« So Série-All » Battlestar Galactica  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Critique : Game of Thrones 7.03 - The Queen's Justice



Bien sûr nous eûmes des orages… 7 ans d’amour c’est l’amour fol...


Game of Thrones
Genre :
Fantastique
Série américaine
Année : 2011
Format : 52 min
HBO OCS City



... Je crois bien que je ne t’aime plus, Game of Thrones. Plus comme avant en tous cas.

Nous avons vécu une relation assez passionnelle, toutes les deux, pas vrai ?

Tu te souviens de nos débuts passionnés, quand j’attendais chaque nouvelle rencontre le cœur battant comme une jeune adolescente amoureuse ?

Et tu te souviens quand nous avons frôlé le divorce en saison 5, quand tu étais devenue tellement infréquentable tellement tu te complaisais dans le sordide ?

Je t’ai haïe, à cette époque… et puis j’ai recommencé à bien t’aimer en saison 6, quand tu t’es enfin résolue à simplifier l’intrigue du roman pour lui donner une structure plus adaptée à tes capacités d’écriture limitées au format sériel. Et, même si tu optais alors trop souvent pour la facilité et la simplicité, tu avais gagné un côté pop-corn aussi plaisant qu’une bonne fanfic, qui avait fini par me réconcilier avec toi. Ce n’était plus la passion des débuts, mais tu m’émouvais encore par moments.

Mais, hélas, depuis cette saison, je me rends compte que je ne ressens presque plus rien pour toi. Ce n’est plus ni de l’amour, ni de la haine, mais bel et bien une indifférence croissante. Et il n’y a rien de pire que l’indifférence…

Oui, je sais, c’est triste. Moi aussi, je pleure un peu, là.

Mais tu as bien changé, tu sais ? Moi aussi, j’imagine, depuis tout ce temps… Sept ans, c’est long ! Mais tout de même…

 

 

Des personnages simplistes

 

Moi, je t’aimais pour tes personnages hyper cohérents, hyper construits, complexes, non-manichéens, qui évoluaient au fur et à mesure du récit ! Mais alors regarde, regarde un peu, je ne vais pas me taire parce que t'as mal aux yeux ! Que sont-ils devenus, tous ? Des personnages simplistes, prévisibles, des méchants très très méchants et des gentils dont on sait très bien qu’ils finiront forcément par s’accorder !

Tiens, dans cet épisode, la rencontre entre Jon et Daenerys, tu sais que ça fait vingt ans que je l’attendais ??? Vingt ans ? Vingt ans pour… ça ? Pour une scène qui fait l'effet d'un soufflé trop vite sorti du four ? Une scène cousue de fil blanc qui fait passer une fois de plus Jon pour un neuneu ? ("Comment ça, je vous jure sur la tête de mon père (Clin d'œil) kya des vilains zombies trop pas cools qui vont tous nous tchuer, et vous me croyez pas ??? Bâtards (Clin d'œil) !").

 

GoT s07e03

Ma réaction devant la quasi-totalité de cette scène


Jon et Tyrion qui se retrouvent, ça aurait dû faire plus d’étincelles qu’un simple résumé des épisodes précédents ! Que dire de Sansa et Bran, le roi du tact ("au fait, je t’ai pas vue depuis des années donc je vais te parler de ton viol dont je suis au courant grâce à mes pouvoirs chelous, au fait, ça gaze ?"). Et de Euron et Jaime ("elle aime les doigts dans le cul, ta sœur ?").

Et que dire de Sansa qui dit à Littlefinger que Cersei a tué son père, sa mère et son frère alors qu’en fait si tes scénaristes n’avaient pas une mémoire de linotte malade ils se rappelleraient que Cersei n’est en réalité responsable d’aucune de ces trois morts ???

Bon, j’avoue que tu t’es un peu rattrapée sur la fin avec le savoureux dialogue entre la Reine des Épines et Jaime, mais vu que la scène était aussi un peu un suicide scénaristique par ailleurs, je n’ai pas réussi à profiter autant des dialogues que j’aurais dû…

 

 

Plus de tension dramatique

 

Ah, et puis je t’aimais aussi pour ta gestion lente et patiente de la tension dramatique… Tu te souviens quand la mort d’un personnage important me faisait l’effet d’un coup de poing dans le ventre ? Quand tu prenais le soin et le temps de lentement construire ton intrigue et que l’évènement apparaissait à la fois logique et inexorable, choquant comme il se doit et résolument poignant ? Quand tu savais patiemment mettre en danger tes personnages sur un fil si mince qu’on tremblait pour eux à chaque instant ? Quand ton monde semblait parsemé d’embûches et de serpents ?

