« There is only one god and his name is Série-All » Game of Thrones  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Bilan : Game of Thrones saison 6




Clap de fin pour l'année la plus hype de Game of Thrones. Nos rédacteurs font le bilan.


Game of Thrones
Genre :
Fantastique
Série américaine
Année : 2011
Format : 52 min
HBO OCS City

Cette année, Game of Thrones aura été riche en fan service, en scènes déjà cultes et en rebondissements intenses. Mais si le succès populaire de la série n'est plus à établir – le season finale étant devenu l'épisode le plus regardé de la série –, cette année encore, Game of Thrones a aussi déchaîné la critique, dans tous les sens du terme. Voici donc le bilan des rédacteurs de Série-All sur cette sixième saison, avec à chaque fois : notre avis, nos Game of Thrones Awards et notre note finale.

 

~~~

 

L’avis de : Altaïr

 

C’est peu de dire que j’ai abordé cette saison 6 à reculons… car certaines directions choisies en saison 5 m’avaient fait haïr par tous les pores cette série jadis tant aimée.

Ce n’est donc pas un mince exploit que cette saison ait restauré une partie du plaisir que j’avais à regarder cette série. Expurgée de ses penchants racoleurs vomitifs et magnifiée par une réalisation par moments exceptionnelle, cette saison a su faire preuve de belles qualités. Et ça faisait dix-sept ans que j’attendais de voir les Stark remonter un peu la pente et rien que pour ça, cette saison valait le coup.

Je regrette cependant que l’écriture se soit autant appauvrie et que les showrunners alignent désormais facilités et incohérences sans le moindre complexe. La série pourrait être tellement plus que "ça" !

 

GOT Awards de la saison :

 

  • La meilleure scène : Il y a eu pas mal de scènes spectaculaires cette saison. Mais bizarrement, celle qui me reste en tête à l’issue de ces dix épisodes, est une scène qui sera je pense restée anecdotique pour beaucoup : c’est, dans l’épisode 10, celle de Sansa et Littlefinger près de l’arbre-cœur de Winterfell – écho nostalgique et émouvant à la scène entre Ned et Cat qui avait tout déclenché dans le premier épisode. On mesure le temps passé et tout ce qui a changé. (Il y a aussi la scène du "Hold the door" mais je sais qu’elle sera citée par beaucoup de gens.)
  • La pire scène : L’assassinat de Trystane et Doran Martell par Ellaria et ses Sand Snakes dans l’épisode 1. Scènes kitschissimes et totalement incohérentes qui ne sont rien d’autre qu’un sabordage des scénaristes face à un arc narratif qu’ils n’ont jamais su écrire. L’assassinat de Balon Greyjoy par son frère était pas mal non plus niveau nanardise...
  • La meilleure intrigue : Ça m’a fait plaisir de revoir Bran cette saison, et j’ai bien aimé l’idée d’utiliser son personnage pour enrichir le background de la série et faire du fan service intelligent. C’est par ailleurs l’intrigue qui a le moins souffert d’incohérences cette saison (c’est ce qui la fait passer avant les intrigues autour de Winterfell et du Conflans, que j’ai également beaucoup appréciées).
  • La pire intrigue : Arya… l’issue de son intrigue cette saison aura montré que tout ce qui était construit autour d’elle ces deux dernières années n’était que de l’eau de boudin. Et son personnage a subi un apauvrissement scénaristique terrible. (Je ne cite pas Dorne ni Pyke parce que je préfère oublier.)
  • Le meilleur épisode : Le 6.09, grâce à la réalisation extraordinaire de Miguel Sapochnik.
  • Le pire épisode : Je dirais le 6.07, parce que ce n’est pas possible d’avoir Ian McShane dans une série et l’utiliser pour "ça" !
  • Le meilleur personnage : Sansa. Même si groumf pour le final, c’est par elle que le peu d’émotion ressenti cette saison est venu.
  • Le pire personnage : Euron Greyjoy. On ne l’a pas vu beaucoup pour le moment, mais vu le rôle qu’il va probablement jouer par la suite je suis très, très inquiète.

 

Note globale de la saison : 12/20.

