Image illustrative de Better Call Saul
Image illustrative de Better Call Saul

Better Call Saul

Six ans avant de croiser le chemin de Walter White, Saul Goodman, connu sous le nom de Jimmy McGill, est un avocat qui peine à joindre les deux bouts, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Pour boucler ses fins de mois, il n'aura d'autres choix que se livrer à quelques petites escroqueries. Chemin faisant, il va faire ...

Lire le résumé complet >

En cours Américaine 47 minutes
Aventure, Drame, Crime, Drama AMC, Netflix FR 2015
14.21

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 5.06 - Wexler contre Goodman

Wexler v. Goodman

Jimmy convoque son équipe vidéo pour saborder les plans de Mesa Verde, mais Kim commence à hésiter. Mike tend un piège à Lalo.

Diffusion originale : 23 mars 2020

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 23 mars 2020
Réalisat.eur.rice.s : Michael Morris
Scénariste.s : Thomas Schnauz
Guest.s : Beth Hoyt , Cara Pifko , Dennis Boutsikaris , Ed Begley Jr. , Geri Courtney-Austein , Hayley Holmes , Jay Johnston , Jeremiah Bitsui , Josh Fadem , Katie Beth Hall , Keiko Agena , Laci Mosley , Lela Lee , Nigel Gibbs , Rex Linn

Tous les avis

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis neutre Déposé le 14 avril 2020 à 00:20

Pour la première fois je... n'ai pas trop aimé un épisode centré sur Kim et Jimmy.

Là c'est la grosse panique car c'était ma constante, ma bouée de sauvetage dans cette série. Car autant dire qu'une fois n'est pas coutume, le reste est fort peu intéressant.

J'espérais autre chose pour Mike. Quand bien même je m'en fichais de son intrigue, une part de moi s'est trouvée un peu dur avec le précédent épisode, en mode "non mais tu dis que c'est trop bâclé mais t'inquiètes, ils vont encore passer plus d'épisodes à expliquer pourquoi Mike peut basculer du camp Gus, ça risque d'être chiant mais ça peut valoir le coup". Ouais mais non, ça y est : Mike est dedans. Parce que lolz revanche. D'accord.

Je trouve que ça n'a vastement aucun sens. Tout comme ses combines pour amener la police à capturer Nacho, bien trop facile. Première fois que je suspend mon incrédulité pour une combine de Better Call Saul. Franchement, restons objectif deux secondes : son plan a 1000 façons d'échouer, ça n'a absolument aucun sens comment il aborde et manipule avec aussi peu de subtilité la bibliothécaire (dans des scènes très mal écrites, que je ne sais pas si je dois prendre avec humour ou sérieux), ou comment il s'infiltre dans un commissariat, tombe sur le policier le plus peureux du lot et parvient à remplir comme il le faut un papelard qui traînait. Si c'était aussi facile que cela de faire tomber Lalo, on se demande juste pourquoi ils n'y ont jamais pensé plus tôt, et pour n'importe quelle autre situation...

Et je dois dire que c'est un peu le même problème du côté de la fameuse scène où Jimmy, pardon, Saul, déboule dans le bureau et fait tout son cinéma avec le faux spot publicitaire. Je n'y crois pas. Je n'y crois pas que dans la réalité ce puisse être aussi simple de renverser toute une affaire. Le personnage du CEO de Mesa Verde, est aussi un cliché sur patte et je ne vois pas comment Saul a pu prédire autant d'inconnues dans l'histoire.

Mais passons. Honnêtement, ce n'est pas si grave, je mets de côté car : c'était fun, c'était barré, j'ai beaucoup aimé l'humour sous-jacent au tournage de la publicité, de revoir les trois étudiants en cinématographie aussi. Tout le jeu d'hypocrisie reste bien mené et Rhea Seahorn réussit avec brio à montrer à quel point elle est désemparée. Globalement c'est ma partie préférée de l'épisode, ainsi que l'intermède où Saul continue de torturer Howard, avec une combine pour le coup marrante et crédible. On reconnait de plus en plus le Saul de BB.

Le problème, c'est cette scène de fin. Je ne comprends plus Kim. Et c'est bien la première fois que la série me perd avec ce personnage. Je m'en veux un peu de dire ça, car j'aime pas trop ce raisonnement mais : c'est pas un peu incohérent comme développement ? On a toujours eu un yoyo entre son attachement/besoin d'être avec Jimmy et sa raison qui devrait le pousser à le quitter. Et à de nombreuses reprises la série semble avoir passé le point de chute. Ok on peut se dire "encore une fois, on y était presque, dommage", et passer à la suite. Mais là c'est différent : Kim elle-même, le dit ! Elle dit qu'elle a passé le point de rupture. Première fois si je ne m'abuse. Prendre une nouvelle fois une porte de sortie d'urgence, je trouve ça un peu faible et je trouve que cela fait peu honneur au personnage, lui révélant des faiblesses dont on n'avait jamais trop eu connaissance.

