Image illustrative de Little Fires Everywhere
Image illustrative de Little Fires Everywhere

Little Fires Everywhere

Rues bien droites, pelouses au cordeau : rien ne dépasse. À Shaker Heights, banlieue huppée de Cleveland, tout est luxe, calme et sérénité… Dans ce tableau bourgeois, les Richardson ne détonnent pas. Père avocat. Quatre ados sans histoire. La famille modèle. Tout le contraire de leurs nouveaux locataires : ...

Lire le résumé complet >

Terminée Américaine 55 minutes
Drama, Mini-Series Hulu 2020
13.5

1 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 1.01 - L'étincelle

The Spark

La vie parfaite de la famille Richardson est bouleversée par l'arrivée mystérieuse de l'artiste Mia Warren et de sa fille Pearl à Shaker Heights, Ohio, une ville idyllique fondée sur les principes utopiques de l'harmonie et de l'ordre. Poussée par un sentiment de culpabilité, Elena Richardson, en bonne samaritaine, loue un appartement au duo mère-fille, mêlant irrévocablement les destins des deux femmes.

Diffusion originale : 18 mars 2020

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 18 mars 2020
Réalisat.eur.rice.s : Lynn Shelton
Scénariste.s : Liz Tigelaar
Guest.s :

Tous les avis

Avatar Manoune398 Manoune398
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 21 mars 2020 à 09:38

Reese Witherspoon et Kerry Washington, voisines dans une banlieue américaine en 1997 ? Je ne pouvais pas manquer ça ! Je trouve Witherspoon parfaite dans son rôle, et même si j'ai plus de mal avec le jeu de Washington (que je connais bien depuis Scandal), elle est efficace également.

Je trouve les personnages extrêmement bien travaillés. Le livre doit aider en tant que base, mais le scénario expose très bien leurs différentes personnalités, qui s'assemblent comme un puzzle. C'est à la fois classique mais pas du tout caricatural, à l'image d'Elena qui est exaspérante en mère de famille coincée dans son égo et maniaque du contrôle, mais qui semble pourtant vraiment honnête (c'est le pire, en fin de compte).

De son côté, Mia apparait comme l'artiste cool qui a une super relation avec sa fille, mais elle se révèle assez égoïste elle-même. À la fois très différentes, ces deux mères de famille se complètent à la perfection, et leurs enfants viennent chercher en l'autre ce qu'ils n'ont pas chez eux. C'est donc vraiment bien travaillé, rien de fou techniquement mais c'est propre.

Les frustrations et les blessures anciennes de deux mères, qui aiment leur famille mais qui sont juste humaines et enfoncées dans leurs propres croyances, vont ressortir et j'espère que la tension saura être maîtrisée. Il y a aussi ces notions d'art, de perfectionnisme, d'identité... J'ai hâte de voir la suite !


14

1 note

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Manoune398
Manoune398 a noté cet épisode - 14
21 mars 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.