Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Dernier représentant des Seigneurs du temps et âgé de plus de 900 ans, Le Docteur parcourt l'espace et le temps dans son TARDIS. Amoureux de la race humaine, il se fait régulièrement accompagner par une femme ou un homme. Partagé entre folie et génie, insouciant mais conscient de ses responsabilités, il ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise, GB 80 minutes
Fantastique, Science-Fiction, Adventure, Drama, Action & Adventure, Drame, Science-Fiction & Fantastique BBC One, France 4 2005
13.38

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 13.02 - Épisode 2

War of the Sontarans

In the Crimean War, the Doctor discovers the British army fighting a brutal alien army of Sontarans, as Yaz and Dan are thrown deeper into a battle for survival. What is the Temple of Atropos? Who are the Mouri?

Diffusion originale : 07 novembre 2021

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 07 novembre 2021
Réalisat.eur.rice.s : Jamie Magnus Stone
Scénariste.s : Chris Chibnall
Guest.s : Sam Spruell , Jonathan Watson , Sara Powell , Sue Jenkins , Paul Broughton , Steve Oram , Gerald Kyd , Dan Starkey , Rochenda Sandall , Jonny Mathers , Nigel Richard Lambert , Jacob Anderson , Craige Els

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 14 novembre 2021 à 23:42

Chibnall est l’homme de toutes les surprises, puisqu’en un épisode, il parvient à me réconcilier avec les Sontariens, à me faire adorer au moins un de ses compagnons, et à me faire admirer l’écriture et le punch de son histoire. Le tout, en hypant toujours autant sur la suite de son fil rouge, et en réaffirmant les valeurs de son ère, avec une Jodie Whitaker plus confiante que jamais et un rapport à l'histoire fascinant. C’est donc aussi bien qu’un “chapitre deux” ne peut l’être...

Plus de détails dans la critique !


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 12 novembre 2021 à 16:54

Le format serial (serie-all ?!) de cette saison fera qu'on aura sans doute du mal à différencier qualitativement les différents épisodes, à moins d'une chute drastique. Donc en vrac de ce 2ème opus, on peut dire que : 

  • j'ai l'impression que Chibnall a utilisé le premiere pour y mettre le maximum d'intro, chaque arc aura le droit à son épisode pour se développer avec en fil rouge le Flux, 
  • l'épisode use de procédés pas très honnêtes soit en utilisant le nébuleux (la rencontre Vortex et Flux qui fait téléporter les personnages (ah bon?), ce qui est bien pratique pour séparer le groupe et permettre de garder le dynamisme de l'ensemble) soit en enlevant d'un coup les portes du TARDIS comme ça, sans raison, obligeant le Docteur à rester en 1856. 
  • il y a un scène totalement nawak, quand Dan est poursuivi par des centaines de Sontarans qui bien qu'à deux mètres derrière lui, sont incapable de le toucher avec leurs fusils laser, troupe qui, au détour d'un champ/contrechamp, se réduit inexplicablement à deux membres qui se vont assomer à coup de casserole par les parents de Dan tombés du ciel. Clairement la scène la plus nanardesque de l'épisode. 
  • j'aime le look du trio de méchant réussi, même si leurs psychologies se résument à "faisons le mal, parce que, grogneugneu".
  • Dan et Karvanista méritent un spin-off
  • pour une fois, j'ai trouvé la toujours difficile conclusion de l'équation "comment le Docteur va réussir à mettre hors d'état de nuire à lui/elle seul/e une armée entières de milliers/millions d'individus armés?" plutôt convaincante et claire. 
  • je pense que la conclusion de la guerre de Crimée un peu rapide, notamment lorsque le Général Logan assassine les troupes adverses en fuite. Une phrase vite fait du Docteur "c'est pas bien, je ne suis pas contente" et hop on passe à la suite. 
  • Il n'y a pas à tortiller du fion, les cliff de fins d'épisode comme dans les anciens DW, c'est sacrement efficace. 

Bref, rien de révolutionnaire, mais on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer. 


Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 09 novembre 2021 à 16:32

WoW. Deux épisodes pas ratés de Chibnul de suite. La folie.

Cela reste globalement un épisode de remplissage et l'aspect pédagogique de la série n'est pas vraiment rempli, notamment sur Mary Seacole (et son parallèle avec 13) et sur la guerre de Crimée : la fin de l'Empire Ottoman / la chute de Gallifrey (en plus, la première apparition des Sontariens dans la série est aussi la première mention de cette planête) et l'alliance des deux forces opposées (France et Angleterre) pour lutter contre un ennemi commun (la Russie). C'est donc un script qui n'est absolument pas abouti, mais qui distille continuellement une forme d'energie de fuite en avant. Se faisant, Chibnall semble faire une sorte de sythènse entre le côté très terre à Terre de RTD (l'invasion de la planête, les parents d'un compagnon) et l'ambition Moffatien de fragmentation du temps et du récit. Les deux précédents showrunners ont eu ce point commun de ne pas toujours réussir leur finalité de récit / de saison : parfois très bêta chez RTD et souvent trop compacte chez Moffat. Il faudra espérer (sans doute très fort) que Chibnul ne tombe dans aucun de ces deux pièges et puisse (enfin !) trouver sa propre voix / voie.


14.4

5 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 14
12 nov. 2021
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 13
09 nov. 2021
Avatar de MrZ
MrZ a noté cet épisode - 15
09 nov. 2021
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 15
08 nov. 2021
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 15
08 nov. 2021

Derniers articles sur la saison

Critique : Doctor Who 13.4

The Crying Game.

Critique : Doctor Who 13.3

Total Eclipse of the Plot

Critique : Doctor Who 13.2

Mashed Potatoe Time...