Image illustrative de Doctor Who (2005)
Image illustrative de Doctor Who (2005)

Doctor Who (2005)

Dernier descendant des Seigneurs du Temps et âgé de plus de 900 ans, le Docteur parcourt l'espace et le temps dans son TARDIS (Time And Relative Dimension In Space). Amoureux de la race humaine, il se fait régulièrement accompagner par une femme ou un homme. Partagé entre folie et génie, insouciant mais ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise 45 minutes
Fantastique, Science-Fiction, Adventure, Drama BBC One, France 4 2005
13.21

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 3.07 - Brûle avec moi

42

Le Docteur et Martha débarquent sans le vouloir sur un vaisseau spatial qui va s'écraser sur un soleil dans... 42 minutes ! Et comme si cela ne suffisait pas : un étrange virus semble attaquer l'équipage...

Diffusion originale : 19 mai 2007

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 19 mai 2007
Réalisat.eur.rice.s : Graeme Harper
Scénariste.s : Chris Chibnall
Guest.s : Rebecca Oldfield , Gary Powell , Vinette Robinson , Matthew Chambers , William Ash , Anthony Flanagan , Michelle Collins , Adjoa Andoh , Elize du Toit

Tous les avis

Avatar Tempo Tempo
Membre
Avis favorable Déposé le 26 juin 2020 à 00:08

42 est un épisode qui est connu pour être la toute première apparition du plus grand antagoniste qu'ai connu la série : Chris Chibnall.

Mais 42 est également un épisode de type "base under siege" assez basique avec des messages d'écologie, et même si il n'est pas sans rappeler The Impossible Planet/The Satan Pit je trouve les décors très réussi et la surabondance de rouge permet au téléspectateur de bien comprendre le danger imminent de l'épisode. Car tout l'épisode se centre sur un danger : le vaisseau spatial dans lequel sont le Docteur et Martha est en train de s'écraser sur le soleil. Et le soleil a pris aussi possession de plusieurs membres de l'équipage car c'est une étoile vivante. C'est un peu stupide mais j'apprécie l'idée, j'aimerais bien qu'il soit même réexploité par la suite.

D'ailleurs 42 est une référence au fameux guide du voyageur galactique de Douglas Adams, qui a également travaillé sur Doctor Who dans l'ancienne série (avec l'excellent City of Death), mais saviez-vous aussi que cet épisode s'appelle comme ça car il est le 7ème épisode de la 3ème saison de la 2ème série et que 7x3x2 = 42 ?

Enfin, j'aime particulièrement les passages avec Francine Jones et le fait que le fil rouge avec Harold Saxon continue même dans le futur. L'épisode n'a pas grand chose à raconter mais reste particulièrement sympathique à regarder et est clairement un des meilleurs épisodes de Chibnall, bien qu'un peu oubliable.


Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 02 novembre 2018 à 20:41
Spoiler

Bah là à défaut d'être très très original, c'est un petit « base under-siege » assez efficace, qui capitalise beaucoup sur son monstre assez impressionnant et ce tout en intégrant de bons moments pour les personnages.

Et en fait on voit toute la compétence de Chris Chibnall. C'est un filler sans trop d'originalité, c'est sûr. Mais le gars il a su gérer les contraintes de prod', et intégrer tout ça dans son script

Et d'ailleurs, j'aime assez le propos de l'épisode. On est sur du écolo basique, mais c'est bien fait, intéressant … compétent. Et de ce fait l'épisode est bcp plus intéressant politiquement que d'autres épisodes du genre.

Du coup, 42, c'est un épisode qui marche assez bien, surtout dans sa deuxième moitié. Et même si il est coincé entre deux doubles-épisodes bcp plus mémorables et reste très très imparfait, il y a un assez bon travail d'écriture qui le rends tout de suite plus efficace.


