« Série-All, c'est pas faux. » Kaamelott  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Doctor Who (2005) - 11.09 - It Takes You Away



Episode suivant »

« Episode précédent



Doctor Who (2005)
Genres :
Fantastique, Science-Fiction
Série anglaise
Année : 2004
Format : 42 min
BBC One France 4


Résumé


Il n'y a pas encore de résumé. Peut-être voudriez vous proposer votre propre résumé ? Oui ? Alors cliquez ici.

Dates diffusion


Diffusion VO : 02 décembre 2018
Diffusion FR : Pas de date

Les critiques



Critique par OmarKhayyam

Doctor Who X Orphée.

Lire la critique



Tous les avis sur cet épisode (8)



elpiolito
elpiolito - favorable le 10/12/2018 à 17h07
L'auteur de cet avis a indiqué qu'il contenait des spoilers.

Afficher l'avis

4evaheroesf
4evaheroesf - neutre le 06/12/2018 à 15h26
Déjà neuf épisodes et je trouve que Ryan n'arrive toujours pas à se débarrasser de son côté
"compagnon le moins intéressant du trio".
C'est dommage surtout quand Graham et Yaz réussissent parfois à avoir des fulgurances.
Pour le reste, c'était un peu divertissant (malgré l'idée du solitruc) donc suffisant à mes yeux.

MrZ
MrZ - défavorable le 04/12/2018 à 16h12
Chouette, un concept entièrement original et hyper intéréssant au potentiel titanesque qui permet un apport énorme de mythologie en plus de pouvoir être lié à toute la mythologie déjà préexistante !

Ouais, bah non.
It takes you away est un épisode intéréssant ayant l'avantage de faire tout ce que la saison avait manqué de faire pour le moment, même si maladroitement, en s'occupant de manière concrète de Graham et de Ryan, de caractériser Ryan un peu plus profondément, et d'offrir un véritable concept de SF.

Sauf qu'il s'avère que la série est vraisemblablement plus intéréssée par des propos politiques peu marquants et peu subtils plutôt que de s'emmerder à construire une mythologie pouvant marquer l'histoire et en profiter pour disserter de manière mémorable sur Le Docteur.

Comme son épisode précédent mais de manière pitoyablement différente, It take...  » Lire la suite


MrZ MrZ le 04/12/2018 à 16h14
(Oui j'me suis énervé en écrivant la critique, ça a fait brutalement baisser la note de base j'étais en neutre et autour de 10)
ClaraOswald ClaraOswald le 04/12/2018 à 18h13
Autant je suis d'accord que la politique cette saison est très mal faite et bien trop in your face (surtout dans les épis de Chibnall) autant là je ne vois pas trop où est le soucis. J'avais pas l'impression que la politique prenait le dessus sur l'intrigue.
MrZ MrZ le 04/12/2018 à 18h29
Le souci c'est que les messages politiques prenaient le pas là où on aurait du avoir de l'écriture sur les personnages et sur la thématique établie dans la saison. Là, le dernier épisode sort en fin de semaine et on a...quasiment rien. Ryan qui appelle Graham Grand-papa alors qu'il a rien vu et Graham qui accepte la mort de sa femme. C'est d'une maigreur absolue en terme de proportions. Et la non-intervention de Thirteen j'en parle même pas.

Ici on a le seul épisode clairement non politique et le seul qui torche lamentablement tout son potentiel au profit de rien du tout vu qu'il n'est la consécration de presque rien.
Koss Koss le 05/12/2018 à 10h26
"(Oui j'me suis énervé en écrivant la critique, ça a fait brutalement baisser la note de base j'étais en neutre et autour de 10) "

Hahah je connais ça :)
nicknackpadiwak
nicknackpadiwak - défavorable le 04/12/2018 à 08h52
Tiens, Moffat a laissé un script en partant?

Car on est vraiment dans cela, ces histoires qui sautillent d'une idée à une autre, en les survolant et en donnant une impression de gâchis, tel une corde qui sert à se repérer dans une grotte qu'on coupe, qu'on retrouve, mais qui au final ne sert à rien du tout. Et tout ça pour terminer sur une scène où la Docteur parle ... à une grenouille. Non, mais, c'est sérieux, ça?

