Image illustrative de Game of Thrones
Image illustrative de Game of Thrones

Game of Thrones

Il y a très longtemps, à une époque oubliée, une force a détruit l'équilibre des saisons. Dans un pays où l'été peut durer des années et l'hiver toute une vie, où des forces sinistres s'éveillent dans les glaces du nord, sept royaumes vivent en paix. Une paix fragile, d'autant que les ambitions grandissent ...

Lire le résumé complet >

Terminée Américaine 52 minutes
Fantastique HBO, OCS City
14.24

18 avis favorable
1 avis neutre
1 avis défavorable

7.03 - The Queen's Justice

Daenerys est entourée de sa cour. Tyrion œuvre dans l'ombre. Cersei rend un don. Jaime apprend de ses erreurs.

Diffusion originale Diffusion française
30 juillet 2017 -
Réalisateur(s) Scénariste(s) Guest(s)
Mark Mylod
David Benioff
D. B. Weiss
Mark Gatiss
Rupert Vansittart
Tom Hooper
James Faulkner
Jim Broadbent
Staz Nair

Tous les avis

Avatar jojo76 jojo76
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 09 mai 2019 à 02:59

Comme pour l'épisode 2 j'apprécie l'épisode mais je ne peux pas m’empêcher de constater que quelque chose a changé cette saison au niveau de ce que j'appelle peut être à tord la finesse et l'intelligence du show alors que c'était un gros points fort avant, je sais pas si c'est le fait qu'il n'y ait que 7 épisodes ou l'absence de repaire du bouquin pour les scénaristes mais ils ont clairement changé la manière de nous raconter leur histoire, c'est difficile à expliquer clairement mais après avoir rushé les 6 saisons juste avant ça saute aux yeux, les scènes ne s’enchaînent plus de manière aussi "intelligente" qu'avant, c'est plus classique, le scénario semble rushé bien souvent avec de nombreuses ellipses qu'on avait pas par le passé, des scènes également qu'on aurait jamais vu comme celle de Euron qui débarque comme un guignol à Port Réal pour parader devant la reine ou encore la "bataille" de Castral Roc et la transition sur HautJardin assiégé par Jaime et qui parait la aussi sortir de nulle part et clairement forcé.

Fin bref y'a clairement quelque chose de différent cette année, comme si d'une brillante série unique en son genre et soigneusement montée durant 6 saisons GOT redescendait au rang de simple très bonne série grand public avec des ficelles scénaristiques usées, une narration et un choix de montage beaucoup plus classique... J'espère me tromper cela dit et être en PLS devant les prochains épisodes, je ne demande que ça !

Heureusement qu'il reste des scènes comme le final entre Jaime et Olenna (qui avoue enfin pour Joffrey) ainsi que Jon qui refuse de s'écraser devant sa "sainteté" Daenerys pour nous rappeler qu'ils peuvent toujours faire des excellentes scènes de dialogues comme ils nous en ont habitué durant six saisons !


Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 30 avril 2019 à 21:45

L'épisode est plutôt très bon, bien meilleur que dans mes souvenirs. Plusieurs dialogues sont en effet très bien écrits. (Je ne vais pas tous les citer et les analyser, car ça a déjà été fait (et bien mieux!) en bas.) Mais j'ai en tout cas été très intéressé et par moment très agréablement surpris.

Ce troisième épisode solidifie donc un peu plus cette septième saison hélas trop simpliste et expédiée.


Avatar dewey dewey
Membre
Avis favorable Déposé le 15 octobre 2018 à 22:38
Seul épisode potable de la saison et lui vraiment pas mal pour le coup.même s'il rend définitivement caduque l'utilité des Martels dans l'histoire globale de la série.

La scène finale entre Jamie et Olenne est bien sûr le point fort de l'épisode et aurait pu être celle qui aurait vraiment lancé la saison si les épisodes suivants n'avaient pas fait n'importe quoi, mais le reste est pas trop mal non plus, avec une intrigue qui avance enfin vraiment par instants et des rappels pertinents à des points passés de la série laissés sous silence depuis trop longtemps, comme cette saison aura trop peu su les convier avec intelligence.

Avatar Philocratie Philocratie
Membre
Avis neutre Déposé le 20 octobre 2017 à 22:40
Cette année Game of Thrones me fait l'effet inverse de la saison 3 de Twin Peaks. J'ai l'impression de passer du bon temps devant les épisodes et puis en réfléchissant un peu je me rends compte que c'est quand même assez creux.

