Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Dernier représentant des Seigneurs du temps et âgé de plus de 900 ans, Le Docteur parcourt l'espace et le temps dans son TARDIS. Amoureux de la race humaine, il se fait régulièrement accompagner par une femme ou un homme. Partagé entre folie et génie, insouciant mais conscient de ses responsabilités, il ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise, GB 80 minutes
Fantastique, Science-Fiction, Adventure, Drama, Action & Adventure, Drame, Science-Fiction & Fantastique BBC One, France 4 2005
13.38

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 13.04 - Épisode 4

Village of the Angels

Devon, November 1967. A little girl has gone missing, Professor Eustacius Jericho is conducting psychic experiments, and in the village graveyard, there is one gravestone too many. Why is Medderton known as the Cursed Village, and what do the Weeping Angels want?

Diffusion originale : 21 novembre 2021

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 21 novembre 2021
Réalisat.eur.rice.s :
Scénariste.s :
Guest.s :

Tous les avis

Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 24 novembre 2021 à 11:12

Toute l'équipe s'éclate et déborde de plaisir juste à l'idée de réinventer les créations iconiques de Moffat : et ça se sent. 

Le plaisir est enfantin, mais en fait très très communicatif. Et Chibnall, Alderton, et Magnus-Stone ont tous l'air de trouver leur voix dans ce gros paquet de bonbons pour les fans. 

Et en vrai avec des épisodes de ce niveau je m'en fous de plus en plus de la fin de Flux. 

Car là le voyage vaut carrément la peine. 

Bel 4 ever <3 


Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 23 novembre 2021 à 11:00

Vous savez pourquoi j'aime Doctor Who ? Parce qu'il permet un dialogue entre les artistes. C'est Eric Saward, qui reprend Terry Nation. C'est Steven Moffat qui utilise le matériel de Robert Holmes. Ici, c'est Chris Chibnall et Maxine Alderton, qui reprennent RTD et Steven Moffat.

L'enjeu pour ces deux deux scénaristes est de taille : reprendre LA création de Moffat, celle qui l'a sans doute fait avoir le poste de showrunner. Il était très facile de se planter et honnêtement, personne ne leur en aurait voulu. Le résultat est franchement époustouflant. Non seulement, les deux scénaristes gèrent parfaitement tout l'aspect horrifique propre aux Anges, mais ils parviennent même à créer de la nouveauté : la règle d'être une seconde fois touché par les anges, l'image de l'Ange dans un esprit, l'ange qui se reforme sur papier (visuellement, une scène magnifique), etc. Chibnall et Alderton jouent avec les règles établies et parviennent à créer un épisode ultra ludique et visuellement parfait. Il y a même un énorme travail fait sur la mise en scène qui parvient à faire exister un village entier avec deux maisons, une église, de la lumière et de la brume. Cela tente toujours d'être innovant en terme de réalisation : le léger travelling avant en contre-plongée quand Claire se regarde dans le miroir, le surgissement de l'Ange dans la télévision et ce fake plan séquence / travelling circulaire sur la transformation du Docteur à la fin. Je ne pense pas avoir vu un tel travail depuis le début du run de Chibnall (à part un dernier plan dans The Ghost Monument).

Il y aurait tant de choses à dire sur cet épisode formidable, mais le plus important n'est pas là. En effet, Chris Chibnall et Maxine Alderton vont même jusqu'à donner une origine aux Anges. Selon moi, il est largement sous entendu, à la fin de l'épisode, que les Anges sont des anciens docteurs (et time lords) qui n'ont pas réussi à fuir The Division. Il y avait cette scène à la fin de The End of Time où la mère (?) du Docteur se cachait les yeux, après avoir été condamné par Rassillon. Beaucoup à l'époque avait supposé que cela voulait dire qu'elle se transformait en Ange. Chibnall et Maxine reprennent cette théorie. Il y a aussi cette explication poétique (merci au passage à Galax de me l'avoir fait remarquer) du pourquoi les Anges se cachent les yeux. Ils le font parce que les Time-Lords se voient en train de se transformer en pierre.

La série n'est jamais meilleure que lorsqu'elle permet ainsi un dialogue de l'art, que lorsqu'on sent qu'un scénariste est fan du travail d'un autre scénariste et va essayer de développer une idée de base. C'est le propre de Doctor Who, d'être perpétuellement en mouvement dans un élan toujours plus créatif. C'est l'essence même de la série et cet épisode le prouve à merveille.

2 réponses
Voir les réponses

16.67

3 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de MrZ
MrZ a noté cet épisode - 15
25 nov. 2021
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 17
24 nov. 2021
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 18
23 nov. 2021

Derniers articles sur la saison

Critique : Doctor Who 13.4

The Crying Game.

Critique : Doctor Who 13.3

Total Eclipse of the Plot

Critique : Doctor Who 13.2

Mashed Potatoe Time...