The Sopranos

Les Soprano

Chef de la mafia et père de famille, Tony Soprano confie ses angoisses au Dr Jennifer Melfi, son psychiatre.

Terminée Américaine 52 minutes
Drame HBO, Jimmy
14.4

4 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

6.21 - Fabriqué en Amérique

Made in America

Pas de résumé pour l'instant ...

Diffusion originale Diffusion française
10 June 2007 01 January 2000
Réalisateur(s) Scénariste(s) Guest(s)

Tous les avis

Youkoulayley
Administrateur
Avis favorable Déposé le 15 November 2016 à 10:12
Spoiler
#TeamNick J'ai du mal à croire que Tony soit mort dans ce final. La série nous a habitué à voir d'où venait le danger et jamais on a eu une mort qui venait un peu de nulle part. Et là, dans le resto, ben, je ressens pas trop le danger. Au contraire, j'ai plus ressenti que les Sopranos prenait de l'éloignement avec moi avec ce montage très particulier. Final parfait, et j'ai du mal à voir comment il aurait pu en être autrement sans tomber dans un gros mouais. J'admire encore plus le fait que Chase refuse de donner le fin mot de l'histoire, car "pour lui c'est évident". Bien ouéj. The Sopranos est définitivement une série incroyable.

shalashaska
Membre
Avis favorable Déposé le 14 May 2015 à 11:16
Et voilà, les Soprano c’est fini… Que dire sur cet épisode final ? Tout d’abord malgré toute la tension accumulée dans la fin de l’épisode précédent l’humour est toujours présent, jusqu'à la fin le personnage de Paulie nous fait rire. Enfin concernant la scène finale, ma première réaction fut la déception « mais c’est quoi cette scène finale!!! ». Mais en y réfléchissant, cette mise en scène est tout simplement géniale. Tout dans cette mise en scène est fait pour nous signaler le drame à venir. Le cadrage, le jeu de son avec la clochette de la porte, ce danger potentiel qui nous est présenté avec le type seul qui part aux toilettes et qui nous est montré en changeant de plan, les 2 blacks qui rentre dans le resto, la tension qui monte constamment au fur et à mesure que le temps passe et qui s’intensifie à chaque son de cloche, le créneau de Meadow interminable, et ce final sur le dernier son de clochette avec un gros plan sur le visage de Tony. Tous dans la mise en scène laisse présager que Tony se fait tuer, probablement par le type qui sort des toilettes (d’où ces 5 minutes de silence sur fond noir). Ainsi le happy end qui nous était proposé (toute la petite famille au resto) vole littéralement en éclat et Tony n’échappe pas à la brutalité de son milieu et de ses actes il fini lui aussi par y passer. D’une façon plus générale ce final rejoint le propos de David Chase, qui, tout au long de la série, nous aura dépeint un monde mafieux sombre et sans pitié. Il va ici jusqu’au bout des choses en liquidant le personnage principal, une façon aussi d’affirmer que cela ne se termine pas vraiment et que cette spirale de violence continuera encore et toujours. Un superbe finale, pour une Enorme série !
11 réponses
Voir les réponses

nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 30 June 2014 à 15:15
Spoiler
En fait, le côté brutal et abrupt de cette fin vient du fait ….. qu’il n’y a pas fin, tout simplement. Mais cela n’a rien de vraiment surprenant, The Sopranos a toujours un rapport très particulier avec les dénouements. Les épisodes se terminaient souvent presque en stand alone, résolvant les intrigues développées. Jamais de cliffhanger (sauf une fois, mythique). Même les arcs narratifs se terminaient de manière imprévue (exemple l’histoire de Ritchie Aprile qui disparaît de manière totalement inattendue juste avant que la tension qu’il générait ne s’embrasse, ou la mise en écoute du FBI abandonnée sur un détail). Pareil, si les deux premières saisons se terminaient en clôturant la majorité de ses arcs (dans l’apaisement souvent d’ailleurs), à partir de la saison 3, ce n’était plus le cas. Les intrigues débordaient sur la saison suivante ( Adrianna et Cifaretto). Les seasons finales ne différaient plus de l’épisode commun. La coupure inter saison devenait une contrainte obligée, mais la série n’en tenait plus compte. Elle s’en contrefichait. C’est elle qui imposait le rythme. A l’image de Tony Soprano, la série devenait un monstre égoïste qui refusait de changer sa ligne de conduite, même pour nous plaire. C’est l’impression que donne la dernière scène de ce dernier épisode, le sentiment que l’histoire n’est pas finie, qu’elle continuera, mais sans nous. On a l’impression que c’est nous, le spectateur qui sommes faits éjecter de l’histoire. Et de ce fait, cette fin, frustrante au premier abord, est parfaite pour The Sopranos. C’est logique de voir cette série sans concession nous quitter, comme ça, brutalement, sans une explication, sans un mot d’excuse. N’empêche, imaginer que je ne verrai plus jamais un nouvel épisode de The Sopranos, bah moi, ça me donne envie de chialer.