L'avis d'Altair est très juste en ce sens, Game of Thrones est devenu une série sur les conflits internes entre plusieurs grandes familles qui se disputent des territoires et c'est tout. Il n'y a plus qu'un seul niveau de lecture. Exit le background riche, les conséquences sociales de certaines décisions des personnages, la cohérence des politiques menées par les gouvernants.

On a plus qu'un jeu du type : je fais alliance avec untel, je trahis unetelle, je me venge (la scène de la méchante Cersei qui emprisonne Elaria, interminable), je te prends un château, etc. Tout ça enrobé de beaux décors et de discours classieux (c.f.: Jon/Daenerys ou Jon/Tyrion que j'ai quand même apprécié) qui donnent un semblant de souffle épique mais qui peinent à maquiller le manque de profondeur de l'histoire.

Je sais que ça fait déjà un moment que la série est devenue comme ça mais ç'en devient trop flagrant et c'est quand même fort dommage d'avoir perdu l'intelligence des premières saisons.

Du coup pour faire mon deuil je me sens obligé de mettre un neutre, même si ça reste agréable à regarder.

Avatar JPhMaxx JPhMaxx
Membre
Avis neutre Déposé le 30 août 2017 à 15:30
Bon, honnêtement c'était presque pas mal, si je ne m'étais pas endormi à la moitié... 2-3 dialogues assez bons, dont Tyrion qui retrouve un peu d'intérêt, mais purée sinon qu'est-ce que ça reste lent et chiant...

Avatar jarboo jarboo
Membre
Avis favorable Déposé le 16 août 2017 à 20:15
Superbe épisode où chaque scène est importante.

Des rencontres attendues de longue date qui ne déçoivent pas.

Les épisodes ont beau être plus longs dans cette saison, ils se regardent très facilement, une bonne gestion du rythme et un contenu dense. Bref du très bon GoT !

Avatar ClaraOswald ClaraOswald
Membre
Avis favorable Déposé le 03 août 2017 à 19:39
Heureusement que la série n'a pas envoyé tout le budget sur deux batailles avec aucun enjeu, protagoniste et intérêt. Perso je suis ravi de la façon dont ça a été fait (surtout que je regarde pas GoT pour l'action), vaut mieux se concentrer sur celle de Port Réal et des WW.

En plus de ça c'était très bien fait, le speech de Tyrion était bien sympa, la réal génial et la musique énorme, surtout à la fin.

Le reste était top, une bonne rencontre entre neveu et tante, des belles images, des dialogues sympas et une suite qui promet.

Et puré les scènes avec Cersei sont toutes jouissives.
Par contre Bran WTF, pourquoi ?

http://imgur.com/a/Jnc9D

Avatar Koss Koss
Administrateur
Avis favorable Déposé le 01 août 2017 à 21:47
Ce n'est plus la même série. Je regarde depuis trois épisodes un autre show et il m'a fallu un peu de temps pour m'en rendre compte.

Normalement dans une série classique, l'avant dernière saison est le moment où la série enclenche la dernière vitesse pour délivrer son propos (saison 4 de The Wire et première moitié de S5 pour Breaking Bad). Ce n'est pas ce qu'il se passe ici. Intéressant que ça arrive dans l'épisode annoncé dans le pilot et le sous titre du show. Je ne regarde pas une série dans sa phase finale, je regarde un show dans son épilogue. Une sorte de scène post-générique très longue où Chapi et Chapô semblent être très content d'avoir boucler la série, alors que tout le monde leur prédisait la mort après la saison 2 (et la multiplication à l’excès des personnages).

Une nouvelle série donc où les dialogues ont perdu un peu de leur musicalité et leur subtilité. Alors parfois ça fonctionne bien (la dernière scène, Jon et Tyrion sur le rocher) et parfois ça vire au sur-explicatif et au lourdaud (les 10 premières minutes de l'épisode et l'intégralité de l’œuvre de Euron Bigard).

Une série où la temporalité s'est accélérée. Considérablement. Il est logique que les dix dernières minutes de l'épisode soit en réalité éclaté sur en une temporalité d'une mois (pendant que Jon Snow bosse à la mine vraisemblablement), mais ça n'en reste pas moins troublant. On a tellement passé de temps à voir des personnages marcher pendant des mois et des épisodes, que voir deux châteaux tomber en 5 minutes (comme le dit joliment Cail1), ça fait un effet étrange. Cela l'est d'autant plus de voir Tyrion expliqué à voix haute un plan dont l'assemblée présente connait déjà le contenu.