La saison en une image :


Hodor et Wun Wun

 

 

L’avis de Cail1

 

Durant cette sixième saison, Game of Thrones semble être entrée dans une nouvelle ère. Si le premier épisode était un peu hésitant et pouvait faire craindre le pire à cause d’un réel manque d’enjeux, les scénaristes ont très vite corrigé le tir. Entre résurrection, disparition, apparition, réapparition… au fur et à mesure des épisodes, une nouvelle série était en train de se dessiner sous nos yeux.

Ce renouveau, il a donné lieu à un nombre incalculable de scènes fortes qui resteront des moments cultes de la série. Elles sont tellement nombreuses que nous n’en garderons que quelques exemples : le retour à la vie de Jon Snow, l’assassinat de Roose Bolton des mains de son propre fils, le sacrifice d’Hodor, la bataille des bâtards, la prise de pouvoir de Cersei à King’s Landing… Au niveau du rythme, cette saison a été beaucoup plus rapide que les précédentes et on sent bien que son objectif était de nous rapprocher un peu de la bataille finale. Les scénaristes mettent ici en place les derniers pions sur l’échiquier avant d’entamer leurs derniers tours de piste.

En outre, cette sixième saison marquait le grand retour des Stark dans tous les sens du terme. Après une saison d’absence, le personnage de Bran faisait ainsi son retour et on a eu le plaisir de découvrir à moult reprises ses différents pouvoirs. Jon Snow, que l’on croyait mort à la fin de la saison 5, est finalement ramené à la vie par Mélisandre et finit cette saison Roi du Nord. Sansa, avec l’aide de Brienne, parvient à retrouver son frère Jon à Castle Black, où elle organise avec lui l’assaut contre Ramsay Bolton afin de récupérer Winterfell. À Braavos, Arya achève son apprentissage auprès de Jaqen H’ghar et fait un retour remarqué à Westeros en éliminant la famille Frey. Autre retour remarqué : celui de Benjen Stark, le frère de Ned que l’on croyait mort, et dont nous n’avions plus eu de nouvelles depuis très longtemps. Les Stark sont bel et bien de retour et leur bannière occupe de nouveau une place importante au Nord.

Cette saison fut aussi celle où la fameuse théorie R+L=J a enfin trouvé sa résolution. À l’occasion du dixième épisode, nous avons ainsi appris que Jon Snow était bel et bien le fils de Lyanna Stark et de Raeghar Targaryen. La Mère des Dragons se révèle ainsi être la tante de celui qu’on pensait être le bâtard de Ned Stark et qui vient fraîchement d’être élu Roi du Nord. Une révélation qui risque bien de redistribuer certaines cartes le moment venu.

Pour sa sixième année, Game of Thrones a aussi accumulé les morts : Hodor, Rickon Stark, Le Grand Moineau, Margaery et Loras Tyrell, Roose et Ramsay Bolton, Tommen Baratheon… et j’en passe. On peut dire que ce vent de renouveau ne s’est pas fait dans le calme et on peut même dire que ce fut l’heure du grand tri.

En résumé, ces dix épisodes furent particulièrement intenses et surtout très denses. Riche en événements marquants et en retournements de situation, cette saison aura su rendre imprévisible quasiment chaque épisode. Libérés des romans signés George R.R. Martin, D. B. Weiss et David Benioff s’en sont donné à cœur joie et cela donne une série excessive certes, mais une série ô combien divertissante et addictive. Pour moi, elle est la plus spectaculaire de toutes à ce jour. Et ce malgré ces défauts évidents sur lesquels je n’ai pas envie de m’étaler davantage tellement ils n’ont pas réussi à gâcher mon bonheur : facilités scénaristiques, raccourcis, manque de profondeur dans le traitement de certains personnages…

 

GOT Awards de la saison :

 

  • La meilleure scène : La bannière des Stark qui retrouve sa place sur les murs de Winterfell. J’aurais bien choisi le sacrifice d’Hodor ou la bataille des bâtards, mais j’ai un peu peur que ce ne soit pas original. Du coup, je vais choisir une scène un peu plus insignifiante, moins spectaculaire et assez brève : le moment où, suite à la défaite de Ramsay Bolton, les bannières des Stark retrouvent leur place. Ce moment, je l’attendais et il est arrivé. Les Stark sont parvenus à reprendre le pouvoir sur le fief qui leur avait été injustement retiré. Cette scène était un pur régal, en plus d'être très émouvante.