Ah, c’était le bon temps… Maintenant on sait que quoi qu’il arrive, les gentils s’en sortiront avec facilité et sans danger, qu’ils n’ont plus rien à craindre d’autre qu’un éventuel coup de guillotine de tes scénaristes – guillotine qui s’abattra de toute manière sans prévenir, donc sans qu’on ait le temps de s’en émouvoir. C’est donc au tour d’Olenna Tyrell de rejoindre toute sa famille dans la tombe. Et comme pour Margaery, qu’on avait pourtant tant aimée, c’est amené de telle façon… qu’on s’en contrefout comme de notre premier plat de nouilles.

Elle qui était l'un des piliers de la série. Merveilleusement interprétée par Diana Rigg.

Franchement, y’a pas comme un malaise, là ?

 

GoT s07e03

Franchement, ce gif me procure plus d'émotion que l'épisode tout entier

 

Et je passe sur l’écriture… Tyrion qui fait une explication de texte expliquant le contenu des images pour expliquer les péripéties militaires débiles de l’armée de Daenerys (qui visiblement avait piscine le jour où il a fallu prendre des décisions…), avec des apparitions aléatoires d’armées Lannister/Greyjoy ?

Je dis non. Juste non.

 

 

Un monde vide, sans mémoire ni cohérence

 

Mais je crois que le pire, c’est à quel point tu as dénaturé ton monde. Ce monde si riche, peuplé de cultures diverses, de myriades de personnages complexes, d’intrigues géopolitiques super crédibles. Maintenant on a l’impression qu’on est face à une poignée de personnages qui jouent à une partie de Risk. Et encore je suis gentille.

Parce que tu as oublié des joueurs en route, genre Littlefinger, qui, en tant que souverain du Val, devrait être l'un des acteurs majeurs de l’échiquier politique de Westeros, et non l’intrigant qu’il semble être dans les derniers épisodes. Cersei, qui a quand même fait sauter au napalm la moitié de Port-Réal et fait un coup d’État, et qui ne trouve pas grand monde pour le lui rappeler et semble hy-per populaire (la foule de Port-Réal est... ??? dans cet épisode ?). Et apparemment elle va rembourser les dettes du royaume grâce à une pochette surprise ?

Et puis bien sûr, il y a les joueurs dont tu cherches purement et simplement à te débarrasser de manière totalement cynique et je m'en-foutiste. Allez hop, exit les Martell, les Tyrell, oubliés le Val et le Conflans... Là encore, tu dénatures complètement ton récit.

Mais le pire, ce sont les apparitions aléatoires d’armées aux endroits où ça t’arrange. Ça, c’est vraiment très, très mal. Ça tue toute ton intrigue géopolitique, c’est juste n’importe quoi !

Du coup, Game of Thrones, j’ai envie de te donner un conseil : joue au jeu de plateau qui porte ton nom. C’est un hy-per bon jeu. Et tu y apprendras beaucoup : tu verras que pour gagner une guerre, il faut réfléchir un peu aux endroits où on place ses armées, ses soutiens, ses bateaux (non parce que la téléportation c’est vraiment de la triche, faut que t’arrêtes). Qu’il faut réfléchir à ses alliances (autrement qu’en les sortant du chapeau, hein !), à ses coups de bluff, à l’effet de surprise. À son influence politique, à sa force militaire, à l’approvisionnement de ses armées. À l’hiver qui vient…

 

GoT s07e03

Je tiens à préciser que je n'ai aucune action dans le jeu de plateau Game of Thrones

 

Ça risque d’être dur à entendre mais que veux-tu, j’ai mon franc-parler : oui, Game of Thrones, une simple partie d’un jeu de plateau un peu bien fichu crée une intrigue géopolitique considérablement plus cohérente et intéressante que celle que tu nous proposes. À vrai dire, j’en viens à penser qu’un générateur de scénario aléatoire ferait du meilleur boulot que toi.

Bref : ressaisis-toi !

 

J’ai aimé :

 

  • Le dialogue Jaime-Olenna : « There are lessons in failure » / « You must be very wise now ».
  • Le fait que la mort de Myrcella n’ait pas été totalement oubliée, en fin de compte.
  • Heureusement qu’il reste quelques bons acteurs malgré tout.
  • Oh les jolis paysages !

 

Je n’ai pas aimé :

 

  • Trop de facilités tue la facilité.
  • Trop d’incohérences achève de miner le peu de crédibilité de l’intrigue.
  • Le fait que le déroulement de l’histoire soit cousu de fil blanc – ou bien au contraire totalement aléatoire.
  • Ne plus ressentir la moindre émotion, surtout dans les scènes de rencontres et de retrouvailles très attendues, ainsi que dans les scènes de mort de personnages importants.
  • Sentir l'indifférence arriver à grand pas.
  • Les dragons, c'est bien, mais où sont les loups ?

 

Ma note : 08/20.

