« My precious Série-All. » Gollum  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Critique : Luther 3.03 - Episode 3



Le cousin germain de Dexter vient semer la pagaille dans le monde de Luther et celui-ci ne compte pas le laisser faire, le tout sur fond de cabale et de tweets mystérieux.


Luther
Genres :
Drame, Policier
Série anglaise
Année : 2010
Format : 60 min
BBC One Canal+



Exit le tueur voyeur de vocations, place maintenant à son homologue à la gâchette facile. Ce dernier, à la différence du précédent, se qualifie de justicier et compte envoyer ad patres criminels, violeurs et pécheurs avec ou sans l’aide de la police. Luther se retrouve dans de beaux draps lorsqu’en sus de cette cabale improvisée, les agents Stark et Grey viennent enflammer la dispute qui les oppose au matou. Les fauteurs de trouble, en s’approchant de sa promise, comptent remuer le couteau dans la plaie et briser ainsi le cœur du grand John. Un épisode chargé de tension et de castagne qui verra le trépas d’un personnage dont le taux de sympathie frisait les 90 pour cent.


Arrête-moi si tu peux

 

Tom Marwood, le tueur en personne.

 

L’épisode 3 fut un épisode très intense, que ce soit au niveau de l’enquête, des intrigues secondaires ou des thématiques abordées (comme la place de la justice). Tout d’abord, Tom Marwood, le criminel au menu du jour, est décrit d’une manière qui le rend plus sympathique que la plupart des tueurs à l’écran : après tout, le monsieur, tel un Dexter bis, s’attaque à ceux que la société veut voir derrière les barreaux. Mais il s’avèrera vite évident qu’il n’est plus seulement mu par une soif de justice et semble se complaire dans son nouveau rôle de bourreau jusqu’à plonger lui-même dans le vice qu’il réprouvait.

Ce parti pris permet de rendre l’histoire plus intéressante puisqu’à première vue, le tueur paraît moins nuisible que ses victimes. L’arc narratif de l’enquête sur Luther passe au second plan. C’est, à mon avis, une bonne chose, car l’affaire principale est plus prenante que l’intrigue susmentionnée, d’autant plus que cette dernière n’a pour seule fonction que de causer des soucis à Luther avec Mary plutôt qu’autre chose. Il y a beaucoup de moments de tension, l’assaut initial sur le couple se révèle choquant et assez inquiétant comme c’est le cas pour la scène où une foule tente d’empêcher Luther de sauver une des victimes de notre tueur (mais un peu trop grosse pour paraître cohérente). Seul reproche, les scénaristes ont pompé sur Black Mirror le thème de la cabale, mal exploité ici ; sans oublier le principal antagoniste aux antipodes du charisme badass...

Mitigé. Mon jugement reste mitigé. Le scénario monte lentement en puissance, à partir d’un début pas très original pour débouler sur une fin d’épisode plus prenante. Cependant, hormis cette scène finale qui se solde par la mort (vaine et gratuite, enfin, vite expédiée) de Ripley (qui ne fait d’ailleurs pas honneur au pauvre), je n’ai pas trouvé cet épisode à la hauteur de ce que la série ait pu nous proploser de mieux par le passé. L’ambiance est moins glauque, moins noire, les personnages moins profonds et sinistres comme à leur habitude. En effet, Stark n’apparait que peu et Luther ne détient plus cette folie et les démons qui le rendaient imprévisible, et donc passionnant. Ce qui fait que cet épisode n’est finalement qu’un bon épisode de cop show au traitement somme toute classique.

Et que dire de l’envoûtante Alice, absente à l’appel ? L’attente continuelle d’Alice Morgan gâche un peu le plaisir, à mon goût. Je ne comprends vraiment pas les scénaristes : pourquoi ne pas exploiter ce personnage formidable qui permettait d’instaurer une certaine dynamique et plaisait aux aficionados (moi, le premier) ? Entre-temps, rien ne va plus.

 

John Luthe’ (à prononcer comme Erin Gray)

 

Erin Gray, l'amie de Luther qui ne lui veut que du mal.