  • La pire scène : La course-poursuite entre Arya et The Waif dans les rues de Braavos. De toutes les scènes un peu mal fichues auxquelles Arya a dû être confrontée cette saison, celle-ci est la pire de toutes. Après avoir été laissée pour morte dans l’épisode précèdent, on retrouve Arya salement blessée et qui peine à se déplacer. Malgré cela, elle va non seulement réussir à échapper à The Waif, mais elle va également parvenir à tuer son assaillante. Le tout grâce à une bougie qui se trouvait au bon endroit au bon moment. Niveau subtilité et finesse d’écriture, on a connu mieux.
  • La meilleure intrigue : La reconquête de Winterfell. C’était l’un des enjeux majeurs de cette saison, si ce n’est le plus important. Jon et Sansa, qui ignorent si leurs proches sont encore en vie, décident de reprendre Winterfell des mains de Ramsay Bolton. Cette intrigue donne lieu à une très jolie bataille et à quelques retrouvailles (Jon-Sansa, Brienne-Jaime, Sansa-Littlefinger). Les Stark sont de retour, le Nord se souvient et tout va pour le mieux dans le monde de Game of Thrones.
  • La pire intrigue : Braavos ou Dorne… mon cœur balance. Heureusement pour Arya, j’ai bien aimé les petites démonstrations théâtrales qui ont ponctué son intrigue. Du coup, je vais dire Dorne. Eh oui ! Certains les avaient peut-être oubliées avant le season finale, mais les Aspics des Sables ont malgré tout fait partie de cette nouvelle saison. Après une apparition remarquée et prometteuse dans le premier épisode, au cours duquel elles assassinaient le prince Doran et son fils Trystane, nous n’avons plus entendu parler d’Ellaria et ses filles avant le dernier épisode… Tout ceci pour découvrir qu’elles s’étaient finalement emparées du pouvoir à Dorne. Le tout sans le moindre souci et sans que personne n’en parle au cours de la saison. On les disait malignes, mais je ne pensais pas à ce point-là.
  • Le meilleur épisode : Le 6.09Game of Thrones ne s’en sort jamais mieux que lorsqu’elle décide de réduire ses épisodes à une ou deux intrigues. C’est ce qu’elle fait avec Battle of the Bastards, en centrant cet épisode sur deux intrigues. La première partie, plus courte, se concentre sur la reconquête de Meereen par Daenerys et ses dragons après une énième attaque des fils de la Harpie. La deuxième, qui occupe les trois quarts de l’épisode, voit l’armée de Jon Snow affronter celle de Ramsay Bolton au cours d’une séquence magnifiquement réalisée, à la fois épique et mémorable.
  • Le pire épisode : Le 6.01. Chaque saison, Game of Thrones réussit rarement son entrée en scène. The Red Woman, malgré son très joli cliff resté sans suite, confirme la règle. Dans ce season premiere, les scénaristes semblent davantage offrir une conclusion à la saison 5 et oublient par là même de mettre en place de véritables enjeux pour la saison à venir. Je me souviens que cet épisode n’était pas très engageant.
  • Le meilleur personnage : Jon Snow. Oh je sais déjà que ce nom risque de faire des mécontents. Mais pour moi, la saison 6 de Game of Thrones fut clairement la saison de Jon Snow. Dès le début, il était au centre des épisodes et son statut n’a eu de cesse de se renforcer à partir de sa résurrection. En outre, je trouve ce personnage de plus en plus intéressant au fur et à mesure des saisons. Voir cet homme qui n’a rien demandé et qui tente malgré tout d'assumer un rôle de leader est un réel plaisir. Là où la plupart des protagonistes ont mis de côté leurs principes pour se faire une place, il reste fidèle à lui-même et continue d’écouter son cœur… pour le meilleur et pour le pire. Ce qui est drôle avec Jon Snow, c’est que plus il cherche à échapper à certaines responsabilités, plus il gagne en pouvoir. Dans tous les cas, il aura un rôle clé à jouer dans le futur.
