« I am Série-All locked. » Sherlock  
      facebook  twitter  google plus  playlist bo series spotify  rss  

Critique : Better Call Saul 4.10 - Winner



Où on se dit : tout ça pour ça ?


Better Call Saul
Genres :
Aventure, Drame, Crime
Série américaine
Année : 2015
Format : 42 min
AMC Netflix FR



Lors de ma précédente critique de Better Call Saul cette saison, j’avais axé l’intégralité de mes illustrations et de ma conclusion sur une seule chose, où plutôt sur une seule persone : Kim Wexler. Parce qu’elle est de loin la meilleure protagoniste du show, et parce qu’on pouvait enfin vraiment la considérer comme une protagoniste, après avoir été mise de côté trop longtemps.

Sans surprise, elle est restée la meilleure chose de la saison, de loin. Comme toujours, finalement. Sans surprise également, une fois n’est pas coutume, l’épisode est à nouveau divisé en trois parties : Mike le bricoleur, Wexler-McGill et le cartel de drogues (très lié à Mike durant ce final). Et à chaque fois, la qualité est constante et mes remarques identiques sur tous les épisodes : les avocats c’est cool [insert compliment de Rea Seahorn et Bob Odenkirk], les cartels c’est intéressant mais est-ce vraiment utile et quelle logique y a-t-il à nous montrer tout cela ? Et Mike c’est chiant. C'est une série double.

 

Better Call Saul 410

Moi quand on me demande ce que je pense de Better Call Saul.

 

À chaque fois, mon appréciation de l’épisode se joue donc sur une seule chose : à quel point la partie des avocats est présente ? Et à quel point les deux autres volets de l’intrigue sont-ils mieux ou pire que d’habitude ? Le problème de cet épisode 10, c’est que non seulement la partie entre Jimmy et Kim n’est pas assez présente dans l’épisode pour que je trouve l’ensemble pertinent, mais en plus de cela, j’ai des reproches à y faire.

Avec cet épisode 10, la saison entame son acte final, sauf qu’on cherche encore où elle était censée démarrer. C’est bien simple : quasiment tout le contenu de ce final, censé être l’aboutissement de précédentes scènes, me fait demander : "pourquoi ??".

Amoureux inconditionnels de Better Call Saul, à vos risques et périls.

 

 

Better Call Lalo ?

 

Déjà, il y a ce personnage de Lalo. Dans Breaking Bad ou toute autre série classique, un tel personnage viendrait immédiatement donner un coup de pied dans la fourmilière du show. Better Call Saul étant… ce qu’elle est, Lalo agit plutôt comme léger biais dans l’équilibre soigneusement établi du statu quo de la série. Et c’est déjà pas mal. Cela a bien fonctionné dans l’épisode 9, où il venait redonner du poil de la bête aux Salamanca et où il venait déstabiliser un Gus auparavant beaucoup trop en confiance pour être intéressant. Mais ensuite. Passée son introduction. À quoi se résume le personnage ?

Pourquoi avoir fait tant de caisse pour un personnage que seulement 3% de l’audience pourra vraiment resituer ? Pourquoi avoir attendu HUIT épisodes avant de l’introduire alors qu’il agit clairement en prolongement de la guerre Hector Salamanca/Gus ? J'ai été très surpris durant ce final de ne pas voir Nacho ni les Salamanca. Cela me fait m'interroger sur la gestion des arcs cette saison. Après, questionner les décisions de Vince Giligan et Peter Gould pendant tout un article ne serait pas très intéressant et je serais vite à court d’arguments. D’autant que le process créatif derrière Better Call Saul est flou en ce qui me concerne, et ne m’intéresse pas tant que ça. J’aimerais juste un show de qualité.

L’important, c’est que la série injecte enfin du sang neuf à son intrigue en fin de saison, tout ça pour donner lieu à une course à travers Albuquerque très moyenne où Mike-Gyver sème le méchant Lalo à l’aide d’un chewing-gum coinçant une borne de parking. Si certain-e-s y verront du génie scénaristique, j’y vois surtout vingt minutes de remplissage et un climax juste nul pour un final. Désolé.

 

Better Call Saul 410 Saul Plaidoierie

Probablement la meilleure scène de l'épisode.

