« Série-All is coming. » Game of Thrones  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Le Coin des Super-Héros : Semaine 1


Nouvelles saisons pour les super-héros sur la CW, nouveau concept sur Série-All : revenir sur les quatre séries dans un même article. Cette semaine : les épisodes de reprise de The Flash et d'Arrow.


Arrow
Genres :
Action, Drame
Série américaine
Année : 2012
Format : 42 min
The CW

J’adore les super-héros. Je retrouve mon enfance dans ce genre de séries, les yeux ébahis et la mâchoire qui racle parfois le parquet : depuis le début d’Arrow en octobre 2012, j’ai eu ma dose de superbes moments de télévision, me procurant un plaisir qui est loin d’être feint. Le fait est que le phénomène super-héros s’est par la suite amplifié, que ce soit au cinéma ou dans le monde sériel. Il en ressort un risque certain de lassitude, même si je n’ai pas encore atteint ce stade-là.

Tout ça pour dire que, cette année, la CW a vu les choses en grand : avec Supergirl le lundi, The Flash le mardi, Arrow le mercredi et Legends of Tomorrow le jeudi, la chaîne ne lésine pas sur les personnes portant des capes et des collants moulants. Et, vous vous en doutez, je ne peux que très difficilement contenir ma joie intense.

 

Logo de la CW

 

L’année dernière, j’ai été extrêmement régulier dans ma couverture de la saison super-héroïque, made in CW : Arrow, Supergirl et The Flash ont – quasiment – toutes été critiquées à la semaine, la seule échappant au traitement de (dé)faveur restant Legends of Tomorrow. Ne bénéficiant pas d’autant de temps libre que l’année dernière, j’ai décidé d’innover : chaque semaine, je vais écrire un bilan récapitulatif de ce qui se sera passé dans le monde super-héroïque de la CW. Gardez bien à l’esprit que cela reste un « épisode pilote », et qu’il sera à même de changer – notamment au niveau de sa forme – au cours des semaines qui suivent.

Pour commencer en beauté – ou pas –, voici le retour de The Flash et d’Arrow !

PS : la série qui sera mise en bannière dans chaque dossier sera celle qui aura délivré le meilleur épisode de la semaine. Ici, par exemple, c’est Arrow qui remporte la palme.

 

Le sommaire qu'il est tout beau :

 

 

 

The Flash continue de bousiller sa continuité (Flashpoint, 3.01)

 

On commence ce nouveau concept par le premier épisode de la saison 3 de The Flash. Je ne sais pas vraiment ce que j'en attendais, mais force est de constater que les scénaristes ont raté leur coup.

 

Le pitch concis :

 

Trois mois se sont écoulés depuis que Barry a changé la continuité de l’Histoire et a empêché le Reverse-Flash de tuer sa mère. Il vit désormais un rêve éveillé, jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il est en train de perdre la mémoire de son ancienne vie.

 

La critique de la mort qui tue (et concise aussi) :

 

Tenter Flashpoint, c’était couillu. Même si cela diminuait sérieusement l’impact de la décision de Barry à la fin de la saison 1. Si je me base uniquement sur mon impression de ce premier épisode, c’est également raté. Les scénaristes ne prennent que trop peu de risques, nous donnant peu ou prou une réécriture partielle de Welcome to Earth-2. On recroise les personnages que l’on connaît – pas Wells, bien dommage –, mais dans différentes situations, évidemment. Cela est très agréable pour Cisco, Wally et Iris, mais le problème de Flashpoint – l’épisode, cette fois-ci – est qu’il manque cruellement d’ambition et qu'il se concentre sur l’un des points les plus pénibles de The Flash : la romance Barry/Iris. Ça a radicalement ralenti le rythme d’un épisode déjà bien chargé.

 

Barry, face à ses deux parents

 

Ce qui est vraiment dommage, c’est que derrière un manque d’ambition et une romance Iris/Barry pourrie, on a le droit à un épisode plutôt divertissant. Wally s’amuse beaucoup, maintenant qu’il est Kid Flash, Cisco le milliardaire est extrêmement drôle et le Reverse-Flash (sous les traits de Matt Letscher) est bien plus intéressant qu’il ne l’était l’année dernière. L’action est également de qualité, et John Wesley Shipp est présent ; il y avait donc clairement moyen de délivrer un épisode de reprise solide. Ce ne fut malheureusement pas le cas et, si je me réserve encore quant au fait de dire si oui ou non le choix de traiter l’intrigue Flashpoint apportera quelque chose de concret à la série ou non, je suis en tous les cas déçu de la reprise. The Flash s’égare depuis le début de sa deuxième saison, et je me demande si des scénaristes manquant cruellement d’ambition vont réussir à redresser la barre.

