Image illustrative de Better Call Saul
Image illustrative de Better Call Saul

Better Call Saul

Six ans avant de croiser le chemin de Walter White, Saul Goodman, connu sous le nom de Jimmy McGill, est un avocat qui peine à joindre les deux bouts, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Pour boucler ses fins de mois, il n'aura d'autres choix que se livrer à quelques petites escroqueries. Chemin faisant, il va faire ...

Lire le résumé complet >

En cours Américaine 42 minutes
Aventure, Drame, Crime AMC, Netflix FR
14.17

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

1.01 - Uno

Uno

Jimmy McGill cherche à joindre les deux bouts et à faire oublier son passé, mais les mauvaises habitudes ont la vie dure, surtout quand se présente une occasion en or.

Diffusion originale : 08 février 2015

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 09 février 2015
Réalisat.eur.rice.s :
Scénariste.s :
Guest.s :

Tous les avis

Avatar Youkoulayley Youkoulayley
Administrateur
Avis favorable Déposé le 29 août 2017 à 11:18

Allez, c'est parti, 4 ans après la fin de Breaking Bad, je replonge dans cet univers.

Et bordel ça fait du bien. La nostalgie fonctionne de ouf.

Saul, ce personnage haut en couleur dans BB revient sous la forme d'un Walter White au début de ce même BB, mais je me fais pas trop de soucis, Vince va s'écarter de ce schéma petit à petit (bon OK, je triche y'a trois saisons et tout le monde dit que c'est génial).

Revoir Mike, ça m'a fait verser une petite larme aussi, je suis bien content de le revoir celui là !

Pour moi c'est un pilote qui fonctionne très bien. Est-ce que c'est parce que j'ai attendu longtemps avant de me lancer et que du coup, j'ai commencé sans trop me hyper comme un cinglé ?

1 réponse
Voir les réponses

Avatar Manew Manew
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 26 avril 2015 à 22:21

Tiens tiens, je n'avais pas commenté ce premier épisode de BCS. Peut être qu'il faut que je me remette sérieusement à Serieall, ça ne va plus là !

Bref, j'ai bien apprécié ce pilote. Il est très clair qu'on attendait beaucoup de ce show et que l'épisode est en dessous de nos attentes. Mais ça n'empêche que le tout est assez bien réussi. On sent le potentiel et cet ambiance GTA toute particulière à Saul Goodman. Je suis impatient de comprendre comme il est devenu celui qu'il est dans BB.


Avatar Jo_ Jo_
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 01 mars 2015 à 11:24

Je ne sais pas trop comment me positionner suite au visionnage de cet épisode. Saul n'était pas mon personnage préféré de Breaking Bad, et le revoir après un an ne m'a pas ému plus que cela.

Cependant, j'ai toute confiance en Vince Giligan pour se détacher progressivement de Breaking Bad tout en conservant ses qualités. La scène d'intro en est la preuve, tout comme les situations décalées (le procès avec la tête violée m'a rappelé dans une moindre mesure la scène du repas entre les White et Jesse en terme de malaise).

L'esthétique est particulièrement soignée, et c'est très agréable à visionner. Très clairement, j'attends la suite des épisodes pour savoir comment l'ensemble va évoluer. Mais j'ai confiance.


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 18 février 2015 à 19:32

Je me suis rendu compte que Saul Goodman dans Breaking Bad, il ne m'a pas plus marqué que cela. C'était, il me semble, un personnage qui faisait un peu tâche dans l'univers de la série, étant marrant mais peu fouillé et étant avant tout un outil pour le scénario. En tout cas je ne faisais pas parti de la Saulmania. Du coup je ne m'attendais pas à grand-chose pour ce spin-off, que je préfère considérer comme une nouvelle série à part entière, et c'est juste le nom de Vince Gilligan qui m'y a fait mettre.