 

 

Le Coin du Fan :

 

  • La justice de la Reine, en deux actes :

 

La justice de la Reine

 

  • Toujours sur Cersei, sa servante (Bernadette) semble suivre son évolution capillaire à la lettre :

 

Bernadette, la servante de Cersei

 

  • Jon Snow a beaucoup appris des sauvageons :

 

Tommy, Dany et Jonny

Tormund : "Tu as passé trop de temps avec nous, Jon Snow. Tu ne pourras plus jamais t'agenouiller de nouveau."

Daenerys : "Je présume, Seigneur, que vous êtes ici pour vous agenouiller ?"

Jon : "Non."

 

  • Tel père, tel fils. Dans cet épisode, Jon Snow affirme à Daenerys ne pas aimer tuer... Comme son père :

 

Rhaegar aimait danser

"Il aimait marcher au milieu du peuple. Il aimait chanter avec eux."

"Rhaegar n'a jamais aimé tuer. Il adorait chanter." (comme Jon aussi)

 

  • Nous n'en n'avions pas parlé auparavant, mais le générique a un peu évolué :

 

Le générique avant

Le générique après

Cette comparaison "Avant/Après" montre la progression de la glace sur la mer. Ce passage pourrait éventuellement servir aux marcheurs blancs pour contourner le mur.

 

  • Des problèmes avec la chronologie de la série et de l’épisode en général ? Pas de problème, le livre a la solution pour vous :

 

Le livre

"Certains chapitres se passent pendant un jour, certains pendant une heure seulement et d'autres, un mois ou la moitié d'une année."

George R. R. Martin

 

À la semaine prochaine avec la critique de Galax !




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

Altair Altair
959 avis
1052 notes
Moyenne : 13.03

 Visioneur raffiné

Un peu d’œstrogènes dans un monde de brutes !

16 commentaires sur cet article


gravatar
#1
Jasper a écrit le 02/08/2017 à 16h53
Plutôt sévère comme critique, je trouve, mais je comprends qu'une fan des livres et de cet univers ne puisse plus se satisfaire de ce qu'est devenu la série. Y a un point que je trouve positif, c'est qu'ils ont sérieusement mis de l'eau dans leur vin côté gore / sexe. Y avait vraiment du potentiel pour des scènes nettement plus hardcore dans cet épisode et les showrunners ont fait preuve de plus de retenue qu'à une époque. Et c'est vraiment pas plus mal, à mon sens.

Je te rejoins complètement sur le fait qu'on vibre moins sur le destin des personnages. Peut-être parce qu'on visualise beaucoup plus qui sont les chouchous / gentils alors que pendant longtemps, la situation était beaucoup plus floue ?
gravatar
#2
Altair a écrit le 02/08/2017 à 19h06
Je te rejoins complètement sur le premier point. Le mauvais goût semble depuis 2 saisons s'être pas mal éloigné de la série, et c'est beaucoup, beaucoup mieux comme ça (bon, il reste les passages scato et les dialogues fleuris, mais ça va).

Sur le fait qu'on vibre moins... pour moi c'est un défaut d'écriture, essentiellement. Oui, il y a ce côté "chouchou" qui fait qu'on sait désormais que certains personnages sont totalement hors de danger, ce qui n'était pas si net avant. C'est clair que ça n'aide pas.
Mais il y a aussi le fait qu'ils se sont appauvris, et qu'ils sont devenus beaucoup plus manichéens : Tyrion, par exemple, est un personnage qui par essence ne peut faire l'unanimité dans le monde où il évolue, à cause des préjugés dus aux nains (et, dans le livre, à sa laideur repoussante) - et qui en souffre. C'était l'angle passionnant sous lequel on l'avait vu dans les premières saisons, notamment dans la relation qu'il avait avec son père et sa sœur. Mais maintenant, c'est le mec super cool que tout le monde écoute et que tout le monde adore <3. Y compris Jon qui l'a croisé quelques jours des années auparavant et qui a vu entre temps sa famille décimée par la famille de ce dernier. Y compris Sansa à qui il a été marié de force. Daenerys est tombée instantanément sous le charme et en a fait son plus proche conseiller, etc...
Du coup le personnage n'a plus que quelques bons mots à dispenser et plus aucun développement personnel.

Sansa, qui est à la base le personnage qui me touche le plus, pâtit dans cet épisode de grosses facilités d'écriture (et d'erreurs) : dans la manière dont on montre qu'elle est sensée être une "bonne" dirigeante (le coup des provisions et des armures en visitant le château, c'est un poil facile (ils sont cons de ne pas y avoir pensé sans elle), et ça a beaucoup moins d'impact qu'un conseil qu'elle présiderait et où elle saurait imposer son point de vue, par exemple. Et dans la manière dont elle gère Littlefinger, qui n'est plus qu'un intrigant énamouré et qui n'a plus rien de l'homme très puissant, trouble et dangereux qu'on a connu.
Cela dit ça pourrait encore s'arranger dans les épisodes qui viennent, j'avais plutôt bien aimé ses dialogues de l'épisode 1 et je ne sais pas où ils veulent l'amener (idem littlefinger). J'ai espoir.

