Image illustrative de Sherlock
Image illustrative de Sherlock

Sherlock

Les aventures modernisées du plus célèbre des enquêteurs : Sherlock Holmes et de son ami et assistant, le Dr Watson. Un remake vivant et drôle du classique de Arthur Conan Doyle revisité par Steven Moffat.

Terminée Anglaise 90 minutes
Policier, Crime, Drama, Suspense BBC One, France 4 2010
14.03

8 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 4.01 - Les six Thatcher

The Six Thatchers

Avec le retour de Moriarty annoncé à travers Londres, le gouvernement britannique décide de blanchir Sherlock Holmes de la mort de Charles Augustus Magnussen. De retour à Baker Street et alors que John et Mary Watson deviennent parents, le détective attend le prochain coup du criminel. L'affaire étrange de la mort d'un adolescent va mener Sherlock Holmes sur la piste d'un homme traquant une série de bustes de Margaret Thatcher.

Diffusion originale : 01 janvier 2017

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 01 janvier 2017
Réalisat.eur.rice.s : Rachel Talalay
Scénariste.s : Mark Gatiss
Guest.s :

Tous les avis

Avatar Manoune398 Manoune398
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 13 mars 2021 à 11:29

Peut-être parce que je regarde tous les épisodes à suivre, j'ai quand même apprécié celui-ci. J'avoue que si j'avais dû attendre trois ans, je n'aurais pas eu la même réaction, c'est certain.

Spoiler

La mort de Mary est surprenante, je ne comprends pas pourquoi cela arrive... Et en plus, il n'y a aucune émotion, c'est assez horrible.

J'étais assez intriguée par l'affaire des statues et surprise que ça ne concerne pas Moriarty, mais revenir à Mary fait tourner l'histoire en rond. Après tout, Sherlock, ce sont des affaires criminelles qui n'ont pas toujours à voir (ou pas directement) avec Sherlock lui-même. On entre dans un cercle très fermé où tout ne concerne que le duo, c'est un peu dommage. On perd les intentions premières, j'ai l'impression, et puis il y a des moments assez kitsh et l'ensemble fait moins grande impression. J'ai tout de même passé un moment agréable.


Avatar elpiolito elpiolito
Administrateur
Avis défavorable Déposé le 16 janvier 2017 à 10:12

Épisode de reprise bien pourri comme il le vaut où rien n'est vraiment à sauver.

Cumberbatch en fait des caisses, il ne fait que parler pour ne rien dire. L'intrigue est truffée de twists débiles et de trucs incompréhensibles, en plus de ne durer que 20 minutes. Le reste du temps, ce n'est que du remplissage pour du remplissage : c'est long, inintéressant et ennuyant, on était pas loin par moment d'un épisode des Mystères de l'Amour.

Le tout est bien enfoncé par une réalisation kitchissime au possible, entre les visios skype, les statues qui se brisent et les incrustations du grand bleu en fond (je suis sûr que l'épisode passerait mieux avec la musique en fond).

Et puis on termine sur cette morale à deux balles sur l'histoire de se marchand qui voit la mort à Samara, uhm, un vrai régal.

Bref, ça m'embête de le dire mais cet épisode était franchement nul.


Avatar Jasper Jasper
Membre
Avis défavorable Déposé le 06 janvier 2017 à 23:16

Rien de plus à ajouter à l'excellente critique de cet épisode. Le terme "fanfiction" est lâché et c'est exactement ce que j'ai ressenti devant cet épisode. 2 showrunners qui ont des personnages qu'ils aiment, avec la chance d'avoir de grands acteurs et les moyens de mettre le tout à la TV.

ça ne suffit pas à faire un scénario crédible (bonjour la collection de clichés) et encore moins une série.

Quel gâchis !


Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis neutre Déposé le 06 janvier 2017 à 15:12

Maxi flute le retour. Avec cette fois Gatiss au commande en ouverture de saison (et c'est une première).

La série a vieilli. Ou peut-être est-ce moi. Ou peut-être est-ce Meuffat ou Gatiss. Comme le dit Gizmo dans sa critique, les effets visuels géniaux des premières saisons ont laissé place à des transitions assez nanarde (miroir brisé, effet de peinture, etc.). La leçon de montage et de découpage du premier épisode de la saison 2 est bien loin. C'est poussif, mal agencé et assez laid.