 

Après, je ne suis pas vraiment objectif. J’ai déjà expliqué que je n’ai jamais trouvé l’univers du cartel de drogue de Breaking Bad particulièrement fascinant, hormis pour son côté décalé et absurde totalement perdu avec le sérieux de Better Call Saul. Je n’aurais probablement jamais été intéressé par l’intrigue de Lalo quoi qu’ils en auraient fait. Mais je crois savoir que l’un de mes camarades de Série-All avait explicité son excitation à l’idée de savoir comment Lalo se retrouve mêlé au passé de Jimmy (pour rappel : Jimmy cite Lalo dans son premier épisode de Breaking Bad, et donc l’a connu). Personnellement, je n’en ai rien à faire, mais force est de reconnaître qu’on ne sait toujours pas avec ce final comment les deux vont être amenés à se rencontrer. L'intrigue course-poursuite se contente juste de poser les bases d’une guerre Gus/Lalo dont on connaît déjà le vainqueur. Déjà qu'en guise de bouquet final d'une saison, c'est assez moyen, alors si c’est cela le bouquet final de la série, on est mal barrés... Même si ce n'est "que" le pitch de la partie Cartels + Mike de la saison 5, je n’ai jamais été aussi peu impatient pour la série.

Un final anticlimatique ne poserait pas tant de problèmes si la saison avait eu un tant soit peu de variations de rythme comme la saison 3 avait très bien su le faire.

 

 

Better Call Mike-Gyver

 

Qu’on se le dise tout de suite : à un certain stade, j’étais totalement indifférent à l’intrigue de Mike. Aujourd’hui c’est pire : j’en viens à soupirer dès qu’une scène avec Jimmy ou Kim bascule sur un plan de sa tête de monolithe. Il ruine tout le plaisir. Oui, à ce point.

Bon, alors. J’ai déjà dit que le coup du chewing-gum dans une borne de parking en guise de climax, c’est bof. Je n’ai pas parlé de toutes les invraisemblances de l’histoire de Mike qui doit être l’homme le plus chanceux de la Terre pour ne toujours tomber que sur des employés coopératifs lui révélant toutes les infos nécessaires. C'est "justifié" par les bobards et les talents de comédien de Mike, comme toujours, mais je trouve ça paresseux. Mais en vrai, on s’en fout de la forme : arrêtez tout, l’épisode comporte UNE scène de tension ! Oh oui, une, mais dans Better Call Mike, il faut s’y accrocher. Elle est en plus mise en scène à travers un très beau plan – après une saison extrêmement en-deçà en termes de réalisation. Je parle bien sûr de l’assassinat de son ami allemand. Leur dernier échange est certes plutôt touchant… je crois ? Pour être honnête je m’en suis un peu battu les reins de leur intrigue tout au long de la saison. La naïveté finale de l’Allemand est assez impressionnante quand même, pour un type censé être pro, le personnage n'ayant jamais vraiment décollé. Il a servi au final de pur faire-valoir à Mike, en plus d'établir (ou de réétablir) que Mike développe une rancœur envers Gus.

 

Better Call Saul 410 : plan désert nocturne

Le plus beau plan du final (si vous ne regardiez pas l'épisode de jour).

 

Que retenir de son intrigue cette saison ? Mike est le génie de la sécurité, de l’ingénierie, de la surveillance, de la construction, de beaucoup de choses en fait, sauf de l’être humain. Il décide finalement de ne pas compromettre le projet (wow quelle surprise, je ne savais pas que le laboratoire était encore dans Breaking Bad et que Gus a bien démarré son empire de drogue) et épargne la femme de son ami. Et voilà.

La seule partie un peu intéressante de son intrigue, c’est le parallèle tiré entre l’Allemand et Jimmy, quand Mike explique que dans le milieu, un homme a beau changer, une fois que la confiance est perdue une fois, elle l’est pour toujours. Comme Jimmy et sa licence d'avocat. Alors c’est un parallèle totalement artificiel, puisque les personnages de Jimmy et de l’Allemand n’ont pas vraiment de rapport, et c’est un parallèle qui n’intervient que dans la toute dernière scène avec l’Allemand, mais bon, c’est… mieux que rien ?