Arya est devenue trop puissante, et un deus ex machina sur pattes pour les scénaristes. Peut-être que les retrouvailles avec son loup pourraient donner des choses intéressantes, faut voir. J'ai bien aimé le fait qu'elle retrouve hot pie. Gendry, un jour, peut-être ? Ce serait cool. En attendant, elle est trop à part pour le moment dans la trame du récit pour qu'on s'attache émotionnellement à elle.

Jon a toujours été con dans la série, mais ce qui est gênant c'est que personne ne semble s'en apercevoir. Mais Kit Harrington a fait de gros progrès donc ça passe, quand même, et le personnage reste attachant.

Jaime n'est plus que l'ombre de lui-même dès lors qu'il partage une scène avec sa sœur. Et vivement qu'il retrouve des motivations personnelles parce que ça fait un bail qu'il vivotte.

Daenerys est toujours pareille à elle-même, mais pour le moment sans aucun développement personnel - elle se résume à son rôle politique.

Je trouve néanmoins que Cersei est toujours vraiment chouette. Bien que ses coups militaires et politiques soient trop faciles et rencontrent vraiment trop peu de résistance, elle a le charisme d'une reine, un brin de folie et une vengeance à accomplir, rien ne peut l'arrêter. Le fait qu'elle venge Myrcella est cohérent et très satisfaisant.
Et j'ai bon espoir pour Bran et Théon.
gravatar
#3
Zephir a écrit le 02/08/2017 à 23h02
>>Une scène cousue de fil blanc qui fait passer une fois de plus Jon pour un neuneu ? (« Comment ça, je vous jure sur la tête de mon père ( Clin d'œil ) kya des vilains zombies trop pas cools qui vont tous nous tchuer, et vous me croyez pas ??? Bâtards ( Clin d'œil ) !»).

J'aime bien la discussion qu'ils ont pondu mais l'approche des deux partis est en effet critiquable. Cela dit, ça reste "in character" pour moi, Jon ayant toujours eu un côté franc, pragmatique et peu calculateur (neuneu si tu veux). De plus, il a un peu fait ce pari et n'a pas forcément de meilleur argument. J'ai bien aimé qu'il soit visiblement en train d'évaluer la personne improbable qu'il a en face de lui au début de l'échange et comprend vite que le dialogue va être complexe.

>>Que dire de Sansa et Bran, le roi du tact (« au fait, je t’ai pas vue depuis des années donc je vais te parler de ton viol dont je suis au courant grâce à mes pouvoirs chelous, au fait, ça gaze ? »).

Oui, pas forcément out of character vu l'histoire de Bran mais l'échange en général était pas ultra convaincant. La scène que j'ai le moins aimée.

>>Et de Euron et Jaime (« elle aime les doigts dans le cul, ta sœur ? »).
Ben c'est Euron quoi. Y a toujours eu des lignes crues comme ça il me semble, même chez Martin.

>>Et que dire de Sansa qui dit à Littlefinger que Cersei a tué son père, sa mère et son frère alors qu’en fait si tes scénaristes n’avaient pas une mémoire de linotte malade ils se rappelleraient que Cersei n’est en réalité responsable d’aucune de ces trois morts ???

Pas faux, mais pas sûr que ce soit (encore une fois :v) totalement out-of-character. Outre sa haine envers Cersei, Sansa veut dominer les échanges avec LF depuis quelques épisodes et elle ne serait pas à une exagération près pour une bonne réplique. En plus, c'est pas totalement faux pour son père et je crois pas que Tywin se soit vanté d'être derrière le Red wedding.


>>Tu te souviens quand la mort d’un personnage important me faisait l’effet d’un coup de poing dans le ventre ? Quand tu prenais le soin et le temps de lentement construire ton intrigue et que l’évènement apparaissait à la fois logique et inexorable, choquant comme il se doit et résolument poignant ?

Je sais pas, la mort d'Olenna était triste et la séquence, bien que courte, était bien menée. Le plan qui l'introduit par sa coiffe en haut de la tour est aussi touchant que celui que tu as mis. Il y a toujours eu des morts plus subites que d'autres, et l'inverse n'est pas toujours idéal (Shireen). Et puis, ça reste malgré tout la mort d'un personnage secondaire qui ne commandait pas l'histoire ni d'arc narratif.