Mais j'avais lâché depuis un moment, depuis le pourquoi du comment du monstre dans la foret. J'ai trouvé l'idée du père qui terrorise sa fille aveugle et l'enferme dans sa maison d'une débilité sans nom. C'était nul et bâclé comme explication.

Ensuite est arrivé le concept du Solitract, un truc énorme, une idée qui pourrait servir à créer une mythologie, à un fil rouge d'une saison. Mais non, on en parle, on en fait une grenouille parlante, pu...  » Lire la suite


Galax Galax le 04/12/2018 à 15h16
"Ensuite est arrivé le concept du Solitract, un truc énorme, une idée qui pourrait servir à créer une mythologie, à un fil rouge d'une saison. Mais non, on en parle, on en fait une grenouille parlante, puis voilà, dix minutes après, on passe à autre chose. C'est très Moffian dans l'esprit."

C'est bizarre car pour moi celui qui a bien "créé" de la mythologie NuWho et en a fait des fils rouges sur toute une saison, c'est bien Moffat.

Mais bon tant qu'on se rejoint sur cet épisode :)
nicknackpadiwak nicknackpadiwak le 04/12/2018 à 16h31
Oui je suis d ' accord, Momo a beaucoup fait avancer la mythologie.

Mais inventer d ' un coup un truc énorme (apparu à la création de l ' univers si j ai bien tout compris ) pour le réduire à une cabane, 2 fantômes et une grenouille, bacler le tout et ne plus jamais en parler, c ' est très Moffat dans le style.
Galax Galax le 05/12/2018 à 01h05
Si tu as des exemples, je veux bien, car je ne vois pas. ^^ Moffat (comme RTD d'ailleurs) avaient quand même la tendance de faire des épisodes importants des événements très grandiloquents.

Je ne vois aucun des deux passer à côté de l'opportunité de faire une référence ou d'ajouter une pierre à l'édifice mythologie DW pour une grenouille... justement.
nicknackpadiwak nicknackpadiwak le 05/12/2018 à 10h17
J'avoue que je n'ai pas votre mémoire encyclopédique sur la série comme toi, Omar ou Clara, mais comme ça à chaud, je vais dire Gallifrey dans le controversé Hell Bent

Moffat fait revenir cette partie ÉNORME de la mythologie de la série pour quasi rien en faire et la re-enterrer direct.
Koss Koss le 05/12/2018 à 10h35
Le concept de l'hybride, les moines sans tête, Madame Kovarian, etc.

Des trucs non développés par Moffat, y'en a plusieurs quand même. Narlax a la mémoire sélective, disons.
Galax Galax le 05/12/2018 à 11h05
Pour moi dans tous vos exemples il manque le côté "deux persos, une cabane et une grenouille" (bref le côté cheap/minimaliste de cet épisode 9 au potentiel horriblement gâché). En plus, vous me citez des fils rouges de saison, mais là ce n'est pas ce qu'on demandait : on est dans le cas d'un épisode standalone qui "devient" partie intégrante du fil rouge vers la fin, à la façon d'épisodes comme Utopia (le très bon côté cliffhanger en moins), ou encore le double de la chair en saison 6, ou même la faille avec l'épisode des anges en saison 5.

Après, lier cet épisode 9 au fil rouge, en soi il le fait (avec Grace/Ryan et tout), et vu le non-fil rouge de cette saison 11 l'épisode ne pouvait pas mieux faire là-dessus. Mais alors ça aurait pu être un épisode standalone qui vers la fin étend un peu plus sa vision et a un peu d'ambition sur un truc plus large sur la série : ça aurait pu être un The God Complex (la simple scène de la "chambre" de Eleven va plus loin que tout cet épisode 9...), un Listen (bon, on lui en demande pas autant, mais dans l'idée c'est ça) ou même juste un Gridlock avec une ouverture sur le passé du Docteur tabou à l'époque... N'importe quoi...