 

Saluons quand même la prestation honorable de Warren Brown et jouons au jeu des prédictions. Délibérée ou non, la mort tragique de Ripley, comme je l’ai susmentionnée, vient s’ajouter à la lourde conscience de Luther et rappelle celle de son épouse Zoe. Il sera intéressant de voir comment cette nouvelle affectera le colosse dans sa traque de Marwood. En outre, les deux intéressés ont eu une discussion animée où Marwood, pointant son fusil à pompe sur Luther, a discuté de la moralité de ses actions et la place de la justice. Cette scène est passionnante et j’espère que nous allons voir une autre rencontre similaire, voire une confrontation plus intense.

Sans vouloir paraître de mauvaise foi, en prenant du recul, la saison 3 me paraît bien faiblarde, la faute au scénario, aux situations mille et une fois revues et aux incohérences. Finalement, cet épisode ne déroge pas à la règle : les revirements de situation sont téléphonés et sonnent trop faux. Un exemple : qui ne s’est pas attendue à ce que la victime demande devant les médias à exécuter le violeur ? Un arrière-goût de déception se fait sentir. Résumé : un tueur pète les plombs, twitte à d’autres imbéciles (Luther qui se fait ruer de coups, une blague ?) et descend un flic avant de se barrer en quelques secondes (c’était nécessaire de le tuer, dis donc). Et, cerise sur le gâteau, il n’oublie pas de passer un petit coup d’œil dans la belle demeure de Luther où se trouve Mary Day (tiens, tiens, d’où il connaît l’adresse ?).

 

Justin Ripley, martyr malgré lui.

 

Bref, un personnage sympathique et présent depuis le tout début de la série disparaît pour un rien, tué par un tueur lambda sans charisme. C’est d’autant plus regrettable qu’à ce stade de la série, il est possible que ces quatre épisodes de cette troisième saison soient également les derniers du show. Neil Cross et ses sbires ne prennent même pas le temps d’apporter du soin aux intrigues afin d’éviter les grosses ficelles alors que le temps qu’ils avaient à disposition et le nombre d’épisodes auraient dû nous fournir un résultat de bonne facture. Surtout avec deux personnages comme Luther et Alice (sous-exploités pour l’instant). 

Et que penser de l’enquête de Stark ? C’est sans aucun doute cette intrigue qui a le plus desservi la saison. Non seulement le monsieur n’est qu’une caricature, mais surtout il ne sert à rien, n’apportant jamais aucun moment de doute, d’inquiétude… Et puis, la passivité de Grey me tue. Je semble un peu sévère, mais n’oublions pas que les auteurs avaient promis : « quatre épisodes parfaitement sombres à vous glacer le sang. » Mention spéciale pour la photographie et la réalisation toujours aussi léchées, avec cette fois-ci, une prédilection pour les plans plus serrés et les lumières vives.

 

L’épisode en lui-même n’est pas mauvais. Loin de là ! Mais, il manque l’étincelle, le truc pour rendre la série moins prévisible, plus captivante. Depuis cette troisième saison (et je serais tenté de mettre la deuxième dans le même moule), Luther tourne en rond, réutilise les mêmes codes et le personnage de Luther en est le symbole. Bien que campé par l’impressionnant Idris Elba, le vieux John perd de sa superbe et semble se plaire dans sa nouvelle routine. L’intrigue de l’enquête de Luther avec le fameux Stark, souhaitant le faire tomber, est assez grossière d’autant plus que les intrigues policières ne surprennent plus.


J’ai aimé :

  • Réalisation soignée
  • Je cherche encore…

 

Je n’ai pas aimé :

  • Enquête principale faiblarde
  • Luther en retrait
  • Pas d’Alice

 

Ma note : 12/20

 

Alice Morgan, la seule, l'unique.




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

Hopper Hopper
14 avis
20 notes
Moyenne : 16.05

 Michel Drucker des séries

Un amoureux des (bonnes) séries et du (grand) cinéma pour paraître élitiste. Oui, j'aime les filles.