>>Maintenant on sait que quoi qu’il arrive, les gentils s’en sortiront avec facilité et sans danger, qu’ils n’ont plus rien à craindre d’autre qu’un éventuel coup de guillotine de tes scénaristes – guillotine qui s’abattra de toute manière sans prévenir, donc sans qu’on ait le temps de s’en émouvoir.

Un peu tôt pour ça non ? Et quel rapport entre Lady Olenna et les plot armor ? Recemment, Hodor est mort même si c'était un perso secondaire. Toutes les morts n'ont pas non plus à être "moralisatrices". D'autant que là on pourrait mettre en faute Daenerys et Tyrion (et ironiquement, Olenna avait "raison").

>>Maintenant on a l’impression qu’on est face à une poignée de personnages qui jouent à une partie de Risk

C'est un peu le fond de l'histoire, et la série a toujours réduit l'influence des personnages en dehors des 7 maisons, Bolton mis à part. La réutilisation de Tarly est limite une bonne surprise.

>>Parce que tu as oublié des joueurs en route, genre Littlefinger, qui, en tant que souverain du Val, devrait être un des acteurs majeurs de l’échiquier politique de Westeros, et non l’intrigant qu’il semble être dans les derniers épisodes.

Littlefinger est bloqué. D'une part parce qu'il n'avait pas prévu que Jon émerge en tant que leader du nord. D'autre part parce que Sansa le connaît trop. Sans oublier la menace des White walker qui chamboule son idée de départ (marcher vers KL avec le nord et le Val uni). Deux élément largement imprévisibles qui le bloquent, ça me va...

>>Cersei, qui a quand même fait sauter au napalm la moitié de Port-Réal et fait un coup d’État, et qui ne trouve pas grand monde pour le lui rappeler et semble hy-per populaire (la foule de Port-Réal est... ??? dans cet épisode ?).

C'est un peu nuancé par le dialogue Euron-Jaime dans l'épisode. Dans l'absolu, Daenerys n'est pas une perspective très rassurante pour la populaçe non plus et il y aura toujours des gens pour humilier les nobles (c'était pas une foule extraordinaire non plus).
gravatar
#4
Koss a écrit le 03/08/2017 à 10h17
Je trouve également la critique sévère. Sur les points suivant :


"tu sais que ça fait 20 ans que je l’attendais ??? 20 ans ? 20 ans pour… ça ?"

=> Je rejoins complètement Galax qui dans son avis, explique très bien que de jouer sur le contrepoint d'une réunion diplomatique lambda est particulièrement malin de la part de D§D (oui oui). Je préfère mille fois être surpris que d'avoir ce à quoi je m'attendais. Même chose avec Haut-Jardin et Castle Roc, qu'on n'avait jamais vu dans la série et dont on nous montre juste la chute.

"ls se rappelleraient que Cersei n’est en réalité responsable d’aucune de ces trois morts ???"

==> Heu... Ben si. Indirectement, mais si.


"Ah, et puis je t’aimais aussi pour ta gestion lente et patiente de la tension dramatique"

==> Il me semble (peut-être me trompe-je) que tu avais protesté plusieurs fois contre le fait (à juste titre selon moi) que l'intrigue n'avançait pas en saison 4 et 5, notamment.


"Mais le pire, c’est les apparitions aléatoires d’armées aux endroits où ça t’arrange. Ça, c’est vraiment très, très mal"

==> Les dix dernières minutes se passent sur plus d'un mois. J'avoue ne pas voir l'incohérence.


Je te rejoins cependant sur Petit Doigt.
gravatar
#5
Altair a écrit le 03/08/2017 à 10h57
Merci pour tes commentaires, Zéphyr.

> sur Jon : oui il est présenté comme un couillon dans la série, en cela c'est assez cohérent :). Mon soucis c'est que personne ne lui fasse suffisamment remarquer depuis qu'Ygrid est décédée :), et qu'on lui pardonne toutes ses erreurs (surtout dans la saison 6, quand il a foncé tete baissée dans le piège de Bolton). J'avais bien aimé son débat avec Sansa dans l'épisode 1, cela dit, au moins elle montre un peu de résistance.
Pour sa rencontre avec Daenerys, le soucis c'est peut-être justement que le dialogue n'était pas vraiment complexe, et qu'on a l'impression qu'il est arrivé à Dragonstone en touriste ?

> J'adore Bran et Sansa, du coup j'ai été déçue que l'échange soit si peu inspiré. Mais il suffit d'un meilleur dialoguiste dans les épisodes suivant pour que mon amour renaisse.

> Euron dans la série est un pitre débile. Cela dit je n'aime pas non plus le personnage dans le roman - trop monolithique. Mais au moins, dans le roman ses plans sont cohérents.