Better Call Saul n’a jamais été une série à sensations fortes, mais quand on repense aux saisons précédentes, surtout les 2 et 3, ce climax fait mal au cœur.

 

 

Better Call Chuck

 

Sans aucun problème la meilleure partie de l’épisode. Ça commence par un karaoké qui réinstaure Chuck comme le personnage le plus intéressant de la série avant sa mort et dont le fantôme plane toujours sur Jimmy et Kim. Rien de bien nouveau dans ce karaoké, juste de l'émotion, de la sincérité et une bonne musique, c'est déjà bien. Cela réétablit également le fait qu'il fut un temps, Jimmy adorait vraiment Chuck, permettant de laisser un petit doute dans la plaidoirie finale de Jimmy aux membres du barreau.

La série est quand même forte là-dessus : même si on sait pertinemment que le sort est déjà joué, on continue de croire à ce que Jimmy puisse y trouver une part de sincérité. On continue d'être Kim. On continue d'être déçu par cette histoire tragique entre les deux frères. C'est plutôt très bien fait dans ce final. Mais, je trouve que cela manquait beaucoup d'intensité. Je pense que la saison aurait pu largement plus ancrer le deuil de Jimmy dans son année sabbatique forcée, et montrer un Jimmy vraiment tourmenté, entre haine et regrets sincères. Le fait que Jimmy ait été dans le déni quasiment tout au long de la saison n'est pas incohérent : il veut tout oublier, enterrer l'amour qu'il avait pour lui et croire au fait qu'il le détestait. En termes de caractérisation de personnage, c'est nickel. En termes d'effet dramatique, cela l'est moins. Et c'est un peu toujours le problème de la série, qui ne parvient pas pour moi à correctement trouver l'équilibre entre ces deux composantes d'un personnage. Le karaoké est certes une preuve de ce mensonge : mais c'est un flashback. J'aurais aimé avoir plus de "Chuck" à travers Jimmy tout au long de la saison, pour vraiment renforcer le doute au moment de la plaidoierie, pour donner de l'importance au rôle de Kim, pour justifier sa naïveté et mieux nous berner nous aussi, les spectateurs.

 

Better Call Saul 410 : karaoké avec Chuck

Revoir Chuck m'a fait plaisir quand bien même c'est un pourri !

 

Mais non. C'est un peu froid, en fait. Très réaliste, mais froid. Presque académique maintenant, tant on est habitué à la formule dans la relation Kim/Jimmy. Même leurs combines manquent de punch. Ce n'est pas pire que le plan de Mike basé sur des larmes de crocodile et un chewing-gum, mais tout de même, amadouer les juges de cette façon, c'est grossier, attendu (puisque spoilers : Saul est un avocat dans Breaking Bad) et un peu facile (d'où sortent-ils les 20 000 dollars ?).

Si je trouve un peu bateau la façon de laisser l'épisode sur un simple "It's all good, man" qui formalise le changement de Jimmy en Saul, déjà largement entamé et qui n'avait pas besoin d'un vrai point de repère, le plan sur Kim est plus touchant, mais c'est maigre et surtout du déjà-vu, car à chaque fois on se dit "oulala cette fois ça y est Kim est déçue à mort, leur couple est fini", et ça n'arrive pas. Du coup à chaque fois suivante, ça prend toujours un peu car les personnages sont ouf, mais l'intensité diminue. Juste parce que Jimmy devient vraiment Saul et semble avoir totalement tourné la page, ne devrait pas signifier que la série l'imite. Un peu de pathos, par pitié ! Ça ne peut pas bien faire de mal.

Je ne sais pas vraiment ce que la série peut faire de plus l'an prochain. On attend tous le dénouement avec Kim. Le reste, je m'en fiche un peu.

 

Better Call Saul 410 : Kim et Jimmy heureux

Moi quand on me dit que Better Call Saul se termine !

 

J'aimerais que la prochaine saison soit la dernière. Une saison pour évincer Kim du Breaking Verse, faire rencontrer Jimmy et Lalo, et casser la relation Mike/Gus, après tout ce qu'il s'est passé dans ce final, ça semble largement suffisant ! Prolonger la série plus encore pour inviter Jesse, Hank, Walter ou qui-sais-je encore dans la série, serait juste du fanservice. Vraiment : que dire ? Que reste-t-il à dire ? Ce final inquiète pour la suite, même dans ses meilleures parties.