PressPlay
Membre
Avis favorable Déposé le 10 February 2014 à 14:07
2 mois quasiment après avoir vu ce final... il est bien temps de laisser un com et une note à cet épisode. Si tu n'as pas encore maté ce final je te conseille de ne pas lire mon avis cela serait bête de se faire spoiler un final aussi légendaire et déroutant! Bon pour faire vite sur l’épisode dans un 1er temps car cest la scène finale qui m’importe le plus… Mais les faits importants sont : On apprend que Carlo aurait retourné sa veste pour sauver son fils (qui s’est fait choper par les filcs) et va témoigner auprès d’un grand jury. Envoyant ainsi Tony en prison (80-90% de chance dy aller dixit Mink, son avocat). Tout au long de la série Tony ne cessait de répéter qu’il n’y avait que 2 fins possibles pour les mecs de son statut : Prison ou la Mort. Entre temps la guerre entre Tony et Phil touche à sa fin. Ce dernier se fait fumait ds une station essence devant sa femme et petits enfants. De manière sèche Phil n’a rien vu venir. AJ trouve finalement sa voie grâce à Tony! Meadow semble aussi avoir son avenir sur de bons rails. Tony passe voir son oncle une dernière fois. Bref je n’irai pas dire que c’est un happy end mais ça aurait pu être pire. Et là on rentre dans la dernière scène ! Déroutante à mes yeux et aux yeux de tous. J’en ai fini des series ! jen ai vu des fins excellentes ! bonnes ! mauvaises ! nulles ! ou même géniales, et je dois avouer que jai trouvé celui-ci « Genial d’originalité» partageant les avis ci-dessous ! Je ne vois pas d’autres possibilités qu’un Pov pour ce black out. Comme le dit tres bien antofisherb c’est « l’incomprehension » ds un 1er temps forcement, Encore fallait-il connaitre le subterfuge ! et aussi « l’inconscient », nos sensations qui nous font dire que quelques choses se trame, qui tourne pas rond ! perso je pensais que le FBI allait débarquer avant que Meadow se gare, ruinant ainsi leur dernier repas et moment en famille! Mais les indices pointent vers son exécution sèche et soudaine (cf comme celle de phil). Tony le disait (cf « 2 issues possibles: prison ou mort » ). Bobby en parlait à la fin de l’avant dernier episode ds un flashback : cf « tu ne dois meme pas l’entendre quand ça t’arrive » en parlant de se prendre une balle en pleine tete. Et surtout le schema tout au long de la scene plan sur Tony/ clochette/Pov Tony... Je suis allé lire l’interview de David Chase le createur de la serie realisé fin 2012 (le lien en bas pour ceux que ça interresse), qui refuse tjrs à ce jour de dire ce qu’il se passe laissant planer le doute sur une fin ouverte, (alors qu’il semble il n’y avoir qu’une fin possible pour lui). Mais je retiens surtout ça de son interview : « Mais parfois, j'essaye de laisser parler mon inconscient. Donc pourquoi est-ce que j'ai terminé sur cette dernière scène? Je pensais que tout le monde allait saisir. Que même s'ils n'allaient pas pouvoir l'expliquer, les gens allaient le comprendre, au fond d'eux». En fonction des réactions du public, a-t-il l'impression que les gens ont saisi? «Oui, je le pense». Cela dit, saisir et comprendre sont deux notions différentes, et il reconnaît que si les gens ont autant été chamboulés par cet écran noir, c'est qu'il manquait quelque-chose. «J'ai voulu faire un truc filmique», poursuit-il, «pour pouvoir dire des choses sur la vie» «Vous marchez à l'instinct. Je ne sais pas trop. Un artiste doit-il connaître toutes les raisons du moindre coup de pinceau? Devez-vous connaître toutes les explications, de la moindre petite chose? Ce n'est pas de la science, c'est de l'art. Vous jouez avec vos émotions, votre inconscient, votre subconscient». voici le lien : http://www.slate.fr/story/65951/sopranos-fin-serie-david-chase