> C'est Joffrey qui a fait tuer Ned, et Cersei était contre et savait que c'était une erreur politique majeure (ça, c'était du temps où les actions dans GoT avaient des conséquences et où quand on décapitait une tête de grande famille, ça déclenchait des rébellions, pas des réditions automatiques et fort simplistes). Et du temps du Red Wedding, Cersei était encore très très loin d'avoir le pouvoir qu'elle convoitait, c'était Tywin qui régnait.
Tout cela, Sansa le sait. Elle est celle qui a le plus de raison de haïr les Lannister (Tyrion y compris) - mais le fait d'accuser Cersei n'a aucun sens dans cette scène. Cersei n'a jamais été particulièrement cruelle envers Sansa, au fond.
J'aime bien l'angle développé dans l'épisode 1, selon lequel Cersei aurait d'une certaine façon "appris" des choses à Sansa, dans laquelle elle se reconnait un peu. ça m'a rappelé Blackwater, quand Cersei ivre donnait une leçon de choses à Sansa, une des meilleures scènes de la série à mon avis. Les deux personnages ont des trajectoires similaires (mariées de force très jeunes, nourries dans leur enfance aux rêves de chevalerie qui se sont heurtées de plein fouet à la dure réalité du monde, etc...), j'aime bien qu'ils continuent le parallèle.

> Pour moi la mort d'Olenna n'était pas très émouvante parce qu'on ne l'a pas vue venir, elle sembalit venir de nulle part. On n'a pas eu le temps de s'inquiéter pour elle, de se demander si elle avait une chance de s'en sortir ou non.
Cela dit, en soi la scène était excellente.

> pour les morts, on verra bien. Mais je suis prête à parier que Tyrion, Daenerys, Jon, Sansa, Arya, Bran et Sam survivront quoiqu'il arrive.

> pour la partie de "Risk", je voulais dire que les aspects stratégiques étaient devenus hyper simplistes. Quand Joffrey coupe la tête de Ned Stark, le nord se rebelle, ses enfants sont dispatchés dans le monde et nourrissent leur revanche, bref l'équilibre politique de Westeros est bouleversé.
Quand Cersei tue la tête de la famille Martell, elle gagne instantannément. Quand elle tue les Tyrell et le grand moineau, elle gagne. Pas de résistance, pas de conséquence. C'est simpliste, et ça va, à mon avis, à l'encontre de l'essence de la série qui est de montrer des intéractions géopolitiques réalistes.

> Pour littlefinger, j'accepte ta vision des choses. J'attends de voir ce qu'ils vont faire de lui pour savoir. (mais on est d'accord que c'était idiot (une fois de plus) de la part de Jon de le menacer directement dans les épisodes d'avant ?)

> pour Cersei et son putsch sans résistance, oui il y avait des éléments intéressants dans cet épisode. Ils arrivent bien tard et bien timidement.
gravatar
#6
Altair a écrit le 03/08/2017 à 11h08
@ Koss :

> pour la scène Daenerys/Jon disons que je ne partage pas ton point de vue.

> Cersei était contre la mise à mort de Ned, et Tywin avait les pleins pouvoirs (et Cersei aucun pouvoir) au moment du red wedding. Ce que Sansa sait très bien, elle était aux premières loges du pouvoir. Donc, non.

> Oui depuis le début je dis que D&D auraient dû simplifier l'intrigue. Mais en réduisant le nombre de storylines, pas en utilisant des ficelles simplistes.

> les 10 dernières minutes se passent sur plusieurs mois, au cours desquelles :
- Euron a contourné tout le sud de Westeros (dont Dorne et des territoires Tyrell) avec sa gigantesque armada sans rencontrer la moindre résistance, sans être vu, pour arriver pile poil au bon moment comme la cavalerie (remarque il avait déjà fait le même trajet dans l'autre sens sans rencontrer non plus la moindre résitance et en passant sous le nez de Daenerys sans qu'elle le remarque, juste 2 épisodes auparavant).
- Tyrion a manifestement mis au point un plan militaire sans en informer Daenerys et ses plus proches conseillers puisqu'il doit leur expliquer à la fin ??? (plan complètement con par ailleurs, mais bon)
- personne n'a vu les armées Lannister se déplacer ?
- Cersei a deviné tous les plans de Tyrion comme par magie pour contre-attaquer pile poil où il fallait ?

Quant au présupposé comme quoi les terres lannister ne valent plus rien... Hum, j'ai un peu de mal.
Je passe sur le fait que Dragon Stone soit juste en face de Kings landing mais qu'aucun front militaire ne s'organise dans ce coin là, notamment au niveau maritime (toute personne qui a joué au jeu de platau sait à quel point Kings landing et Dragonstone sont juste à une portée de bateau l'une de l'autre !).

Sans parler du fait que tu dis que tout cela s'est passé sur plusieurs mois, mais que ce n'est absolument pas le ressenti que l'on a en tant que spectateur...