Plus que jamais, l’année prochaine, il serait peut-être temps de #BetterStopSaul ?

 

~~~

 

Un final aux enjeux à la hauteur de la saison. À savoir plate, sans vraie histoire à raconter, tout du moins sans rien à raconter qui méritait dix épisodes. Surtout, sans perspectives d’avenir qu’on ne connaissait déjà au début de la saison. L’épisode n’est pas mauvais en soi, mais paie énormément les pots cassés d’une saison complètement homogène dans la médiocrité. Le climax "action-cartel" est décevant et la morale de la relation Jimmy/Kim touchante, mais moins que les cinq fois précédentes, pour une solution presque trop facile. Au terme de dix épisodes, Jimmy est devenu Saul de façon formelle et Kim a évolué un petit peu (? même pas sûr). Dix épisodes pour ça, c’est beaucoup trop quand on voit ce que Better Call Saul savait accomplir par le passé. C'est un peu le ras-le-bol.

 

J’ai aimé :

 

  • La mort de Chuck qui rythme la partie Kim/Jimmy.
  • The Winner Takes It Aaaaaall, la boucle est bouclée.
  • Toujours tragique de voir Kim ne pas réaliser qu’elle aime une cause perdue…

 

Je n’ai pas aimé :

 

  • … même s’il est énervant de voir les scénaristes se servir d’elle plus qu’autre chose et retarder l’inévitable, ce qui aboutit à des scènes de moins en moins touchantes.
  • L’impression que la série retarde constamment tous ses enjeux et pourrait tenir des années encore, alors qu’il est clairement temps d’accélérer les choses.
  • (grande inspiration) TOUTE la partie Mike, Lalo et Gus. Et il s’agit des deux-tiers de l’épisode.
  • Un final qui me fait regretter une saison "what if" qui aurait pu être bien avec beaucoup moins de Mike le bricoleur, beaucoup plus de gestion de deuil et d'exploration de Kim, et beaucoup plus de conséquences.

 

Ma note : 10/20

 

 

Le Coin du Fan :

par Koss

 

  • Gale utilise le même carnet de note dans Better Call Saul que dans Breaking Bad :

Le carnet de Gale

 

  • Michael McKean, l’acteur qui joue Chuck, est aussi un très bon chanteur (il a gagné un Emmy). Après plusieurs saisons à se demander si Peter Gould et Vince Giligan allaient le faire chanter dans une scène, c’est donc enfin arrivé. Ici, avec Annette O’Toole (la mère de Clark dans Smallville) qui est aussi sa femme :

 

 

  • En sortant du jury des étudiants, Saul passe devant la même poubelle qu’il avait détruite dans le tout premier épisode de la série. Il avait perdu son sang-froid après avoir vu Betsy Kettleman en réunion avec Howard :

 

La poubelle

 

  • Sur Twitter, Peter Gould a posté le story board de cet épisode. Et si vous regardez de plus près (je vous laisse indiquer où en commentaire), vous verrez que Nacho devait être dans cet épisode, dans une scène qui n’apportait pas grand-chose comme vous pouvez le voir :

 

Better Call Saul story board

 

 

Merci d’avoir suivi nos critiques, les plus dures et pleines de mauvaise foi comme les plus élogieuses – c'est aussi ça l'intérêt de faire une tournante de critiques où tout le monde y apporte son avis subjectif ! :)

Nous serons de retour l'an prochain pour toujours plus de réponses aux questions qui nous brûlent les lèvres, comme : quel autre truc Mike bricolera-t-il ? Combien de fois Kim reprendra-t-elle espoir en Jimmy : deux ou trois ? Et surtout : le laboratoire de meth de Breaking Bad va-t-il enfin être construit ? :o

À très vite !




Autres articles sur cette série :



Dernières critiques de cette série :





A propos du rédacteur

Galax Galax
3093 avis
3961 notes
Moyenne : 13.29

 Visioneur raffiné

Listen !

7 commentaires sur cet article


gravatar
#1
Jo_ a écrit le 16/10/2018 à 22h16