Et puis enfin, il y a Littlefinger. Qui ne parle pas. Ou peu, seulement pour délivrer des maximes de Yoda. Littlefinger qui a maitrisé de A à Z, le jeu de trônes pendant 5 saisons (à tel point qu'on avait l'impression que c'était lui qui écrivait le scénario). Petit doigt qui s'est arrêté au bout de son chemin l'an dernier et qui n'a plus bougé. Pour faire quoi ? Avec qui ? Comment ? Assurément, il a un plan derrière la tête. Oui, tout nous pousse à croire ça. Mais deux possibiltés :

1) Soit son plan est super simple et ça sera en décalage avec le personne tel qu'il nous fût présenter.
2) Soit il est hyper complexe et on tombe tous sur le cul et dans ce cas, il sera aussi probablement en contradiction avec les autres intrigues.

Dans les deux cas, cela me semble être une impasse. Mais je fais toute confiance à Chapi et Chapô pour ça hein !


Bon épisode quand même avec des belles scènes, Mark Gatis qui vient faire coucou et qui m'a fait marrer et une très belle révérence de la maitresse des épines. Quelle femme.
4 réponses
Voir les réponses

Avatar Zephir Zephir
Membre
Avis favorable Déposé le 01 août 2017 à 18:29
Ouais non, le piège aurait été de passer du temps (et de l'argent) sur deux batailles inégales, au schéma classique et avec si peu de protagonistes impliqués. Justement là où cet épisode est prometteur, c'est que c'est sûrement le meilleur épisode sans bataille ou grand spectacle (les finals) depuis que D&D sont en roue libre (disons la saison 5).

J'irais même jusqu'à dire, et ça fait très longtemps, que j'y retrouve l'esprit des livres. Si D&D n'ont jamais été à l'aise pour donner de la chair aux enjeux "auxiliaires", on dirait qu'ils prennent encore du plaisir à faire intéragir les personnages principaux entre eux et amener le dernier acte. L'épisode réussit à faire ressortir les personnalités, les événements du passé et les enjeux à travers les dialogues et on se reconcentre sur ces personnages plus ou moins honorables dans Westeros. La discussion entre Tyrion et John était cool notamment, faisant ressortir un des thèmes principaux de la série qui pour moi a toujours fait écho au réchauffement climatique. La rencontre John - Dany est aussi honorable, bien écrite et fidèle aux personnages, ce qui n'était pas gagné après deux épisodes ou les showrunners font comme des clins d'oeils dans chaque scènes (même si Dany qui comprend pas la figure de style c'était peu plausible).

Formellement c'était aussi très plaisant, en particulier les séquences en extérieur près des châteaux. Dommage pour certaines facilités, mais on tient peut être un truc finalement.

"We all enjoy what we're good at"
Adieu Olenna...
1 réponse
Voir les réponses

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 01 août 2017 à 13:42

J'ai adoré.

Cet épisode est un carton plein, c'est ce que la série peut proposer de mieux lors d'un "épisode classique" désormais (donc hors batailles et season-finales).

Des dialogues fameux, une énorme satisfaction de voir tant d'intrigues se recouper avec d'innombrables détails, rappels et parallèles à tout le jeu des trônes depuis des siècles, un rythme qui s'accélère et qui reflète l'urgence de la situation finale et la gravité de tous les enjeux.

La simplicité voire la banalité avec laquelle certaines choses de la série sont traitées peuvent certes être vues de travers si l'on commence à se demander à quoi cela aurait pu ressembler sur 3 saisons de 10 épisodes plutôt que de façon expéditive, mais pour moi c'est déjà le cas depuis la saison 3 qui a clairement dévié du "simple mais complexe" jeu des trônes. La seule différence c'est que maintenant la série est plus directe et que toutes les scènes ont leur importance. Et puis a-t-on tous oublié que la "grande" bataille de la saison 1 dans Baelor a aussi été passée sous ellipse, pour ne citer que cela (une bataille en plus ouvertemment référencée par Jaime en fin d'épisode) ? En reprenant la série avec une vue d'ensemble par la suite, on aura un bon contraste entre un rythme extrêmement posé dans les premières saisons, un éclatement d'intrigues et une fin beaucoup plus dense que tout le reste. Cela traduit bien l'approche imminente de la fin de série. 

