Critique : Burn Notice 1.02

Le 16 octobre 2009 à 00:00  |  ~ 4 minutes de lecture
Burn Notice épisode 1 partie 2 ou comment faire compliqué en divisant un pilote en deux épisodes.
Par Bleak

Critique : Burn Notice 1.02

~ 4 minutes de lecture
Burn Notice épisode 1 partie 2 ou comment faire compliqué en divisant un pilote en deux épisodes.
Par Bleak

Garçon, la suite!

 

Après un moment de solitude où Michael se fait draguer par un expert en tableaux, nous découvrons très rapidement la solution de l'enquête. Que vous dire à ce sujet si ce n'est que celle-ci n'était pas franchement originale ni même très prenante.

Ce qui peut être intéressant dans les enquêtes menées par Michael ce sont ces commentaires qu'il donne à chaque fois qu'il applique quelque chose qui lui a été enseigné lors de sa formation d'agent secret. Cela nous permet d'apprendre des comportements à adopter ou des petites astuces qui peuvent être utiles dans des cas très spécifiques que nous ne rencontrerons que très rarement dans notre humble existence bien que certains conseils de combats soient aussi apportés.

L'autre petite chose intéressante c'est que ici Westen n'est pas flic, il s'expose donc à des représailles même quand l'affaire est élucidée et doit de ce fait se défendre par ses propres moyens. Ceci nous amène à voir notre agent secret "piéger" une maison sous des airs de Maman je m'occupe des méchants.

 

 

Michael Westen, un homme exceptionnel

 

- Ici la voix. Bleak, pourquoi as tu déclenché l'alarme des secrets?

- J'ai déclenché l'alarme des secrets car je pense avoir découvert le secret de Michael.

- Quel est-il?

- Je pense que Michael est le fils caché de McGyver!

Hahaha vous y avez tous cru!

Plus sérieusement Michael Westen me rappelle McGyver dans la mesure où il fabrique un tas de choses avec des objets anodins. Par exemple, il est capable de fabriquer une sorte de micro d'espionnage avec un téléphone pour gosse, une batterie (de téléphone bien sûr) et en bidouillant les circuits intérieurs. Vraiment balèze le mec.

Michael, c'est aussi le défenseur des opprimés, il n'hésite pas a enseigner la baston à un gamin pour qu'il mette une raclée à ceux qui l'embêtent. Attention, ce n'est pas du genre tu te mets en position fœtus à la JD de Scrubs, c'est plutôt tu mets un coup de boule à celui qui te cherche puis tu lui colle quelques droites bien comme il faut. Assez efficace, je dois dire.

Michael, c'est aussi un mec pas rancunier du tout. Se faire balancer par ses potes, ça ne le dérange pas. Selon lui, il vaut même mieux que ça soit eux plutôt qu'un inconnu. D'ailleurs ses deux amis actuels (Sam et Fiona) l'ont tous les deux déjà balancé dans le passé. Je savais que les américains avaient une définition de l'amitié bien à eux, mais là faut pas pousser mémé dans les orties quand même.

 

 

Comique nous revoilà

Encore une fois, c'est l'humour qui sauve cette deuxième partie de pilot. Certes, celui-ci est moins présent mais il est tout aussi efficace:

"- Faut que je passe un coup de fil.

- Tu veux mon téléphone?

- Tu rigole, autant mettre la tête dans un micro-ondes."

Bon c'est vrai que ça vole pas haut, mais moi ça me fait bien marrer. Allez une deuxième pour la route, un proverbe à la Michael Westen:

"Le chantage, c'est comme avoir un pitbull: il peut te protéger mais il peut aussi t'arracher la main d'un coup de mâchoire"

 

 

Conclusion number two

 

Pour en finir définitivement avec cet épisode 1, je dirais que mes impressions sont relativement les mêmes qu'après la vision de la première partie du pilot. Ça ne décolle pas vraiment, on accroche un peu mais sans plus et on a un peu peur du fait que ça tourne en rond s'il n'y a pas plus de piment que ça à l'avenir.

Je tenais aussi à souligner quelque chose de très gênant, c'est le nombre de ralentissements et d'arrêts sur images surtout au début et à la fin de cette partie. Honnêtement ça ne sert à rien et c'est vraiment agaçant on a plus l'impression que c'est notre ordinateur qui rame qu'autre chose.

Série à suivre, donc, en espérant que la suite s'améliore un poco.

 

 

J'ai aimé:

 

  • l'humour
  • les conseils de Michael dans l'élaboration de ses objets

 

 

Je n'ai pas aimé:

 

  • l'enquête n'est pas vraiment intéressante (comme la majorité des séries de nos jours je pense)
  • les personnages secondaires pourraient être plus originaux

 

 

Note: 11/20

L'auteur

Commentaires

Pas de commentaires pour l'instant...

Derniers articles sur la saison

Critique : Burn Notice 1.01

Burn Notice épisode 1 partie 1 ou comment le gouvernement américain prend soin de ses agents secrets en mission au Nigeria.