Je pense qu'il faudrait attendre l'épisode 10 et le fameux retour des Stenzas que personne n'a vu venir (lol), pour vraiment comparer les ARCS de saison entre eux.

Mais bon, jouons quand même au jeu :

L'hybride ça a donné des Heaven Sent/Hell Bent, dans la forme on en est loin quand même de It Takes You Away... (même si la finalité n'a pas été poussée jusqu'au bout avec un Docteur humain, on a quand même eu plein de nouveaux bouts de mythologie et de nouvelles infos sur Gallifrey : sur la place du Docteur, de Rassilon, sur leur "politique", sur l'état de Gallifrey maintenant, sur certains de leurs pouvoirs, etc.). C'est quand même autre chose qu'une fucking grenouille.

Kovarian et les Moines ce ne sont pas du tout un élément de mythologie ouf, ce sont les fans qui se sont montés le chou : Kovarian c'est juste la nounou des Silence qui apparaît déjà bien assez, les Moines sans tête ce sont juste des ennemis en one-off sans rapport avec le fil rouge. Des bons ennemis sous-exploités, on n'est pas à ça près dans la série.

Pour moi ce serait comme critiquer la Shadow Proclamation de Davies ou la confrérie des soeurs de Karn : ce sont des éléments en plus à l'univers, un peu mystérieux/mystiques avec un potentiel de ouf mais aucun épisode dédié à leur histoire, car ils sont externes à l'intrigue principale du show. Ils rajoutent du mystère et du contenu inconnu tout en ayant une bonne valeur ajoutée et quelques liens avec le fil rouge.

Et s'ils nous apparaissent sous-développés, c'est peut-être surtout en comparaison avec d'autres éléments du fil rouge des anciennes saisons, toujours très chargé en général.

Or, vu que là en saison 11, des éléments de mythologie juste basiques (un fil rouge, l'aspect Seigneur du Temps, des ennemis connus, etc.) sont tellement absents, ben je trouve que même un "sous fil rouge" en mode une Madame Kovarian ou un Face de Boe, juste QUELQUE CHOSE de récurrent et cool, ne ferait pas trop de mal à la saison, au contraire...

On en revient peut-être au problème de fond de cet épisode 9 : le fait qu'il soit dans une saison mal planifiée, et avec zéro sentiment de build-up et de construction vers une "fin" de saison. Forcément, la fin tombe à plat. Et comme tu l'as dit Koss, avec Graham qui semble enfin faire le deuil de Grace et Ryan qui l'appelle "Grandpa", il ne manque plus que Yasmine qui va faire un câlin à sa soeur et le Docteur qui remercie une fois de plus son sonic pour boucler toutes les "intrigues" de la saison. A un épisode de la fin. C'est fou...

(bon je me suis emporté mais j'ai compris ce que tu voulais dire Nick, et je pense que vous voyez l'idée de ce que je veux dire)
Koss Koss le 05/12/2018 à 11h10
Paragraphe de Moffan.
nicknackpadiwak nicknackpadiwak le 05/12/2018 à 11h16
"(bon je me suis emporté mais j'ai compris ce que tu voulais dire Nick, et je pense que vous voyez l'idée de ce que je veux dire) "

Tant mieux, parce ce que, moi, tu m'as perdu dans ton paragraphe, j'en cherche encore la sortie.
:)
OmarKhayyam OmarKhayyam le 07/12/2018 à 01h13
Wow, j'arrive en retard mais beaucoup de choses à dire.
Mais j'vais tenter d'être court pour pas perdre Nick haha. L'appréciation de « It Takes you Away » dépend beaucoup en fait de la taille de la lorgnette. C'est un excellent stand-alone avec des enjeux profonds et subtilement traités, mais alors que le tout est beau, terriblement Doctor Who, et que la conclusion est très belle et absurde, « It Takes You Away » révèle aussi les failles de la saison car malgré une cohérence thématique certaine, on ne sent ni une progression des personnages, ni une construction d'enjeux d'envergure sur le long-terme (car les Stenzas, voilà quoi.) Donc selon si on prends l'épisode comme morceau de poésie (j'ai fais ce choix) ou symptôme d'une saison où RIEN n'a de conséquences ; car oui It Takes You Away malgré son potentiel risque de rester cet ovni indépendant qui ne se contente que de remplir une saison ; on peut peut-être au moins aboutir à cette conclusion : la saison 11 a beau proposer des épisodes inventifs et originaux (Demon's of the Punjab, It Takes You Away ..), il n'y a ni fil pour les relier (à part vaguement le père de Ryan), et encore moins de progression d'un épisode à l'autre. Moi ça me fait un peu peur pour le final (je ne vois pas comment construire une menace en un épisode), et ça me fait un peur aussi pour la suite, malgré mon appréciation de la saison.

