Image illustrative de Doctor Who (2005)
Image illustrative de Doctor Who (2005)

Doctor Who (2005)

Extraterrestre de 900 ans, le Docteur est un aventurier qui voyage à travers le temps et l'espace à l'aide de son vaisseau, le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space), qui, pour mieux s'adapter à l'environnement, a l'apparence d'une cabine téléphonique. Le Docteur voyage en compagnie d'une jeune fille. ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise 42 minutes
Fantastique, Science-Fiction BBC One, France 4
13.34

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

9.11 - Descente au Paradis

Heaven Sent

Le Docteur est téléporté dans un château où un étrange monstre le poursuit inlassablement.

Diffusion originale Diffusion française
28 novembre 2015 13 février 2016
Réalisateur(s) Scénariste(s) Guest(s)
Rachel Talalay
Steven Moffat
Jamie Reid-Quarrell

Tous les avis

Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 26 juillet 2018 à 02:02

Le douzième docteur en enfer. Capaldi à son apogée.

"Heaven Sent" est l'épisode parfait, et de par ses monologues déchirants, sa musique, et le jeu d'acteur incroyable de Peter Capaldi, il se hisse comme le meilleur épisode de la série.


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 07 septembre 2016 à 09:38

Et encore, imaginez le même épisode en éliminant la moitié des soliloques du Docteur, parfois trop explicatif : l'OVNI interplanétaire que cela aurait donné!!

Mais ce labyrinthe mental reste en effet très très bon, notamment sur ses dernières minutes où l'histoire se répète, où pour la 1er fois j'ai vraiment cru que le Docteur perdait, qu'il s'était fait happé par cette vie sans fin....avant de comprendre qu'il était en train de gagner.

Un grand épisode qui donne le vertige.

6 réponses
Voir les réponses

Avatar oberown oberown
Membre
Avis favorable Déposé le 03 janvier 2016 à 22:10

Un beau huis clos, où le Doctor est seul.

Mais je n'ai pas bien compris d'où venait l'histoire de l'hybdryde


Avatar arnoglas arnoglas
Membre
Avis favorable Déposé le 27 décembre 2015 à 23:44

Avis modéré par la rédaction de Série-All.


Avatar Revan115 Revan115
Membre
Avis favorable Déposé le 24 décembre 2015 à 01:54

Woooow !

Jamais je n'avais reçu une telle claque, de loin le meilleur épisode de la série.

J'ai deviné le twist de fin dés la première minute de l'épisode mais au final je me suis bien faite avoir, le Docteur et Moffat sont plus malins que nous !


Avatar dewey dewey
Membre
Avis favorable Déposé le 14 décembre 2015 à 16:16

Non mais on va mettre les choses sur le tapis les amis. Vous êtes pas sérieux avec vos 16, right ?

J'ai carrément halluciné après avoir visionné l'épisode, je me dis j'vais faire un tour sur Série-all pour voir les réactions à chaud et là c'est le drame, l'épisode le plus c'est un chef d'oeuvre de la décennie. point. de la série (avec Waters of Mars et Christmas Carol) est largement sous-noté par rapport à sa vraie valeur.

Critique à pas venir. Même pas envie, la fleme k bye.

Ah si, vive Capaldi, je suis déjà sous le charme, non géronto.

WTF is a confession dial ?

3 réponses
Voir les réponses

Avis favorable Déposé le 08 décembre 2015 à 19:26

Que dire, que dire... Réalisation magnifique, acting parfait, dialogues (ou plutôt monologues) géniaux, scénario très bien pensé, musique magnifique... Rien de nouveau qui n'ait déjà été dit...

Je ne met, en revanche, "que" 16 car il y a déjà 9 saisons de passées derrière cet épisode, et 5 dirigées par Steven Moffat... Les divers sujets et "trucs" scénaristiques de l'épisode ont déjà été abordés maintes et maintes fois dans la série (sur le fond, la forme, elle, est très bonne). Il me manque encore quelque chose pour pouvoir passer à la note supérieure...

Mais avec la scène finale vraiment très inattendue, j'ai dans l'espoir d'apprécier encore plus l'épisode suivant...

8 réponses
Voir les réponses

Avatar Gizmo Gizmo
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 01 décembre 2015 à 20:17

Heaven Sent est un poème, un conte macabre, et un travail d’orfèvrerie proposé par Steven Moffat. Une fois encore, le scénariste écossais est parvenu à tailler un véritable bijou pour son public, explorant toujours de nouvelles formes de narration, de nouveaux procédés scénaristiques. Secondé par un Peter Capaldi phénoménal (je suis à court d’adjectifs, excusez-moi), une Rachel Talalay inspirée et un Murray Gold toujours aussi saisissant de justesse (oui, oui, je ne l’ai pas oublié), Steven Moffat nous offre sans aucun doute l’épisode le plus glaçant de la série, un sommet d’écriture qui s’annonce aussi comme un tournant majeur dans l’histoire du show.

[Plus de détails dans la critique...]


Avatar Koss Koss
Administrateur
Avis favorable Déposé le 01 décembre 2015 à 17:44

Chaque année, il y en a un. Cette année, je l'ai attendu longtemps, mais il a fini par arriver : l'épisode chef d’œuvre. C'est d'ailleurs pour cette raison que je continue à regarder cette série : je sais qu'à chaque fois, j'aurais le droit à un bon gros choc.

Ce qui frappe immédiatement, c'est la musique. C'est... C'est magnifique. Chaque mouvement est parfaitement accompagné d'un montage ou d'un mouvement de caméra qui suit de bout en bout le Docteur. C'est une leçon de cinéma que nous offre ici Murray Gold, qui profite ici de l'écrin offert par Rachel Talalay.