Les premières minutes étaient assez bien pourtant. Rythmées et vives où on enchaine les enquêtes passionnantes. Et puis on bascule sur l'enquête de Mary ou encore une millième fois Mark Gatiss a sous-écrit son scénario. L'épisode dure 1h30 et il y avait de la place pour 40 minutes max. Exactement comme dans Doctor Who où son intrigue prenait 20 minutes à peine.

Le final est sur ce point assez désespérant. Non seulement, Meuffat et Gatiss nous refont le coup de la femme sacrifiée (on est en 2016 les gars), mais en plus c'est mal fait, anti-climatique au possible. Sherlock perd les nerfs devant une vieille dame bordel.

Bref, c'est le temps qui passe et qui fait que la série s'éloigne de plus en plus de ces anciens standards qualitatifs. Il est temps d'aller vous reposer Mark et Steven.

PS : http://www.johnwatsonblog.co.uk/blog/19december

2 réponses
Voir les réponses

Avatar Gizmo Gizmo
Rédacteur
Avis défavorable Déposé le 04 janvier 2017 à 11:42

Un retour très décevant pour le détective de Baker Street qui ne semble plus vraiment à la hauteur de sa réputation depuis quelques temps. Sherlock nous livre ici sans doute son pire épisode. Une enquête sans grand intérêt, une pincée de déjà-vu, une bonne dose de clichés et l'impression que la série est incapable d'apprendre de ses erreurs aboutit à un épisode très pauvre, pourtant pensé comme un pivot dans la construction du show.

La suite dans ma critique (et ma note baissera probablement si la suite de la saison n'est pas à la hauteur).


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 02 janvier 2017 à 23:40
Spoiler

Reprise assez décevante. Si Sherlock est toujours ce show nous livrant des épisodes d'une envergure digne d'un long métrage, toujours drôles, magnifiquement montés et somme toute divertissants, ce qui fait qu'aucun épisode dans l'ensemble n'est foncièrement mauvais pour moi (pas même celui-là), The Six Thatchers n'est pas une bonne reprise pour la série et en est probablement la pire.

Si Mark Gatiss joue toujours aussi bien l'un de mes personnages préférés du show - Mycroft, dont la nouvelle intrigue associée ("Sherringford", le troisième frère Holmes ?) m'excite beaucoup, c'est bien dans le domaine de l'acting que ses talents s'arrêtent concernant la série, car à nouveau aux commandes d'un script, Gatiss patauge à mort.

Et ça se voit. Le scénar tente d'être aussi intelligent que le reste de la série mais échoue (on devine trop vite chaque mystère, la palme revenant au montage final de la prise de conscience de l'identité de la coupable qui se fait en 3 images), en plus d'avoir d'énormes problèmes de rythme. Certaines séquences sont trop longues, répétées inutilement, en trop, ça pue un peu le meublage et les explications sont servies lors de longs monologues entre 3 personnes dans une pièce, que la réalisatrice tente tant bien que mal de rendre attrayant.

A ce propos, de même : si les talents de Rachel Talalay permettent parfois de rendre une absence de scénario très appréciable car belle à regarder (le montage sur l'échappée de Mary et la scène qui suit), la réalisation n'échappe pas d'être tout bonnement risible dans d'autres occasions, notamment ce sauvetage final de Sherlock dans un ralenti horrible qui donne une scène dans l'ensemble juste ri-di-cule. Mais après tout difficile de sauver vraiment les meubles quand le scénario est aussi peu fourni : donc Vivian est prête à aggraver sa peine x1000 et tuer quelqu'un juste car Sherlock l'a énervé et Mary a le temps de réagir et au lieu de, je sais pas moi, pousser Sherlock, elle s'intercale et prend la balle et c'est la fin...

Déception ! Quel dernier acte final anticlimatique ! On aurait vu le départ de Mary beaucoup, beaucoup mieux maîtrisé. Aucune émotion ne transparaît suivant ce climax pourri, contrairement au 3.03 qui arrivait au moins à rendre crédible les échanges entre les époux Watson. Ah, et Martin Freeman joue mal. Son grognement et son "mais t'avais promis !" étaient horribles (mais encore une fois, le script doit pas aider).