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 12 janvier 2015 à 16:27

Les 5 premières minutes m'ont fait craindre le pire, mais au final, cet épisode passe plutôt bien si on n'est pas trop exigeant, à l'image de cette saison 3 poussive.

par contre, je m'interroge : dès qu'il s'agit d'un épisode non écrit par Davies ou Moffat, systématiquement l'épisode est plus moyen, plus classique. Je veux dire, moi, si on me proposait d'écrire un DW, j'en profiterai pour faire un truc originale et jamais vu. Ou alors, c'est parce justement c'est des intrigues mineurs, et que Davies ne se prend pas la peine de les écrire et les donne à d'autre?

1 réponse
Voir les réponses

Avatar arnoglas arnoglas
Membre
Avis favorable Déposé le 26 novembre 2014 à 18:02

Avis modéré par la rédaction de Série-All.


Avatar ClaraOswald ClaraOswald
Membre
Avis favorable Déposé le 21 octobre 2014 à 02:48

Episode pour moi sous estimé, très bon huis clos avec une bonne ambiance est un scénario sympa avec une belle chute.


Avis neutre Déposé le 28 décembre 2013 à 02:03

Je n'ai pas trop apprécié cet épisode... L'action démarre trop rapidement, du coup, on n'a pas le temps de s'attacher aux personnages et ils ne se posent pas de questions sur: "qui c'est ce gars et cette fille qui débarquent sans crier gare ?" Puis le coup du sédatif que seul le Dr pense à injecté... -_-

Paradoxalement, la Capitaine m'a bien saoulée à toujours remettre en question ce que disait le Dr.

Le tout dans une redite du bien meilleur Impossible Planet/Satan Pit.

J'aurais même pas mis la moyenne s'il n'y avait pas eu le coup de Martha éjectée dans une capsule (après un combat épique de tapage de chiffre sur un pavé numérique -_-) puis du Dr qui la sauve avant d'être à son tour possédé par le soleil. Ca j'ai bien aimé.

Au final, un épisode assez moyen...


Avatar MrZ MrZ
Membre
Avis favorable Déposé le 24 décembre 2013 à 23:39

Episode franchement sympathique avec le huit clos efficace, des personnages secondaires crédibles (c'est rare dans Doctor Who), Martha se démarque enfin et sert à quelque chose (alors que c'est tout de même une compagne-plante verte, de base, mais ça, c'est à cause de Russel T Davies, trop à fond sur Rose pour rendre Martha suffisamment attachante)


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 26 novembre 2013 à 22:28
Spoiler

"Burn with me."

La saison peine encore à se remettre de l'horrible Evolution of the Daleks et jusqu'ici, mis à part Gridlock, aucun épisode ne se détache pour proposer quelque chose de si intéressant.

C'est dommage d'en arriver à ce constat, car le pitch de la saison est bon. Mr. Saxon est un fil rouge fascinant et sans aucun doute le meilleur des 4 de RTD. L'intégration de la mère de Martha au scénario est fluide et cohérente. Le fait d'avoir fait un Ten fermé au début de la saison qui s'ouvre petit à petit à Martha est une brillante idée sur le papier qui ajoute de la continuité. Enfin, bien loin de la saison 1 "Kitsh et 90's" et de la saison 2 "Tennant et Pipper dans les Looney Toons", la saison 3 a le mérite d’être ultra sombre et beaucoup plus mature que la précédente, à l'image de sa compagne bien plus réfléchie que Rose, ce qui fait un contraste bienvenu.

Comment expliquer alors que très peu d'épisodes arrivent finalement à dépasser ce foutu 14/20 ?

Je ne sais pas. C'était juste pas de bol pour cette saison, on se retrouve avec deux moitiés extrêmement déséquilibrées. La seconde moitié est l'une des meilleures du show. Mais en attendant, je peux dire pourquoi 42 ne mérite pas une note géniale géniale.