Alors déjà, tu gagnes 1000 points dans mon coeur pour le "Mike-Gyver", meilleur jeu de mots du monde.
Je te trouve un peu dur avec la série (surtout avec ce final), mais tu l'as déjà dit, tu n'es pas le plus grand fan de Better Call Saul du monde. Je vois ce que ça fait maintenant, et je serai peut-être plus clémente l'année prochaine sur Westword :D
gravatar
#2
Galax a écrit le 17/10/2018 à 00h29
"l'année prochaine sur Westword"

Tu t'avances un peu trop sur la date de sortie, mais j'apprécie l'idée ;)
gravatar
#3
Jo_ a écrit le 17/10/2018 à 15h10
Je suis tellement pressée de revoir Bernard que je voudrais que le temps s'accélère <3
gravatar
#4
Lollie a écrit le 17/10/2018 à 21h22
Je te suis sur la partie Lalo/Gus/ Mike, à tel point que j'avais déjà oublié.. Et plus un aussi pour le Mike Gyver, et l'ensemble de ton oeuvre..

Maintenant, donner 10 à cet épisode sous prétexte qu'il ne serait pas assez construit et cohérent dans le monde de séries, dénigrer à ce point Mike alors qu'il nous offre-comme tu le dis- le plus bel ensemble de scènes de la série,sans parler des autres, le parallèlle licence d'avoct de Jimmy/confiance de l'allemand (euh, tu capillotractes souvent comme ça??)... Tu devrais respirer à fond, oublier Vince je sais plus qui, et te laisser aller aux plaisirs simples et beaux de cette série...:)

Non, je ne te hais pas, mais juste parce que c'est toi
gravatar
#5
Galax a écrit le 18/10/2018 à 11h36
"dénigrer à ce point Mike alors qu'il nous offre-comme tu le dis- le plus bel ensemble de scènes de la série"

Si j'ai dit ça, je me suis mal fait comprendre ahah

"le parallèlle licence d'avoct de Jimmy/confiance de l'allemand (euh, tu capillotractes souvent comme ça??)"

C'est clairement voulu par les scénaristes, et c'est un bon point pour moi ^^ Rarement la série arrive à lier un peu ses deux personnages phares (Mike/Jimmy). Juste pas assez poussé.

"et te laisser aller aux plaisirs simples et beaux de cette série"

Bien que ce soit fort agréable, je trouve déjà mon sommeil la nuit, je n'en ai pas besoin devant une série :p

"Non, je ne te hais pas, mais juste parce que c'est toi"

Ça va alors ! Merci Lolie :p
gravatar
#6
nicknackpadiwak a écrit le 18/10/2018 à 17h34
Concernant les easter eggs, je me suis toujours demandé.

Il y a-t-il quelque part un geek ultime, une sorte de mutant à la X-Men, alité et qui ne quitte pas son lit passant sa journée des séries et qui dit :"hé, mais cette poubelle, c'est la même que dans le premier épisode de la saison 1".

Ou c'est la production qui fuite les infos, genre "regardez comment on pense à tous"?
gravatar
#7
Lollie a écrit le 19/10/2018 à 14h31
Comment peux tu être aussi sévère avec BCS, et aussi indulgent et patient-j'ai écouté le podcast- avec The good place?? Que j'aime par ailleurs terriblement, mais dont la 3eme saison commence plutôtmal???

Amour déçu, amour vache, je veux bien, mais il y a des limites!!



Laissez un commentaire



Vous devez vous créér un compte ou vous connecter afin de pouvoir laisser un commentaire.
C'est rapide et gratuit !



Moyenne


15.09

11 notes

Dernières notes :

  • 10 par Galax
  • 15 par Manew
  • 16 par Jo_

Noter cet épisode :


Vous devez posséder un compte pour noter cette série.
favorables
6 avis
neutres
3 avis
défavorables
0 avis

Derniers avis sur cet épisode



Contrairement - favorable
Ce n'est pas le gros décollage ni l'explosion qu'on pouvait - à peine - espérer, mais ça n'en est pas moins ...

Stean - favorable
Une claque ! Ce regard final de Kim qui comprend que Jimmy ne sera jamais sincère... Je pense qu'il dit tout ; la ...

Donner votre avisTous les avis