Black Mirror

En l'espace de 10 ans, la technologie a transformé presque tous les aspects de nos vies, avant même que nous n'ayons le temps de nous arrêter pour y réfléchir. Dans chaque maison, sur chaque bureau, dans chaque main, un écran plasma, un moniteur, un smartphone. Un miroir noir de notre existence au XXIe siècle...

En cours Anglaise 60 minutes
Drame Channel 4, Netflix
14.43

4 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

4.04 - Hang the DJ

Hang the DJ

Pas de résumé pour l'instant ...

Diffusion originale Diffusion française
29 December 2017 29 December 2017
Réalisateur(s) Scénariste(s) Guest(s)
Tim Van Patten
Charlie Brooker
Georgina Campbell
Joe Cole
George Blagden

Tous les avis

cedric2506
Membre
Avis favorable Déposé le 28 November 2018 à 23:02
Puisque tous le monde le compare à san junipero, j'avais moyennement accroché à ce dernier alors que j'ai adoré hang the dj. Dès le départ j'ai accroché. Le parallèle avec les tinder and ci est évident ce qui rend cet épisode encore plys actuel que les autres je trouve. La meuf qui enchaine les coucheries dès le premier soir, les relations vide de sens, la "consommation" de partenaire sans jamais vraiment y trouver son compte c'est vraiment bien réalisé. Et j'ai adoré aussi quand elle dit qu'en gros à la fin on se case pcq on est blasé de chercher.

nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 24 March 2018 à 11:54
Spoiler
On sent que la réussite de San Junipero la saison passée n’est pas passé inaperçue de la part des producteurs. Donc un épisode très intéressant, malgré quelques défauts : - Une obligation d’aller trop vite et du coup se retrouver sans subtilité. Comme la seconde rencontre de Frank où on nous propose une femme immédiatement détestable, sans aucune nuance. C’est sûr en 50 minute, il faut aller à l’essentiel, mais on n’offre aucune chance au personnage. - Le fait que l’épisode s’auto-spoile son twist à mi-parcours. Ou qu’il invente ses règles au fur et à mesure (soudain un mur et une échelle) Mais à côté de ça, l’idée de base est excellente et très bien géré, cette application qui décide le temps que deux personnes peuvent rester ensemble. Et si le deuxième de date de Frank est caricatural, celui d'Amy est plus réussi. Ou comment l’attirance du début peut essouffler à cause de la routine et de ces petits trucs agaçants qu’on ne finit pas plus supporter chez l’autre . Même lorsque Frank et Amy se remettent ensemble et que Frank fait tout foiré à cause de sa curiosité, j’ai eu peur que Black Mirror retombait dans ses travers et aller nous montrer la descente en enfer d'un personnage qui venait de fauter. Heureusement, non, l'épisode rebondit assez vite, c'était juste histoire de donner sa version de la séparation amoureuse (ou comme quoi, l'application ne préserve pas des peines de cœur). D’ailleurs, jusqu’au bout, l’épisode arrivera à juste trébucher sur ses mauvais choix (ce final avec une simulation à la Matrix qui tombe comme une couille dans un potage) et restera debout (le taux de rébellion pour faire smasher deux personnes). Pour finir, je ne sais pas pourquoi, mais le fait que les deux tourtereaux trouvent une complicité dans l’insulte ordurière ma plait beaucoup et sort le couple des rom-com habituels. Bref un épisode pas parfait, mais riche en thématique et assez émouvant grâce à l'alchimie des deux acteurs principaux. Attention, cependant, à ce que l'épisode 4 romantico-positif ne devienne pas une habitude, voire un passage obligé. Car tomber dans le confort est le plus grand risque pour cette série.

vicmckay
Membre
Avis favorable Déposé le 23 March 2018 à 10:49
Le scénario de l'épisode n'est pas forcément révolutionnaire et moins noir que certains autres de la série. Mais le traitement est juste, les personnages attachants. On n'est pas loin du meilleur épisode de la saison.

Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 10 March 2018 à 07:03
Spoiler
Exceptionnel, enfin je retrouve vraiment le Black Mirror malin, fin et ultra ambigu. Alors oui en surface cet épisode ressemble beaucoup à San Junipero de par la thématique du couple et le twist sur le monde virtuel - qui intervient cela dit à un moment complètement différent, la structure des deux épisodes n'ayant rien à voir. Mais j'ai été surpris de voir tous ces commentaires sur le ton supposément positif de l'épisode. Alors c'est charmant et ultra humoristique - les deux acteurs sont excellents et leurs personnages immédiatement attachants, et ça donne vraiment un aspect romcom très original dans la série. Mais cette fin est absolument déprimante. Les personnages à qui on s'est attachés tout du long ne sont que des cobayes. Leur histoire cherche à prouver qu'un Système permettant de déterminer ses relations à la place des humains n'amènerait que gêne et frustration et serait beaucoup moins satisfaisant qu'on ne le pense. Or, que nous dit la toute dernière scène ? Qu'une application dans la vraie vie décide bien de leur destin. Toute la force de San Junipero, pour reprendre la comparaison, c'est que la technologie (certes plus glauque que celle de Hang the DJ en tant que telle) n'offre aux deux filles qu'un choix, qu'elles décident de prendre et de vivre happily ever after. Hang the DJ, dans sa fin, retire complètement le choix et le libre-arbitre. Et d'ailleurs, la chanson qui donne tout le titre à l'épisode, jouée lors de la dernière scène et jusque dans le générique final, est une chanson de rébellion contre le système lorsqu'il ne nous correspond pas. Alors certes ça fait référence bien sûr aux 1000 simulations et à notre duo de rebelles, mais c'est aussi extrêmement ironique que leurs vraies "versions" dans le monde réel acceptent immédiatement d'obéir à leur appli de rencontre. Sans se rebeller un instant contre le système ni même contre la musique très forte du pub. Et puis, "Hang the DJ" rien que ce titre est super glauque. Parce que j'étais autant saisi et touché par toute cette thématique très carpe diem de leur romance, cette fin a été plus un crève-coeur qu'autre chose pour ma part. Au-delà du choc du rôle du monde simulé, l'épisode confronte vraiment donc les deux visions mais la réalité a agi comme un brusque choc pour ma part et nuance énormément l'épisode. C'est subtil comme "fin choc" car ça reste une happy-ending (encore que, ne commençons pas à poser les questions du genre "qu'arrive-t-il s'il tombent dans les 0.02%...") mais ça remet vraiment tout en cause, c'est parfait. Et puis, je n'ai pas encore abordé tout ce que le gros de l'épisode développe sous-entend concernant la prédestination (le passage où le fait de regarder combien de temps il reste à la relation faisant diminuer cette durée - un paradoxe génial qui illustre le fait qu'en voulant empêcher les choses, on les provoque, et que dans le cadre d'une relation, quand l'un des deux accorde beaucoup plus d'importance à la relation en apparence que l'autre, le déséquilibre fait imploser le couple). Il y a aussi toute la question de la lassitude et la solitude dans un monde où les relations sont gérées pour nous (parallèle évident à Tinder & co), la théorie du "coup de foudre au premier regard VS choix sur le long terme et plein d'expériences", etc. Ya plein, plein d'idées charmantes dans l'épisode, et un propos très intéressant qui fait énormément réfléchir et fait ressortir des sensations contradictoires (là où l'épisode 1 était plus contradictoire avec lui-même qu'autre chose et a fini par n'être que totalement aseptisé dans ses émotions). Comme l'épisode 2, ce Hang the DJ développe également deux points de vue, une relation humaine au centre et plusieurs sous-thèmes intéressants. Tout en ayant sa propre identité dans la série - et oui, on s'en fout que la technologie ressemble un peu à d'autres, ce qui compte c'est surtout comment la société de l'univers de l'épisode s'en sert, et là les possibilités sont infinies. Bref, un épisode assez unique, qui est certes beaucoup plus drôle, léger et inspirant que beaucoup d'autres, mais qui garde une pointe d'ironie tragique absolument parfaite. Sûrement pour l'instant un des épisodes de la série qui va le plus me marquer à mon avis.
4 réponses
Voir les réponses