 

Comme leur personnage titulaire, les scénaristes de The Flash répètent leurs erreurs de façon presque admirable. En recyclant leurs histoires, ils montrent soit qu’ils n’ont plus d’idées, soit qu’ils n’ont pas d’ambition. Après, peut-être que les prochains épisodes justifieront un tel démarrage mitigé. Mais pour le moment, grosse incompréhension et petite déception.

 

Le Reverse-Flash

 

Le moment marquant de l’épisode : La phrase du Reverse-Flash : « This time, I’ll be the hero ». Couplée à un vilain très charismatique, elle remet Barry en face de ses erreurs. On ne peut qu’espérer que le jeune homme apprenne E.N.F.I.N de ses erreurs.

 

J’ai aimé :

 

  • Une action divertissante.
  • De l’humour.
  • Un Wally bien plus agréable.
  • Le Reverse-Flash.

 

Je n’ai pas aimé :

 

  • Des incohérences.
  • Un vilain zéro.
  • La romance Barry/Iris.
  • Une pâle copie d’un épisode bien plus amusant.

 

Ma note : 11/20.

 

 

Arrow revient avec de nouvelles convictions (Legacy, 5.01)

 

Arrow a beaucoup de choses à se faire pardonner. Après deux saisons moyennes consécutives, et même si elle ne retrouvera sans doute jamais sa splendeur de la saison 2, la série se devait de repartir sur des bases solides. Quoiqu'imparfait, Legacy y arrive plutôt bien.

 

Le pitch concis :

 

Trois mois ont passé depuis la dissolution de la Team Arrow. Oliver – accompagné de Felicity – combat toujours le crime au sein de Star City, mais a de plus en plus de mal à concilier sa fonction de super-héros avec celle de maire. Avec l’arrivée d’un nouveau méchant, il serait peut-être temps pour notre archer vert de former une nouvelle équipe.

 

La critique de la mort qui tue (et concise aussi) :

 

Legacy est un bon épisode de reprise, parce qu’il met l’accent sur un aspect d’Arrow qui avait, selon moi, manqué depuis deux saisons : des scènes d’action qui pètent. Le fait d’avoir James Bamford à la caméra est évidemment un plus, et les combats sont bien plus dynamiques, notamment la scène d’ouverture, bien badass. On sent clairement une volonté des scénaristes de revenir à quelque chose de plus « terre à terre », de plus sombre et violent. Ils s’en donnent les moyens et posent des bases solides – même si un peu répétitives – qui montrent une certaine ambition. Qui plus est, Tobias Church est assez intéressant comme vilain : ce n’est pas quelqu’un qui maîtrise la magie, ni le chef d’une lignée de crétins finis d’assassins redoutables. C’est « juste » un violent criminel, qui semble vouloir s’imposer durablement dans le paysage de Star City.

 

Le Green Arrow

 

Malgré quelques discussions qui ont tendance à trop traîner en longueur, Legacy n’est pas désagréable au visionnage. L’hommage à Laurel fait plaisir, malgré une statue qui est l’équivalent pour nos yeux de ce que Donald Trump est à la politique. Quentin et Thea sont toujours des personnages assez intéressants au niveau de leur psychologie, cela fait plaisir de revoir Diggle, tandis que Felicity et Oliver semblent avoir mis leur bordel relationnel au placard, de façon à se concentrer sur l’essentiel. On peut rajouter au tout les premiers pas d’Oliver en tant que maire, qui avaient constitués une qualité de la saison précédente. En tous les cas, cela fait plaisir et, si cela n’atténue pas les déceptions des deux précédentes saisons, c’est au moins un pas vers la bonne direction. Bien entendu, cela était trop beau, et à la fin de l’épisode, on aperçoit un moment de la vie de Felicity qui, couplé à la discussion entre Diggle et Oliver, m’a donné de l’urticaire. Retenez vos leçons s’il vous plaît… Enfin, la fin de l’épisode promet des choses intéressantes, mais qui devront être poursuivies sur la durée. Ce qui est sûr, c’est qu’Arrow semble vouloir repartir du bon pied, et rien que cela me fait plaisir.