  • Le pire personnage : Margaery Tyrell. Mettre l’un de mes personnages préférés à cette place est un véritable crève-cœur, mais soyons honnêtes, le personnage de Margaery fut complètement effacé cette saison. Ses apparitions étaient très rares et n’étaient pas des plus passionnantes. Elle disparaît à l’issue de cette saison tout aussi discrètement qu’elle ne l’aura été au cours de ces dix épisodes. Dommage, car le personnage valait beaucoup mieux que ça.

 

Note globale de la saison : 16/20.

La saison en une image :

 

Sam

 

 

L’avis de CaptainFreeFrag

 

Malgré une ouverture plus que médiocre (en grande partie liée aux décisions catastrophiques de la fin de saison 5) et quelques trous d’air en deuxième partie de saison, on aura quand même eu droit cette année à un cru plutôt satisfaisant, et peut-être le meilleur depuis la saison 3. Conscients de leurs limites, nos deux showrunners préférés, libérés des entraves de l’œuvre de Martin, se sont enfin tournés vers ce qu’ils savent faire le moins mal : des intrigues simplifiées, mais souvent sublimées par une mise en scène inventive et stylisée (Miguel Sapochnik, je t’aime mon pote !). Game of Thrones, loin des arcs politiques complexes et tortueux qui caractérisaient les premières saisons, s’est donc progressivement muée en drama pop-corn, et ce n’est finalement pas plus mal au vu du désastre de l’an dernier. Bref, the simpler the better pour nos deux champions !

 

GOT Awards de la saison :

 

  • La meilleure scène : Hold the Door. De l’émotion pure au service d’un twist intelligent et inattendu. La mort la plus déchirante depuis celle de Ned, tout simplement !
  • La pire scène : On en a eu, des scènes absurdes cette année, mais celle qui me vient en tête d’office est indubitablement la résurrection de Jon Snow. Scène grotesque s’il en est, soutenue par les gimmicks les plus atroces du faux-suspense et digne des plus sombres heures du fan service. Horrible.
  • La meilleure intrigue : Celles du Nord, que je n’arrive pas à départager. Les voyages dans le temps de Bran étaient plus qu’enthousiasmants, de même que la réunion des Stark et la reconquête de leur territoire (même si l’ensemble reste cousu de fil blanc). Il est quand même intéressant de noter que ces intrigues, qui plombaient franchement le rythme des premières saisons, sont devenues aujourd’hui les plus captivantes.
  • La pire intrigue : Dorne et les Îles de Fer se tirent la bourre pour cette catégorie. Les deux arcs ont proposé des scènes d’un kitsch et d’un ridicule sans nom, de la prise de pouvoir absurde des Sand Snakes à la confrontation invraisemblable des frères Greyjoy sur le pont de Pyk. Deux points positifs toutefois : ces intrigues se montrent au final assez discrètes, et celle des Greyjoy est partiellement rachetée par la belle scène entre Yara et Daenerys et par le plan final sur leur flotte voguant vers Westeros.
  • Le meilleur épisode : The Winds of Winter (6.10). Beaucoup de fan service assez bien foutu (allez, on parlera de "générosité"), mais surtout une réalisation incroyable, notamment lors de la séquence d’ouverture absolument splendide. Bref, le meilleur season finale de la série.
  • Le pire épisode : Home (6.02). Une indicible horreur dans la droite lignée des deux derniers épisodes de la saison 5. Après une belle ouverture sur Bran et la Corneille, les séquences immondes s’enchaînent les unes après les autres sans aucun répit. À oublier de toute urgence.
  • Le meilleur personnage : Lyanna Mormont. What else ?
  • Le pire personnage : Bronn, venu cachetonner sans aucun état d’âme. C’est simple, la seule chose qui me vienne à l’esprit en pensant à lui cette saison, c’est une énième vanne sur le chibre de Podrick. Bonjour tristesse...

 

Note globale de la saison : 13/20.