Après, peut-être que je me trompe. Peut-être qu'un jour le Solitract va revenir, peut-être que les Thijarians gagneront comme les Oods en importance .. Mais en tout cas, pour l'instant, je ne sens pas de volonté chez Chibnall de construire quelque chose sur le long-terme. Que ce soit au niveau de ses personnages (franchement, ça change quoi le « gran'dad » ?) ou des monstres potentiels (le Solitract). J'ai peur que au mieux, Dimanche, on ait qu'un joli teasing pour la saison 12 (genre les vrais méchants c'est pas les Stenzas mais quelque chose de pire).

Bref. Ce pavé part trop en couilles.
OmarKhayyam OmarKhayyam le 07/12/2018 à 01h19
En vrai je suis le cul entre 2 chaises. Y'a pleins de stand-alone que j'adore (Demon's of the Punjab, It Takes you Away, Rosa), quelques uns que je trouve franchement sympathique malgré des défauts (Kerblam !, The Witchfinders ..), et alors que les 2 épisodes introductifs que j'apprécie toujours autant (surtout le premier) promettaient quelque chose de cool, on se retrouve avec une saison qui peine à construire quelque chose de vraiment prenant sur le long-terme, et du coup la saison me semble assez hybride pour l'instant car je ne sais ni où est la progression, ni où sont les enjeux globaux ..
OmarKhayyam OmarKhayyam le 07/12/2018 à 01h26
"On en revient peut-être au problème de fond de cet épisode 9 : le fait qu'il soit dans une saison mal planifiée, et avec zéro sentiment de build-up et de construction vers une "fin" de saison. Forcément, la fin tombe à plat. Et comme tu l'as dit Koss, avec Graham qui semble enfin faire le deuil de Grace et Ryan qui l'appelle "Grandpa", il ne manque plus que Yasmine qui va faire un câlin à sa soeur et le Docteur qui remercie une fois de plus son sonic pour boucler toutes les "intrigues" de la saison. A un épisode de la fin. C'est fou..."

OUI. Je n'avais pas vu cette partie-là de ton com'
ClaraOswald ClaraOswald le 07/12/2018 à 02h31
Je suis complètement d'accord sur l'absence total "d'écriture long terme" et j'irai même jusqu'à dire d'univers.

Clairement la saison a une thématique au niveau de ses messages, ce qui est très très cool malgré l’exécution, mais il y a pas d'univers.

Davies dans sa saison 1 introduisait le satellite 5 qu'on retrouve plusieurs fois dans la saison ainsi que des créatures récurrents comme les Slitheens qui ont le droit à deux histoires et des personnages croisés en route qui restent (Adam, Jack).

Moffat avait River (qu'il avait en plus introduit dans la S4) et tout les personnages récurrents qui reviennent (Vincent, Churchill, La bloody queen d'angleterre) pour le double épisode de fin y compris les nouveaux ennemis comme les siluriens (sort of) ou les atraxi, puis t'avais évidemment les failles, la maison d'Amelia qui était un lieu récurrent etc...

C'est plein de choses auxquelles je pense quand on me dit saison 1 ou 5.
Là on me dit saison 11 bah... j'ai rien qui me vient en tête, on dirait que chaque épisode se situe dans un univers différent et qu'il n'y a strictement aucun world building. Ah si les Stenza... wow :p
Koss
Koss - favorable le 03/12/2018 à 21h22
On atteind ici le point critique qu'il fallait pas atteindre, en tout cas, pas aussi tôt : celui de se dire que le précédent showrunner aurait fait mieux.