Pendant les 20 premières minutes, j'ai eu peur, très peur. Un rythme ultra rapide qui laisse beaucoup trop peu de places aux personnages, en résultent des scènes stupides et clichés (particulièrement les morts). Le huis-clos est respecté mais aucune originalité n'y est apporté : le coup des 27 portes à ouvrir apparaît comme une facilité pour créer un but à l'épisode, entres autres. Certains dialogues sont aussi d'un niveau pitoyable. Pour couronner le tout, le Doc n'est pas très bien écrit. Quand il parle à Abi, juste veuve, il ignore tout ce qu'elle dit et zappe complètement sa peine. Eh oh, ce n'est pas Nine, c'est bien Ten. Je ne sais pas qui a dit à Tennant de jouer comme ça, si c'était dans le script ou que cela vient de lui, mais cela sonnait faux.

Comme si tout cela ne suffisait pas (oui les défauts commencent à s'accumuler) l'épisode est visuellement peu intéressant. Graeme Harper est un réalisateur des classics, pas du Nu Who, et cela se ressent ici, car dans une histoire aussi déjà-vu et peu originale, il en remet une couche en prenant des tons, des couleurs et des plans semblables au double-épisode du diable de la saison précédente.

Bref pendant une bonne partie de l'épisode, on se demande vraiment à quoi ça sert. A ce stade j'étais prêt à mettre 8...

Heureusement, si j'en viens à mettre pas mal de points de plus, c'est bien car il se passe des choses entre temps. Et bien, la grande force de l'épisode, c'est d'avoir intégrer l'évolution des rapports Martha/Docteur dans son scénario. La scène de la capsule "I'll save you" est formidablement bien mise en scène (pour le coup Harper a tout compris) et poignante. Le sauvetage héroïque a beau être cliché, il est prenant et se laisse regarder facilement. A l'intérieur de la capsule, on se pose enfin dans des dialogues et des plans soignés (c'est également à ce moment-là qu'interview le fil rouge Saxon que j'ai mentionné plus tôt et que j'ai adoré). Esthétiquement le contraste du bleu/orange est très joli et clairement on retient cette scène dans tout l'épisode.

Après cela, le Docteur se rend compte de la solution, ce qui offre un petit twist sympathique et bien préparé. En effet, l'actrice jouant la Capitaine était suffisamment bonne afin de nous faire subtilement comprendre lorsque le Docteur la questionne au début de l'épisode, elle cache le fait que le vaisseau possède bien un secret. Il utilise du carburant extrait de manière illégale, ce qui est la cause de tous les problèmes. Unique twist de l'épisode (pour de vrai, c'est le seul), il avait intérêt à être sympathique, et il est en effet à la fois surprenant (un Soleil vivant en même temps c'est difficile à prévoir) et cohérent. Le tout avec une petite pique à caractère politique/environnemental dedans puisque cela fait directement référence au pétrole et plus généralement à l'appropriation de la nature par l'Homme, même si ce n'est pas fait de façon très subtile par l'épisode.

"Humans! You grab whatever's nearest and bleed it dry!"

Après ça, c'est Martha qui à son tour va agir pour sauver le Docteur. Même si c'était plus symbolique qu'autre chose, car elle écoute finalement surtout ce que le Doc lui dit de faire, c'est bon de voir que les deux semblent sur un pied d'égalité. J'ai encore du mal avec Freema Agyeman (elle ne sait pas très bien jouer la panique ou la colère), mais l'actrice a un certain charme et un charisme à l'écran. La voir agir avec confiance depuis qu'elle sait qu'elle n'est plus simple passagère, et voir le Docteur en retour la traiter comme elle le mérite, fait vraiment du bien. Leur simple échange "And Martha... be careful." au début m'avait charmé. Ils sont mignons ! L'acquisition de la clé à la fin est une autre scène forte. Martha Jones se détache enfin vraiment de l'ombre de Rose, pour un certain temps du moins.

Le climax se résume donc à faire revivre un des monstres (qui sont assez réussis dans le concept je dois dire, se faire brûler la peau à cause d'un rayonnement émanant des yeux a un petit côté creepy assez parlant) afin de faire du pathos entre le couple, ainsi que Martha qui court dans les couloirs. C'est un peu dommage que la tension qu'on veut nous instaurer avec le rappel régulier du compte à rebours tombe à plat (l'épisode adopte une petit originalité en tentant de faire vivre les événements "en temps réel" de 42 minutes, mais ne s'y tient finalement pas totalement...).