La saison en une image :

 

Brynden

 

 

L’avis de Galax

 

Après une saison 5 qui avait mis du temps à démarrer mais dont la fin était ébouriffante, la saison 6 de Game of Thrones se révèle être à la fois dans la continuité de cette dernière, et parvient en même temps à se détacher de toutes les autres. L'explication est assez simple : la série est désormais complètement émancipée des romans. On a donc un rythme bien plus rapide, des cadavres à ne plus savoir qu'en faire et des références innombrables à plein d'éléments passés du show, comme si ce dernier commençait enfin à prendre conscience de toute sa renommée et de sa fanbase ahurissante pour offrir des moments fan service et des scènes cathartiques que les fans attendaient depuis longtemps (la victoire des Starks ! les théories sur Benjen, The Hound, Jon Snow, Cersei ! la mort de Ramsay !). On sent que la série commence à récolter les fruits de ce qu'elle a semé depuis un bon bout de temps maintenant, avec de nombreux chapitres qui se closent. On le voit par le retour de nombreux visages du passé et les nouvelles directions lancées en fin de saison (pour Daenerys, pour Jon Snow, pour Cersei Lannister notamment). À l'issue de cette saison, les cartes sont en effet totalement redistribuées. George R.R. Martin a qualifié les événements de The Rains of Castamere comme la fin du premier acte que constitue la grande pièce Game of Thrones, et je dirais qu'avec cette saison, et plus particulièrement avec son final, on sent qu'on est à nouveau entré dans une autre ère pour la série.

Cela n'est finalement guère surprenant. Si proches de la fin de série, ou en tout cas bien plus proches de sa conclusion que de son commencement, les auteurs n'hésitent pas à déployer leur jeu et à se "faire plaisir", comblant beaucoup de fans au passage. Bien sûr, cela est parfois au prix de raccourcis dommageables et d'une écriture facile de quelques passages. De plus, tout ce que la saison a entrepris n'a pas été réussi non plus, loin de là, même si les intentions au départ semblaient bonnes. Le retour de The Hound ou bien le climax de l'intrigue d'Arya ont été en particulier des déceptions, conduisant à une deuxième partie de saison en-dessous de ce que peut faire la série.

Une saison qui a ses défauts donc, mais qui fait évoluer la série en profondeur et qui est extrêmement satisfaisante à voir dans l'ensemble.

 

GOT Awards de la saison :

 

  • La meilleure scène : L’explosion du Grand Septuaire, et plus généralement, toute l’introduction du final à la capitale. Une scène parfaite, orchestrée au millimètre, à la musique et à la réalisation somptueuses, qui poutre toutes les autres excellentes scènes de la saison, pourtant nombreuses.
  • La pire scène : La course-poursuite d'Arya dans les rues de Braavos, irréaliste, énervante, décevante façon de conclure tout un aspect de son intrigue...
  • La meilleure intrigue : Bran Stark et la genèse de la série. De l’origine des White Walkers, au fameux #HoldTheDoor, en passant par le retour de Benjen Stark, jusqu'à la révélation sur la naissance de Jon qui a précipité le jeu des trônes, c’est un sans faute.
  • La pire intrigue : Le retour de Sandor Clegane. Seule intrigue un peu bâtarde de la saison qui n’a pas de vrai début ni de vraie fin, parachutée sur deux épisodes, et sans aucun moment marquant (au moins celle de Sam réserve de bonnes scènes).
  • Le meilleur épisode : 6.10 : The Winds of Winter, non seulement le meilleur final haut la main, mais également l’un des épisodes les plus époustouflants, qui fait passer un cap à la série.
  • Le pire épisode : 6.08 : No One, , qui regroupe la pire scène et la pire intrigue, le reste n’étant pas folichon non plus du côté des Tully.

 

Note globale de la saison : 15/20.

La saison en une image :

 

Margaery Tyrell Likes This

 

 

L’avis de Koss

 

C’est un vrai problème de gestion du temps qui a caractérisé cette saison. Libérés de l’emprise de George R.R. Martin, Chapi et Chapô (David Benioff et D.B. Weiss, les showrunners de la série) sont d’entrée partis sur des chapeaux de roue, enchaînant les facilités scénaristiques à la vitesse de l’éclair. Pendant deux épisodes, j’ai eu très peur ; et il a fallu deux bons épisodes 4 et 5 pour relever la tête. Passé le désormais mythique épisode The Door, c’est l’inverse qui s’est produit : le rythme a progressivement ralenti avec des scènes bouche-trous de plus en plus visibles (une pensée ici pour Tyrion). Le très médiocre épisode 8 n’a fait que confirmer cette tendance. Et puis, on connaît la suite : la série livre ses deux meilleurs épisodes avec une séquence de bataille hallucinante et un final qui remet exactement Game of Thrones à sa place : dans le soap à rebondissement le plus total. Vivement l’an prochain pour encore plus de twists improbables !