Car cette fin est une formidable occasion gachée. L'occasion révé mais totalement non saisi de faire confronter le docteur avec une ou un proche disparu.e. L'occasion unique de donner le contre-point au formidable "The God Complex". Et ça aurait pu être n'importe qui. N'importe quoi même. Le docteur mentionne d'ailleurs sa grand mère (pour la première fois ?) et j'ai vraiment cru qu'on allait tout droit vers ça. Il fallait juste une idée, une seule...

Malheureusement, après un showrunning de six saisons bouillonant de trop plein d'idées, Chris Chibnall semble nous garantir une chose : d'enchainer les épisodes platement, comme la série en a produit tant depuis 50 ans. Des loners immédiatement oubliés après visionna...  » Lire la suite


Gizmo Gizmo le 03/12/2018 à 21h41
OUIIIIIIIIIIIIIIIII
Galax Galax le 04/12/2018 à 15h16
"celui de se dire que le précédent showrunner aurait fait mieux."

""L'occasion unique de donner le contre-point au formidable "The God Complex". Et ça aurait pu être n'importe qui. N'importe quoi même. Le docteur mentionne d'ailleurs sa grand mère (pour la première fois ?) et j'ai vraiment cru qu'on allait tout droit vers ça. Il fallait juste une idée, une seule..."

Pas mieux.
Koss Koss le 05/12/2018 à 10h26
Fusion des nardolos : en cours.
Galax
Galax - neutre le 03/12/2018 à 12h27
L'auteur de cet avis a indiqué qu'il contenait des spoilers.

Afficher l'avis


RasAlGhul RasAlGhul le 03/12/2018 à 15h02
Du coup on peut dire de la toute fin : "it takes you away".

Ce sera tout pour moi, merci à tous !
OmarKhayyam OmarKhayyam le 03/12/2018 à 18h51
J'vois pas le problème avec cte grenouille. C'est surprenant, osé, loufoque ..
Et ça donne au Treizième Docteur une superbe scène, sans nulle doute la meilleure pour l'instant de son run (d'ailleurs je trouve que l'écriture de Jodie gagne chaque fois en qualité depuis Demon's of the Punjab !)

J'essaierais de développer ça dans ma critique. Mais pour l'instant comme pour Heaven Sent ou Blink j'arrive pas à poser mes mots et organiser ma pensée.
Koss Koss le 03/12/2018 à 21h25
"la meilleure pour l'instant de son run "

Tes standars sont bien bas.
OmarKhayyam OmarKhayyam le 03/12/2018 à 21h56
Pas du tout ! Y'a quelque chose dans cette scène de doux, passionné et féerique. Je ne sais pas trop m'expliquer (je suis désolé, j'ai pas encore trouvé les bons mots), pour autant je pense pas qu'il faille à chaque fois se référer à l'historicité du show pour qu'un épisode surprenne et éveille un peu de rêve et de folie. J'ai trouvé dans cette grenouille qui parle et son dialogue avec le Docteur une vraie magie, et si bien sûr un personnage du passé aurait fait augmenter ma note de un ou deux points (genre Nardole), j'ai été pris par l'épisode, et pour ma part c'est tout ce qui compte.
OmarKhayyam OmarKhayyam le 03/12/2018 à 21h58
Au fait Galax, vu que t'aime les classics, je voulais savoir, y'a beaucoup de fans qui considèrent l'épisode comme très semblable à ce que proposait Douglas Adams, t'en pense quoi ?
Koss Koss le 04/12/2018 à 12h16
In the forest of the night, c'était plus poétique.
OmarKhayyam OmarKhayyam le 04/12/2018 à 12h27
Tu lui as pas collé un 5/20 à celui-là ?