Je ne le regrette pas, évidemment. Le bilan : c'est pas mal, c'est très joli (logique) et c'est accrocheur. Par contre, il y a de ces longueurs... Je crois que la première vraie ligne de dialogue apparaît à 10 minutes... ça passerait, si la suivante n'était pas encore 10 minutes après (j'exagère à peine). La série étant très centrée sur Saul, avec une bonne portion de scènes où il est le seul personnage présent, je me dis que c'est normal pour le moment. En tout cas c'est plutôt prometteur dans l'ensemble.

Par contre un truc qui me freine déjà avant même qu'elle n'ait eu le temps de décoller : la hype. On pourrait croire qu'avec un postulat de base de spin-off, la série serait lynchée, dite "dans l'ombre de son aînée", mais étant donné que c'est de Breaking Bad dont il s'agit, c'est presque l'effet inverse du phénomène spin-off qui se produit : à peine 2 épisodes de diffuser qu'on la range déjà parmi les meilleures séries de l'année et futur chef d'oeuvre présagé. De ce que je vois sur le net en tout cas. Mouais. Moi je préfère attendre.


Avatar Scarch Scarch
Membre
Avis favorable Déposé le 16 février 2015 à 19:43

Je ne met "que" 14 parce que la série est (finalement) prometteuse. J'avais très peur d'être déçu et de me dire que dans l'univers de Breaking Bad il n'y avait de place que pour une seule série et en fait non. En même temps, vu comment Vince Gilligan sait rendre ses personnages attachants tout en maitrsant parfaitement le rythme et les silence, je pense qu'il pourrait nous raconter les aventures des voisins de Walter que ça resterait passionnant. Une très bonne surprise donc. Je l'ai regardé en tant que 2 (cf critique de Koss) et je l'ai fini ravi. A suivre avec attention donc. Et si Koss en dit du mal prochainement, ne le lisez plus.


Avatar Taoby Taoby
Membre
Avis favorable Déposé le 16 février 2015 à 09:36

Qu est ce que j’ai bien fait de me laisser convaincre…

Merci mille fois Oss et Scarch. On vous attends maintenant Dewey, Burt et Mista bref le retour des chevaliers de l’apocalypse des ténèbres, de la désolation et du viol.

Bref c’était génial pour la fan de BB que je suis.

Déjà rien que pour la putain de scène d’intro absolument sublime,, je me suis dis que j’avais bien fais de replonger. Il est vrai que l’on a quitté Saul précipitamment dans le dernier acte de BB. Et pourtant il était devenu un rouage essentiel de la Walter Team et un personnage aimé quasiment par tous et passer encore du temps avec lui n’est pas de trop.

Mais en fait je crois qu’avec son talent, Giligan pourrait me raconter la vie de n’importe citoyen d’Albuerque dont la vie serait entrer en collision avec Walt. Je ne m’en lasserais pas.

Très sincèrement, j’ai du mal à imaginer regarder la série sans connaitre Breaking Bad. Pour moi c’est quasi indissociable et ça lui enlève tout son sel.

Alors que je sens qu’on va me rabâcher que « la série doit d’abord exister par elle-même »

Ha oué ? Ben je m’en bas les couilles.

Et puis alors, façon Whiplash.

Cette intro si on aime Breaking Bad… Ces multiples clin d’œil d’oeil (il y en a quasiment à chaque scène et il ne sont jamais trop lourd, toujours caché dans l’image) , les Apparitions de Mike (Mon dieu quand je pense que Saul et lui risque a moment donne de former un duo, j’ai le cœur qui bat à la chamade) celle de Tuco (tu crois que tu le prend pour un con Tuco ?) , cette real, cette couleur, cette gestion des silences absolument parfaite comme seul B.B sait le faire.

C’est juste la confiture de figue sur le fromage corse.

Bref j’avais peur que cette série soit en fait une lubby de Giligan pour rallonger artificiellement Breaking Bad, car BB c’est pas smallville, tu fais pas n’importe quoi avec.

Pour le moment il n’en est rien, il n’y a aucune trahison. La série a pour le moment son ton et son histoire à raconter tout en étant marquer par le sceau B.B.

