Image illustrative de Seinfeld
Image illustrative de Seinfeld

Seinfeld

Dans son propre rôle de comique, le bavard Jerry Seinfeld mène une vie qui ne le gâte pas tout le temps, notamment à cause des femmes. Avec son collaborateur malhonnête et son voisin loufoque, Jerry analyse toutes les petites choses du quotidien et les absurdités de la société.

Terminée Américaine 25 minutes
Comédie, Comedy NBC, France 2 1989
13.08

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 4.11 - Le pari

The Contest

Georges se fait surprendre par sa mère alors qu'il se masturbe. En racontant cette mésaventure à ses trois amis, tous décident de parier de l'argent sur celui qui parviendra à s'abstenir le plus longtemps possible. Ils vont alors rencontrer, chacun de leur coté, bien des difficultés...

Diffusion originale : 18 novembre 1992

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 18 novembre 1992
Réalisat.eur.rice.s : Tom Cherones
Scénariste.s : Larry David
Guest.s : Andrea Parker , Estelle Harris , Ilana Levine , Jane Leeves , Rachel Sweet

Tous les avis

Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 08 novembre 2019 à 21:42

L'épisode culte du concours de branlette, le voilà. 

C'est vraiment fort de la part d'un sitcom, surtout à cette époque, d'aborder un tel sujet si tabou. D'autant qu'à part une petite dérive creepy lorsque Kramer mate la voisine nue de sa fenêtre, assis sur une chaise, l'épisode arrive à rester très digne, de ne pas sombrer dans la vulgarité tout en étant très drôle. D'ailleurs, ce qui est bien est que le sujet de la masturbation n'est pas traité de manière conservatrice, l'acte n'est pas vu comme une chose honteuse ou sale (sauf évidemment lorsqu'on se fait surprendre à 30 ans passé par sa mère), mais au contraire, comme une chose naturelle qui permet de bien dormir et évite les montées de tensions. Du coup la conséquence de l'acte (notamment le fait de comprendre qui craque ou ne craque pas en les regardant dormir ou s'agiter dans leurs lits) est une idée de génie. Très drôle aussi sont les tentations : l'infirmière sexy qui fait les toilettes ou le boule de JFK Junior pour Elaine. 

Kramer perd le premier, quelques heures à peine après le pari. C'est bon et c'est raccord avec la personnalité du personnage. Son « I’m out » est énorme. 

Elaine ensuite. C'est d'ailleurs l'incompréhension puis la révélation de cet épisode : les femmes ont aussi des désirs et des besoins, la masturbation féminine existe. Au début les mecs ne veulent pas qu'Elaine fasse le pari. 

Elaine : I want in on this.

Jerry : No, no. It’s different.

Elaine : Why ?

Jerry : Because you’re a woman.

Elaine : So what ?

Jerry : It’s easier for a woman not to do it than a man. We have to do it. It’s part of our lifestyle. It’s like shaving.

Elaine : That is such baloney. I shave my legs.

Kramer : Not every day.

Mais finalement ils acceptent à condition d'une côte comme pour les paris sportifs. Faire perdre Elaine en deuxième est excellent. Comme je l'ai dit, je pense qu'à l'époque (et encore un peu maintenant), la sexualité féminine est peut-être encore plus taboue que l'onanisme. Qu'Elaine perde la deuxième prouve que la série est très progressistes dans ses idées. 

L'épisode est donc phénoménal, dommage que le final soit frustrant et qu'on ne sache pas qui gagne de Jerry ou de George. Je comprends le principe de vouloir comme d'habitude faire entrer en collision les différentes intrigues (Kramer va voir la voisine nue et Marla part avec JFK Jr), mais c'est nul de ne pas donner le nom du vainqueur. On les voit tous en train de bien dormir ce qui sous-entend que personne n'a résisté et on apprendra dans un épisode beaucoup plus tard au détour d'un dialogue que c'est George qui est resté le master of his domain, mais je trouve que c'est vraiment dommage de ne pas donner une vraie issue au pari. On dirait que pour le gag de fin où l’on apprend que Marla à coucher la première nuit, alors qu’elle a fait patienter Jerry de nombreuses soirées, Larry David, le scénariste, a oublié la finalité de son histoire. Cela gâche l'épisode, sans quoi, il aurait atteint une note max.

(Sinon, à noter qu'il s'agit de la première apparition d'Estelle Costanza, la maman de George interprétée par Estelle Harris).


Avatar vicmckay vicmckay
Membre
Avis favorable Déposé le 25 juin 2019 à 11:00

L'un des épisodes mythiques de la série. Proposer sur un grand network tout un épisode sur la masturbation est quand même assez osé. Seinfeld s'en tire d'une main de maître (je sais, c'est pas très fin) sans jamais se montrer vulgaire. Les dialogues sont brillants, les acteurs formidables. Seinfeld au sommet de son art. He is still the master of his domain.


16

3 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 17
08 nov. 2019
Avatar de vicmckay
vicmckay a noté cet épisode - 18
25 juin 2019
Avatar de pierre
pierre a noté cet épisode - 13
25 juil. 2012

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.