42 donc. La grande question de la réponse à la vie l'univers et Elvis contre les Beatles et les Happy Numbers. Un épisode hyper étrange qui s'apprécie pour des raisons très différentes de la majorité des épisodes "pas mal" de cette trempe. Les jeux d'acteurs, incluant le Docteur et la compagne, sont parfois pauvres, la réalisation fait déjà-vu mais le scénario est intéressant, le huis clos est assez bien géré mais c'est surtout les rapports entre Martha et Ten qu'on aime... Il faut voir dans cet épisode des qualités bien à lui malgré son classicisme. Un épisode somme toute sympathique et relativement sous-estimé car plus souvent considéré comme mauvais, alors que malgré ses airs de recyclage il possède plusieurs qualités très intéressantes et annonce une pente montante dans la saison.


Avatar Puck Puck
Membre VIP
Avis neutre Déposé le 22 septembre 2013 à 22:48

C'était pas mal, mais trop similaire à the impossible planet. Et le soleil vivant, je le préfère dans Solaris... Mais bon, mieux que les précédents, quand même.


Avatar harey harey
Membre
Avis favorable Déposé le 01 juillet 2013 à 16:02

Je suis assez surprise de la moyenne de cet épisode et les avis négatifs. Certes, il y a un aspect "déjà vu", mais l'épisode est bien mené de bout en bout et très prenant. De plus, le raccrochement avec l'intrigue globale de la saison est bien intégré à l'histoire.


12.3

30 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Tempo
Tempo a noté cet épisode - 16
26 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 13
20 mai 2020
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 13
26 nov. 2015
Avatar de Gizmo
Gizmo a noté cet épisode - 11
18 juil. 2015
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 13
12 janv. 2015
Avatar de arnoglas
arnoglas a noté cet épisode - 14
26 nov. 2014
Avatar de ClaraOswald
ClaraOswald a noté cet épisode - 15
21 oct. 2014
Avatar de 4evaheroesf
4evaheroesf a noté cet épisode - 13
07 oct. 2014
Avatar de MembreSupprime2
MembreSupprime2 a noté cet épisode - 11
28 déc. 2013
Avatar de MrZ
MrZ a noté cet épisode - 13
24 déc. 2013
Avatar de ndanan2212
ndanan2212 a noté cet épisode - 12
24 nov. 2013
Avatar de Ostrya
Ostrya a noté cet épisode - 15
11 oct. 2013
Avatar de oberown
oberown a noté cet épisode - 14
27 sept. 2013
Avatar de Puck
Puck a noté cet épisode - 12
22 sept. 2013
Avatar de harey
harey a noté cet épisode - 14
01 juil. 2013
Avatar de MarieJeanne
MarieJeanne a noté cet épisode - 13
21 mai 2013
Avatar de Jasper
Jasper a noté cet épisode - 11
10 avril 2013
Avatar de Liam
Liam a noté cet épisode - 13
07 avril 2013
Avatar de Dreamsteam
Dreamsteam a noté cet épisode - 13
17 oct. 2012
Avatar de CultureShowtv
CultureShowtv a noté cet épisode - 13
12 oct. 2012
Avatar de Cannibal
Cannibal a noté cet épisode - 13
18 juin 2012
Avatar de Herisson
Herisson a noté cet épisode - 12
25 janv. 2012
Avatar de dewey
dewey a noté cet épisode - 12
15 janv. 2012
Avatar de Tan
Tan a noté cet épisode - 12
13 déc. 2011
Avatar de sin
sin a noté cet épisode - 8
19 sept. 2011
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 12
08 août 2011
Avatar de Aureylien
Aureylien a noté cet épisode - 4
31 juil. 2011
Avatar de elpiolito
elpiolito a noté cet épisode - 11
01 mars 2011
Avatar de Gouloudrouioul
Gouloudrouioul a noté cet épisode - 13
31 janv. 2011
Avatar de sanschiffre
sanschiffre a noté cet épisode - 10
20 oct. 2010

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.