La recherche absolue de la punchline finale est assez basse, car il est évident à 1000% que Kim pense au mariage non pas par amour, mais comme combine pour garder le secret avec Jimmy sans culpabilité (et si c'est pas ça, c'est encore pire). Je sais que dans la vie c'est pas toujours linéaire les décisions de vie de quelqu'un, mais là vraiment je suis un peu déçu. C'est sans doute moi qui ne voit plus vraiment où ils veulent en venir, sans doute. Mais j'ai rarement autant détester une dernière réplique d'épisode, je crois. La scène aurait pour moi eu beaucoup plus d'impact sans cette foutue réplique finale, qui vient vraiment tout gâcher. Finir par un silence gênant entre Kim et Saul, et faire de la décision de Kim une décision plus réfléchie. Mais bon, je réalise que je suis en train de jouer au jeu du "réécrivons l'épisode que je viens de voir pour faire coller la vision des persos avec celle que j'aurais aimé", un truc de con, donc je vais m'arrêter là. Je n'ai sûrement pas compris, en tout cas je n'ai pas été connecté à ce qu'on me dit.

Maintenant, concernant les implications de tout ça : l'idée d'une Kim qui reste en effet aux côtés de Saul pendant tout BB est en soi assez belle, mais si c'est vraiment cet épisode qui est censé l'amener sur cette piste, je trouve ça trop malhonnête et un peu en contradiction avec la trajectoire qu'elle suit depuis le début, quand même ? Il est inévitable qu'elle va encore s'en vouloir dans les prochains épisodes.

Enfin, la scène d'ouverture n'a aussi pour moi aucun intérêt en tant que telle, c'est une fraction du passé d'une personne beaucoup trop insuffisante et qui n'a franchement rien d'original, je trouve que ça retire plus du perso que ça n'en ajoute.

Dans tous les cas même s'ils en font un truc vraiment intéressant par la suite et que je me raccroche à nouveau à Kim, je garderai indéniablement ce goût un peu amer qui est toujours lié au problème de durée de la série : ils exploitent vraiment tout ce qu'ils ont jusqu'à la moelle, étire à mort les enjeux... Mais au bout d'un moment, à trop tirer sur la corde, ça casse.

Bref, Better Call Saul vient de trouer ma bouée de sauvetage, et j'ai un peu peur. Même si je pense qu'il ne s'agit que d'un accident de parcours, résultante de la volonté des scénaristes de trop tirer leur histoire, et donc que la suite devrait revenir à quelque chose qui me botte plus.

4 réponses
Voir les réponses

Avatar Jo_ Jo_
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 31 mars 2020 à 22:41

Ok, j'avoue que si Koss a raison et si Kim continue d'être présente en arrière plan de Saul période Breaking Bad, ce serait réellement brillant (et je serais en kiffance devant ma télé). Après tout, c'est vrai qu'on l'a toujours imaginée quitter Jimmy, se suicider, ou que sais-je encore, mais finalement, on n'en a aucune certitude.

Concernant l'épisode, je dois avouer que j'ai vraiment beaucoup aimé. La confrontation entre Kim et Saul est magnifique. Comme elle, je n'ai pas compris ce qui arrivait, et je me suis imaginée à sa place devenir aussi folle de rage. Vraiment de très belles scènes. Je dois avouer que je suis un poil dubitative sur la fin de l'épisode, mais si la série peut me lasser parfois, je lui fais assez confiance sur la relation entre Jimmy et Kim (ce qui n'est pas trop le cas sur les intrigues de Mike et Gus...).


Avatar Hopper Hopper
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 28 mars 2020 à 16:08

Si ce sixième épisode semblait présager une rupture brutale entre Jimmy et Kim, il aura fait éclater en éclats toutes nos attentes. La dernière réplique « Or maybe… Maybe we get married? » sonne comme un coup de tonnerre et risque de tout changer. Ce fut le nirvana dramatiquement, thématiquement : tant d’éléments à analyser et assimiler. Néanmoins, il est étonnant qu’à ce stade, si près de la fin, la série semble toujours nager entre deux eaux : lorgnant du côté de Breaking Bad et entretenant son identité rebelle intimiste. Si bien que nous n’avons aucune idée de ce qui peut se passer dans les prochains épisodes ou la prochaine saison (la dernière). Et… est-ce plus mal ?

