Image illustrative de Doctor Who (2005)
Image illustrative de Doctor Who (2005)

Doctor Who (2005)

Dernier descendant des Seigneurs du Temps et âgé de plus de 900 ans, le Docteur parcourt l'espace et le temps dans son TARDIS (Time And Relative Dimension In Space). Amoureux de la race humaine, il se fait régulièrement accompagner par une femme ou un homme. Partagé entre folie et génie, insouciant mais ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise 45 minutes
Fantastique, Science-Fiction, Adventure, Drama BBC One, France 4 2005
13.23

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Image illustrative de l'épisode 6.05 - La Chair vivante (1)

The Rebel Flesh (1)

Lieu : la Terre Époque : XXIIe siècle Ennemi : la Chair Suite à un tsunami solaire, le TARDIS dépose nos héros sur un îlot anglais où des clones sont utilisés pour collecter un acide très dangereux. Malheureusement, la tempête solaire va avoir un effet 'Frankenstein' sur les clones qui s'éveillent à la vie. Alors que le TARDIS s'enfouit dans un sol acide, le Docteur et ses compagnons se retrouvent pris entre deux feux.

Diffusion originale : 21 mai 2011

Cliquez pour voir plus d'informations sur l'épisode

Diffusion française : 21 mai 2011
Réalisat.eur.rice.s : Julian Simpson
Scénariste.s : Matthew Graham
Guest.s : Raquel Cassidy , Sarah Smart , Marshall Lancaster , Edmond Moulton , Dan Starkey , Leon Vickers , Mark Bonnar

Tous les avis

Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 03 novembre 2018 à 13:30
Spoiler

J'aime beaucoup plus qu'avant ce début de two-parter. On a en effet un travail d'ambiance assez génial, qui compense un scénar au final assez prévisible, et amène aussi des images assez belles et des thématiques très intéressantes.


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 04 septembre 2015 à 13:44
Spoiler

Cet avis tient pour le dytique (et contient donc des spoilers concernant le deuxième épisode).

Malgré que le cliff du 1er était assez prévisible, que je m'étais douté du coup des chaussures échangées et que le 2ème épisode se réduit parfois à un cache cache géant, j'ai vraiment bien aimé ce double.

Qu'est ce qui fait de nous des individus? Notre chair? Nos souvenirs?

Ces questions amènent des scènes qui m'ont touchés.

Bref, j'adore quand un divertissement arrive à poser, semblant de rien, des questions existentielles.


Avatar arnoglas arnoglas
Membre
Avis favorable Déposé le 18 avril 2015 à 22:12

Avis modéré par la rédaction de Série-All.

2 réponses
Voir les réponses

Avatar ClaraOswald ClaraOswald
Membre
Avis favorable Déposé le 09 novembre 2014 à 23:33

J'ai adoré cet épisode, les thématiques soulevés sont très intéressantes et très bien exploité. Jolie Cliff.


Avis neutre Déposé le 24 avril 2014 à 12:18

Mouais... Le principe de la Chair est excellent et a un énorme potentiel mais bon, l'épisode en lui-même est assez chiant en fait... J'accroche pas aux persos... Et pourquoi, d'un coup, comme ça, Rory se met à s'attacher à "machine" ?


Avatar MarieJeanne MarieJeanne
Membre
Avis favorable Déposé le 16 mars 2014 à 20:45

J'ai beaucoup aimé l'épisode, j'ai aimé l'idée des clones, j'ai aimé la rivalité entre ces derniers et les humains et j'ai aimé Rory. Bref, j'ai passer un bon moment devant.


Avatar Dreamsteam Dreamsteam
Membre
Avis favorable Déposé le 02 novembre 2013 à 00:49

L'épisode m'a paru comme un divertissement de 45 minutes qui parfois était assez chiant mais qui restait un bon divertissement. J'avais du mal à savoir si j'ai aimé l'épisode, mais quand j'ai vu que c'était un double et que j'ai dit: " Oh putain, je vais me taper la suite de ça ? " j'ai compris.

L'épisode est pas mauvais en soi mais on a connu beaucoup mieux dans Doctor Who. La fin donne peut donner un suite intéressante même si je ne pense pas que l'épisode sera grandiose.

Et puis, je ne m'attache pas aux personnages donc je ne peux pas mettre une meilleur note.


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 30 juin 2013 à 18:38

I'm not a monster ! I am me. Me ! Me ! Me !

Une première partie longuette mais résolument intéressante.

Steven Moffat veut explorer le format de la série dans cette saison, on l'a compris avec un double-épisode d'ouverture notamment. Pour ce second double-épisode, très "filler" en apparence mais beaucoup plus sombre, glauque et basé sur un concept original, cette saison 6 se détache du modèle des précédentes saisons, où clairement, les épisodes Slitheen, Cybus, Sontariens ou encore Siluriens étaient toujours le double-épisode à jeter et un peu inutile.

