Image illustrative de Better Call Saul
Image illustrative de Better Call Saul

Better Call Saul

Six ans avant de croiser le chemin de Walter White, Saul Goodman, connu sous le nom de Jimmy McGill, est un avocat qui peine à joindre les deux bouts, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Pour boucler ses fins de mois, il n'aura d'autres choix que se livrer à quelques petites escroqueries. Chemin faisant, il va faire ...

Lire le résumé complet >

En cours Américaine 47 minutes
Aventure, Drame, Crime, Drama AMC, Netflix FR 2015
14.19

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Avis sur l'épisode 5.10

Avatar Hopper Hopper
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 27 avril 2020 à 21:11

Plutôt que de nous offrir un final explosif, les scénaristes font le choix d’économiser leurs cartouches. Et ce n’est pas si bête. Alors, oui, finalement, on n’aura pas à verser de larme, aucun personnage n’étant mort. Mais, que les perspectives sont alléchantes. La vengeance de Lalo risque d’être impitoyable et le mystère de Kim s’épaissit encore plus. Compte-elle vraiment saboter la carrière d’Howard qui n’a rien demandé ? Quand Jimmy recrutera-t-il Francesca et acquerra-t-il sa réputation d’avocat véreux (qu’on lui connaît) ? Comment Gene compte-t-il régler « son problème » ?

On pourra pester contre quelques facilités notamment la scène de la fusillade, mais la série mère a toujours assumé son aspect comics/tarantinesque et son cœur se situe ailleurs (la tragédie, les personnages). D’ailleurs, il me tarde de voir la trajectoire choisie par les scénaristes, surtout la gestion de la chronologie. Revisitera-t-on des scènes se déroulant dans l’ère de Breaking Bad ou non ?

En ce moment même, Vince Gilligan et ses sbires sont en train de débattre de ces questions et on ne peut leur souhaiter que bon courage. Plus que treize épisodes en vue ; je n’ose même pas imaginer le casse-tête. Ce qui est sûr, c’est que l’attente sera longue… mais à l’issue, Better Call Saul pourrait atteindre le Graal des séries à l’image de son aînée.


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 23 avril 2020 à 14:16

Ça manquait de Winner takes it all karaoké tout ça.

Mais osef car c'est bien mieux.

Le changement de Kim est difficile à avaler pour ma part, mais la série fait ce qu'elle se refuse souvent à faire : le faire dire à ses personnages. Le "This. It's not you." de Jimmy était ce qu'il me fallait pour accepter ce nouveau statu quo. Et me donner furieusement envie de voir la suite. La séquence où elle parle à Howard est tellement triste et fait froid dans le dos.

Pour la première fois dans la série je crois, j'ai vraiment eu peur pour Nacho. Et je voulais qu'il s'en sorte. Si sa rencontre avec Don Eladio est un peu longuette et typique de ce que je n'aime pas trop dans la série ("comment comptes-tu aider le cartel" "faire la guerre aux Bikers" "lol tu t'es trompé de métier je t'aime bien"), difficile de bouder son plaisir face à cet acte final.

Et effectivement, Lalo est un très bon méchant. Les tireurs du Mexique sont un peu éclatés mais, on rappelle que Breaking Bad se résout grâce à une mitraillette dans un coffre. Pour une fois que Better Call Saul fait un peu dans le spectacle, avec une tension clairement très maîtrisée et des issues imprévisibles (même si l'issue choisie reste la plus logique), je ne vais pas bouder mon plaisir. Plus de "facilités" et moins d'ennui, quitte à ne pas forcément respecter à la lettre toute la finesse des détails de la série, c'est une contrepartie qui me va bien. C'est aussi un peu pour ça que ce débat sur 2004/2008 je m'en fiche un peu d'ailleurs, à voir comment la série va se conclure là-dessus.

Je reste persuadé que Kim ne va pas passer Better Call Saul. Cela n'aurait pas de sens je pense vis-à-vis de Breaking Bad mais aussi des flashforwards avec Gene. Nous verrons bien, mais tout semble mis en place pour une mort tragique.

Drôle de saison 5 tout de même. 10 heures d'épisodes pour aboutir surtout à deux épisodes finaux qui valent le coup. En tout cas, contrairement à la saison dernière, je suis cette fois au rendez-vous et assez impatient de voir la saison 6.


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 22 avril 2020 à 08:31

Et si Kim, dans Breaking Bad, était tout simplement…en prison ? Et si, au final, ce serait elle-même et non Saul qui allait précipiter son couple dans le chaos ?

C’est vraiment ça qui est marrant avec BCS, c’est que tous les 3 épisodes, nos spéculations sur la fin de la série changent et on en trouve des nouvelles. C’est vraiment la force du show, cela prouve qu’il arrive à bien nous balader, mais semblant de rien, cela lui met une pression de dingue. Car BCS sera vraiment jugée sur son intégralité et si, par malheur, le dénouement est décevant, j’ai peur que l’aura de la série en pâtisse, qu’on se dise « tout ce temps perdu pour ça ?! ». Réponse dans un an ou deux ou trois ou jamais (impossible à dire avec ce satané virus qui confine tout le monde).

Sinon, l’épisode est très bon, le séjour au Mexique et le fiasco attendu de la tentative d’assassinat assez intense. C’est la force de Lalo, comme on ne sait pas trop ce qu’il devient, il est l’un des personnages le plus imprévisible (idem pour Nacho d’ailleurs). Le plan final où on le voit furibard promet une dernière saison où il va foutre un sacré bordel.


Avatar Jo_ Jo_
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 21 avril 2020 à 22:49

Je ne vais pas me faire d'amis sur cette critique, mais je dois avouer que pour un épisode de fin de saison, je l'ai trouvé plutôt moyen. De là à dire que je me suis un peu ennuyée, il n'y a qu'un pas.