Donc perso les incohérences j'en vois une floppée.
gravatar
#7
Zephir a écrit le 03/08/2017 à 15h32
"(mais on est d'accord que c'était idiot (une fois de plus) de la part de Jon de le menacer directement dans les épisodes d'avant ?)"
Carrément, pour ça que je parlais de "caractérisation en freestyle" sous l'avis de Koss. J'ai du mal à faire le lien avec l'ancien LF. Mais c'était l'épisode 2, là je l'ai retrouvé même si son conseil sort un peu de nulle part et la juxtaposition avec les pouvoirs de Bran est peu subtile.

"C'est Joffrey qui a fait tuer Ned, et Cersei était contre et savait que c'était une erreur politique majeure"
Ouais mais bon, c'est à cause de Cersei s'il s'est retrouvé dans cette position. (D'ailleurs l'arrivée de Bran met tellement LF dans la merde, je pense que ça va pas louper.)
gravatar
#8
Zephir a écrit le 03/08/2017 à 15h38
Mais sinon la critique était marrante et je comprends tes impressions. Juste j'aurais pas tapé sur cet épisode là en particulier. J'avais pas de grosses attentes pour Dany - Jon et j'ai plutôt été agréablement surpris dans le contexte, ça doit être la grosse différence. Outre le fond, j'ai aussi l'impression que cet épisode était le plus beau et "drôle" des trois.
gravatar
#9
Koss a écrit le 03/08/2017 à 15h48
"> pour la scène Daenerys/Jon disons que je ne partage pas ton point de vue"

=> Dommage que ce ne soit pas plus argumenté, car je trouvais intéressant justement ce côté "on déjoue vos attentes". Mais bon, si tu voulais du grand spectacle, je peux comprendre que...


" Cersei était contre la mise à mort de Ned, et Tywin avait les pleins pouvoirs (et Cersei aucun pouvoir) au moment du red wedding. Ce que Sansa sait très bien, elle était aux premières loges du pouvoir. Donc, non."

=> Sansa a aussi vu que Cersei couvrait à la fois son fils et son père. Je ne dis pas que Cersei est directement responsable, mais son inaction (et celle de Jaime aussi) la rend "coupable" à mes yeux. Et je peux comprendre que, du point de vu de Sansa (puisque c'est elle qui parlait à ce moment-là), Cersei, qui l'a systématiquement rabaissé, soit coupable.


"- Tyrion a manifestement mis au point un plan militaire sans en informer Daenerys et ses plus proches conseillers puisqu'il doit leur expliquer à la fin ???"

=> Le montage est effectivement étrange et sert surtout à D§D à poser un voix off narrative. Mais je pense que cette explication avait déjà eu lieu avant. Tyrion a bel et bien expliqué son plan avant que les armées partent. On peut aussi supposer que cette scène se trouve avant que les bateaux partent et qu'elle se passe en l’absence de de Sand Snake et des Tyrell.

" Cersei a deviné tous les plans de Tyrion comme par magie pour contre-attaquer pile poil où il fallait ?"

=> Oui. C'est si surprenant que ça ? Ca sert vachement le personnage en plus. Tu devrais apprécier.

"Sans parler du fait que tu dis que tout cela s'est passé sur plusieurs mois, mais que ce n'est absolument pas le ressenti que l'on a en tant que spectateur..."

=> Perso, ça me semble très clair. Et pour tout ceux à qui j'en ai parlé (et ça fait pas mal de gens) aussi. Après oui, dans une série "lente" comme GOT, cet effet est très bizarre. Tout comme la fin de saison dernière était bizarre. C'est pour cela que je dis que c'est une nouvelle série.
gravatar
#10
Altair a écrit le 03/08/2017 à 17h19
@Zephir : en fait je me rends compte que je suis assez bon public avec Game of Thrones version saisons 6 et 7 tant qu'on reste focalisé sur les personnages - dans ce cas je pardonne assez facilement, et je sais que malgré tout dans leur pool de scénaristes il reste de bons dialoguistes capables de nous sortir des scènes vraiment réussies. Mais dès qu'on commence à faire de la "géopolitique" et des "stratégies militaires", je suis beaucoup moins tolérante aux incohérences. D'où ma déception face à cet épisode en particulier.

@Koss :
- pour Jon/Daenerys, je ne trouve pas qu'il y ait grand chose à débattre, c'est une question de ressenti. Moi j'ai trouvé que faire arriver Jon et Davos en touristes, c'était pas du tout une bonne idée. Qu'il était évident que Daenerys ne croirait pas comme ça aux marcheurs blancs, et qu'il aurait évidemment fallu travailler le discours et amener des preuves, ou bien commencer par négocier autour de l'obsidienne. Et je n'ai pas cru un seul instant que Daenerys pourrait causer du tort à Jon et qu'elle ne l'aiderait pas au final. L'issue était attendue, elle est arrivée comme attendue.
Le seul truc un peu surprenant, c'est qu'elle garde Jon en otage sur son île. On verra où ça nous mène.