 

GOT Awards de la saison :

 

  • La meilleure scène : "Hodor ! Hold the door". Au-delà du jeu de mots et de l’impact émotionnel de la scène (compliqué d’être touché dans une série qui "tue" autant de gens), c’est surtout la confirmation de la théorie temporelle choisie par la série, qui est importante. Désormais, on le sait : les actions de Bran dans le passé vont influencer / ont déjà influencé les actions de la série. Vivement l’an prochain où l’on découvrira que Bran est l’alpha et l’oméga de toute chose.
  • La pire scène : Ayra qui fait des sauts d’Assassin’s Creed à égalité avec la scène dite du "pet" de Mestre Pycell au conseil de King’s Landing.
  • La meilleure intrigue : Tout le Nord, de Jon à Melisandre, en passant par Sansa, c’était très chouette.
  • La pire intrigue : Dorne qui a réussi à faire pire que l’an dernier. Balaise les filles.
  • Le meilleur épisode : "La bataille des Bâtards" pour son plan séquence ahurissant.
  • Le pire épisode : L’épisode 8 qui aligne les scènes débiles et les dialogues mous, con-cons et descriptifs au dernier degré.
  • Le meilleur personnage : Lyanna Mormont. Deux scènes, onze ans, et elle vole la vedette à tout le monde : "Bear Island knows no king but the King in the North, whose name is STARK". Pas mieux.
  • Le pire personnage : Tyrion. Oui, c’est dur et il y a sans doute pire que lui (Bronn, Les Vipères, Arya). Mais quand même, quelle chute ! La quasi-totalité de ses scènes ne servent à rien et on sent que l’acteur même se rend bien compte de la pauvreté de son intrigue. Heureusement, il est sauvé par une très belle scène d’adoubement à la fin. C’est bon, tu peux revenir au prochain semestre.

 

Note globale de la saison : 15/20.

La saison en une image :

 

Lyanna

 

Merci à tous ceux ayant participé à cet article et à très bientôt !




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

Galax Galax
2782 avis
3492 notes
Moyenne : 13.21

 Visioneur raffiné

Listen !

1 commentaire sur cet article


gravatar
#1
dewey a écrit le 07/07/2016 à 10h55
Très beau bilan.

Et ce, même si vous êtes tous passé à côté du vrai meilleur personnage de la saison ...



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


14.21

351 notes

Dernières notes :



favorables
0 avis
neutres
0 avis
défavorables
1 avis

Derniers avis sur cette saison



MembreSupprime2 - défavorable
Comme l'année dernière, j'écris mon bilan de la saison sous la même forme que celui des auteurs de l'article bilan ...

» Donner votre avis      » Tous les avis

Résultats des Série-All Awards 2016


26/02/2017

0 commentaire

L'attente fut insoutenable, nous le savons bien. Mais les résultats sont enfin tombés.


Actualité » Toutes les news



Critique : Doctor Who (2005) 10.06


24/05/2017

0 commentaire

Amateurs de flan, passez votre chemin.


Critiques » Toutes les critiques



Bilan - Podcast : Westworld saison 1


16/12/2016

0 commentaire

Où nous faisons le bilan, calmement.


Bilans » Tous les bilans



Tous les trailers de la Comic-Con


26/07/2014

0 commentaire

L'instant overdose geek du jour


Vidéos » Toutes les vidéos



Focus sur Kingdom (2014)


16/03/2017

0 commentaire

Testostérone, gros muscles et pains en pleine face. Mais pas que. Focus sur Kingdom, dont la saison 1 sort en DVD le 22 mars.


Focus » Tous les focus