C'est vraiment dommage. Je ne dis pas que l'épisode était parfait jusque là mais il démarrait tout de même très bien, avec un twist sur la vie de Mary laissant de côté l'intrigue de Moriarty qui était assez malin car représentatif des fans (on avait tous tellement à l'esprit le Did you miss me qu'on en avait oublié Mary, un truc dont elle se sert même à la fin avec le CD). Si seulement l'épisode lui avait fait plus honneur, plutôt que de présenter une intrigue vide de toute enquête digne de ce nom et ne servant de prétexte qu'à faire partir le personnage et à nous """surprendre"""...

Pire, si au moins cette résolution nullissime avait servi à poser convenablement les enjeux de la saison ! ... j'aurais pu pardonner et garder en mémoire l'épisode dans sa globalité, avec un bon début et une bonne "étincelle" qui déclenche le fil rouge, et oublier les 20 petites minutes pourries vers la fin. Mais il n'en est rien, car quelle plus piètre excuse pourrait-on imaginer pour lancer un conflit entre Sherlock et John que ce qu'on a eu là ? Sérieusement, John en veut à Sherlock. Pourquoi ? 1) il n'était pas là quand Sherlock a fait son speech à Viviane, condamnant Mary. 2) il a lui-même dit à Mary de venir 3) Mary a choisi de se sacrifier elle-même.

Ok on pourrait dire que dans l'ensemble Sherlock les a mis dans une situation dangereuse blabla... c'est trop maigre, on aurait pu dire ça de n'importe quel acte final impliquant la mort de Mary. Grosse opportunité gâchée donc. J'aurais largement préféré que Mary meurt à cause de Ajay (qui est tué par un policier random sortant de nulle part soi dit-en passant) dans la scène au moyen-orient, pour le coup, cela aurait été de VRAIES conséquences directes de son passé.

Dès cette scène l'épisode était perdu pour ma part de toute façon, avec la fin du subplot aldutère de John qui ne sert à l'auteur qu'à faire culpabiliser John en vue de la mort de Mary, la résolution idiote de l'histoire du chantage Amo (j'ai pas compris d'ailleurs comment Vivian s'est servie de l'identité de Smallwood et quels intérêts elle avait exactement, mais je crois qu'il ne faut pas trop chercher), et la colère injustifiée ou du moins tellement mal amenée de Jon.

En résumé : bon début, twist potentiellement casse-gueule mais intéressant au milieu, des scènes/dialogues intelligents, et puis patatra, une opportunité complètement manquée pour un résultat vide d'émotions à la fin.

Mais bon, au moins, la thématique de la saison est lancée et l'histoire de Mary est bouclée. C'est juste dommage de voir qu'un tiers de la saison aura du être aussi laborieux pour qu'on passe à la suite. En espérant au moins que celle-ci soit réussie, car les deux derniers épisodes ont été loin, très loin du niveau des saisons 2 et 3, et ça peut inquiéter pour la suite.

4 réponses
Voir les réponses

11.25

16 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Manoune398
Manoune398 a noté cet épisode - 13
13 mars 2021
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 12
26 mars 2021
Avatar de osso
osso a noté cet épisode - 11
03 sept. 2017
Avatar de vicmckay
vicmckay a noté cet épisode - 14
30 janv. 2017
Avatar de Gizmo
Gizmo a noté cet épisode - 8
18 janv. 2017
Avatar de Stean
Stean a noté cet épisode - 12
17 janv. 2017
Avatar de elpiolito
elpiolito a noté cet épisode - 7
16 janv. 2017
Avatar de Youkoulayley
Youkoulayley a noté cet épisode - 10
12 janv. 2017
Avatar de uzitek
uzitek a noté cet épisode - 12
11 janv. 2017
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 10
10 janv. 2017
Avatar de Jasper
Jasper a noté cet épisode - 8
06 janv. 2017
Avatar de Del
Del a noté cet épisode - 12
03 janv. 2017
Avatar de bedsouin
bedsouin a noté cet épisode - 15
03 janv. 2017
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 12
02 janv. 2017
Avatar de Ash
Ash a noté cet épisode - 12
02 janv. 2017
Avatar de ClaraOswald
ClaraOswald a noté cet épisode - 12
02 janv. 2017

Derniers articles sur la saison

Critique : Sherlock 4.03

Welcome to the final review !

Critique : Sherlock 4.02

Maintain eye contact ! Maintain eye contact !

Critique : Sherlock 4.01

Sherlock Holmes and the case of the woman in the fridge.