Il y a de très bonnes choses dans cette première partie. La relation Rory/Jennifer est sans doute l'intrigue secondaire concernant un personnage guest et un compagnon secondaire la plus intéressante depuis longtemps et permet de mettre Rory plus en avant. Le personnage de Jennifer en général est l'un des plus intéressants qu'on ait eu car il représente bien tout le concept et le dilemme de cet épisode : les clones ont-ils une âme ? Par ce pitch très sombre et touchant à des thèmes adultes, le scénariste Matthew Graham tente de se racheter après le décrié Fear Her.

Manque de bol pour lui, si l'idée est bonne et est une tournure originale du simple concept des clones, son épisode est parfois assez maladroit, et surtout extrêmement lent.

Mais j'ai envie de dire, cela reste une "bonne" lenteur. La bonne idée, c'est de faire débarquer le Docteur dans le monastère en connaissant déjà des choses sur la chair et le fonctionnement. De telle sorte qu'après le passage de la tempête qui sépare les clones de leurs propriétaires (lors d'un montage assez effrayant), le Docteur se place déjà dans cet épisode en tant que médiateur. Les personnages secondaires sont relativement nombreux mais Jennifer, Adam et Cleaves en particulier sont très développées et ont tous un comportement assez gris, ce qui est appréciable. Non seulement car on évite le manichéisme, mais aussi car le flou autour des personnages nous embrouille, et dans une histoire sur des clones et l'origine de la vie, c'est dans le thème. On passe notamment beaucoup de temps avec Ganger-Cleaves avant de se rendre compte que ce n'est pas l'originale.

L'autre chose relativement bien executée, c'est que les clones ne sont en effet pas foncièrement mauvais dès le début. C'est en effet Ganger-Cleaves qui tue en premier un clone et, dans les faits, déclare la guerre aux clones. Ganger-Jennifer est aussi extrêmement touchante. Le problème est que les personnages sont encore un peu à leurs débuts et qu'ils ont un comportement parfois trop changeant. Dans la seconde partie, Jennifer changera beaucoup de comportement à mon sens, et Cleaves également (on n'a même pas encore introduit son trait le plus intéressant).

C'est thématiquement intéressant mais étant donné que c'est une première partie, c'est assez pauvre dans l'exécution, avec beaucoup de personnages qui ne savent pas vraiment quoi faire (Amy notamment) et un rythme un peu plat. Le cliffhanger nous est annoncé par 3 scènes éparpillées au milieu de l'épisode, ce qui fait qu'on le voit venir un peu tôt également...

Cela dit, faire d'un huis clos un double-épisode n'est pas chose facile et on peut concéder à Matthew Graham qu'il s'en sort plutôt bien à nous introduire son univers et le dilemme moral qui en découle. Enfin, à noter que le design de la chair est très beau tout comme l'esthétique du monastère : à part la tempête solaire CGI un peu évidente, la réalisation de cet épisode est vraiment au niveau.

2 réponses
Voir les réponses

Avatar dewey dewey
Membre
Avis neutre Déposé le 05 avril 2012 à 08:22

Bon, après le précédent, c'était certain que le suivant serait moins bon, mais là tout de même ... Il y a plein de bonnes idées, mais c'est pas toujours super bien exploité, et on sent bien passer les 40 minutes car on s'ennuie pas mal sur les ... 45 premières minutes. J'espère que la part. 2 sera meilleure ...

Mention spéciale au cliff de fin qui est juste ridicule (alors que pourtant l'idée est bonne), pas tant de la façon dont il est amené, mais surtoût de celle dont il est vendu au spectateur, qui, même s'il a 5 ans 1/2, s'attendait à le voir surgir au boût d'1/4 d'heure d'épisode ...

Qui plus est, les personnages sont les plus chiants qu'on ait eu depuis un boût de temps, et la borgne qui referme constamment sa petite boîte, apparaissant constamment à Amy et à elle seule (on se demande vraiment pourquoi d'ailleurs, mais si je tappe juste une fois de plus, ça va énerver Koss, donc chuuut ...), commence sérieusement à m'énerver.

Au boût de 5 épisodes, le bilan sur la saison est plutôt positif mais avec toutefois un gros bémol : j'espère que la saison ne se résumera pas à une succession d'excellents épisodes compensant le niveau de très moyens qui suivent derrière. Car pour le moment, des épisodes juste bon, on en a pas eu, et si ça perdure dans cette véritable montagne russe qualitative, je crains le pire, car ça m'étonnerais qu'on ait droit à tant d'épisodes du niveau de The Doctor's Wife sur la saison ...

La part 2 à vraiment intéret à être meilleure ...