Mais en attendant ça n'enlève rien à mon plaisir de voir un épisode aussi bien narré, bourré d'éléments malins. L'épisode rend justice à la fois à la cohérence de leurs personnages tout en sachant faire plaisir aux fans derrière l'écran. The Queen's Justice ne fait pas qu'emprunter au passé de la série, il y a plein de dialogues qui font écho à d'autres moments à l'intérieur de l'épisode.

Les conseils de Littlefinger à Sansa où il lui explique sa vision du monde - anticiper la moindre variation de tous les événement et personnages de l'échiquier - illustrent son approche "théorie du chaos", où il tente ainsi d'entrevoir tous les futurs possibles. Cela fait référence en filigrane à son célèbre speech du "chaos" de saison 3. Et lorsqu'il conclut par le fait de "tout voir", et qu'il est interrompu par... le retour de la Corneille à Trois Yeux à Winterfell, qui pour le coup peut vraiment tout voir, qu'est-ce que c'est bien trouver ! Cela invalide encore plus les propos de Littlefinger, qui apparaît vraiment comme déjà obsolète et hors du jeu, sans aucun tour dans son sac restant...

La scène suivante des retrouvailles Bran/Sansa est aussi très bien menée. Cela fait plaisir aux fans, mais ce n'est pas juste du fan-service, la série n'en fait pas tout un plat pour autant, et cela évite le piège de paraître forcé. J'aime le naturel des situations présentées, et je pense d'ailleurs que souligner trop fortement des événements que "les fans attendaient tous" serait injustifié dans le récit et me sortirait de ce dernier.

Par exemple : la rencontre Dany/Jon est juste incroyable pour nous qui avons suivi ces personnages depuis des années mais n'est au fond qu'un rendez-vous diplomatique "comme un autre". Et c'est traité comme tel. Les personnages se rencontrent, se présentent (Davos/Tyrion). C'est le choc des cultures (les dragons), le bal des références habiles (notamment sur Jon/Tyrion et leurs parcours depuis leurs rencontres). Beaucoup de notions d'ancêtres et de pères, avec nos trois héros qui souhaitent éviter d'être comparés à leurs ascendents : Tyrion et son père tyrannique, Daenerys et son père surnommé Mad King, Jon et son père qui a commis trop d'erreurs dans le Sud. Les vingt premières minutes de l'épisode sont d'une beauté et d'une fluidité folle, et lorsque l'intrigue revient au cours de la suite de l'épisode, avec Tyrion parvenant à ouvrir l'esprit de Jon et de Daenerys, que c'est bien écrit !

L'épisode est d'une construction irréprochable, avec un thème directeur clair lié au titre : Daenerys, Cersei, Sansa, trois dirigeantes, trois façons de procéder à la justice. Pour Daenerys, c'est le détachement de sa famille donc. Pour Sansa, qui est ENFIN investie d'exercice de pouvoir en l'absence de Jon, c'est se révéler être excellente et très juste. La voir parler de nourritures, préparer l'hiver, anticiper le moindre problème, en plus de s'émanciper de Littlefinger, c'est jouissif et une démonstration efficace de son intelligence.

Et il y a bien sûr une troisième reine qui applique sa justice, celle dont je n'ai pas encore parlé : Cersei, avec bien sûr la vengence. J'ai adoré les passages à King's Landing. Certes Euron est toujours un peu bêta mais au moins son personnage est clairement défini. Le fait qu'on aborde la vision du peuple sur les traîtres Martells et Greyjoys, et qu'on aborde également toute l'hypocrisie de celle-ci : lorsque Euron nargue Jaime sur les applaudissements qu'il reçoit, Jaime lui rétorque que ce même peuple huait Cersei il y a quelques temps de cela ("Shame, Shame"). Les deux se rejoignent pour dire que la foule aime juste des têtes sur des piques... Certes c'est un peu une simplification du "personnage" du peuple de Westeros, qu'on rend silencieux quand cela arrange les scénaristes pour ne pas trop questionner la légitimité des personnages principaux plus intéressants. Mais tout de même, cela offre une petite réflexion méta sur le fait que si le peuple n'a que faire de qui gouverne et est surtout intéressé par voir des têtes tomber, c'est en fait exactement pareil pour l'audience de Game of Thrones : assoiffée de sang et de têtes coupées plus que par qui ira vraiment sur le trône à la fin. 