Ma critique


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis neutre Déposé le 25 mars 2020 à 14:22

Better Call Saul est un magicien, ça c’est sûr, mais on commence à connaître vraiment tous ses tours.

Le « mais qu’est-ce qu’ils trament, on aura la réponse plus tard » (exemple le tournage de la pub), moi je dis ok, c’est l’ADN de la série et j’aime toujours à me laisser prendre.

Les tours de passe-passe de Mike (exemple entrer tranquille dans un commissariat, trouver, on ne sait comment, un formulaire interne qu’il remplit et le poser par terre), moi je dis bof-bof. Il faut vraiment trop souvent fermer les yeux sur les détails.

Par contre (et même si cela fournit la meilleure scène de l’épisode, celle de la négociation) la danse à 1000 temps de Jimmy et Kim, avec une énième « ça y est c’est la fin du couple, Kim se barre, ah bah bien au contraire), moi je demande « on ne nous a pas fait le coup un peu de trop fois pour que cela puisse encore fonctionner ? Tout cela est-il honnête ?».

2 réponses
Voir les réponses

Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 24 mars 2020 à 14:07

Et soudain, l'impossible survient dans mon esprit : et si, Kim et Jimmy étaient encore ensemble dans Breaking Bad ?

La question sur le devenir de Kim est centrale dans BCS et elle amène le spectateur à naturellement se poser la question de son destin qu'on suppose tragique : morte, séparée de Saul, pauvre, etc.

Mais l'art de Breaking Bad et surtout celui de BCS réside bel et bien dans celui du contre-pied. Dans cet épisode, on expose pleinement le point de rupture entre les deux héros. Krammer contre Krammer. Jimmy VS Kim. Celui-ci est sur le point d'être franchit, avant que Kim lâche la dernière phrase complètement inatendue. La scène d'ouverture (que je n'avais pas comprise au début) vient nous fournir tous les éléments psychologisants (et un peu faciles) dont on a besoin pour nous faire avaler la pillule : elle a besoin d'un père / Elle souhaite se marier pour effacer le divorce de ces parents / Elle est amoureuse d'un homme addicte à l'arnaque comme sa mère était addicte à l'alcool, etc. Il y aussi l'explication plus rationnelle, celle de la loi américaine qui veut qu'une épouse ne peut pas être forcée de témoigner contre son mari (et vice-versa). Elle peut par contre le faire de son plein gré...

Parce que si Kim parvient à surmonter la pire insulte et affront que Saul puisse lui faire (à savoir une arnaque sur elle-même), elle peut bien survivre à tout et donc être présente dans Breaking Bad. De fait, le prequel dans sa dernière saison viendrait complètement éclairer la série-mère d'une ultime nouvelle lumière.

PS : " It’s a 4, with six 0’s, and it’s preceded by a dollar sign." <3

5 réponses
Voir les réponses

Avatar ClaraOswald ClaraOswald
Membre
Avis favorable Déposé le 24 mars 2020 à 05:23
Spoiler

J'ai rarement autant ressenti d'émotion devant un épisode. Le titre était très malin, nous laissant penser que c'était un acte durant les épisodes précédant, puis un clickbait vulgaire durant le milieu de cet épisode pour au final être exactement ce que le titre prétendait être : un affrontement entre Kim et Jimmy. Et quelle scène ! J'étais collé à mon canapé tout comme je l'étais pour l'affrontement entre Chuck V Kim&Jimmy dans Chicanery. Rhea Seehorn est fantastique et mérite tout les emmys du monde pour cette série.
Du grand art cet épisode!

Puis cette scène de fin qui lie habilement la scène d'intro... magnifique.


15

7 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 12
14 avril 2020
Avatar de Jo_
Jo_ a noté cet épisode - 15
31 mars 2020
Avatar de Hopper
Hopper a noté cet épisode - 17
28 mars 2020
Avatar de Stean
Stean a noté cet épisode - 13
28 mars 2020
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 13
25 mars 2020
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 15
24 mars 2020
Avatar de ClaraOswald
ClaraOswald a noté cet épisode - 20
24 mars 2020

Derniers articles sur la saison

Critique : Better Call Saul 5.9

Où la terreur se mêle à l’excitation…

Critique : Better Call Saul 5.8

Où vraiment rien ne sera plus jamais comme avant.

Critique : Better Call Saul 5.6

Où rien ne sera plus jamais comme avant ?