3 réponses
Voir les réponses

Avatar sin sin
Membre
Avis favorable Déposé le 07 novembre 2011 à 22:12

Et bien à défaut d'en frustrer quelques uns, j'ai personnellement trouvé cet épisode fort distrayant. Certes cela ne faut pas the doctor's wife, mais il reste globalement cohérent.

Le postulat de base est assez simple, mais ce flex m'intrigue. Et le faite que Rory prend son indépendance est sympa et annonce (peut être) un éloignement de ce dernier dans le duo plus que complice du Docteur et d'Amy dont il est totalement étranger.

Bon par contre le clif est totalement prévisible, mais bon...


12.58

31 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 13
20 mai 2020
Avatar de ClaraOswald
ClaraOswald a noté cet épisode - 17
03 nov. 2017
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 13
03 mars 2020
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 16
04 sept. 2015
Avatar de Gizmo
Gizmo a noté cet épisode - 12
23 août 2015
Avatar de arnoglas
arnoglas a noté cet épisode - 13
18 avril 2015
Avatar de Revan115
Revan115 a noté cet épisode - 15
25 nov. 2014
Avatar de 4evaheroesf
4evaheroesf a noté cet épisode - 10
07 oct. 2014
Avatar de MrZ
MrZ a noté cet épisode - 13
22 sept. 2014
Avatar de MembreSupprime2
MembreSupprime2 a noté cet épisode - 11
30 avril 2014
Avatar de MarieJeanne
MarieJeanne a noté cet épisode - 14
16 mars 2014
Avatar de oberown
oberown a noté cet épisode - 15
01 déc. 2013
Avatar de ndanan2212
ndanan2212 a noté cet épisode - 13
24 nov. 2013
Avatar de Ostrya
Ostrya a noté cet épisode - 13
12 nov. 2013
Avatar de Dreamsteam
Dreamsteam a noté cet épisode - 12
02 nov. 2013
Avatar de Jasper
Jasper a noté cet épisode - 12
21 mai 2013
Avatar de Cannibal
Cannibal a noté cet épisode - 13
18 juin 2012
Avatar de dewey
dewey a noté cet épisode - 10
05 avril 2012
Avatar de Tan
Tan a noté cet épisode - 12
28 mars 2012
Avatar de sin
sin a noté cet épisode - 14
07 nov. 2011
Avatar de Herisson
Herisson a noté cet épisode - 10
19 oct. 2011
Avatar de louna69
louna69 a noté cet épisode - 12
10 oct. 2011
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 12
03 oct. 2011
Avatar de libertidad
libertidad a noté cet épisode - 13
12 sept. 2011
Avatar de Aureylien
Aureylien a noté cet épisode - 7
17 août 2011
Avatar de elpiolito
elpiolito a noté cet épisode - 10
16 août 2011
Avatar de sephja
sephja a noté cet épisode - 11
19 juin 2011
Avatar de Anonyme
Anonyme a noté cet épisode - 14
06 juin 2011
Avatar de sanschiffre
sanschiffre a noté cet épisode - 13
30 mai 2011
Avatar de tortor
tortor a noté cet épisode - 14
22 mai 2011
Avatar de Gouloudrouioul
Gouloudrouioul a noté cet épisode - 13
22 mai 2011

Derniers articles sur la saison

Bilan : Doctor Who (2005) saison 6

Notre Docteur préféré revient dans une sublime saison 6, malheureusement très controversée.

Critique : Doctor Who (2005) 6.13

La semaine dernière, je n’ai pas eu le temps de faire une critique, et je n’ai donc pas pu exprimer mes inquiétudes quant au final. Je voyais effectivement mal comment celui-ci aurait pu offrir le lot d’épique que l’on exige de tout final, tout en liant les évènements de la saison 6 entre eux afin d’offrir une vraie conclusion, cela en un seul épisode de 45 minutes. Moffat a voulu, pour des raisons qui me restent totalement mystérieuses, couper avec la tradition du double épisode final alors que cette saison était certainement celle qui en aurait le plus nécessité. C’est donc inquiet que j’ai lancé l’épisode, conscient du talent du bonhomme, mais également bien au courant de tous les faux pas dont il était capable. Alors, final réussi ou conclusion foireuse ? Je suis moi-même tiraillé.

Critique : Doctor Who (2005) 6.11

La vie est pleine de surprise. Par exemple jusqu’à hier, j’étais absolument certain que ma cuisinière avait quatre feux de taille différente, or il s’avère que deux d’entre eux sont de taille identique. Vous vous imaginez mon extrême étonnement face à ce coup de théâtre que me réservait le destin. Et bien là c’est la même chose : je me mets à considérer la saison 6 d’une manière bien différente depuis quelques épisodes. Je la croyais parfaite, elle s’avère en fait bien moins maitrisée que ce que je pensais, surtout lorsqu’on la compare à cet épisode.