé le plus loin possible en hors-champs par les personnages et dont ils sont les premières victimes (le manque de moyen) revient hanter chacun des plans, ajoutant à l'ensemble une véritable tonalité de catastrophe insurmontable que n'aurait pas renié le film de Cameron. Et sur ce point précis oui, la série est vraiment glaçante.

2 réponses
Voir les réponses

Avatar Guismo Guismo
Membre
Avis favorable Déposé le 08 avril 2021 à 22:04

Whouaouu quelle reprise !! Une bonne claque dans la gueule, j'ai rarement vu une série aussi prenante, aussi captivante.

On dirait même pas une série, cest presque un reportage tellement ça pu l'authenticité, le jeu d'acteur est parfait, les comédiens vivent leur rôle, quel casting !

Une grande série 


Liste des épisodes

Episode 2.01
Épisode 1
Episode 2.02
Épisode 2
Episode 2.03
Épisode 3
Episode 2.04
Épisode 4
Episode 2.05
Épisode 5
Episode 2.06
Épisode 6
Episode 2.07
Épisode 7
Episode 2.08
Épisode 8