Il y a des similitudes entre Walt et Saul mais les deux personnages sont vraiment différent.

Nous verrons si l’escalade de Saul ressemble à celle de Walter.

Du moment que c’est fait avec talent, je me fais pas trop de soucis, les deux ne devraient pas trop de marcher sur les pieds.

Saul à toujours été un personnage à la GTA dans l’univers de Breaking Bad.

Curieux de voir si il aura autant de choses à raconter, mais pour le moment.

Oui à sa chute, oui à ce procès qui m’a fait hurler de rire. « Ca va, doit on leur prendre leur vie car ils ont un peu peté les plombs un soir ? « celle là je m’en remet pas. Oui à Saul et son bureau au fond du placard avant d’avoir celui de Jules César, oui à Saul qui va télescopé Tuco, Mike, surement Hank,et tout le microcosme d’Albuerque car ces gens partagent la même trajectoire de vie.

Oui à Better Call Saul

Et pour l'instant. It’s all good man.


Avatar OSS OSS
Membre
Avis favorable Déposé le 16 février 2015 à 05:12

Et on est repartis.

Alors je vais faire simple. Lors du générique de début, j’ai réalisé - dans un inexplicable élan de perspicacité - que sans Better Call Saul, je n’aurais jamais vu cette première scène.

CQFD : ce spin-off valait le coup.

Pour faire un peu moins simple, cette praline qu’est le pré-générique à la Br Ba n’a pas d’équivalent parmi tous les films, bouquins, jeux, sports, séries, femmes, drogues, voyages dans l’espace ou dans le temps que j’ai jamais essayés. J’ai beau mener toutes sortes d’expériences en Europe de l’Est, ça n’a juste pas d’équivalent.

On retrouve donc Vince au sommet de son art pour cette première scène, bijou de réalisation. Avec des plans léchés, le point jamais positionné par hasard, LA musique qu’il fallait, quelques références à BrBa et surtout de l’émotion, on ne pouvait mieux débuter.

Sans mentir, j’ai eu peur pour Saul quand le quaterback semble le reconnaître (jolie gestion des angles d’ailleurs). De quoi saisir en un instant l’horreur de cette vie de cavale post Walter White et le potentiel d’empathie que l’on peut avoir pour ce personnage, toujours vu jouant un certain rôle dans BrBa, rôle nécessitant une épaisse carapace et forcément éloigné de qui il est réellement.

Mais, et c’est là que ça devient intéressant, lorsqu’il se remémore les meilleurs instants de sa vie, ce n’est évidemment pas James McGill mais bien Saul Goodman dont il regarde les VHS. Ce personnage surréaliste, typiquement fictionnel ayant réponse à tout, c’est son Heisenberg à lui, celui qu’il va devoir redevenir une dernière fois pour finir en beauté, tel Walter dans Felina.

Les deux derniers (sublimes) plans avant le générique parlent d’eux même :

- Durant l’avant dernier, à mesure que les pubs avancent, le point se déplace pour montrer Saul de plus en plus net, comme se sentant lui-même à nouveau lorsque la gouaille de Goodman revient dans les parages.

- Puis le dernier traveling, où l’on aperçoit reflété à travers les lunettes de Saul le seul élément en couleurs de la séquence : la télévision bien sûr, qui au-delà de la métaphore autour de l’oeuvre de Gilligan en elle-même, nous apporte des éléments de réponse :

Qui est notre héros ? Jimmy, l’identité de naissance ? Gene, flou, noir et blanc ? Ou Saul, net et en couleurs ?

La réponse est dans la question.

Je pense que nous sommes tous un peu dans la question, et que nous pourrons nous retrouver à travers Saul et ses différentes identités aussi facilement que nous l’avons pu au travers de Walter White et les autres.

Mais puisque l’épisode durait non pas cinq minutes mais à peu près dix fois plus, je vais être beaucoup plus bref pour le reste.