Evidemment, Kim est là pour sauver la barque. Chacune de ses apparitions fonctionne parfaitement, et la trajectoire qu'elle choisit de donner à sa carrière est particulièrement intéressante. Sa relation avec Jimmy est beaucoup plus intense que ce que l'on voit à l'écran, et j'apprécie cette pudeur, qui change des séries habituelles. J'ai trouvé très belle la scène sous les draps. Ils étaient complices, intimes, et nous n'étions pas voyeurs.

Par contre, beaucoup moins fan de la partie sur Lalo. Ce n'est pas la finalité que je critique, mais la manière. Qui a eu l'idée d'embaucher la pire équipe de tueurs à gage du Mexique, sérieusement ? Qui continue de ramper dans un tunnel en ligne droite alors que la cible n'est plus visible ? Trop de raccourcis et de passages presque tarantinesques qui m'ont dérangés, car la série ne m'a pas habitué à ça. Et puis, j'avoue que j'aurais aimé une autre conclusion pour la saison. Savoir qu'il va falloir patienter un an pour la suite sans réel cliff m'embête un peu.

2 réponses
Voir les réponses

Avatar Guismo Guismo
Membre
Avis favorable Déposé le 21 avril 2020 à 22:41

Et bé .... quel fin d'épisode .... bo bo boooo .... va falloir attendre un an pour la suite serieux et encore un an je suis gentil (virus tout ça ta compris) .... non la ca va être dur d'attendre surtout qu'il nous reste quoi comme grosse série a regarder en attendant .... hein.... serieu aucune me vient la !

Bref un final qui conclut une .... oue il y a bien une série que j'aime bien en ce moment mais bon la considérer comme une grosse série non je l'aime bien mais trop tôt pour l'élever au rang de grosse série  et puis il me reste quoi 7-8 épisode a regarder, en 2 semaines cest plié donc voilà quoi dans un an il ya combien de semaine, attend tu fais 12 × 4 ça fait grossi modo 50 semaine par an, tu retire 2 semaines et ba il reste 48 semaines.... je fais quoi tout ce temps je me caresse la bite ??

Bref je m'égare.... je disais donc que cest un final qui vien conclure une saison sui reste très bonne même si .... bon après se caresser la bite ça peut-être pas mal aussi, faut juste que j'attende que ma meuf sorte faire un tour ... ah ba non confinement personne sort donc plus de plaisir perso AH BA VOILA je fais comment pour passer le temps moi maintenant hein ?? 

Sinon l'épisode est bien. 

Merci 

1 réponse
Voir les réponses

Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 21 avril 2020 à 18:18

"This. It's not you."

Le chemin de Kim est une boucle. De la salle d'archive de HHM où Saul l'a trouvé en saison 1, à la salle d'archive d'un tribunal dans cet épisode. Le premier est un travail aussi ingrat que le second, mais il prestigieux. Il montre l'importance de l'entreprise, son historique (ce dont l'Amérique manque, par ailleurs, cruellement) et sa crédibilité. La face de la seconde archive est tout autre. Ce sont les failles béantes d'un système à l'agonie (et il est le même en France). Tous les laissées pour compte, ces cas, ces vies empactées dans des boites et dont tout le monde se fout, par manque d'argent et parce que ce n'est pas rentable.

C'est pour eux que Kim se propose de rendre la justice à la manière du cowgirl à la toute fin de cet épisode. Se faisant, elle reproduit le trajet inverse que Saul avait fait quelques épisodes pour passer de la chambre à la cuisine. Cette fois, c'est l'avocat qui reste seul, avec ces certitudes, sa surprise et son son saut dans l'inconnu, tandis que la caméra recule lentement (le même mouvement qu'il y avait sur Kim à la fin de la saison 4, dans le tribunal). Kim est devenue Saul et l'avocat, cette fois, reste seul.

Mais ne nous trompons pas, Kim ne fait pas cela pour les autres. "I did it... Because i liked it" dit Walter à sa femme à la fin de Breaking Bad. Il est en bien sûr de même pour elle. C'est une rage qui vient sans doute de l'intérieur, du plus profond de son enfance, son envie (et elle apparait maintenant au grand jour) de faire vengeance, contre ces millionnaires et ce système qui écrase tout le monde. "Revenge" disait Gus à Mike. Kim l'a bien compris, quitte à tout faire brûler.

Un mot quant même sur Lalo, extraordinaire méchant. Le plus fort et le plus beau, Gus excepté. La règle Hitchockienne du "Plus le méchant est bon, meilleur est le film" n'a jamais été aussi vrai et cela sera le cas en saison 6. On connait, en tout cas, désormais, le fond de la phrase que Saul lachait à Jesse et Walter : “No, it wasn’t me. It was Ignacio [Nacho]. He’s the one. Lalo didn’t send you ? Oh thank god!"

Incroyable saison, qui a tout reversé et qui a définitivement instauré Kim tout en haut, confirmant qu'elle est bien l'héroine du show, la seule donnée non maitrisable, disons. Je continue de croire qu'elle sera là dans Breaking Bad, tirant les ficelles. L'envie de voir une dernière saison de série n'a, en tout cas, jamais été aussi forte. What a ride.

6 réponses
Voir les réponses

Liste des épisodes

Episode 5.01
Magic Man
Episode 5.02
Moins 50% !
Episode 5.03
L'homme de la situation
Episode 5.04
Namaste
Episode 5.05
À la mémoire de Max
Episode 5.06
Wexler contre Goodman
Episode 5.08
Transporteur
Episode 5.09
La route du mauvais choix
Episode 5.10
Un truc impardonnable