Si on m'avait dit un jour que la réalisatrice de Tank Girl (film qui a "tué" sa carrière) m'offrirait un jour un spectacle visuel d'une telle beauté, je ne l'aurais pas cru. Bon, elle est bien aidé par son chef op', mais quand même. Les plans (les travellings notamment) sont sublimes. Il y a ce léger zoom sur Capaldi en train de creuser où la lumière et la couleur du plan changent 4-5 fois en quelques instants. Il y a aussi ce plan, beau à pleurer où Capaldi, se dirige vers la 12ème chambre et marche dans un couloir éclairé en contre-jour, se buttant contre les murs. Il y a... Il y a tellement de choses que je pourrais en parler pendant des heures. C'est un festin visuel de chaque instant.

Il y a surtout Capaldi qui nous offre une prestation monstrueuse de justesse. Héros du mouvement et de l'aventure, cette fois le Docteur ne peut plus bouger et doit faire face à son deuil (cette fois, il est littéralement "a mad man in a box"). Et c'est ça qui est brillant dans cet épisode : rien n'est souligné. Chaque phase du deuil est disséquée et analysée : Déni, Colère, Marchandage, Dépression et Acceptation. Tout y passe et à chaque fois, la série nous en offre une interprétation fine.

Putain de chef d’œuvre où Moffat après avoir boucler son histoire avec Listen, se relance vers une nouvelle série de possibilité, en définissant une bonne fois pour toute son Docteur. Oui, putain de chef d’œuvre .

En trois épisodes, Doctor Who a sauvé une saison que je trouvais jusqu'à là assez molle (malgré de réelles qualités). Pourvu, mais alors pourvu que Moffat ne se plante pas sur la fin.

PS : Je sais bien que ce n'est pas le cas, mais pour moi, ce qui se trouvait dans la chambre de "The God Complex", c'était bien, cette créature.

2 réponses
Voir les réponses

Avatar 4evaheroesf 4evaheroesf
Membre
Avis favorable Déposé le 29 novembre 2015 à 17:18
Spoiler

Enfin un épisode que je regarderais plusieurs fois avec plaisir, il était temps !^^

Et en plus, un épisode où le Docteur est seul, j'adore !

Bon, je dois avouer que ses monologues m'ont plus fait rire que transporté, mais c'est juste qu'un détail !^^

Quand à la porte de sortie, l'ouvrir de cette manière est très ridicule mais poétique.^^

Et ça aurait été plus "poignant" de garder une Clara de dos ou du coin de l'oeil.

Sinon j'espère que l'histoire de l'Hybride est plus compliqué car ça ferait tâche tout comme la révélation sur le visage de Twelve.

Par contre, quelque chose m'interpelle :

pourquoi les traces de sang disparaissaient à chaque fois mais pas le reste ?

Le prochain épisode me fait déjà envie et m'inquiète aussi car ses "ennemis" seront-ils à la hauteur ?

Quand j'y pense, vu qu'ils n'ont jamais vraiment été exploités dans la nouvelle série, est-ce qu'ils en existent du même niveau du Docteur ou de Missy ?

P.S 1 : je voulais mettre 18 mais le + l'emportant sur le -, j'ai mis 20.^^

P.S 2 : Koss aura son explication sur le "testament" du Docteur.^^

P.S 3 : ça c'est un bon épisode comparé à Listen ou Kill The Moon.^^

5 réponses
Voir les réponses

19.5

15 notes

Connectez-vous pour noter cet épisode
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté cet épisode - 20
15 janv. 2019
Avatar de ClaraOswald
ClaraOswald a noté cet épisode - 20
22 déc. 2018
Avatar de Galax
Galax a noté cet épisode - 20
03 janv. 2018
Avatar de Jasper
Jasper a noté cet épisode - 19
27 juin 2017
Avatar de nicknackpadiwak
nicknackpadiwak a noté cet épisode - 18
07 sept. 2016
Avatar de oberown
oberown a noté cet épisode - 18
03 janv. 2016
Avatar de arnoglas
arnoglas a noté cet épisode - 19
27 déc. 2015
Avatar de Revan115
Revan115 a noté cet épisode - 20
24 déc. 2015
Avatar de dewey
dewey a noté cet épisode - 20
14 déc. 2015
Avatar de Gizmo
Gizmo a noté cet épisode - 20
01 déc. 2015
Avatar de Koss
Koss a noté cet épisode - 19
01 déc. 2015
Avatar de 4evaheroesf
4evaheroesf a noté cet épisode - 20
29 nov. 2015
Avatar de bigben1294
bigben1294 a noté cet épisode - 20
29 nov. 2015
Avatar de MrZ
MrZ a noté cet épisode - 20
29 nov. 2015

Derniers articles sur la saison

Bilan : Doctor Who (2005) saison 9

Les rédacteurs font le bilan et reviennent sur la deuxième saison pour Peter Capaldi dans Doctor Who.

Critique : Doctor Who (2005) 9.13

River Song revient dans un épisode de Noël imparfait mais divertissant, bouclant au passage l'une des intrigues les plus iconiques du show.

Critique : Doctor Who (2005) 9.12

Allez, ce fut une plutôt excellente saison, mais que vaut son final ? Égale-t-il le chef d'oeuvre qui le précédait ? Sans surprise, non, mais cela signifie-t-il mauvais épisode pour autant ? Là encore non, bien au contraire...