Un mot quand même sur la tête violée… Exceptionnel. Le meilleur premier procès imaginable pour la série, la plaidoirie puis les réactions de Saul c’est de l’or en barres.

Pour le reste pilot intéressant, posant les bases de l’histoires sans rien de transcendant au niveau scénaristique pour le moment. Ce n’est de toute façon pas ce que j’attendais du pilot.

J’attends de voir ce que valent les nouveaux personnages secondaires (Mike je me fais déjà une idée mais à voir aussi s’il trouve sa place). C’était la grosse force de Br Ba, j’espère qu’on retrouvera ça.

La répartition drame-humour me va parfaitement.

Les musiques sont au top et aident le rythme assez soutenu.

Et une fois encore, s’il s’agissait de donner un note artistique et pas une note globale, j’aurai pu mettre beaucoup plus.

Mais Gilligan ne réalisera pas tous les épisodes.

Enfin, Better Call Saul est un spin-off au bon degré je trouve. Ca faisait partie des interrogations.

Elle assume le fait d’être dérivée de BrBa, et le fait bien, pour l’instant, le tout sans omettre de poser les bases de son émancipation. Il faut connaître la série originelle mais l’histoire de Saul semble être vraiment la ligne de conduite principale, et j’espère à terme se suffira vraiment à elle-même.

Les références sont à de multiples niveaux mais globalement pas envahissantes, pour certaines quasi imperceptibles, pour d’autres obligées à comprendre pour apprécier la scène : objets, plans, lieux, personnages… La « grosseur » des références est je pense un peu plus élevée qu’elle ne le sera en moyenne en raison de l’effet début de série / Gilligan à la réal, ça se tassera par la suite.

La principale différence avec Breaking Bad étant l’utilisation de pieds rendant chaque plan fixe vraiment fixe, puisque le plan fixe n’existe pas dans BB, et du coup la réalisation un peu moins organique, un peu plus fictionnel.

Breaking Bad a toujours assumé d’être une fiction ? Better Call Saul étant le spin off d’une fiction, elle l’assume encore plus. Tout cela est logique.

Bref, de grosses promesses. A tenir, mais je ne me fais pas trop de soucis : j’avais d’énormes attentes autour de Breaking Bad, elle ne m’a jamais déçu. J’attendais beaucoup de Better Call Saul, j’en attends encore plus désormais.

C’est le jeu. Mais Vince a toutes les cartes.

Comme d'habitude.


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 13 février 2015 à 09:21

Quand j'ai eu vent du projet, j'ai pensé "à quoi bon".

A la fin du pilote, je n'ai pas ma réponse.

Alors oui, l'intro est très bien, on replonge dans l'esprit BB, la réalisation est stylée à la limite de l’esbroufe, mais je me pose toujours des questions sur la longévité de la chose.

Deux réserves :

1- le premier caméo, ok, le deuxième, j'ai grimacé. Parce que je n'étais pas fan du personnage, qui apparaît au début de BB,période où la série se cherchait. Et parce que ça fait gros clin d’œil au fan service, à la Gotham.

2- Les couleurs, Gilligan, ça a toujours été son dada. Vert et bleu dans BB, W.White, Pinkman. Le jaune, ici, pour Saul, quasiment dans toute les scènes. Je ne sais plus si c'était plus discret dans BB mais là, c'est super appuyé. Et comme pour Utopia, ça me fait décrocher de l'intrigue à chaque fois, me faisant demander si c'est la couleur naturel ou repeint par la production.


Avatar Guismo Guismo
Membre
Avis favorable Déposé le 12 février 2015 à 22:06

Dans l'ensemble l'épisode est assez bonne qualité, on ressent clairement la patte Vince Gillighan, tout est soigné, les plans a la breaking bad (putain c'est fini), la bande son, le jeu des acteurs, les dialogues, etc .... ce pilot m'a donc assez convaincu ajouté a ça cette fin qui donne direct envie de voir la suite !!