Et puis je n'ai même pas parlé bien sûr de la revanche de Cersei sur Ellaria et Tyene, presque élémentaire à ce stade. Pourtant c'est toujours une occasion de démontrer toute la maestria et le niveau de cruauté mais également de desespoir qu'a atteint Cersei. Ce moment où Cersei commence à laisser parler ses émotions devant Ellaria vis-à-vis de Myrcella avant de sortir "It doesn't matter now." <3 Ce perso est le f*cking best de la série si l'on rassemble les 7 saisons pour moi. Et je trouve que cette scène rachèterait presque entièrement pas mal de choses de la série : la relation Cersei/Myrcella, trop peu vue, la relation entre Ellaria et ses filles, idem. Les deux actrices Sands jouent extrêmement bien dans cette scène, le regard de Ellaria bascule de la pitié, à la rage, à la tristesse absolue, comme si elle implorait Cersei de ne pas faire ce qu'elle a fait. Vraiment l'histoire des Martells, si elle finit bien là, s'achève sur une note très haute tout en renforçant de plus belle le personnage de Cersei au passage.


Et qu'est-ce que les transitions entre toutes ces intrigues sont bien soignées ! L'acte final, à savoir les affrontements des pions dans la guerre ouverte Cersei/Daenerys, est amené d'une finesse folle, sur une voix-off de Tyrion depuis la salle de décision militaire avec la map-monde à Dragonstone. On voit ENFIN Castral Rock ET Highgarden dans la même intrigue ! Et quelle intrigue ! Le récit de la prise de Castral Rock est excellent et à nouveau très référencé, les plans sont beaux et auraient pu donner lieu à une très belle bataille - mais la série la passe très justement sous silence puisqu'à part Greyworm aucun personnage n'aurait été connu donc les enjeux et l'attachement auraient été inexistant. Pourtant les stratégies font mouche, et le jeu militaire entre Tyrion et Jaime est jouissif. Je n'ai pas du tout anticipé cette stratégie pourtant excellente de retraite anticipée de la terre et d'embuscade maritime. Le tout pour ensuite, basculer sur Highgarden donc, bien plus fondamental pour la guerre à venir même si Castral Rock possédait plus d'histoire (à nouveau la série montre qu'elle se "détache de son passé" tout en l'honorant).

On assiste, sans que le récit ne le souligne, à une claire inversion des forces entre Daenerys et les Lanisters, ce qui est l'inverse de ce à quoi je m'attendais. Je prévoyais une Cersei acculée qui s'écroulerait de l'intérieur - ce qui peut encore arriver bien sûr, et arrivera sans doute avec la prophétie du Prince Promis, mais cela fait plaisir de voir des dynamiques opposées avant tout ça. Comme, quoi le show peut encore me surprendre en construisant des rebondissements militaires/politiques intéressants !

Bref, ce troisième épisode me rassure beaucoup sur cette saison après un début un peu mollasson ou comportant des scènes hideuses (c'est bon, je me suis remis de la fin du 2). Il semble prouver que la série en est à un stade où elle mêle tous ses éléments fantastiques à merveille, met à profit le meilleur de tous les personnages qu'elle choisit de faire figurer dans son épisode - certains personnages n'ayant qu'une seule scène, mais une géniale (Mélisandre et son teasing de folie furieuse sur l'affrontement final et le sort de Varys et d'elle-même + le fait qu'elle admette ses erreurs). Et bordel la fin qui fait gagner Olenna même lorsqu'elle perd, c'est tellement parfait <3

Le tout permet à Game of Thrones de continuer à dépeindre ce conflit militaire central cette saison sur plusieurs épisodes, tout en ayant conscience de la menace supérieure au Nord qui se plane. J'adore la réflexion de Tyrion très méta mais aussi parfaitement logique avec le perso, de dire que combattre un monstre comme Cersei aussi "normal" par rapport à des White Walkers ou des Dragons a quelque chose de rassurant - ça résume bien toute la dualité entre la politique et les conflits des hommes VS le fantastique dans la série. Et ce pourquoi la menace du Nord est plus imminente.