Gizmo
Rédacteur
Avis neutre Déposé le 28 February 2018 à 11:15
Devant ce (trop) long épisode, j'ai un peu eu l'impression que la série voulait refaire un San Junipero, un épisode fleur bleue pour contrebalancer la noirceur habituelle de la série. Sauf que cet épisode n'a ni l'intelligence ni la profondeur de son prédécesseur. J'ai eu un peu de mal à vraiment m'investir dans le sort des personnages (les acteurs sont excellents, cela dit), tant nous disposons finalement de peu d'éléments les concernant. Toute la construction du Système n'est pas non plus particulièrement intéressante, seulement survolée et désamorcée par le twist final qui tente de faire prendre de l'envergure à un récit qui ne m'a jamais vraiment impliqué...

jarboo
Membre
Avis favorable Déposé le 25 February 2018 à 21:32
Encore un très bon épisode, au ton en effet un peu plus léger que d'autres. Les acteurs sont excellents, j'ai été très intrigué. Seul petit bémol, j'aurais préféré ne pas avoir d'indice au cours de l'épisode pour être encore plus surpris à la fin.

JPhMaxx
Membre
Avis favorable Déposé le 08 January 2018 à 00:16
Un épisode très contrasté des précédents, plus optimiste, effectivement très comparable au San Junipero de la saison 3... C'est là le hic, je n'avais pas aimé cet épisode... C'est un peu différent pour celui-ci, j'ai globalement aimé mais trouve cela quand même un peu léger sur le fond, même si la forme est quasi parfaite.

bedsouin
Membre
Avis favorable Déposé le 06 January 2018 à 11:08
Cette série fonctionne aussi au coup de coeur, d'où la forte disparité des notes sur certains épisodes. J'ai vraiment trouvé cet épisode dans la lignée de ce que j'attends de cette série.

Jo_
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 01 January 2018 à 22:13
Nous avons eu San Junipero lors de la saison 3 de Black Mirror. Nous avons Hang the DJ cette saison. Un épisode plus optimiste que les précédents, sur le thème de l'amour, et plus globalement une critique sur l'automatisation des sites de rencontres et la compatibilité des inscrits. Tout le long du visionnage, je me suis demandée comment cela allait finir et si les deux personnages principaux étaient faits l'un pour l'autre ou pas. Sans être aussi poétique que San Junipero, cet épisode réussit à être touchant et attendrissant ; notamment grâce aux acteurs qui sont excellents.

Stean
Membre
Avis favorable Déposé le 01 January 2018 à 21:13
Je suis un grand romantique, donc forcément un épisode de Black Mirror - avec pour thème l'Amour (à sa façon) - ne pouvait que m'attendrir. J'en ressors vraiment bouleversé.

15.29

17 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
cedric2506 a noté cet épisode - 18
28 Nov 2018
NoeGLC a noté cet épisode - 12
04 Nov 2018
jujuramp a noté cet épisode - 15
22 Aug 2018
Zephir a noté cet épisode - 15
24 Apr 2018
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 16
24 Mar 2018
vicmckay a noté cet épisode - 16
23 Mar 2018
Galax a noté cet épisode - 17
10 Mar 2018
jarboo a noté cet épisode - 15
25 Feb 2018
Gizmo a noté cet épisode - 12
25 Feb 2018
Youkoulayley a noté cet épisode - 15
08 Jan 2018
Antofisherb a noté cet épisode - 14
07 Jan 2018
bedsouin a noté cet épisode - 19
06 Jan 2018
Ash a noté cet épisode - 15
02 Jan 2018
batmax a noté cet épisode - 15
02 Jan 2018
Jo_ a noté cet épisode - 15
01 Jan 2018
Manew a noté cet épisode - 15
01 Jan 2018
Stean a noté cet épisode - 16
01 Jan 2018

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.