Critique : This Is Us 5.3

Le 17 novembre 2020 à 06:38  |  ~ 7 minutes de lecture
Cette semaine, This is Us nous montre l’une des plus terribles menaces de la vie des parents : les adolescents. Brrr, j’en frissonne déjà de terreur.

Critique : This Is Us 5.3

~ 7 minutes de lecture
Cette semaine, This is Us nous montre l’une des plus terribles menaces de la vie des parents : les adolescents. Brrr, j’en frissonne déjà de terreur.
Par Mmaginère

 

Cet épisode commence avec une pêche qui manque totalement de crédibilité : après avoir crié très fort (ce qui fait normalement fuir les poissons), une petite fille attrape un énorme poisson au bout de sa ligne. Quel rapport avec This is Us, me direz-vous ? C’est ce que nous allons voir dans la suite. L’épisode se concentre sur les Big Three dans trois arcs séparés, sans interactions les uns avec les autres.

 

Les adolescents : plaies et acné

 

This is Us s’intéresse à ce sujet passionnant chez les adolescents : la puberté ! Ah que de bons souvenirs : le corps qui change et les émotions aussi. Bon ok, je vais être sérieuse, c’est horrible comme période, mais bon, il faut laisser un peu d’espoir à ceux qui ne l’ont pas encore vécue, il y a quand même des trucs sympas comme... comme... euh... les vacances scolaires !

Randall a trouvé un nouveau thérapeute : il espère pouvoir aborder certains sujets non résolus sur son identité raciale avec un homme qui lui ressemble. Cette partie est assez en arrière-plan, ce n’est pas l’épisode dans lequel il y aura le plus d’enjeux à ce niveau-là. Il va surtout se concentrer sur l’affrontement parents-adolescents, avec les deux aînées de la maison. En particulier Tess qui a sorti une vidéo qui lui fait du tort : elle a voulu dénoncer une injustice, mais de la mauvaise manière. Ça renvoie Randall à son adolescence renfermée, alors que sa fille s’exprime.

 

Image de Beth et Randall discutant de Tess.

Alors, qui va aller affronter le monstre l’adolescente ?

 

J’ai beaucoup aimé le parallèle passé-présent avec une histoire assez légère et bienvenue dans le passé. L’épisode avait besoin de faire redescendre la tension créée par le season premiere. Je trouve cependant dommage que Beth et Randall se soient contentés de réprimander Tess, sans ouvrir une ouverture réelle sur ce qu’elle aurait pu faire dans cette situation ou ce qu’elle pourrait faire à l’avenir. Ils ne lui ont pas demandé quelles étaient les injustices qu’elle avait pu percevoir et comment ils pourraient travailler ensemble sur ce sujet. Il n’y a que la punition, qui risque de pousser Tess dans la mauvaise direction et c’est dommage, car même si nous avons vu lors des précédentes saisons la femme bien et forte qu’elle va devenir dans le futur, il reste du chemin à parcourir pendant lequel elle peut encore faire de nombreuses erreurs qui lui coûteront.

 

Les bébés : couches et inquiétude

 

Toby et Kate rencontrent une future mère potentielle pour leur adoption, Ellie. Je doute que la première soit la bonne, ce serait trop facile et ça irait trop vite. Ou alors, il y aura des rebondissements du type "elle dit oui, puis elle dit non, puis elle re-dit oui"... Bref, nous verrons bien le moment venu. La rencontre se passe bien et le couple accroche très vite avec la jeune femme. Ils sont assez optimistes ensuite, tout en étant inquiets que ça ne marche pas. Encore une fois, j’ai trouvé ce duo assez en dessous de leur potentiel, ils surjouent un peu trop. Je ne sais pas si ce sont les acteurs qui ont perdu la foi ou une manière de montrer à quel point ils ont été touchés par les récents événements, tout en essayant de bien paraître, mais c’était maladroit et fatiguant à regarder. J’attends mieux d’eux dans la suite de la saison.

 

Toby et Kate sur une table de pique-nique faisant face à Ellie que nous voyons de dos.

Ah, ça va tout de suite mieux quand on parle de Buffy !

 

Du côté de Kevin et Madison, cette dernière est inquiète car ses troubles alimentaires pourraient mettre en danger ses bébés et elle finit par le dire à Kevin. Et ça fait écho chez l’aîné des Big Three car lui aussi doit faire attention pour garder son corps musclé, qui est sa marque de fabrique et finalement l’image qui le définit, alors qu’il a su évoluer depuis The Manny. Il a aussi des problèmes à résoudre et s’en est enfin ouvert à Madison : ils ont peur de transmettre leurs mauvais côtés à leurs enfants. Il n’y a pas de parents parfaits, la plupart font de leur mieux et commettent aussi des erreurs.

J’ai aimé ce moment, parce qu’avant leurs échanges étaient surtout sur la joie d’être parents, de se découvrir et de se plaire dans leur relation. Mais là, enfin, ils se confient sur un aspect difficile de leurs vies, qui a une place constante. Madison démontre une vraie maturité et ose dire les choses, et j’ai été très touchée par sa force. Je trouve que la série a su la faire évoluer au fil du temps, même si c’était souvent en arrière-plan des intrigues de Kate. Quant à Kevin, il est celui qui se met le plus à nu (et pas que physiquement, même si je ne m’en plains pas) depuis quelques saisons et qui ne cesse de se remettre en question. C’est un bel échange qui est l’interaction que j’ai la plus aimée dans cet épisode. Du vrai, du bon et du beau This is Us. Petit flop cependant sur l’échauffement selon Jack Pearson : sérieusement, ça a duré 10 secondes ? Ah ben bravo l'exemple !

 

Image de Kevin et Jack qui s'amusent avant de passer à l'entraînement.

Le spectre d’une belle complicité père-fils plane toujours sur Kevin.

 

En conc... Quoi, comment ça j’ai oublié de vous en dire plus sur la petite pêcheuse ? Ah, ben on la voit avec son grand-père qui apparemment connaît très bien la mère de Randall. À suivre... Tout ça pour ça ?

 

En conclusion, un bel épisode de This is Us, plein de bons dialogues et d’émotions, ça fait du bien. J’espère qu’il donne le ton du reste de la saison.

 

J'ai aimé :

  • Le Coronavirus est à peine mentionné, merci.
  • Je ne regarde pas Outlander, mais un point de plus pour Madison qui l’a citée et qui va même à des conventions. Quelle petite cachottière !
  • Madison et Kevin.
  • Beth et Randall versus Rebecca et Jack, être parents d’adolescents, c’est du boulot !
  • L'intrigue légère du flashback.

Je n'ai pas aimé :

  • Kate et Toby sont un peu mous.
  • Le grand-père et sa petite-fille. Même si la révélation est surprenante, ce n’était pas terrible comme entrée en matière.

Ma note : 15/20

 

Le Coin du Fan :

 

Buffy contre les vampires est mise à l’honneur au travers de trois points :

  • Le prénom de la première fille d’Ellie, Willow, en référence au personnage de Willow Rosenberg interprété par Alyson Hannigan dans la série.
  • L’affiche du film qui est présente dans la chambre de Kate dans le flashback.
  • Ellie écrit à Kate qu’elle est en train de regarder l’épisode 10 de la saison 4 Un silence de mort.

L'auteur

Commentaires

Pas de commentaires pour l'instant...

Derniers articles sur la saison

Critique : This Is Us 5.1 et 5.2

Pour son grand retour, la saison 5 de This is Us nous offre deux épisodes pour le prix d’un.