Si toute la suite maintient ce niveau je vais juste prendre mon pied tout du long. Mais il faut quand même avouer que les intrigues les plus vides du show en ce moment (The Hound, Brienne/Thormund qui soûlent un peu - typiquement un élément que la série souligne trop pour les fans et qui n'a pas assez de légitimité dans l'intrigue - Arya dans la campagne, etc.) n'étaient pas présentes. Avec trois épisodes en moins, Game of Thrones aurait-il enfin appris à mieux gérer ses intrigues ? En tout cas, j'aime la situation quasi imprévisible sur beaucoup de plans dans laquelle la série nous laisse, et les implications dantesques de toutes les scènes.

Ps : Petit bémol, je n'ai pas bien compris ce que Olenna faisait à Highgarden ? C'est le seul point que j'ai vu par moi-même qui est un poil incohérent, probablement dû à la rapidité des transports maintenant. J'ai peut-être mal suivi leur dernière réunion avec Dany. Mais après tout, Olenna est une vieille dame et une fois qu'elle s'est entendue avec Daenerys, il n'y avait peut-être plus rien d'autres à faire pour elle.

Qu'importe, tant Diana Rigg est impériale et bénéficie de ce qui est et restera probablement la mort qui sublime le plus le personnage de toute la série. Oui, vraiment. Un grand épisode de Game of Thrones qui ne paie pas de mine mais qui accomplit énormément et solidifie toute la saison.

5 réponses
Voir les réponses

14.23

31 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de jojo76
jojo76 a noté cet épisode - 14
09 mai 2019
Avatar de dewey
dewey a noté cet épisode - 13
15 oct. 2018
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 15
30 avril 2019
Avatar de Philocratie
Philocratie a noté cet épisode - 13
20 oct. 2017
Avatar de JPhMaxx
JPhMaxx a noté cet épisode - 9
28 sept. 2017
Avatar de vicmckay
vicmckay a noté cet épisode - 15
04 sept. 2017
Avatar de osso
osso a noté cet épisode - 14
02 sept. 2017
Avatar de 4evaheroesf
4evaheroesf a noté cet épisode - 12
24 août 2017
Avatar de jarboo
jarboo a noté cet épisode - 16
16 août 2017
Avatar de Gizmo
Gizmo a noté cet épisode - 14
16 août 2017
Avatar de raphyju
raphyju a noté cet épisode - 14
07 août 2017
Avatar de alfaborg
alfaborg a noté cet épisode - 15
05 août 2017
Avatar de ndanan2212
ndanan2212 a noté cet épisode - 15
05 août 2017
Avatar de ClaraOswald
ClaraOswald a noté cet épisode - 17
03 août 2017
Avatar de Jasper
Jasper a noté cet épisode - 14
01 août 2017
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 15
01 août 2017
Avatar de Youkoulayley
Youkoulayley a noté cet épisode - 15
01 août 2017
Avatar de Zephir
Zephir a noté cet épisode - 15
01 août 2017
Avatar de PressPlay
PressPlay a noté cet épisode - 15
01 août 2017
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 17
12 mai 2019
Avatar de Jo_
Jo_ a noté cet épisode - 14
01 août 2017
Avatar de Valiz
Valiz a noté cet épisode - 13
01 août 2017
Avatar de NoeGLC
NoeGLC a noté cet épisode - 15
31 juil. 2017
Avatar de Altaïr
Altaïr a noté cet épisode - 8
31 juil. 2017
Avatar de Manew
Manew a noté cet épisode - 15
31 juil. 2017
Avatar de Ash
Ash a noté cet épisode - 15
31 juil. 2017
Avatar de bedsouin
bedsouin a noté cet épisode - 17
31 juil. 2017
Avatar de Stean
Stean a noté cet épisode - 14
31 juil. 2017
Avatar de uzitek
uzitek a noté cet épisode - 15
31 juil. 2017
Avatar de Cail1
Cail1 a noté cet épisode - 14
31 juil. 2017
Avatar de nucky
nucky a noté cet épisode - 14
31 juil. 2017

Derniers articles sur la saison

Bilan : Game of Thrones saison 7

Saison raccourcie, scénario et enjeux raccourcis. Retour sur cette particulière avant-dernière saison du show le plus regardé au monde.

Critique : Game of Thrones 7.07

Maybe it really is all cocks in the end.

Critique : Game of Thrones 7.06

Une geste de glace et de feu. Hollywood style, baby.