 

Legacy constitue une reprise solide pour notre Archer Vert. Se reposant davantage sur des combats bien chorégraphiés et une atmosphère sombre que sur du drama relationnel sans queue ni tête, l’épisode pose de solides bases pour la suite, avec deux méchants qui promettent. Allez, est-ce que la cinquième saison sera synonyme de réussite ? J’ai envie d’y croire en tous les cas !

 

Oliver Queen, capturé par Tobias Church

 

Le moment marquant de l’épisode : La scène d’ouverture. On retrouve la série d’il y a deux saisons, capable de délivrer des combats épiques. On est tout de suite remis dans le vif du sujet, et on sent qu’Oliver est en mission. Plus qu’agréable de recommencer la série de cette manière.

 

Le point flashbacks : On part en Russie, cette année ! Enfin ! Si les flashbacks ont perdu depuis longtemps de l’intérêt à mes yeux, le fait de revoir ce bon vieil Anatoly est toujours agréable. Si l’on rajoute à cela la présence de Dolph Lundgren cette année, j’ai l'espoir d’assister à des flashbacks un tant soit peu divertissants. On y croit !

 

J’ai aimé :

 

  • De l’action !
  • Un Oliver badass !
  • Une Felicity pas trop chiante.
  • Anatoly !
  • Des méchants intéressants.
  • Lance et Thea.

 

Je n’ai pas aimé :

 

  • Mais c’est quoi cette statue pour Laurel ? C’est moche !
  • Trop de discussions qui ne mènent nulle part.
  • Un épisode parfois trop brouillon.
  • Super, la motivation de Curtis !
  • La fin avec le possible retour d’Olicity…

 

Ma note : 13/20.




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

RasAlGhul RasAlGhul
642 avis
1263 notes
Moyenne : 13.52

 Visioneur raffiné

Avec The Wire, The Handmaid's Tale et Mad Men, j'ai enfin commencé à apprécier le fait de regarder de grandes séries.

1 commentaire sur cet article


gravatar
#1
ndanan2212 a écrit le 11/10/2016 à 11h49
Très bonne idée, ce soin des super héros, j'essayerais de le lire chaque semaine et j'attends avec impatience celui de la semaine prochaine et ce que tu pense du nouveau venu dans supergirl.

Sinon t'as pensé quoi des techniques de "éditing" pour accélerer le temps dans Arrow (dans les flahbacks et quand oliver est prisonnier.



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !

Arrow


6 saisons
  Saison 1
  Saison 2
  Saison 3
  Saison 4
  Saison 5
  Saison 6

Moyenne


12.77

0 note

Dernières notes :




Pas encore de notes.

favorables
0 avis
neutres
0 avis
défavorables
0 avis

Pas encore d'avis



» Donner votre avis


  • Diffusion US : 10 octobre 2012 (The CW)
  • Diffusion FR : 27 décembre 2013 ()

Créateurs : Andrew Kreisberg

Réalisateurs :

Scénaristes :

Générique : voir

Nouvelles CGU pour une nouvelle vie


10/10/2017

0 commentaire

Série-All va se faire un relooking...


Actualité » Toutes les news



Critique : Mr. Robot 3.02


31/10/2017

0 commentaire

Deux thématiques centrales parcourent l’ensemble de la série : contrôle et illusion. Bien souvent, ces thématiques sont croisées. Ce deuxième épisode n’échappe pas à la règle.


Critiques » Toutes les critiques



Bilan : Twin Peaks saison 3


24/09/2017

0 commentaire

eN zehcrehc sulp, el ruelliem nalib ed al eméisiort nosias ed niwT skaeP tse ici !


Bilans » Tous les bilans



Tous les trailers de la Comic-Con


26/07/2014

0 commentaire

L'instant overdose geek du jour


Vidéos » Toutes les vidéos



Focus sur The 100


07/11/2017

0 commentaire

Pourquoi The 100 est-elle une bonne série ? Voici les raisons d'Antofisherb.


Focus » Tous les focus