- pour Cersei/Sansa : Sansa dit "la femme responsable de la mort de mon père, mon frère, ma mère" - elle la met donc en cause directement elle, et elle seule. ça n'aurait pas été compliqué de parler des Lannisters en général où de dire que Cersei avait soutenu ces décisions.
Je ne sais pas, ce serait comme dire que la soeur de Ravaillac était responsable de la mort d'Henri IV.

- pour Tyrion : même expliqué ainsi, je trouve aberrant que Daenerys semble envoyer ses armées sans avoir approuvé d'un plan à l'avance. Tyrion est devenu non seulement le mec le plus cool de Westeros et Essos réuni, mais en plus le chef officieux de la faction targaryenne ?

- pour Cersei/Tyrion : je n'apprécie pas les deus ex machina dans game of thrones. Meme si j'apprécie que Cersei soit crédible en terrible reine des 7 couronnes.
gravatar
#11
Galax a écrit le 03/08/2017 à 18h09
Au sujet de Dany/Jon, personnellement j'étais convaincu que Jon allait devoir prêter main forte à Dany lors d'une éventuelle attaque à King's Landing et montrer son support quand bien même il n'apprécie pas cela, en échange d'une collaboration directe de Dany et ses dragons lors de la future attaque de l'hiver (car cela aurait été dans la lignée de toute la thématique autour de Dany conquérante + Jon qui fait des choix politiques ne plaisant pas à ses électeurs). J'ai été surpris qu'au lieu de ça, ce soit Dany qui "cède" et qui soit plus conciliante que prévu. C'est en fait logique et elle l'avait déjà été par le passé lorsqu'elle était bien conseillée à Meereen ou autre, mais j'ai tout de même trouvé ça intéressant comme tournure, et même si la situation finale d'entraide paraît prévisible au départ, je trouve que l'épisode a consacré beaucoup de temps à nous faire comprendre l'évolution de l'état d'esprit des 2 chefs : leur mentalité initiale, leurs différends, pourquoi ils ne veulent pas céder et qu'est-ce que ça révèle sur eux, et comment ils aboutissent à la décision finale, etc.

Pour moi ça s'inscrit exactement dans ce que tu dis : un zoom sur les persos sans que ce soit trop focus sur des stratégies militaires - un aspect en effet bien moins géré par la série "post saison 5" que l'aspect diplomatique qui est pour moi toujours au top :)
gravatar
#12
Koss a écrit le 04/08/2017 à 09h51
"Je ne sais pas, ce serait comme dire que la sieur de Ravaillac était responsable de la mort d'Henri IV. "

Si Ravaillac avait eu une sieur, celle-ci aurait été complice, si elle avait su que son frère prévoyait de tuer Henry IV. Son inaction en ayant connaissance du projet l'aurait rendu coupable (aux yeux de la loi pénale française).

gravatar
#13
Altair a écrit le 04/08/2017 à 10h09
@Koss : haha oui, mais aurait-on dit qu'elle était responsable de la mort de Ravaillac ? ;)
gravatar
#14
Koss a écrit le 04/08/2017 à 10h20
Non ^^ Mais du coup, je ne suis plus ton parallèle. Parce que dans ton analogie :" Ravaillac = Joffrey", non ?
gravatar
#15
Altair a écrit le 04/08/2017 à 11h25
Ben oui, Joffrey = responsable, pas Cersei.
Sansa aurait pu dre à littlefinger "vous me dites de me méfier d'une lannister, alors qu'ils ont tué ma famille" - ou même simplement par ellipse "vous croyez vraiment que c'est à MOI qu'il faut dire de se méfier de Cersei Lannister" ? ça aurait très bien marché.

Enfin breeeeeeeef on tourne un peu en rond :)
gravatar
#16
Koss a écrit le 04/08/2017 à 11h38
Tu m'as perdu. Je quitte ce débat et vais prendre une aspirine.



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


14.61

23 notes

Dernières notes :

  • 16 par jarboo
  • 14 par Gizmo
  • 14 par raphyju

Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cette série.
favorables
8 avis
neutres
0 avis
défavorables
1 avis

Derniers avis sur cet épisode



Cail1 - favorable
Donc, si je comprends bien, le fait qu’il ne reste plus à la série que 13 épisodes étalés sur deux saisons pour ...

uzitek - favorable
Je rejoins un peu l'avis de Cail1, déçu de ne pas avoir vu de batailles. Deux gros châteaux qui tombent en 5 ...

Donner votre avisTous les avis