Maintenant faut voir ce que la série va nous proposer sur le long terme, quels vont être les enjeu, quel va être l'histoire .... et j'ai bien peur que malgrès le génie de Vince je retrouverai jamais un égal a Breaking bad (je t'aime) ....


Avatar MoolFreet MoolFreet
Membre
Avis favorable Déposé le 10 février 2015 à 18:19

C'est bien, c'est intéressant, mais c'est assez flou. Les enjeux ne sont pas réellement définis, et on finit l'épisode en ayant un peur de voir le "Bob Odenkirk show" accompagné de guests stars qui ont fait la gloire de Breaking Bad. Il faudra rapidement dissiper tout ça...

1 réponse
Voir les réponses

13.06

36 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de bedsouin
bedsouin a noté cet épisode - 15
12 août 2018
Avatar de Youkoulayley
Youkoulayley a noté cet épisode - 15
29 août 2017
Avatar de cedric2506
cedric2506 a noté cet épisode - 12
17 juil. 2016
Avatar de shalashaska
shalashaska a noté cet épisode - 12
19 mai 2015
Avatar de cathylacrevette
cathylacrevette a noté cet épisode - 13
03 mai 2015
Avatar de bigben1294
bigben1294 a noté cet épisode - 13
19 mars 2015
Avatar de Jo_
Jo_ a noté cet épisode - 13
01 mars 2015
Avatar de Manew
Manew a noté cet épisode - 13
28 févr. 2015
Avatar de Gizmo
Gizmo a noté cet épisode - 12
24 févr. 2015
Avatar de caroledidier
caroledidier a noté cet épisode - 14
21 févr. 2015
Avatar de osso
osso a noté cet épisode - 10
21 févr. 2015
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 14
20 févr. 2015
Avatar de Zephir
Zephir a noté cet épisode - 14
18 févr. 2015
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 13
18 févr. 2015
Avatar de pierre
pierre a noté cet épisode - 13
18 févr. 2015
Avatar de uzitek
uzitek a noté cet épisode - 14
16 févr. 2015
Avatar de Scarch
Scarch a noté cet épisode - 14
16 févr. 2015
Avatar de vicmckay
vicmckay a noté cet épisode - 13
16 févr. 2015
Avatar de OSS
OSS a noté cet épisode - 15
16 févr. 2015
Avatar de nucky
nucky a noté cet épisode - 13
15 févr. 2015
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 13
13 févr. 2015
Avatar de Guismo
Guismo a noté cet épisode - 13
12 févr. 2015
Avatar de jarboo
jarboo a noté cet épisode - 12
12 févr. 2015
Avatar de MoolFreet
MoolFreet a noté cet épisode - 14
11 févr. 2015
Avatar de Toloki
Toloki a noté cet épisode - 14
11 févr. 2015
Avatar de Contrairement
Contrairement a noté cet épisode - 13
10 févr. 2015
Avatar de ClaraOswald
ClaraOswald a noté cet épisode - 14
10 févr. 2015
Avatar de PressPlay
PressPlay a noté cet épisode - 13
10 févr. 2015
Avatar de Antofisherb
Antofisherb a noté cet épisode - 12
10 févr. 2015
Avatar de omalex
omalex a noté cet épisode - 11
09 févr. 2015
Avatar de MembreSupprime2
MembreSupprime2 a noté cet épisode - 14
09 févr. 2015
Avatar de Stean
Stean a noté cet épisode - 13
09 févr. 2015
Avatar de 4evaheroesf
4evaheroesf a noté cet épisode - 10
09 févr. 2015
Avatar de ndanan2212
ndanan2212 a noté cet épisode - 15
09 févr. 2015
Avatar de Ash
Ash a noté cet épisode - 14
09 févr. 2015
Avatar de kosso
kosso a noté cet épisode - 10
09 févr. 2015

Derniers articles sur la saison

Critique : Better Call Saul 1.03

Que penser de Better Call Saul après trois épisodes ?

Critique : Better Call Saul 1.01

Dois-tu regarder Better Call Saul ? La première critique à la carte de Serie-All.