Mais sinon en vrai je comprends votre désarroi à tout les deux : des intrigues comme "Listen" ou "The Doctor's Wife" vous ont transporté tant leur apport au show était considérable, et il est vrai que de ce point de vue là, "It Takes You Away" peut-être décevant
Koss Koss le 04/12/2018 à 12h32
"Tu lui as pas collé un 5/20 à celui-là ? "

Si justement....
OmarKhayyam OmarKhayyam le 04/12/2018 à 12h37
Ah
C'est dire x)
Galax Galax le 04/12/2018 à 15h21
@Ras : Ahah, t'es con, mais qu'est-ce que tu viens faire à te spoiler aussi loin ?? :o

@Omar : "C'est surprenant, osé, loufoque ..." et aussi un gros potentiel raté...

Je n'ai vu aucun des deux épisodes de Douglas Adams. Mais je sais que City of Death est un chef d'oeuvre de réputation. Et je doute que ce soit comparable à It Takes You Away là-dessus ^^

In The Forest of the Night est très poétique ya pas à dire et c'est peut-être son meilleur aspect. Ca n'en fait pas un bon épisode en effet.
OmarKhayyam OmarKhayyam le 04/12/2018 à 15h50
Yep, j'avoue qu'il y a du potentiel raté. Mais je reste très satisfait du cette fin car elle a d'autres qualités que je vais essayer de développer dans ma critique.

"City of Death" est effectivement très très bon, pour autant je n'ai pas encore trouvé de points communs avec "It Takes You Away" .. En fait je trouve le script d'Ed Hime plus comparable à Moffat qu'à Douglas Adams pour l'instant
RasAlGhul RasAlGhul le 04/12/2018 à 19h40
T'inquiète j'aurais oublié d'ici là ;)
Galax Galax le 05/12/2018 à 01h07
J'espère Ras ! ^^ Te spoile le moins possible sur le reste... même le fait de savoir quand certains compagnons sont là/pas là est un spoil en soit.

"En fait je trouve le script d'Ed Hime plus comparable à Moffat qu'à Douglas Adams pour l'instant"

:(
OmarKhayyam OmarKhayyam le 05/12/2018 à 01h13
Désolé :(

Après vu que ma perception de l'épisode est très positive, prends ça plutôt pour un compliment pour Moffat haha.
OmarKhayyam
OmarKhayyam - favorable le 03/12/2018 à 10h43
L'auteur de cet avis a indiqué qu'il contenait des spoilers.

Afficher l'avis

ClaraOswald
ClaraOswald - favorable le 03/12/2018 à 07h30
L'auteur de cet avis a indiqué qu'il contenait des spoilers.

Afficher l'avis


OmarKhayyam OmarKhayyam le 03/12/2018 à 09h50
Tu ne crois pas que le choix de bons voir très bons auteurs (Malorie Blackman, Vinay Patel, Ed Hime, Pete McTighe, Joy Wilkinson ..) ne prouve pas au contraire que Chibnall est un très bon showrunner ? ;)
Koss Koss le 03/12/2018 à 21h28
Twin Peaks ?
OmarKhayyam OmarKhayyam le 03/12/2018 à 21h59
Au fait ClaraOswald, la musique t'as convaincu cette fois ?
ClaraOswald ClaraOswald le 04/12/2018 à 18h10
OmarKhayyam : Pas vraiment, des bons auteurs tout les showrunners jusque là ont toujours su en choisir. Et pour l'instant aucun auteur de la saison 11 ne m'aura fait claquer un 20 (et dieu sait que je les claque facilement :p )

Koss : L'ambiance dans les bois, la grotte qui mène à un monde alternatif où des gens parlent à travers des grenouilles et le côté absurde/loufoque, ça m'a donné des vibes de Twin Peaks ^^
ClaraOswald ClaraOswald le 04/12/2018 à 18h12
Et la musique je suis toujours pas fan cette fois. A part le thème de Thirteen (qu'on entend enfin!) il n'y a rien qui ressort. Je suis un big orchestra lover élevé avec du John Williams donc l'approche plus minimaliste de la saison ne me plait pas du tout (mais je suis sûr que certains en sont ravis)


Moyenne


12.56

9 notes

Dernières notes :


Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cet épisode.

Avis spectateurs

favorables
4 avis
neutres
2 avis
défavorables
2 avis

Donner votre avisTous les avis