Critique : Broadchurch 2.07

Le 22 février 2015 à 11:17  |  ~ 4 minutes de lecture
Après une saison un peu deçà de la première, le show arrivera-t-il à nous servir une fin aussi bluffante ?

Critique : Broadchurch 2.07

~ 4 minutes de lecture
Après une saison un peu deçà de la première, le show arrivera-t-il à nous servir une fin aussi bluffante ?
Par PuckyPotts

Le show avait montré lors des derniers épisodes quelques signes de faiblesse dus principalement à un éparpillement de l'histoire. Heureusement, l'épisode de la semaine dernière nous redonnait espoir et la dernière ligne droite de la saison s'annonce aussi prenante que celle de la première.

 

 

Une histoire qui repart

 


C'était un danger qui pendait au nez du show depuis le début de la saison. Le grand nombre d'intrigues risquait en effet de ne pas laisser la place nécessaire au développement de ces dernières. Et ce fut le cas lors des derniers épisodes qui commençaient à en souffrir. Mais, c'était sans compter le talant de showrunner de Chibnall. Si les deux intrigues ne semblent toujours se recouper, si tant soit peu qu'elles y soient destinées, le show arbore une plus grande unité de temps et de lieux.

 

 

Claire ramène le pendentif

 


C'est peut-être à double tranchant. La ville de Broadchurch ne vit plus. Là, où dans la première saison de nombreux habitants nous étaient présentés dans différents lieux emblématiques de la petite bourgade, la caméra ne se concentre plus que sur un petit nombre d'entre eux et la plupart du temps dans le palais de justice. Est-ce pour signifier que ces personnages ont définitivement perdu leur ancrage et que l'emprise du procès s'est refermée sur eux pour ne plus jamais les quitter. Je vais peut-être vous paraître insistant sur les parallèles, mais le couple Latimer semble fatalement devoir se finir comme le couple Gillespies.



Une reprise en main

 


À l'image de la série qui a su redonner un intérêt à son intrigue, les personnages de ce que je me refuserai dorénavant à appeler le bon camp, reprennent la situation en main. Il est intéressant de remarquer que Chibnall a écrit ses personnages comme prenant part à un tout. Pour simplifier, dans un même camp soit tous les personnages subissent une descente aux enfers, soit tous les personnages évitent les pièges qui leur sont tendus. Ainsi, Hardy obtient enfin un pacemaker et revit complètement, Miller retrouve une autorité, récupère son fils et son amie, Jocelyn admet enfin son handicap et son amour pour Magie. Symétriquement, Joe n'a plus le soutient de Paul, Sharon est accaparée par son fils, là où Jocelyn n'a plus à supporter le poids de sa mère, et Claire ne sait plus où elle est. Au milieu de tout ce beau monde : les deux familles des victimes pour qui il est impossible de dire quoi que ce soit.

 

 

Elie et Beth

 


Qu'il est plaisant finalement de retrouver les deux enquêteurs aux manettes. Certes, ils sont limités dans leurs moyens, mais ce n'est pas pour autant que l'enquête n'avance pas. Elle est même rouverte ! On peut regretter que la piste de l'usine ne soit pas plus creusée. On peut aisément sentir Chibnall retenir son souffle avant de nous surprendre pour le dernier épisode. Il est toujours impossible à l'heure de prédire ce qu'il va se passer. Je salue au passage la gestion du suspense des auteurs qui est impressionnante même si le cliffhanger de la fin est plutôt putassié. Certaines mauvaises langues diront que ça change des spoilers de la BBC...



La tension dramatique s'accentue

 


Car il faut bien reconnaître, la tension est à son paroxysme. Ce n'est pas la tension à laquelle nous avait habitué Chibnall dans la première saison. Ce n'est pas cette sensation d'empressement qui parcourait la tranquille ville de Broadchurch. Non, maintenant l'action se passe principalement dans trois endroits : le palais de justice, la maison d'Hardy et la plage. C'est à huis clos que l'action se déroule. Les personnages passent successivement devant le jugement des autres. Quelque chose va éclater et c'est cette latence qui crée la tension.

 

 

Joe miller au procès

 


On se rend bien compte d'ailleurs que le couple Ashworth est acculé. Claire a perdu la confiance des deux anciens détectives. Eve Myles nous offre une magnifique prestation. On regrette que son personnage n'apparaisse pas plus souvent pour donner toute la place au talent de Myles. Le personnage de Claire est certainement le plus ambiguë de tous. Ses motivations restent à ce jour inconnues. Qui est donc cette personne qui attend Ashworth en France ? Nous attendons des réponses pour le prochain épisode !

 



Chibnall possède toutes les clés pour nous offrir un final époustouflant. Je n'ai pas pu écrire de critiques pour le milieu de saison alors que ce sont les épisodes qui en demandaient le plus. Les premiers épisodes et celui-ci sont de très bonnes factures, mais la saison n'a pas été aussi convaincante que la première. J'y reviendrai peut-être dans un bilan après le final. En tout cas, il est impossible d'être insensible au cliffhanger, nous aurons bientôt la réponse.

 



Note : 15/20

L'auteur

Commentaires

Avatar Galax
Galax
"Il est toujours impossible à l'heure de prédire ce qu'il va se passer." Joe va être libéré, tout le monde va être sous le choc, on va savoir comment Claire et Lee sont mêlés au meurtre des filles, Alec va leur souhaiter bon vent et on ne les reverra plus jamais (bon d'accord ça c'est plus un souhait qu'une prédiction) et enfin bien sûr à la fin Joe va être assassiné alors qu'il faisait une promenade nocturne au bord de la falaise où Danny a été tué alors qu'il se ressassait le passé, dans un cliff où on ne voit pas son agresseur mais qui va déclencher la saison 3, cette dernière se concentrant sur une enquête où Ellie va s'en prendre plein la gueule mais où "tout le monde avait des raisons, tout le monde est suspect !". De rien ;) (n'empêche ça serait marrant si ça se passait vraiment comme ça...) Je suis d'accord avec ce que tu dis dans ta critique, concernant le changement de ton par rapport à la saison 1, je pense que je le vis juste plus mal que toi. Et bien vu le parallèle entre les deux clans mais ça ne rachète selon moi pas un flottement pendant la moitié de la saison avec un suspens pas-si-bien géré que ça pour qu'on se retrouve avec un tel cliff en avant-dernier épisode...

Avatar Gizmo
Gizmo
Haha, merci Galax je pense exactement la même chose !

Avatar PuckyPotts
PuckyPotts
C'est ce que je laisse entendre à la fin de la critique. L'épisode est très bon en soi. Les deux premiers de la saison également. Mais le reste de la saison est plus faiblard. C'est pour ça que j'aurais aimé pouvoir en faire la critique mais je n'ai pas pu. Donc je pense effectivement que ça mérite un bilan de saison après le dernier épisode pour aborder ce point :) .

Image Broadchurch
13.91
13.5
12.17

Derniers articles sur la saison

Critique : Broadchurch 2.02

Après l'émoi qu'a suscité le premier épisode, Chris Chibnall doit maintenant réussir à mener de front deux intrigues importantes qui ne semblent, pour le moment, pas reliées.

Critique : Broadchurch 2.01

Ambitieux, Chris Chibnall nous livre un début de saison inattendu et de nouveaux protagonistes.