3 commentaires sur cet article


gravatar
#1
Taoby a écrit le 29/07/2013 à 15h17
Bien joué tu me fait revoir mon jugement et pour le coup et baisser ma note.
Et tu a parfaitement raison sur une chose, l'aspect animal et imprévisible de Luther a complétement disparu.

Et ça me gêne beaucoup en fait.
gravatar
#2
Kaidjin a écrit le 29/07/2013 à 20h18
Pas complètement d'accord avec ton analyse, malgré la première partie de la critique ou je retrouve pas mal de phrases de mon avis sur l'épisode ^^

Je suis globalement d'accord évidemment, l'épisode (et certes, la saison) est un peu en dessous du reste. Mais il y a plusieurs points que tu cites qui m'interpellent un peu.

Tu dis : "Un exemple : qui ne s’est pas attendue à ce que la victime demande devant les médias à exécuter le violeur ? Un arrière-goût de déception se fait sentir."
Moi. Une série comme Luther, je m'attendais à ce que la fille demande grâce, et que le méchant le tue quand même, ce qui aurait justifié son basculement dans la folie, et rendu plus crédible la mort de Ripley. Du coup, ça crée effectivement une petite incompréhension sur cette scène, mais moi j'ai été surpris. Et dans un thriller aux airs de cop-show, c'est très important d'être surpris.

Sur la surprise justement, Il en a été de même pour la mort de Ripley d'ailleurs, puisque le méchant avait un petit air de gentil.

Tu dis également : "Et que penser de l’enquête de Stark ? C’est sans aucun doute cette intrigue qui a le plus desservi la saison. Non seulement le monsieur n’est qu’une caricature, mais surtout il ne sert à rien, n’apportant jamais aucun moment de doute, d’inquiétude…"
C'est peut être subjectif mais je trouve au contraire le personnage de Stark très réussi. Il est parfaitement dans l'ambiance Luther à mon gout, notamment sa confrontation avec Luther a propos d'une simple expression "Qui sème le vent, récolte la tempête". J'ai vraiment très envie de voir qui va gagner cette confrontation. Qui est vraiment la tempête.

Bref, globalement c'est vrai, la qualité est moindre sur cet épisode. Mais je suis un peu moins pessimiste que toi. Quand au dernier épisode, je ne l'ai pas encore vu mais pour moi la saison peut encore largement me laisser une impression positive !
gravatar
#3
Hopper a écrit le 02/08/2013 à 00h32
Merci à Taoby et Kaidjin pour vos commentaires !

Pour répondre à Kaidjin, j'avais fini la saison 3 de Luther lorsque j'ai commencé ma critique. Donc, il est évident que mon point de vue ait été influencé par une vision plus globale. Tu comprendras pourquoi j'ai descendu l'enquête de Stark puisqu'au finale, elle ne montrera pas tout son potentiel. En ce qui concerne la surprise, ça reste subjectif, donc, je préfère ne pas m'avancer sur ce terrain.

Par contre, j'aurais bien vu Stark et son amie occuper une place importante. Ça aurait pu être plus intéressant si Stark avait tué Ripley, par exemple, à la place d'un tueur lambda et cela aurait été plus lié à l'intrigue de Luther et le retour d'Alice n'en serait que plus jouissif. En fait, je reproche à Luther sa routine avec un enquête tous les deux épisodes au lieu de se focaliser sur un arc particulier en quatre épisodes.



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


14.71

21 notes

Dernières notes :

  • 14 par cedric2506
  • 15 par ClaraOswald
  • 14 par nicolus

Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cette série.
favorables
8 avis
neutres
1 avis
défavorables
0 avis

Derniers avis sur cet épisode



bobbywan - favorable
Un peu sous le choc! je dois dire que je ne l'ai pas vu venir... le dernier épisode s'annonce intense! j'ai hate de ...

Alm76 - favorable
Encore un bon épisode ! je ne veux pas spoiler mais j'ai été aussi très surpris par la fin, je l'aimais bien ce ...

Donner votre avisTous les avis