Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Dernier représentant des Seigneurs du temps et âgé de plus de 900 ans, Le Docteur parcourt l'espace et le temps dans son TARDIS. Amoureux de la race humaine, il se fait régulièrement accompagner par une femme ou un homme. Partagé entre folie et génie, insouciant mais conscient de ses responsabilités, il ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise, GB 80 minutes
Fantastique, Science-Fiction, Adventure, Drama, Action & Adventure, Drame, Science-Fiction & Fantastique BBC One, France 4 2005
13.38

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 13.03 - Épisode 3

Once, Upon Time

'Time is beginning to run wild.' On a planet that shouldn’t exist, in the aftermath of apocalypse, the Doctor, Dan, Yaz and Vinder face a battle to survive.

Diffusion originale : 14 novembre 2021

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 14 novembre 2021
Réalisat.eur.rice.s :
Scénariste.s :
Guest.s : Thaddea Graham , Nadia Albina , Sam Spruell , Rochenda Sandall , Jacob Anderson , Steve Oram , Bhavnisha Parmar , Craige Els , Matthew Needham , Jo Martin , Craig Parkinson , Barbara Flynn , Jonny Mathers , Chantelle Pierre , Nicholas Briggs , Amanda Drew , Nigel Richard Lambert

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 22 novembre 2021 à 00:43

Cet épisode est un contrat. Chibnall nous offre du teasing. On lui offre notre confiance. Si Bel et Vinder ne sont pas bien rattachés au reste ? Leur histoire d’amour sonnera peut-être comme trop vaine. Si on ne revoit pas Jo Martins de façon plus que conséquente par la suite ? Son traitement ici sera alors du foutage de gueule. Si les événements liés au Flux, notamment les ennemis, sa création ou encore les motivations des Ravagers, ne tiennent pas debout ? Les enjeux évoqués ici s’écrouleront certainement dans notre mémoire.

Mais pour l’instant et comme toujours depuis trois épisodes : je suis complètement séduit. Avec Once Upon Time, une chose est sûre, dès le titre : Père Chibnall veut nous raconter une histoire. Je suis actuellement un petit enfant émerveillé, qui a trop hâte de voir comment elle se termine, en sachant quand même un peu que je me fais doucement mener en bâteau et que je peux être déçu par la fin du voyage. Mais qu’importe ! Pour l’heure, il n’y a qu’une envie irrésistible d’en savoir plus, des théories folles que l’on se dessine, et un émerveillement à chaque scène.

Plus de détails dans la critique...


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 18 novembre 2021 à 19:31

Je ne veux pas balance, mais Yaz a cligné des yeux, lors de la disparition du Docteur, lorsqu’elles jouaient à la console, sans que l’Ange Pleureur n’ai avancé.

Sinon, Chibnall va-t-il réussir son pari de sortir avec les honneurs ? Cela semble bien parti pour, car ce serial ne faiblit pas et arrive à rebondir en apportant de nouveaux mystères (la Vieille Architecte Matricienne) ou menaces (les nuées). Cet épisode 3 est une bonne bobonne temporelle de fils (malgré des sauts dans la vie des protagonistes inégaux selon le personnage qui le vivait, en gros La Docteur, c’est top, les autres plus anecdotiques) et quelques points assez nébuleux (que sont les Passagers ? Pourquoi les méchants voulaient les détruire au temps de l’ère Docteur Ruth, alors qu’ils semblent alliés maintenant ? Il suffisait donc juste de demander gentiment aux Mouris pour qu’elles reprennent leurs places ?), tandis que la Docteur semble de plus en plus ballotée par son passé, ce qui la rend plutôt attachante (il était temps).

Petit bémol par contre concernant Vinder, manquant d’épaisseur. Limite, je préfère son amoureuse qui déjoue les Daleks et Cybermen easy.

1 réponse
Voir les réponses

Avatar MrZ MrZ
Membre
Avis favorable Déposé le 16 novembre 2021 à 13:26

Un peu plus bordélique et décousu que les deux précédents, Once Upon Time, malgré les qualités habituelles de la saison, s'empêtre un peu dans ses quatre storylines qui n'ont pas le même degré d'intérêt (seuls Thirteen et Vinder s'en sortent avec les honneurs, Dan est malheureusement invisible, les infos sur Yaz, comme d'habitude, arrivent trop tard, et tout l'infodrop sur la planète Time n'est au final que peu intéréssant) pour au final ne pas raconter grand chose de concret en dehors d'un peu de background et (d'enfin) poser une continuité chez Thirteen suite aux évènements de The Timeless Children.

Episode complètement prétexte qui pose malgré tout des choses intéréssantes, reste à savoir si la suite sera assurée par le Chibz' décidément en grande forme cette année, enfin dépourvu de la variable inconnue qui le faisait rater de manière quasi-systématique les épisodes qu'il écrivait sur ses deux dernières saison.

Mais j'ai confiance, je crois maintenant en la capacité de Chibnall à nous offrir un véritable arc émotionnel chez Thirteen, Dan et Vinder à côté de cette bataille contre les Ravagers qui font définitivement partie des ennemis les plus impressionnants de ces dernières années.


Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 15 novembre 2021 à 18:39

Once, Upon Time c'est un épisode que j'aime plus avec le coeur qu'avec la tête. C'est chaotique, peut-être incohérent et complètement fou. 

Mais j'ai rêvé.

Et je repars au moins un grand sourire aux lèvres. 


Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 15 novembre 2021 à 16:32

L’épisode fonctionne comme une sorte de mise en abyme permanente. Comme la Doctor, on est complètement perdu du début à la fin. Et évidement, on se fout un peu des trois autres histoires, autre que celle de Ruth. 13th le dit elle-même : « Put me back. I want to see more. I want to see the end. » Il n’empêche que les trois autres histoires viennent quand même combler le principal reproche qui a été fait à Chris Chibnall : de ne jamais donner du fond à la Fam. Yaz hérite ainsi - et enfin ! - de quelques matières intéressantes. Cela ne va évidement pas assez loin et il est bien trop tard pour exploiter sa position de membre des forces de l’ordre, dans une fonction par essence punitive, face à une Docteur qui, par définition, guérie.

Alors forcément, à force de l’infinité des mystery box, l’épisode se perd un peu. Ce n’est pas hyper clair dans la façon dont les Mouri ramènent leur 4ème membre, ni pourquoi Vander fait une sorte de fixette sur Yaz dans sa propre timeline, ni qui est cette mystérieuse femme qui apparait à la fin de l’épisode. Sur ce dernier point, je crains un peu que Chibnall face une sorte de grand reboot de l’univers tel qu’on l’a connu pour laisser une table propre à la suite et donc à RTD.


14.8

5 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 16
22 nov. 2021
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 14
18 nov. 2021
Avatar de MrZ
MrZ a noté cet épisode - 13
16 nov. 2021
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 17
15 nov. 2021
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 14
15 nov. 2021

Derniers articles sur la saison

Critique : Doctor Who 13.4

The Crying Game.

Critique : Doctor Who 13.3

Total Eclipse of the Plot

Critique : Doctor Who 13.2

Mashed Potatoe Time...