Antofisherb
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 31 August 2013 à 20:40
J'ai laissé écoulé plus d'un mois entre la vision de ce final et l'avis que j'écris actuellement, histoire de bien laisser mariner (même si du coup je m'en souviens un peu moins). On ne peut pas vraiment dire qu'il s'agit là du meilleur épisode de la série, tant une partie de l'épisode résonne un peu comme une sorte de happy-end pour Tony Soprano et sa bande. C'est d'ailleurs ce que je pensais également des dernières minutes, en parallèle de mon incompréhension devant cette mise en scène si particulière, et, je dois bien l'avouer, d'une certaine déception. Mais il n'en est rien, et après quelques recherches et un peu de réflexion, pour moi il s'agit là d'une mise en scène de pur génie, d'une précision rythmique très méticuleuse tout en jouant avec l'inconscient du spectateur. Du grand art, et pas seulement par cette fin, mais par la série toute entière. Tu nous manqueras, James Gandolfini.
4 réponses
Voir les réponses

dewey
Membre
Avis favorable Déposé le 13 September 2011 à 08:22
J'irais peut être pas jusqu'à mettre 20, mais il est clair que cet épisode est une vraie réussite. Le meilleur Series Finale que j'ai vu pour l'instant après celui de Six Feet Under. En 55 minutes, la série se fige dans une situation finale qui donne l'impression que rien n'a réelement changé alors que si l'on regarde bien de près, en fait, cette victoire apparante de Tony est plutôt une défaite. Il aura perdu et aura fait perdre énormément à son entourage pour devenir le maître de New York, et encore, la scène finale, qui, comme l'a très justement dit Nevermore29, est d'un génie absolu que certains détracteurs de cet épisode final considèreront comme un foutage de gueule, laisse sous entendre, selon la façon dont elle est faite, qu'il va pas rester le maître bien longtemps. Cette fin pousse chaque spectateur à se propre interprétation, personnelement je trouve la scène très orientée vers une possibilité qui serait totalement dans la logique de la série, bien que la situation opposée ne thraïsse pas non plus son esprit. David Chase a satisfait ainsi ceux qui haïssait Tony comme ceux qui l'adoraient ... En gros, l'épisode est un peu moins prenant que son prédecesseur (que je considère comme la partie 1 du final), mais c'est un épisode excellent, qui rend honneur à cette excellente série, et cet épisode prouve, à mes yeux, que The Sopranos font définitivement partie des meilleures séries de tous les temps !

Nevermore29
Membre
Avis favorable Déposé le 12 September 2011 à 23:55
Bon allez j'attaque... J'ai eu l'occasion de rédiger un mémoire sur les Sopranos lors de mon année de Master 1 à la fac, donc je suis un peu dans l'obligation de livrer mon point de vue sur ce phénomène. Je ne prendrai pas le temps de tout reprendre depuis le début... Pa conséquent, je note ce dernier épisode en guise de conclusion pour la série qui, à mon sens bien sûr (et je ne détiens certainement pas la vérité absolue), représente une révolution dans l'histoire de la télévision. Si on devait analyser la profondeur de chaque personnage au fil des épisodes, on pourrait certainement y consacrer des livres entiers. Bref, ce dernier épisode achève un monument de la culture télévisuelle (il y a un avant et un après The Sopranos). Étude approfondie de la culture Italo Américaine, portrait d'une Amérique décadente et en proie à l'évolution des cultures, le crime organisé en guise de parabole d'un système capitaliste vieillissant, tranche de vie d'une famille américaine de base (ou du moins ancrée dans la culture pop), psychanalyse d'un père de famille mafieux et ambigu, Naissance, vie et mort d'un système dans le système... Bref, violence, trahison, liens affectifs, importance de la famille, gastronomie, vengeance, amitié, fraternité, suspicion et amour.. Tout, absolument tout est abordé dans cette série et ce dernier épisode nous livre ce que la télévision sait faire de mieux, une addiction totale... La scène finale est juste fabuleuse car elle laisse planer un doute sur le devenir de Tony, et c'est très bien comme ça. Ces 8 années passées en sa compagnie nous font réaliser qu'il faisait partie de notre quotidien malgré ses défauts et ses qualités... Bref, en un mot comme en mille ne passez pas à coté de cette série !!! Elle est tout simplement incontournable !!!
1 réponse
Voir les réponses

19

7 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Youkoulayley a noté cet épisode - 20
15 Nov 2016
dewey a noté cet épisode - 19
23 Aug 2016
shalashaska a noté cet épisode - 18
14 May 2015
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 20
30 Jun 2014
PressPlay a noté cet épisode - 19
10 Feb 2014
Antofisherb a noté cet épisode - 17
31 Aug 2013
Nevermore29 a noté cet épisode - 20
12 Sep 2011

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.